Adoration du Saint Sacrement "Fête de l’Eucharistie"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 tous les vendredis juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Fête du Saint Sacrement"

Ce dimanche, c’est la fête de l’Eucharistie.
Notre Pape François, demande à des millions d’adorateurs d’être en communion avec lui en nous unissant dans la prière en ce jour de la Fête-Dieu.
Merci à vous tous d’avoir répondu présent avec les paroissiens du Moufia pour ce temps de prière, d’adoration et de louange comme témoignage profond de la foi qui contemple le mystère du Dieu vivant, présent au milieu de nous par son Corps et son Sang.
Nous vous souhaitons une très bonne fête du Saint Sacrement !

Venez, approchez-vous, Soyez bénis, soyez nourris
Et ensemble traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ! Amen

Venez, approchez-vous, Soyez bénis, soyez nourris
Venez, l’amour est partagé, aucun n’est digne, chacun est invité.

1. Venez, n’attendez pas, Il a préparé ce repas.
Osez, venez déposer vos nuits, vos croix, voyez, il nous ouvre la joie.

2. Venez, n’attendez pas, Il vient apaiser chaque soif.
Osez, venez déposer vos cœurs, vos choix, voyez, il nous donne la joie.

3. Venez, n’attendez pas, Il vient pour allumer la foi.
Osez, venez déposer vos peurs, vos voix, voyez, il devient notre joie.

Oui Seigneur, nous ne sommes peut-être pas dignes, mais nous sommes invités.
Merci de nous accueillir tels que nous sommes à ta table mon Dieu

Venez, adorons le Seigneur en cette belle journée !

Venez, adorons le Seigneur, Venez et chantons notre joie,
Pour le Dieu de notre salut, Pour le Dieu de notre salut.

1. Avançons devant lui avec des chants de louanges,
Faisons retentir pour lui l’acclamation,
Que jaillissent en nos cœurs des hymnes d’allégresse. (bis)

3. Venez, prosternons-nous humblement devant sa face,
A genoux devant le Dieu qui nous a faits,
Car c’est lui notre Dieu et nous sommes son peuple. (bis)

4. Ecoutez, aujourd’hui la voix de Dieu nous appelle,
Ne détournons pas nos cœurs de son amour,
Entrons dans son repos et goûtons sa présence. (bis)

Oui, venez, adorons le Seigneur, il nous appelle avec des chants de louanges...
entrons dans son repos et goûtons sa présence.

-silence-

En ce jour où nous célébrons le Christ qui nous offre son corps en nourriture,
tournons-nous vers Dieu et accueillons son pardon.
C’est par ta grâce Seigneur que je peux m’approcher de toi.

1. Tout mon être cherche, d’où viendra le secours,
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux.
De toute détresse, il vient me libérer,
Lui le Dieu fidèle, de toute éternité.

C’est par ta grâce, que je peux m’approcher de toi,
C’est par ta grâce, que je suis racheté.
Tu fais de moi une nouvelle création,
de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection

2. Tu connais mes craintes, tu connais mes pensées.
Avant que je naisse, tu m´avais appelé.
Toujours tu pardonnes, d´un amour infini.
Ta miséricorde est un chemin de vie.

Oui Seigneur, de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection.
C’est par ta grâce que tu nous combles de ton amour.
En ce moment, Seigneur, avec tout l’amour de la Vierge Marie, avec la joie et la ferveur des saints,
Je souhaite te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter mon âme.
Ô Jésus, je T’adore et je T’aime.
Envoie ton Esprit Saint sur tous les prêtres,
pour tous les ministres de l’Eucharistie, pour toutes les personnes
qui peinent à gagner leur pain, et nous pensons particulièrement aux chômeurs...
Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui souffrent,
les malades qui recherchent guérison du corps et de l’âme.
Les familles qui se déchirent, les enfants sans amour.
Les personnes qui ont perdu un être cher…
Vois nous tous ici présents, tu sais ce dont nous avons besoin mo Dieu.
Sois notre lumière, notre paix, notre espoir se trouve en toi.
Précieux Saint-Esprit, viens sanctifier nos vies...

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.

Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Oui Seigneur, apprends-nous à marcher dans tes pas.
A présent, nous allons écouter la Parole de Dieu

Je suis le pain vivant, descendu du ciel
Qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que moi je donnerai,
C’est ma chair pour la vie du monde.

1. Ce pain d’amour pour l’homme quand dans le désert
La manne tombe en allégresse
Ce pain d’amour pour l’homme, nourrit et libère
Et donne sens à sa promesse.

2. Pain d’unité pour l’homme, un peuple de frères
Marchant vers la terre promise
Pain d’unité pour l’homme, dans ce qui diffère
Et devient chance pour l’Eglise.

3. Pain du pardon pour l’homme, retour vers le Père
Dans la chaleur des retrouvailles
Pain du pardon pour l’homme, abreuvant la terre
Et que mûrissent les semailles.

4. Pain du partage pour l’homme, vivre solidaire
Dans l’ordinaire des jours qui passent
Pain du partage pour l’homme, donné sans frontière
Pour que justice et paix se fassent.

5. Ce pain d’espoir pour l’homme, pétri de lumière
Et qui appelle à la confiance
Ce pain d’espoir pour l’homme, pour la vie entière
Dieu renouvelle son alliance.

« Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel, dit le Seigneur ;
si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement »


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
(14, 12-16. 22-26)
«   Ceci est mon corps, ceci est mon sang  »
Le premier jour de la fête des pains sans levain, où l’on immolait l’agneau pascal, les disciples de Jésus lui disent : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? » Il envoie deux de ses disciples en leur disant : « Allez à la ville ; un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire : “Le Maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?” Il vous indiquera, à l’étage, une grande pièce aménagée et prête pour un repas. Faites-y pour nous les préparatifs. » Les disciples partirent, allèrent à la ville ; ils trouvèrent tout comme Jésus leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit, le leur donna, et dit : « Prenez, ceci est mon corps. » Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude. Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. » Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers. – Acclamons la Parole de Dieu.

Prenez et mangez, ceci est mon corps,
Prenez et buvez, voici mon sang !
Ouvrez vos cœurs !
Vous ne serez plus jamais seuls :
Je vous donne ma vie.

1- Demeurez en moi, comme je demeure en vous,
Qui demeure en mon amour, celui-là portera du fruit.
Comme Dieu, mon Père, ainsi je vous ai aimés.
Gardez mes paroles, vous recevrez ma joie !

2- Je vous ai choisis pour que vous portiez du fruit.
Gardez mon commandement et vous demeurerez en moi.
Comme je vous aime, aimez-vous d’un seul Esprit.
Je vous donne ma vie : vous êtes mes amis !

3- Je vous enverrai l’Esprit Saint, le Paraclet.
Il vous conduira au Père et fera de vous des témoins.
Cherchez, vous trouverez, demandez, vous obtiendrez,
Afin que le Père soit glorifié en vous !

-Méditation-

« Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? »
Les juifs célébraient la Pâque ; fête de la sortie d’Egypte, au temps de Moïse, et de la délivrance. Ils mangeaient l’agneau pascal avec du pain azime (sans levain) Ce jour-là Dieu était passé parmi son peuple pour en faire un peuple libre ; puis au Sinaï, Dieu avait fait Alliance avec son peuple.
Chaque année, Jésus, lui-aussi, célébrait la Pâque avec Joseph et Marie, mais ce soir-là, Jésus va donner un contenu nouveau à ce repas traditionnel ; c’est lui, désormais le libérateur, c’est lui Jésus qui libère de l’esclavage.
Amis chrétiens, avons-nous conscience qu’aujourd’hui encore nous sommes toujours « esclaves » ? Que nous avons besoin d’être libérés, sauvés par Jésus !
Si nous regardons notre vie, qu’est-ce-qui nous enchaîne ? Nous rend esclave ? Ce peut-être la télé, le sport, les jeux d’argent, le matériel, l’alcool, les distractions....
Nos pires chaînes ce sont celles que nous dressons entre nous.
Seigneur, délivre-nous de nos chaînes, du péché et de la mort.
Dans cet Evangile, St Marc nous montre Jésus prêt à présider son dernier repas avec ses disciples. Jésus a tout prévu, il règle lui-même les préparatifs, c’est le maître indiscuté et l’heure est solennelle ; c’est son dernier repas, le repas pascal pendant lequel Jésus bénit le pain, le rompt et le partage en disant « Prenez, ceci est mon corps » (gestes et paroles accomplis par le prêtre qui préside chaque Eucharistie )
Puis, Jésus dit :" Ceci est mon sang de l’Alliance, répandu pour la multitude". Par le sang du Christ, Dieu fait alliance avec toute l’humanité. Dieu libère l’homme pécheur et offre à tous les hommes l’accès à son Royaume, gratuitement, par amour, par pure grâce.
Ce repas de pain et de vin, présidé par Jésus, est le Sacrement de l’Eucharistie, le signe efficace et l’assurance de la présence du Christ qui se donne aux hommes comme Pain de vie, par l’action de l’Esprit Saint. Nous sommes là devant un grand mystère et un miracle qui se perpétuent depuis plus de 2000 ans.
Rappelons-nous, amis chrétiens, que " Messe" "Eucharistie" signifie "action de grâces". De quoi remercions-nous ? Du Don du corps et du sang de Jésus versé pour la multitude qui scelle la nouvelle Alliance de Dieu avec toute la Création.
Célébrer la messe, c’est célébrer le don du Christ au monde.
Et pour réaliser cette présence du Christ aujourd’hui, pendant la messe, le prêtre appelle la force de l’Esprit sur toute l’assemblée réunie pour qu’elle devienne membre du corps du Christ.
A chaque messe, qu’on soit jeunes, âgés, mal ou peu croyants, débutants ou confirmés, l’Esprit Saint fait de toute l’assemblée les membres du Corps du Christ.
Quand nous communions pendant la messe, nous sommes nourris de la force de Jésus, de sa paix, de sa joie, de son amour.
Quand je communie ai-je conscience que c’est Jésus lui-même qui me tend l’hostie, le pain de sa vi e !
Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il a fait pour moi !

Vous m’avez reconnu à la fraction du pain, Prenez-le !
Vous m’avez reconnu dans ce pain en vos mains, Mangez-le !
Avec vous je conclus une alliance nouvelle
Avec vous je conclus une alliance éternelle.

1. Voici le commencement, « Le verbe s’est fait chair »
Voici le commencement, je suis venu sur terre
Couché dans une mangeoire (bis)

2. Me voici devant la porte, m’entends-tu donc frapper
Me voici devant la porte, si tu me laisses entrer
Je mangerai chez toi (bis)

3. Me voici parmi la foule, Comment la rassasier ?
Me voici parmi la foule, Je veux tout lui donner,
Je suis le pain de vie (bis)

Chaque jour Dieu nourrit son peuple du pain de sa parole,
du pain de la fraternité, de la charité, de la bonté, du sacrement de l’Eucharistie
(une messe est célébrée à chaque instant dans le monde)
Rendons grâce à Dieu pour ce don merveilleux : son Fils Jésus, Pain vivant descendu du ciel.
Seigneur, source d’amour, sang versé pour le salut du monde,
viens combler notre faim spirituelle et physique !
Nourris le monde du Pain de ton amour éternel, du pain de ta tendresse,
de ta bonté inépuisable, de ta fidélité !
« Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi je demeure en lui » Amen !

- ADORATION -

Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur. (bis)
Tu es Dieu et je suis à toi / Tu es Dieu, Tu es Dieu
Tu es Roi et je fléchis les genoux devant toi, O mon Roi

Tu es Saint et tu sièges en majesté, dans la gloire, dans les cieux (bis)

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es présent dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre toutes les souffrances du monde
et plus particulièrement celles de ton Eglise en détresse,
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix,
nous a révélé Ton Amour,
Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières…

-silence-

Je m’abandonne de toute mon âme
Toi qui connais si bien mon cœur
Ce qui me trouble et me fait peur
Je Te le donne, Te l’abandonne
Je remets tout entre Tes mains
Que s’éclaire enfin mon chemin

Pour que Tout en moi puisse Te glorifier
Qu’aucune faiblesse ne vienne T’attrister
Je remets tout entre Tes mains mon Divin Potier

Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout désir devienne Tien
Que de moi il ne reste rien
Rien que Te plaire, Te satisfaire
Que tout mon cœur Te soit contrit
Que je sois intègre dans ma vie

Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout mon être soit désormais
De Ta gloire le seul reflet
Voici mon cœur, voici mon âme
Que je sente Ta main sur moi
Me façonner comme autrefois
Mon Divin Roi

Je remets tout entre Tes mains...

Le mois de juin commence, consacrons-nous au cœur Sacré de Jésus

Père éternel,
je vous offre le Coeur de Jésus-Christ,
votre Fils bien-aimé, comme il s’est offert lui-même en sacrifice pour moi.
Recevez cette offrande que je vous fais, comme aussi tous les désirs,
tous les sentiments, toutes les affections, tous les mouvements, tous les actes de ce Sacré-Coeur.
Ils sont miens, puisqu’il s’est immolé lui-même pour moi,
et je veux à l’avenir ne désirer que lui seul.
Recevez-les en satisfaction pour mes péchés, et en action de grâce pour vos bienfaits.
Recevez-les et accordez-moi par ses mérites, toutes les grâces qui me sont nécessaires,
et surtout la grâce de la persévérance finale.
Recevez-les comme autant d’actes d’amour, d’adoration, de louanges que j’offre à votre divine majesté,
puisque c’est par le Coeur de Jésus que vous pouvez être dignement honoré et glorifié.

O Jésus miséricordieux,
Je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Notre temps de prière touche à sa fin, merci pour votre précieuse participation
Soyez tous bénis par Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit Amen

Célébrez la bonté du Seigneur
Soyez sûrs de l´amour du Sauveur !
Ayez toujours foi en lui,
En tout temps, il vous conduit :
Jésus-Christ vous a livré sa vie !

1. En tous lieux rendez grâce au Seigneur,
Dans la joie, la peine et la douleur.
Dieu est là, avec nous pour toujours,
Rien ne peut nous séparer de lui !

2. Peuple Saint, adorez votre Roi,
Le Seigneur victorieux du combat.
Le Salut est venu par la croix,
À jamais son amour règnera !

3. De son sein jaillit l´eau de la vie,
Sur la croix, il a tout accompli.
Par ses plaies, il nous envoie l´Esprit,
Flots d´amour qui nous donnent la vie !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Adoration-du-Saint-Sacrement-Fete-de-l-Eucharistie