Temps de prière " Fête de l’Assomption"

ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE
A la paroisse du Moufia, la messe sera célébrée le samedi 15 août à 06h30 et à 08h00 (Pas de messe à 17h30)

Temps de prière "Fête de l’Assomption" diffusé sur radio arc en ciel

Bonjour à Tous
Le 15 aout, l’église fête l’Assomption de la vierge Marie.
C’est le jour béni où le Seigneur accueille sa mère pour la couronner
Jour de fête au ciel et sur terre ! Jour de grande joie et de bonheur.
En Marie, Dieu ne cesse d’accomplir sa promesse.

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Tu conçus l’Emmanuel, pour nous ouvrir le ciel.
Viens enfanter en nos cœurs, le Fils de Dieu sauveur.
Nous t’accueillons !

Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Sa grâce en toi est donnée, pour tous ses bien-aimés.
Avec toi, l’Église croit, que son royaume est là.
Nous t’accueillons !

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Si l’Esprit consolateur, te trouve dans nos cœurs,
Il s’y précipitera, nous comblera de joie.
Nous t’accueillons !

Avec la paroisse du Moufia, nous voici réunis Seigneur pour ce temps de prière. Nous sommes là devant Toi, comme Marie, toujours prêts à faire ta volonté. Que ta puissance d’amour, nous transforme et nous dispose à mieux t’aimer

-Traçons sur nous le signe de la croix-

Marie dans la gloire du ciel, Marie habillée de soleil
Marie dans la gloire de Dieu, chante-nous ses merveilles.

1 - Marie sur l’autre rive, déjà tu nous devances
Déjà pour nous tu danses
La joie qui nous captive, nous captive.

2 - Marie, sur l’autre rive, déjà ton cœur s’enchante,
Déjà pour nous tu chantes
La paix qui nous arrive, nous arrive.

3 - Marie, sur l’autre rive, déjà sur nous tu veilles
Déjà tu nous réveilles,
Au feu qui nous ravive, nous ravive.

4 - Marie, sur l’autre rive, déjà, tu nous entraînes,
Déjà vers la fontaine
Aux sources de l’eau vive, de l’eau vive.

Oui Marie, chante-nous les merveilles de Dieu. Toi, choisie par le Père éternel, Toi qui as été élevée dans la gloire du ciel, accompagne et protège l’Eglise de ton amour maternel jusqu’au jour de la venue de ton Fils.

-Nous pouvons nous asseoir-

Vierge Marie, la fête de l’Assomption nous invite à regarder vers le ciel, et nous rappelle que nous sommes faits pour servir et glorifier Dieu de tout notre être, corps et âme.
Toi notre mère, tu nous aimes, tu nous écoutes, tu veux le meilleur pour tes enfants.
Comme toi, que notre cœur reflète l’humilité, la douceur, la joie, la beauté de l’amour et du pardon au sein de nos familles, dans nos relations humaines et dans notre vie spirituelle. Sainte vierge, intercède pour nous auprès de ton Fils…
présente-lui nos cœurs, nos, croix nos cris…

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’ Il est notre ami.

3.- Parle-Lui de nos choix, de nos “tant mieux”, de nos “ tant pis”,
De ce regard, soudain, qui nous trahit.
De ces moments d’ennui, et de tous nos soucis,
Peut-être entendra-t-Il ainsi nos cris.

Oui Marie, tu sauras lui parler de notre vie…
Dieu très bon, nous te louons pour la beauté de Marie notre maman
Père nous te louons d’avoir choisi Marie mère de miséricorde.
Esprit-Saint, nous te louons d’avoir donné Marie à l’Eglise
Verbe divin, nous te louons de l’avoir rendu Immaculée.
O mère de Miséricorde, intercède pour nous auprès du Christ

Ô Mère de miséricorde, Marie, intercède pour nous.
Tu reçois nos peines et nos souffrances, Marie, intercède pour nous.
Ave, ave, Ave Maria. Ave, ave, Ave Maria

Avec toi, nous contemplons la croix, Marie, intercède pour nous.
Apprends-nous à vivre dans la foi, Marie, intercède pour nous.

Près de nous demeure dans la nuit, Marie, intercède pour nous.
Par sa mort, Jésus nous donne vie, Marie, intercède pour nous.
Ave, ave, Ave Maria. Ave, ave, Ave Maria

Tu témoignes de Jésus vainqueur, Marie, intercède pour nous
Sa puissance vient changer nos cœurs, Marie, intercède pour nous.
Ave, ave, Ave Maria. Ave, ave, Ave Maria.

Par l’intercession de Marie, faisons monter notre prière vers Dieu notre Père, qui ne cesse de faire des merveilles en nos vies.
Mettons-en lui notre confiance, sûrs qu’il écoute nos prières.

Seigneur avec Marie, garde l’église dans la fidélité à l’évangile de ton fils.
fais de tous les baptisés des témoins de la vérité et des bâtisseurs de paix.
veille sur les familles, afin qu’elles connaissent le bonheur d’aimer et de transmettre la vie.
aide les jeunes à avancer sur le chemin de la foi de l’espérance et de la charité.
ouvre nos cœurs à toute détresse, inspire nous les gestes de solidarité et d’accueil, à l’égard de nos frères les plus fragiles.
Sous ta miséricorde nous cherchons refuge Sainte Mère de Dieu...
Accueille nos prières, délivre-nous de tout danger, toi Marie Glorieuse et bénie !
Garde-nous toujours, sous ton manteau d’amour !

Chaque matin, je pense à toi.
J’ai dans le coeur la même prière :
Garde-moi près de toi....près de toi...
Prends-moi la main, guide mes pas.
Comme à Jésus, enseigne-moi,
Je m’abandonne à toi,....façonne-moi.

Vierge Marie, Reine du Ciel,
Couronnée d’or et de soleil,
Temple de Dieu, lumière éternelle,
Vierge choisie, Marie...
Vierge d’ici, dame de mon île,
Marie Stella, étoile qui brille...
Oui, c’est vraiment toi la plus belle,
Vierge bénie, Marie.

Toi qui a su trouver la grâce,
Peux-tu prier pour moi le Père...
Dis-lui combien je l’aime...combien je l’aime.
Et quand le jour aura cédé sa place,
Avant que la nuit n’efface ma vie,
Prends-moi sous ton manteau...sous ton manteau.

Ô Marie,
Tu brilles toujours sur notre chemin comme un signe de salut et d’espoir.
Nous nous confions à toi, Santé des malades.
Toi qui auprès de la Croix, a été associée à la douleur de Jésus, en restant ferme dans la foi.
Tu sais de quoi nous avons besoin et nous sommes sûrs que tu y pourvoiras pour que comme à Cana de Galilée, la joie et la fête reviennent après cette épreuve.
Aide-nous, Mère de l’amour divin, à nous conformer à la volonté́ du Père et à faire ce que nous dira Jésus, qui a pris sur lui nos souffrances et s’est chargé de nos douleurs pour nous conduire à travers la Croix, à la joie de la résurrection.
Toi que l’on invoque à La Réunion, Sous de nombreux vocables
Comme la Vierge au parasol qui nous protège Comme la Vierge Noire qui nous défend
Comme Notre Dame de la Salette qui nous sauve, Comme Notre Dame de la Délivrance qui nous libère, Comme notre Reine et notre Mère,
Ô Marie, Sous Ta protection, nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu.
Accueille nos prières, quand nous crions vers toi, et délivre-nous de tout danger,
Toi Marie, toujours Vierge, glorieuse et bénie !
Amen.

Béni-soit l’Esprit Saint pour les grandes choses accomplies pour Marie, l’humble servante du Seigneur.
Esprit Saint, viens dans nos vies, purifie nos cœurs, que nous puissions agir comme Marie pour la gloire de Dieu le Père...
Visite nos familles, visite toutes les personnes qui nous ont demandées de prier pour elles… Visite le monde encore touché par ce virus dévastateur…
Viens, Esprit Saint, renouvelle tes enfants… viens nous t’attendons…

-Chant à l’Esprit Saint-

1. Viens Esprit du Dieu vivant, renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

Veni Sancte Spiritus
Veni Sancte Spiritus (bis)

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

Béni soit l’Esprit de Dieu qui habite en nous et fait de nous de véritables enfants de Dieu.
Louange à L’Esprit Saint qui se manifeste en chacun de nous en vu du bien commun
Gloire et Louange à Toi !

-Parole de Dieu-

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc chapitre 1, verset 39 à 56
«  Le Puissant fit pour moi des merveilles  : il élève les humbles  »
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles
qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

-Magnificat-

Mon âme bénit le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Mon âme bénit le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Son amour s’étend d’âge en âge sur tous ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Mon âme bénit le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il renverse les puissants, il élève les humbles.
Comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Mon âme bénit le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il relève Israël, se souvient de son amour,
en faveur d’Abraham et de sa race à jamais
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Mon âme bénit le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

-Méditation-

A peine enceinte de Jésus, Marie se met en route pour aller féliciter et partager la joie d’Elisabeth, sa cousine, qui attend un enfant elle-aussi.
Dans l’Ecriture, la route est un signe missionnaire : Jésus (Parole de Dieu) est venu du ciel jusqu’à Nazareth, de Nazareth à Jérusalem et de Jérusalem la Parole a pris la route jusqu’en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre, et elle est même parvenue jusqu’à nous, jusqu’à la Réunion, jusqu’à Moufia. Cette parole prend même la route de ton cœur si tu le désires.

Marie salue Elizabeth et l’enfant tressaillit en elle : la joie de Marie suffit pour qu’Elisabeth perçoive dans son corps le mouvement de joie de l’enfant qu’elle porte en elle.
Cet enfant, c’est Jean Baptiste, un prophète, un témoin de Jésus qui commence son rôle dès le ventre de sa maman (mystère de la présence de Dieu).

Alors, Elisabeth, remplie de l’Esprit Saint, s’écrie d’une voix forte « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni » (n’est ce pas le « Je vous salue Marie » qui vient de ce passage de Luc !)
« Heureuse celle qui a cru ! » : s’écrit Elisabeth. Compliment d’une femme à une femme, 1ère béatitude.
Tout ce récit baigne dans la foi et la foi rime avec joie.
Le 1er secret est confié à 2 femmes, Marie et Elisabeth.
L’Assomption de Marie est déjà contenue en germe dans cette scène admirable.

Après, Elisabeth c’est au tour de Marie d’entonner un chant d’action de grâces : le Magnificat.
Le Magnificat fait remonter toute la gloire vers le « Sauveur » le « Puissant ». Marie chante le Sauveur qui est en elle. Ce chant exprime aussi l’attente du peuple d’Israël d’être libéré de l’oppression politique et de la misère.
Le Magnificat n’a rien d’un chant d’orgueil, c’est un aveu d’humilité : Marie reconnaît que tout ce qu’elle est vient de Dieu, par pure grâce, et remonte vers Dieu.

Marie, tu es bénie entre toutes les femmes, tu nous précèdes sur le chemin de la foi, tu es vraiment un modèle d’humilité, de confiance, d’amour et d’espérance.
Comme mère de Dieu, tu as passé toute ta vie dans l’amour absolu du Seigneur et des autres.
Et tu as été glorifiée dans ton âme et dans ton corps sans attendre la résurrection.

Oui, Marie est la première dans l’ordre de l’humanité sauvée : l’Assomption est la « fête » de la Glorification de Marie dans son âme et dans son corps.
En Marie, nous contemplons l’œuvre de la puissance de l’amour infini, le salut qui nous est promis.

Pour terminer notre méditation, je vous propose un petit clin d’œil à l’Evangile de ce dimanche où Jésus se laisse surprendre par la foi d’une Cananéenne (une Cananéenne c’est une femme qui ne fait pas partie du peuple d’Israël)
Par amour pour sa fille malade, cette Cananéenne crie, supplie, insiste auprès de Jésus et elle dérange les apôtres. Vous avez remarqué, cette Cananéenne n’a pas de nom, c’est fait exprès, cette femme peut être l’un ou l’une de nous.
Ce qui touche Jésus, c’est la force de la foi de la Cananéenne : elle a tellement confiance en Jésus qu’elle lui dit qu’une miette de son amour suffira pour guérir sa fille.
Contemplons la grandeur, la profondeur, la force de la foi de cette étrangère !
Jésus l’écoute et Jésus exauce sa demande.

Tout comme Marie, la Cananéenne nous aide à vivre notre foi chrétienne.
Ces 2 femmes nous montrent que la foi et l’amour viennent à bout de toutes les difficultés.

Rendons grâce à Dieu le Père pour la foi qui nous est donnée, pour la grandeur et la beauté de son amour infini pour toute l’humanité ! AMEN !

Ô Père, Dieu du ciel et de la terre.
Ô Père, sois béni à jamais.
Ô Père, reçois notre humble prière,
Notre offrande, par Jésus-Christ.

1. Créateur du monde, tu as tout remis à l’homme,
pour te rendre grâce, nous t’offrons ce pain, ce vin.
Reçois ces dons, Seigneur, et viens les sanctifier
pour ton immense gloire et le salut du monde.

2. Au banquet céleste, à la table des noces,
Nous t’offrons notre être, pour t’aimer et t’adorer.
Reçois ces dons, Seigneur, et viens les sanctifier
pour ton immense gloire et le salut du monde.

Par Jésus-Christ, le bien-aimé,
Béni sois-tu, pour l’éternité.
Dans l’Esprit Saint, qu’il nous a donné,
Béni sois-tu, ô Père.

Notre Père…

Dieu notre Père, toi qui nous aimes d’un amour infini, tu sais ce dont ton peuple a besoin. Entends notre prière de ce jour, nous te la confions par Jésus le Christ notre Seigneur.
Que Marie, notre Mère admirable, étende son manteau de tendresse sur chacun de nous.

1. Sous ton voile de tendresse, Nous nous réfugions.
Prends-nous dans ton cœur de mère, Où nous revivrons.
Marie, Mère du Sauveur, Nous te bénissons.

Marie, notre mère, Garde-nous dans la paix.
Refuge des pécheurs, Protège tes enfants.

2. Quand nous sommes dans l’épreuve, Viens nous visiter.
De tous les dangers du monde,Viens nous délivrer.
Marie, Mère du Sauveur, Prends-nous en pitié.

3. Marie, Vierge immaculée, Apprends-nous à prier.
Que demeurent dans nos cœurs, Le silence et la paix.
Marie, Mère du Sauveur, Veille à nos côtés.

Je vous salue Marie…

Tu es bienheureuse, Marie d’avoir trouvé grâce auprès de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, humble servante du Seigneur, car tu as dit oui à la volonté de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir cru en l’accomplissement des Paroles de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir accueilli le royaume de Dieu avec un cœur d’enfant.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir gardé médité et mis en pratique la Parole de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, car tu as un cœur de pauvre, assoiffé de la justice de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, car tu as accompli en toute chose la volonté de Dieu.

Sainte Marie, Vierge Immaculée
Nous voulons chanter la gloire dont le Seigneur t’a comblée
Toi qui a pleinement vécu les béatitude de l’évangile.
Tu es bienheureuse Marie, le Seigneur est avec toi
Nous te louons Seigneur et nous te bénissons !

Belle fête de l’Assomption à Tous !
Que Dieu nous bénisse et nous garde dans son amour
Lui qui es Père, Fils et Esprit Saint

Donne-nous, ô Père Eternel, la grâce de chanter tous les jours ta grandeur et ta bonté,
Amen ! Alléluia !

-Chant final-

Chantez avec moi le Seigneur,
Célébrez-le sans fin.
Pour moi il a fait des merveilles
Et pour vous il fera de même.

1. Il a posé les yeux sur moi, Malgré ma petitesse.
Il m’a comblé de ses bienfaits, En lui mon cœur exulte.

2. L’amour de Dieu est à jamais, Sur tous ceux qui le craignent.
Son nom est saint et glorieux, Il a fait des merveilles.

3. Déployant son bras tout puissant, Il disperse les riches.
Aux pauvres il donne à pleines mains, A tous ceux qui le cherchent.

4. Il se souvient de son amour, Il élève les humbles.
Il protège et soutient son peuple, Il garde sa promesse.

Tu as porté celui qui porte tout,
Notre Sauveur en ton sein a pris chair.
Porte du Ciel, Reine de l´univers,
Ô Marie, nous te saluons !

1. Par amour, ton Dieu t´a choisie, Vierge bénie.
Le Seigneur exulte pour toi, Tu es sa joie !

2. Tu accueilles, servante de Dieu, L´ange des Cieux.
La promesse en toi s´accomplit : Tu as dit ´ oui ´ !

3. L´Esprit Saint est venu sur toi, Élue du Roi.
Tu nous donnes l´Emmanuel, Ève nouvelle !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-Fete-de-l-Assomption