Temps de prière et d’adoration "le bon grain"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière louange et d’adoration

Bonjour à tous, aujourd’hui, le Seigneur m’appelle. Comme moi l’entendez-vous ?

La voix du Seigneur m’appelle
Prends ta croix viens et suis-moi !
Je réponds : "Sauveur Fidèle,
Me voici, je suis à Toi !"

Jusqu’au bout je veux te suivre,
Dans les bons, les mauvais jours,
À Toi pour mourir et vivre,
À Toi, Jésus, pour toujours.

Jésus donne grâce et gloire
Pour le suivre pas à pas,
Avec lui, joie et victoire,
Paix et bonheur ici-bas !

Oui Seigneur tu m’appelles : Me voici je viens à toi ! Jusqu’au bout je veux te suivre…
Traçons sur nous le signe de la croix : Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit Amen !

Ensemble nous pouvons chanter,
Ensemble nous pouvons prier.
Élever nos voix et adorer celui qui nous a réunis.
Ensemble nous pouvons donner,
Ensemble nous pouvons porter
Nos fardeaux, nos joies et proclamer l’amour que Dieu met dans nos vies.

Tous ensemble, tous ensemble
Nous pouvons montrer son amour au monde entier.

Merci Seigneur, de nous réunir tous ensemble aujourd’hui pour prier, chanter et proclamer ton amour que tu mets dans nos vies.
La semaine dernière dans l’évangile de Saint Matthieu chapitre 13 verset 1 à 23, nous avons entendu Jésus, le semeur de notre vie, nous inviter à la conversion pour que ces paroles trouvent la bonne terre de notre cœur.
Gardons ces Paroles précieusement car elles nous font grandir et nous font porter du fruit en abondance.

Le semeur est sorti pour semer,
Il a pris le chemin de nos cœurs
Rien n’arrêtera son geste, la moisson de l’amour
Nous attend, chaque jour.

1 - Dieu sème en nous une parole d’humanité
Le Fils de l’homme vient nous rencontrer.

2 - Dieu sème en nous une parole de liberté
Le Fils de l’homme vient nous relever ;

3 - Dieu sème en nous une parole de vérité
Le Fils de l’homme vient nous envoyer.

Après avoir semé, Dieu nous demande d’attendre avant la récolte.
Dans l’évangile de saint Matthieu chapitre 13, verset 24 à 43 que nous allons écouter et méditer tout à l’heure, Dieu nous demande d’être patient et de laisser pousser ensemble l’ivraie et le blé jusqu’à la moisson.
Dans notre société actuelle où tout va vite, la patience de Dieu peut surprendre. Mais cette patience a un objectif : préserver le blé encore fragile peu enraciné, car le Seigneur comme un cultivateur avisé, veille sur nous et nous protège. C’est avec délicatesse qu’il participe au développement de notre Foi, de notre Espérance, de notre Amour.

Tu es grand, Seigneur,
Tu es grand, Seigneur.
Tu es grand, Seigneur,
Tu es grand, Seigneur.
Magnifique, digne de louanges,
Tu es grand, Seigneur.
Magnifique, digne de louanges,
Tu es grand, Seigneur.

Oui Seigneur, tu es grand, ta miséricorde est infinie !
Me voici devant toi.
Avec Foi, je reconnais mon péché, l’ivraie qui étouffe ta parole en moi.
Viens à mon aide, j’ai besoin de ta force pour que la petite graine d’amour semée dans mon cœur grandisse et porte du fruit. Je te rends grâce, tu es un Dieu patient, fidèle et bon ! Oui Seigneur mon seul abri, c’est toi Toujours mon cœur te chantera, tu me délivres Seigneur...

Mon seul abri, c’est toi,
Toujours mon cœur te chantera,
Car tu me délivres
Et chaque fois que j’ai peur
Je m’appuie sur toi,
Je m’appuie sur toi,
Et dans ma faiblesse,
Le Seigneur me rend fort. …

Seigneur, viens au secours de notre faiblesse, scrute nos cœurs, apprends-nous à prier :

Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent, écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie -silence-

Toutes les nations, que tu as faites, viendront se prosterner devant toi, car tu es grand et tu fais des merveilles, toi, Dieu, le seul -silence-

Toi, Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, plein d’amour et de vérité !
Regarde vers moi, prends pitié de moi. -silence-

Regarde avec tendresse tous ceux qui sont au service de nos frères et sœurs et de l’église :

Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Pour nos catéchistes, pour nos prêtres, nos diacres, appelés à semer le bon grain de la Parole dans le vaste champ du monde, animés d’un cœur confiant, prions le Seigneur.
Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Pour nos responsables politiques, nos ministres, nos maires, invités à enrichir notre pays, nos villes et villages, du levain du respect et de la vérité, animés d’un cœur sincère, prions le Seigneur.
Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Pour les familles éprouvées, en conflit, fragiles comme le blé naissant, à la recherche d’une oreille attentive et de conseils avisés, avec le pape François, animés d’un cœur à l’écoute, prions le Seigneur
Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Dieu notre Père, toi qui as envoyés ton fils semer le bon grain de la Bonne Nouvelle, daigne écouter nos prières et les exaucer, lui qui règne avec toi, pour les siècles des siècles. Amen.

Seigneur, sois favorable à tes enfants, et multiplie les dons de ta grâce, Toi qui connaît ce dont nous avons besoin envoie ton Esprit Saint visite nous tous ici présents, visite aussi tous ceux qui ont besoin de toi… Notre monde encore touché par cette pandémie…
Plonge chacun de nous dans ta rivière d’amour…

Plonge-moi dans ta rivière d’amour,
Plonge mon esprit dans les profondeurs de ta joie.
Inonde le désert de mon âme
Par la douce pluie du ciel.

Mon âme est rafraîchie ; quand ton onction m’envahit,
Je suis restauré, guéri, quand ton onction m’envahit.

Merci Seigneur pour le Don de ton amour : « À Toi louange et gloire éternellement ! »

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
À Toi louange et gloire éternellement

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
À Toi louange et gloire éternellement

Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
À Toi louange et gloire éternellement

Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
À Toi louange et gloire éternellement

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel
À Toi la Gloire !

Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
À Toi louange et gloire éternellement

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
À Toi louange et gloire éternellement

Béni sois-tu au firmament, dans le ciel :
À Toi louange et gloire éternellement

Toutes les œuvres du Seigneur bénissez-le :
À Toi louange et gloire éternellement

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel
À Toi la Gloire !

Oui, Dieu Saint, Fort, Immortel à Toi la Gloire, Béni sois-tu !
Tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume, nous te rendons grâce.
À présent, nous allons écouter la parole de Dieu

Alléluia, il est vivant
Alléluia, Gloire à son nom
Alléluia, il est vivant
Alléluia, gloire à Dieu.

La Parole de Dieu est semée en nos cœurs
Heureux qui la reçoit et la fait fructifier
La Parole de Dieu est semée en nos cœurs
Heureux ceux qui la donnent.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (13, 24-43)
«  Laissez‑les pousser ensemble jusqu’à la moisson  »
En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla. Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi.
Les serviteurs du maître vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?” Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?” Il répond : “Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.” »
Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète : J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde. Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Ne crains-tu pas que l’ivraie qui parsème ton champ
Vienne étouffer le bon grain qui lève en même temps

1.N’enlevez surtout pas les fleurs empoisonnées
De crainte qu’à la fois vous n’arrachiez le blé

2.Qu’ils grandissent pareil au rythme des saisons
Et qu’ils s’ouvrent au soleil jusqu’au temps des moissons

3.Faites un feu de l’ivraie quand vous l’aurez lié
Avant de recueillir le blé dans mes greniers

4.J’ouvrirai ma maison à ceux qui m’ont aimé
J’enverrai loin de moi ceux qui m’ont oublié

Dis-nous à quoi ressemble
Dis-nous… à quoi ressemble le Royaume de Dieu !
Dis-nous… Fais nous comprendre le Royaume de Dieu !

1. Le Royaume de Dieu ressemblerai peut-être
À la braise d’un feu qui couvrirait la terre
Un trésor imprévu au fond d’un champ de pierre !
Les biens qu’on a vendus pour acheter la perle !

2. Il ressemble au printemps quand c’est encor’ l’automne,
Il a des airs d’enfant sur un visage d’homme
Il se tient en tous lieux et se fraye une route :
Le voit qui a des yeux ! Et l’entend qui écoute !

3. Il ressemble au levain qu’on verse dans la pâte
Et qui jusqu’au matin la soulève sans hâte
Il n’est pas pour demain ni pour la fin du monde
Qu’il soit comme les grains entre nos mains fécondes !

-Méditation-

Pour nous faire comprendre ce qu’est le Royaume de Dieu, Jésus utilise 3 paraboles : le semeur, la graine de moutarde et le levain dans la pâte.
Les paraboles nous aident à découvrir la présence et l’action de Dieu dans notre vie.
En parlant du bon grain et de l’ivraie, Jésus nous fait comprendre que l’humanité est pétrie de « bien » et de « mal », de « grâce » et de « péché ».
En ton cœur, en mon cœur, il y a du « bon » et du moins « bon », du bon grain et de l’ivraie (le péché). Le « malin » agit en tout être, mais à la différence de Jésus, il est sournois, rusé, malin. Le malin agit de nuit, il profite qu’on soit inconscient et inattentif pour agir (merci Jésus de nous suggérer que le mal qui est en nous, n’est pas notre vrai visage, il se glisse en nous à notre insu, inconsciemment sans qu’on le veuille). D’ailleurs, St Paul nous le rappelle « Je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas »
A ses disciples impatients qui veulent arracher l’ivraie, Jésus dit : « Laissez le bon grain et l’ivraie pousser ensemble jusqu’à la moisson » (dans la Bible, la moisson est le symbole du jugement de la Fin des temps). En disant, « laissant le bon grain et l’ivraie pousser ensemble Jésus jusqu’à la moisson » Jésus manifeste qu’il ne veut surtout pas sacrifier sa moisson. Il veut préserver ce qu’il a précieusement semé en notre humanité. De plus, il nous laisse entendre que Dieu son Père est plus patient que nous, Dieu supporte notre péché ; c’est la révélation de son infinie miséricorde à notre égard.
A tout pécheur, Dieu donne la chance d’un mûrissement possible, d’une conversion voilà ce que veut dire : « Laissez le bon grain et l’ivraie pousser ensemble ».
Nous aussi, soyons comme Dieu : bons, patients, ayons du respect à l’égard des pécheurs, des méchants pour la parcelle de bien qui est en eux et pour leur possible conversion.

Frères et sœurs, habituons-nous à voir le « bon » qui est dans l’humanité plutôt que « le mal ». Il ne nous appartient pas de juger l’homme de l’extérieur : seul le Christ est capable de sonder les cœurs. Voyez vous, frères et sœurs même mêlés au mal, nos cœurs inspirent à Jésus la patience, la tendresse, la miséricorde et Jésus ne cesse de nous offrir le temps de la conversion. « Laissez-les pousser ensemble »

Il y va de la petite graine de moutarde qui prend le temps de s’enraciner et qui patiemment deviendra un bel arbre : Ce bel arbre c’est le Royaume de Dieu que Jésus voit déjà dans ses yeux de ressuscité : Jésus qui est bon, patient, ne reste pas à la graine, comme il est patient, il voit loin, il voit le bel arbre c à d la conversion des cœurs.
Il en est de même pour le levain : une petite pincée de levure suffit pour faire lever une grande quantité de farine. Ce levain n’est-ce-pas l’’action de l’Esprit Saint qui agit dans le secret de notre vie ! L’Esprit Saint on ne le voit pas, on constate ses effets. Ce levain, c’est la « puissance cachée de vie qui habite chacun de nous » Un jour, toute la pâte humaine qui aura été soulevée par le levain de l’Evangile sera habitée par la vie divine : Dieu sera tout en tous à la fin des temps.
Soyons patients, soyons confiants, le temps de Dieu n’est pas le temps des hommes. Dieu lui-même est patient et il regarde toujours ce qu’il y a de meilleur en nous.
Auditeurs, veillons sur la terre de notre cœur, accueillons la Parole en nous, ne donnons aucune place au malin dans notre vie, jamais le malin ne triomphera de nous ! Notre Gloire, notre Victoire, notre Confiance, notre Espérance c’est le Christ Ressuscité !

Sur les chemins du monde, le Seigneur a semé le bon grain
Et dans le cœur des hommes, il viendra récolter sa moisson.

Ne ferme pas l’oreille - Ne ferme pas ton cœur.
Ecoute le Seigneur - Ton blé mûrira.

Réveille ton courage - Laboure bien ton champ.
Ecoute le Seigneur - Ton blé mûrira.

PRIONS : Dieu Père, plein de bonté, comme un cultivateur avisé, tu veilles sur ton peuple avec une incroyable délicatesse, avec patience et tendresse, nous te rendons grâce.
Seigneur, nous te louons et te remercions de semer généreusement le bon grain de ton royaume dans chacune de nos communautés chrétiennes et dans le vaste jardin du monde.

Tu sèmes ta parole de vie dans le jardin de nos cœurs, souvent en friche et encombré de broussailles, et tu attends avec patience les premières pousses, certain que la récolte sera bonne. Merci mon Dieu !
Seigneur, apprends-nous, à être ouverts et accueillants à tout ce qui est beau, honnête et généreux autour de nous, car c’est ton royaume qui gagne peu à peu les cœurs, même les plus endurcis, et qui les comble, maintenant et pour toujours. AMEN !

Adoration-

Seigneur, en ce temps de prière, nous te confions le monde dans cette épreuve...
et par ce chant, nous t’offrons nos vies...

Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi T’apporter mes joies, mes misères
Je viens pour Toi
...
Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi
...
Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi Te montrer mes joies, mes misères
Je viens pour Toi
...
Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi

-silence-

Dieu notre Père, tu es la source de toute vie.
En toi se trouvent notre bonheur et notre joie.
Donne-nous d’accueillir le don de ton amour, Jésus-Christ, en qui nous sommes tes enfants.
Seigneur Jésus, par le baptême, nous avons été plongés dans ta mort
et entraînés dans la vie nouvelle de la Résurrection.
Donne-nous d’être assoiffés de l’eau qui donne la vie éternelle.
Esprit Saint, tu nous tournes vers le Père et le Fils,
tu nous invites à boire à la source éternelle.
Donne à chacune de nos communautés chrétiennes
d’aller puiser sans cesse à la source de vie.
Dieu Père, Fils et Saint Esprit
fais fructifier en nous les dons reçus de toi.
Continue d’appeler des hommes et des femmes
à te servir au cœur de l’Eglise pour la vie et la joie du monde. Amen

Notre Père ...

Je vous salue Marie...

Dame de lumière porte nos prières, en tous temps et en tous lieux auprès de Dieu.
L’amour est messager
Il te salue Marie
Pleine de grâce
Femme choisie
Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave Maria.
Dame de lumière porte nos prières, en tous temps et en tous lieux auprès de Dieu.

Tu nous as dit Marie
« Faites ce qu’il dira »
C’est temps de fêtes
Noces à Cana.
Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave Maria.
Dame de lumière porte nos prières, en tous temps et en tous lieux auprès de Dieu.

Ton fils porte nos croix
Fais que, Sainte Marie
Nos vies humaines
Vivent de lui.
Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave Maria.
Dame de lumière porte nos prières, en tous temps et en tous lieux auprès de Dieu.

Ouvre nos cœurs Marie
À l’amour éternel
Il va au Père
L’enfant du ciel.
Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave, Ave Maria, Ave Maria.
Dame de lumière porte nos prières, en tous temps et en tous lieux auprès de Dieu.

La paroisse du Moufia a été heureuse de partager avec vous ce temps de prière et de louange. Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse ainsi que toute votre famille, Lui qui est Père, Fils et Saint-Esprit -Amen !

Ton Dieu te bénit et te garde
Que son visage brille sur toi
Qu’Il t’accorde sa grâce
Que son visage se lève sur toi
Qu’il te donne la paix (bis)

A – men - Amen , Amen - A – men - Amen , Amen

Que sa faveur vienne sur toi
S’étende à mille générations
Sur ta famille et tes enfants
Et les enfants de leurs enfants
Que sa présence soit devant toi
Et sans relâche soutienne tes pas
Qu’elle te comble et t’inonde
Il est pour toi, toujours en toi
Dès le matin jusqu’au coucher
À chaque pas veillant sur toi
Dans les larmes et dans la joie
Il est pour toi, toujours en toi
Il est pour toi, toujours en toi
Il est pour toi, tout près de toi

A – men - Amen, Amen - A – men - Amen, Amen

Que ta parole éclaire mes pas ;
Je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin
Fais-moi connaître tes volontés ;
En toi j’ai mis ma foi, je marche dans tes voies.

1. D’un grand espoir j’espérais le Seigneur.
Il s’est penché pour entendre mon cri.
Il m’a tiré de l’horreur de la boue,
Il m’a fait reprendre pied sur le roc.

2. Je te rends grâce, tu m’as exaucé,
Je te louerai dans la grande assemblée.
J’ai dit ton amour et ta vérité,
Je n’ai pas caché ta fidélité.

Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)
À droite, Jésus est à droite,
À gauche, Jésus est à gauche,
Devant, Jésus est devant,
Derrière, Jésus est derrière.
Il est autour de moi,
Jésus est dans mon cœur,
Et c’est lui qui fait ma joie !
Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)

J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Il n’y a personne qui soit comme Jésus (x3)
Il n’y a vraiment personne comme lui.
J’ai longtemps marché
j’ai marché marché : personne personne
j’ai tourné en rond : personne personne
j’ai fouillé fouillé
il n’y a vraiment personne comme lui

J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Victoire Alléluia chantons crions de joie
Jésus-Christ est sorti du tombeau
Galilée, Galilée, Galilée, je viens de la Galilée
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères qu’il est ressuscité !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration