Temps de prière et d’adoration " 3ème semaine de Carême"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 tous les vendredis juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).



Nous poursuivons notre route vers Pâques.
En traçant sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit Amen
Chers auditeurs, nous sommes heureux de partager avec vous
ce temps de prière, d’adoration et de louange
Rendons grâce à Dieu pour toutes les merveilles qu’il a accompli pour nous cette semaine.
Dans un moment de silence confions-lui nos vies…
déposons tout ce que nous avons vécu pendant cette semaine au pied de la croix…
Jésus j’ai confiance en toi !
Pour toi, Seigneur, le chant de notre cœur…

Pour toi, Seigneur, le chant de notre cœur,
Tu es le Christ, l´Agneau vainqueur !
Les yeux fixés sur toi, en contemplant ta croix,
Nous t´acclamons, Jésus sauveur !

1. Un chemin s´ouvre sous nos pas,
Notre espérance en toi renaît,
J´avancerai sans crainte devant toi,
Dans la confiance et dans la paix !

2. Dans les épreuves et les combats,
Dans les périls, gardons la foi !
En tout cela, nous sommes les vainqueurs
Par Jésus Christ, notre Sauveur !

3. Inscris en nous la loi d´amour,
En notre cœur la vérité !
Dans le secret, Seigneur, enseigne-nous.
Que nous brûlions de charité !

Au tout début du Carême, Jésus nous accompagne dans différents lieux.
La 1ère semaine, il était seul dans le désert où le malin a voulu le tenter, mais il n’est pas parvenu à ses fins.
La 2ème semaine, Jésus était sur une montagne accompagné de ses 3 disciples :
Pierre, Jacques et Jean.
il fut transfiguré devant eux et une voix se fit entendre :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
A présent, nous voici dans la 3ème semaine de Carême.
Jésus arrive au Temple de Jérusalem pour prier, Mais il est déçu car le Temple, n’est pas respecté.
Jésus sait au fond de lui-même que le Temple (maison de Dieu) dont il parle c’est son corps.
Et Saint Jean chapitre 2 versets 13 à 25 dans son évangile
que nous allons écouter et méditer tout à l’heure, le confirme,
Jésus dit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »
Il parlait de sa mort et de sa résurrection, son corps c’est le Temple maison de Dieu qu’est l’Eglise.

Cette Eglise appelée notre Mère
Cette Eglise appelée notre Mère,
Dans l’Esprit nous l’aimons de tout cœur.
Qu’elle vive à la gloire du Père,
Sur les pas de Jésus le Sauveur !

1- Une Eglise avec la joie du vivre ensemble
Une Eglise où tout croyant peut respirer,
Osant dire ce qu’il aime et ce qu’il pense,
Une Eglise au fort accent de liberté !

2- Une Eglise où le silence est une écoute,
Une Eglise où l’Evangile ouvre un chemin
Quand le ciel est aussi noir que notre doute,
Une Eglise qui pardonne et qui soutient.

3- Une Eglise pour les humbles de la terre,
Une Eglise où tout un peuple se comprend :
Il partage le festin de la sagesse ;
Une Eglise où Dieu se livre au cœur aimant

Frères et sœurs, cette Eglise l’aimons-nous de tout cœur ? Avec ses richesses et ses faiblesses ?
Respectons-nous l’Eglise où Jésus se donne en sacrifice lors des célébrations Eucharistiques ?
N’avons-nous pas tendance inconsciemment à nous servir de l’Eglise comme bon nous semble ?
On vient pour recevoir les sacrements : baptême, communion, confirmation, mariage,
et après qu’est-ce qu’on en fait ?
Prenons-nous du temps pour revenir à l’église, rendre grâce à Dieu, prier, venir à la messe ?
Vivre en enfant de Dieu ?
Peut-être que l’Eglise vous a déçu, ne vous a pas compris, vous a même blessés…
N’oubliez pas que l’Eglise, composé, d’hommes et de femmes pécheurs est une communauté imparfaite, savez-vous que lorsque nous critiquons, l’église, nous critiquons nous-même ?
Par notre baptême nous faisons parti des membres du Corps du Christ qui est l’Eglise

Nous sommes le corps du Christ,
Chacun de nous est un membre de ce corps.
Chacun reçoit la grâce de l’Esprit,
Pour le bien du corps entier.
Chacun reçoit la grâce de l’Esprit,
Pour le bien du corps entier.

1 - Dieu nous a tous appelés à tenir la même espérance,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.
Dieu nous a tous appelés à la même sainteté,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

2 - Dieu nous a tous appelés des ténèbres à sa lumière,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.
Dieu nous a tous appelés à l’amour et au pardon,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

3 - Dieu nous a tous appelés à chanter sa libre louange,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.
Dieu nous a tous appelés à l’union avec son Fils,
Pour former un seul corps baptisé dans l’Esprit.

Père très bon, le Carême est un moment favorable pour prier, vivre la fraternité, le service,
se nourrir de la Parole pour revenir à l’essentiel et de l’évangéliser.
L’essentiel mettre Dieu au centre de notre vie.
Seigneur, toi qui te fais proche de nous par pure grâce, nous voulons être ce Temple où tu demeures, nous sommes prêts à faire ta volonté ; Tu as voulu des enfants unis, qu’il en soit ainsi.

1 .Tu as voulu des enfants unis, qu’il en soit ainsi
Un jardin de paix pour Ta famille, qu’il en soit ainsi
Et nous voilà tous ensemble, Prêts à faire Ta volonté ;
S’il est vrai qu’on Te ressemble, Donne-nous Ta sainteté.
2. Tu as voulu des enfants heureux, qu’il en soit ainsi
Un amour sincère au fond des yeux, qu’il en soit ainsi
Nous ne sommes pas capables, Donne-nous de nous aimer ;
Que nos vies soient acceptables Selon Tes desseins parfaits.

Et nous serons enfin ce temple, ce palais où Tu demeures,
Où Ton cœur de Père nous comble de Sa grâce.
Et nous serons enfin l’épouse que Ton amour a choisie :
Le parfum de Ta vie … Qu’il en soit ainsi !

3. Tu as voulu Ton trône établi, qu’il en soit ainsi
Et ton règne sur tout le pays, qu’il en soit ainsi
Nous irons dans Ta confiance, Enflammés de Ton Esprit ;
Proclamer dans Ta puissance Le salut de Jésus-Christ !

Qu’il en soit ainsi !
Dans le livre d’Ezékiel chapitre 36, versets 23 à 26
Dieu dit : « Je vous rassemblerai de tous les pays, je verserai sur vous une eau pure,
et vous serez purifiés, je vous donnerai un esprit nouveau.
Ainsi, par vous, je montrerai que je suis le Dieu Saint. »

Je vous donnerai un cœur nouveau,
Je vous donnerai un cœur nouveau,
Je mettrai en vous un esprit nouveau,
J´ôterai de vous le cœur de pierre,
Et vous donnerai un cœur de chair.

1. Je répandrai sur vous une eau pure,
De vos péchés je vous purifierai.
Alors, je mettrai en vous mon Esprit
Afin que vous marchiez selon mes lois.

2. Je vous rassemblerai de tous pays
Et vous ramènerai sur votre sol.
Vous habiterez le pays de vos pères,
Je serai, ô mon peuple, votre Dieu.

3. Alors, les yeux des peuples s´ouvriront,
Tous, ils sauront que je suis le Seigneur.
C´est pour sanctifier mon Nom que j´agis.
Moi, le Seigneur, j´ai dit et je fais.

Tu es la source de toute bonté, Seigneur, et toute miséricorde vient de toi ;
tu nous as dit comment guérir du péché par le jeûne, la prière et le partage ;
écoute l’aveu de notre faiblesse : nous avons conscience de nos fautes,
Patiemment, relève-nous avec amour. Amen

Pardon, Seigneur, pardon
Pardon, Seigneur, pardon pour notre orgueil, nos résistances
Viens enlever nos suffisances et chasser notre arrogance
Pardon, Seigneur, pardon pour toutes nos pensées impures
Viens changer nos cœurs si durs nos raisonnements obscurs...

Ô relève-nous, nous sommes tombés si bas
Ô relève-nous par ta Grâce et ton Pardon
Aie pitié de nous... nous nous humilions devant Toi

Pardon, Seigneur, pardon pour tant de paroles mauvaises
Viens adoucir nos mots, nos lèvres et que nos querelles s’apaisent
Pardon, Seigneur, pardon de toujours garder rancune
Viens changer notre amertume, transformer notre attitude...

Oui Seigneur, relève-nous, nous sommes tombés si bas.
Je te demande pardon mon Dieu pour mes manques d’amour
Pardon de ne pas te suivre pendant ce Carême…
S’il te plait, aide-moi, prie pour moi, que je puisse me relever et aider mon prochain…
Merci Seigneur, pour tout ce que tu feras dans ma vie …
Envoie ton esprit Saint sur nous tous…
Sur tous ceux qui ont besoin de toi en ce moment…

Dieu Tout-Puissant et Eternel
Dieu Souverain, Maître du ciel et de la terre
Ta Miséricorde embrasse toute chose
Tu es la Vie et la bonté même.
Notre vie est entre Tes Mains
Sans Ton secours, nous ne pouvons rien faire.
En ce temps d’épreuve, viens à notre aide
Renforce notre foi en Toi et en notre prochain.
Fais fleurir l’espérance
Agis Toi-même en tous nos actes
Et guide nos choix par Ta Grâce
Nous T’adorons en notre souffle de vie.
Donne-nous un esprit d’humilité
Avec la santé nécessaire
Pour accomplir Ta sainte volonté
Et continuer à t’adorer dans Ta Gloire.
Aide-nous à nous protéger
A nous entraider et à être solidaires
Guéris et bénis tous les malades
Bénis et protège tous les personnels de santé.
Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux
Prends pitié de toute l’humanité
Sois notre force dans la faiblesse
Et la consolation dans notre misère.
Seigneur Dieu, détruis le « Coronavirus »
Pour que la vie triomphe du mal
Et que Ta Paix règne en nos cœurs,
Sur notre île et dans le monde entier.

Viens Seigneur, inonde-nous de ta grâce, inonde-nous de ton Esprit d’Amour…
Inonde chacun de nous de ta présence…

Seigneur, viens dans mon cœur en ce moment j’ai besoin de toi
Car ta présence me donn’ la paix viens Seigneur et remplis-moi

Inonde-moi Seigneur (bis) de ta présence, inonde-moi Seigneur
Inonde-moi Seigneur (bis) j’ai tant besoin de toi, inonde-moi Seigneur

Seigneur vient dans mon cœur en ce moment j’ai besoin de toi
car tu es mon réconfort viens Seigneur fortifie-moi

Inonde-moi Seigneur (bis) de ta présence, inonde-moi Seigneur
Inonde-moi Seigneur (bis) j’ai tant besoin de toi, inonde-moi Seigneur

Louange à toi Seigneur pour ceux qui proclament ta Bonne Nouvelle.
Que ta parole nourrisse notre foi, notre vie, notre cœur et notre âme.

Ta Parole est une lampe devant mes pas elle éclaire mon sentier (bis)

Quand parfois je crains d’avoir perdu mon chemin,
Tu es toujours tout près de moi.
Non, je ne craindrai rien, car tu me tiens par la main,
Tout près de moi jusqu’à la fin.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
(2, 13-25)
«  Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai  »
Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. Acclamons la Parole de Dieu !

Ta parole est une lampe devant mes pas, Elle éclaire mon sentier.

Je n’oublierai pas ton grand amour pour moi,
Pourtant parfois je doute encore.
Ô Jésus, guide moi, garde moi tout près de toi,
Je veux t’aimer jusqu’à la fin

-Méditation-

Jésus, juif pratiquant, arrive au Temple de Jérusalem pour prier, mais c’est le bazar !
Dans le Temple (maison où Dieu réside, lieu de culte par excellence) Jésus trouve des marchands d’animaux et des changeurs de monnaie.
Fâché, Jésus les chasse du Temple en disant « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »
Les gestes et les paroles du charpentier de Nazareth sont violents, choquants même. La violence de Jésus est inattendue et ses paroles encore plus.
En disant « la maison de mon Père » Jésus se prend pour un prophète, mieux même il se prend pour le Messie. Devant cette prétention de Jésus, 2 attitudes possibles : ou bien remettre ce faux prophète, ce faux Messie à sa place comme le feront les juifs, ou bien essayer de comprendre Jésus, comme le feront ses disciples, en reconnaissant dans l’attitude de Jésus un geste prophétique grâce à une phrase qui leur revient en mémoire « l’amour de ta maison fera mon tourment ».
Eh bien oui ! Pour Jésus, ce qui compte, c’est l’amour du Père et non ces cultes rituels, ces cérémonies si belles soient-elles.
Les juifs n’ont pas la même bienveillance que les disciples ; pour eux, Jésus n’est qu’un simple galiléen qui se prend pour un prophète et se permet de critiquer les pratiques habituelles du Temple.
C’est pourquoi les juifs demandent à Jésus de se justifier : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
La réponse de Jésus deviendra lumineuse pour les croyants après sa Résurrection. ; « Détruisez ce Sanctuaire et en 3 jours je le relèverai. »
Alors là, c’en est trop pour les juifs, c’est une profanation (Jésus ne parle plus de Temple, il parle de Sanctuaire !)
Amis chrétiens, il faut savoir que le Sanctuaire était le lieu de la Présence de Dieu, le Saint des Saints, un lieu vénéré, un lieu de pèlerinage (des millions de pèlerins y venaient prier chaque année). De plus il a fallu 46 ans pour bâtir ce sanctuaire et Jésus dit qu’en 3 jours il le relèverait ! Pourquoi 3 jours ? Pour un juif habitué de l’Ecriture, 3 jours, c’était le temps nécessaire pour rencontrer Dieu.
Les juifs étaient loin d’imaginer que le Sanctuaire dont parlait Jésus était son corps, une allusion à sa mort et à sa résurrection.
Oui, frères et sœurs, Jésus se sait lieu de la présence de Dieu. Son Corps c’est le nouveau Temple, son Corps c’est le lieu du nouveau culte. En effet, par son corps livré, par son sang versé, Jésus vient remplacer tous les cultes rituels.
Aussi, quand il se releva d’entre les morts, ses disciples comprirent que leur communauté était bien le Corps du Christ ressuscité, le Sanctuaire, le lieu de la présence de Dieu. Et ses disciples comprirent aussi que c’est par lui Jésus, en lui, avec lui, que tous nous avons accès au Dieu Père.
Ami chrétien, sais-tu que toi-aussi, par ton baptême, ton corps est un Sanctuaire, ce Temple où habite l’Esprit de Dieu. Frères et sœurs, ne faites pas de votre vie une banalité ; tout homme est sacré, tout homme est porteur de Dieu. Chaque homme, chaque femme est infiniment respectable.
Nos belles Eglises, nos belles cathédrales, nos belles basiliques ne sont que de pâles images matérielles par rapport à l’homme qui est la demeure de Dieu !
La présence de Dieu n’est pas dans une construction de pierres, mais, Dieu est présent au cœur même de l’humanité, dans le corps de chacun de nous, dans le Corps du Ressuscité auquel nous appartenons tous.
Grâce à notre baptême, nous formons le Corps du Christ, nous faisons partie de la grande famille des enfants de Dieu, nous sommes les fils et les filles bien-aimés du Père. AMEN !

Ô Père, Dieu du ciel et de la terre.
Ô Père, sois béni à jamais.
Ô Père, reçois notre humble prière,
Notre offrande, par Jésus-Christ.

1. Créateur du monde, tu as tout remis à l’homme,
Pour te rendre grâce, nous t’offrons ce pain, ce vin.
Reçois ces dons, Seigneur, et viens les sanctifier
Pour ton immense gloire et le salut du monde

2. Au banquet céleste, à la table des noces,
Nous t’offrons notre être, pour t’aimer et t’adorer.
Reçois ces dons, Seigneur, et viens les sanctifier
Pour ton immense gloire et le salut du monde.

Béni sois-tu, Seigneur,
pour ta présence en nous, avec nous autour de nous...
Ta présence Seigneur me remplit de joie...tu es là... Je sais que tu m’aimes.
Tu veux mon bonheur. Tu peux me rendre heureux ; Je te fais confiance et je t’aime.
Fais-moi vivre dans la douceur et dans l’humilité
Brûle mon cœur du feu de ton Esprit.
Que mon cœur soit rempli de toi afin que ma bouche ne parle que de toi.
Merci Seigneur d’être havre de paix, de force et de consolation pour chacun de nous....

-silence-

Nous t’adorons, ô Père dans ton temple,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.
Tu habites nos louanges,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.
Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ton temple.
Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ta maison Seigneur.

Appelés à vivre de l’intérieur la loi de Dieu le Père, confions-lui l’Église et tous les hommes.

Dieu très bon, écoute nos appels. R/ Ooo O Seigneur en ce jour écoute nos prières

Dieu très bon, nous te confions les enfants de ton Église : comme nous y invite le pape François, qu’ils vivent le sacrement de la réconciliation avec une profondeur renouvelée. Nous te prions.

Dieu très bon, nous te confions ceux qui votent les lois : qu’ils aient le sens du bien commun et le respect des plus faibles. Nous te prions.

Dieu très bon, nous te confions ceux qui sont dans l’obligation de travailler le dimanche : qu’ils vivent ce jour en ta présence et en ton amour. Nous te prions.

Dieu très bon, nous te confions notre communauté : qu’elle s’attache à honorer non pas des pierres, mais le Temple nouveau, le Christ Jésus. Nous te prions.

Père, toi qui es bon pour chacun de nous, exauce les prières que nous faisons monter vers toi, par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Notre Père

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-3eme-semaine-de-Careme