Temps de prière et d’adoration "4ème semaine de l’Avent"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 tous les vendredis juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière 4ème semaine de l’Avent

Bonjour à Tous !
Comme chaque semaine, nous sommes rassemblés au nom de Jésus avec les paroissiens du Moufia au rendez-vous d’amour avec notre Seigneur.
Ensemble nous pouvons chanter :

Ensemble nous pouvons chanter,
Ensemble nous pouvons prier.
Élever nos voix et adorer celui qui nous a réunis.
Ensemble nous pouvons donner,
Ensemble nous pouvons porter
Nos fardeaux, nos joies et proclamer l’amour que Dieu met dans nos vies.
Tous ensemble, tous ensemble
Nous pouvons montrer son amour au monde entier.

Merci Seigneur, de nous aider à montrer ton amour au monde entieret de nous réunir tous ensemble aujourd’hui pour prier, chanter et proclamer ton amour que tu mets dans nos vies.
Traçons sur nous le signe de la croix

Nous sommes toujours en marche vers noël.
Nous sommes dans la quatrième semaine de l’Avent.
A travers la Parole de Dieu, durant ces quatre semaines, nous avons pu préparer nos cœurs à la venue de notre Seigneur.
Dès la 1ère semaine, dans l’évangile de saint Marc Jésus nous disait : «  Veillez ! » à la 2ème semaine, Jean-Baptiste le cousin de Jésus nous invitait à «  préparer le chemin du Seigneur »
la semaine dernière : 3ème semaine de l’Avent toujours avec Jean-Baptiste qui est venu rendre témoignage à la Lumière il nous dit que « Le Christ est proche, accueillons-le, soyons tous dans la joie ! »
Aujourd’hui, nous arrivons à la 4ème semaine de l’Avent, « Voici que la Vierge concevra et elle enfantera un fils ; on lui donnera pour nom Emmanuel : « Dieu-avec-nous ».
Avec Marie, préparons nous à accueillir notre Sauveur.
Continuons à habiller la crèche au fur et à mesure comme nous vous l’avons suggéré depuis le début de l’avent.
Cette semaine ajoutons les 2 personnages clés Marie et Joseph, les parents de Jésus qui attendent impatiemment leur enfant, le sauveur du monde, l’enfant Jésus que vous déposerez avec délicatesse le 24 à minuit dans la crèche (pensez à consacrer un petit moment en famille pour l’adorer et lui dire tout simplement : « Jésus je t’aime, Merci de ta présence parmi nous et Joyeux anniversaire »)
A présent, allumons notre 4ème bougie, et demandons à nos saints anges gardiens de déposer nos intentions qui nous tiennent le plus à cœur pour accueillir notre Seigneur !

1 - C’est aujourd’hui que la promesse de bonheur
Va s’accomplir pour ta maison
C’est aujourd’hui que la tendresse du Seigneur
Va s’établir sur les nations…

Oui, c’est aujourd’hui que s’accomplit cette promesse.
Oui c’est aujourd’hui que Dieu fait naître sa tendresse.
Au cri du prophète, relève la tête :
Dieu est au milieu de nous.

2 - S’élève encore en nos déserts la voix de Jean
Qui interpelle notre temps :
"Prépare-toi le cœur comme on ouvre un chemin
Pour faire place au Dieu qui vient !"

3 - Quitte ta robe d’amertume et de malheur
Et revêts la joie du Seigneur.
Sa paix sera pour toi un vêtement nouveau
Et sa justice ton manteau.

4 - Non, il ne dort ni ne sommeille ton gardien.
Il est fidèle, ne crains rien.
Il semble loin…mais il est proche maintenant
Caché dans un petit enfant.

Oui Seigneur, tu es là au milieu de nous

Marie, toi qui a accueilli avec bienveillance l’initiative du Seigneur pour l’humanité entière.
Par ton oui, Sainte Vierge, nous héritons de la promesse de l’ange.
Comblés de grâce, nous savons désormais que le Seigneur demeure avec nous pour toujours.
Sainte vierge Marie intercède pour nous auprès de ton fils, par ton « oui » mène-nous à lui.

Marie, tendresse dans nos vies,
Marie, chemin qui mène à Lui,
Ton "oui" fleurit, dans notre vie,
Merci pour ce cadeau béni !

1.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De faire un beau silence, pour habiter chez Lui.

2.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De vivre en Sa présence, pour mieux lui dire "Oui" !

Oui Seigneur, avec Marie nous voulons te dire « oui »
Oui, pour les moments où nous baissons les bras
Oui Seigneur, à l’exemple du Bienheureux Frère Scubilion, que nous fêtons le 20 décembre,
nous voulons être libérés de tout ce qui nous empêche d’avancer...
Seigneur Dieu, le 20 décembre, dans notre île, nous commémorons l’abolition de l’esclavage. Par Moïse, tu as libéré le peuple d’Israël de l’Egypte,
Par ta bonté tu as permis que nos ancêtres soient libérés de l’esclavage.
Nous t’en remercions Seigneur.

-silence-

Dieu bon et miséricordieux, nous sommes là, devant Toi,
pour que tu nous libères des chaînes qui nous attachent à notre confort,
à la surconsommation, au matérialisme,
à tout ce qui atteint notre esprit, notre âme et notre corps.
Accorde-nous la grâce de ne plus succomber à l’esclavage du péché.

Sous in flamboyant moin l’été
Sous in flamboyant moin l’été
Assiz dan fé noir moin l’été
Assiz dan fé noir moin l’été
Toué la trap à moin la main
Toué la ralle à moin dann train
Toué la ralle à moin dann train

Si ton chemin Seigneur
Mi vé allé pli moin
Tu conné bien Seigneur
Toué même moin la besoin.
Toué même moin la besoin.

Kome in flamboyant i fleiri Kome in flamboyant i fleiri
A tout’ mon band frère mi vé di
A tout’ mon band frère mi vé di
Jésus même lé mon chemin
Avek li m’allé pli loin
Avek li m’allé pli loin

Et kom in bougi si mi tène
Et kom in bougi si mi tène
Pas besoin nou nana la pène
Pas besoin nou nana la pène Son limière va rallumé
Kantité ké va flambé
Kantité ké va flambé

Dieu infiniment patient, merci de nous laisser le temps de nous convertir pour que nous puissions collaborer à ton projet, afin de rendre le monde meilleur là où nous sommes et pour préparer avec Toi des cieux nouveaux et une terre nouvelle.

Nous faisons un moment de silence

Mon Seigneur et mon Dieu, merci d’être à notre écoute…
Merci de nous libérer et de nous accompagner dans notre marche.
Tu conclus une alliance avec ton peuple pour son bonheur, tu nous veux toujours libres.
Mets en nous ton esprit d’amour, de joie, d’espérance !
Que nous soyons prêts à t’accueillir
Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui en ont besoin…

Juste un souffle de ta bouche et me voici

Juste un souffle de Ta bouche et me voici
Rien qu’un battement de Ton cœur me donne vie
Au commencement du monde Ton cœur a parlé
Avant toutes choses Tu m’as désiré

Tu as créé les étoiles et ces millions de galaxies
Dessiné ces paysages par le souffle de l’Esprit
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie

De Ta main, Tu peins les étoiles et le ciel
L’univers répond au son de Ton appel
Dans le désir de Ta grâce créé de Tes mains
Image et souffle de Ton Amour divin
Un jour je serai uni avec les Saints
Devant la beauté de Ta face sans fin
Prosternés devant Ton trône des hommes et des anges
Uniront leur voix proclamant leur louange

Là où brillent les étoiles où Ton amour a donné vie
Dans les Cieux nous chanterons avec les anges à l’infini
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit

Oui Seigneur, Ton cœur de Père a désiré ma vie

Nous voici devant toi, prêts à accueillir ta Parole.
Comme Marie, nous voulons te dire : « oui »
et avec joie chantons pour accueillir Jésus notre sauveur

A mi sa chanté / allé lou, allé lou, allé lou, allélouia
A mi sa crié ! / allé lou, allé lou, allé lou, allélouia, ….
A ma finn trouvé / Jésus mon Sovèr

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)
«  Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils  »
En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. Acclamons la Parole de Dieu !

-Méditation-
Dans cet Evangile, St Luc nous invite à la méditation du récit de l’Annonciation qui se passe à Nazareth en Galilée. Nazareth : petit village de 150 habitants d’une province méprisée des autorités de Jérusalem, la Galilée. Et pourtant c’est là, dans un petit village insignifiant, Nazareth que Dieu visite Marie. C’est à Nazareth que l’ange Gabriel dit à Marie « Je te salue (c à d réjouis-toi) Je te salue comblée de grâce »
Vous avez remarqué que l’ange ne cite pas le nom de Marie ; il en est ainsi lorsque Dieu se révèle à quelqu’un, il change son nom, Marie devient la « comblée de grâce » « Je te salue comblée de grâce » c à d la « bien-aimée » « la favorisée » « la choisie ».
Marie écoute l’ange, elle lui fait confiance, elle lui parle, elle qui, depuis toute petite a appris à aimer et à servir Dieu. Et l’ange la rassure « le Seigneur est avec toi »
Comme le prêtre le dit à chaque Eucharistie, pour nous, le Seigneur est avec vous, soyons rassurés frères et sœurs le Seigneur est avec nous.
Toutefois, Marie est bouleversée ; Oui, c’est sûr que par l’ange Dieu est là, c’est sérieux, mais Dieu est toujours l’inattendu et son approche produit chez tout homme un sentiment de crainte, un sentiment de surprise.
Marie n’échappe pas à la règle, elle a une réaction bien humaine « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ! » dit-elle. A nouveau, l’ange la rassure « Sois sans crainte, Marie, tu vas concevoir et enfanter un fils et tu lui donneras le nom de Jésus, il sera grand, il sera appelé Fils du Très Haut, le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, il règnera pour toujours »
Oui, cet enfant est bien le Messie annoncé, attendu, promis.
Et Marie qui était si bien accordée au projet de Dieu n’hésite pas un seul instant, elle répond spontanément à l’ange : « Voici la servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon ta parole »
oh ! si on pouvait répondre aussi bien que Marie à chaque fois qu’on me demandait un service dans l’église.
Entre ces 2 phrases, l’histoire humaine venait de basculer, l’heure de l’incarnation avait sonné. Désormais, rien ne sera plus comme avant ; toutes les promesses de l’Ancien Testament viennent de trouver leur accomplissement dans chacune des paroles de l’ange , et avec le « oui » de Marie, le message central de l’annonce de l’ange, c’est l’annonce du Roi descendant de David qui n’est autre que Jésus, le Messie, ce Roi Fils de David qu’Israël attendait depuis des siècles et dont le règne n’aura pas de fin.
Marie a tout compris, ce fils éternel prendra chair d’elle par la puissance de l’Esprit Saint, elle le sait. Toutefois, elle se permet de rappeler à l’ange qu’elle est vierge, qu’elle n’a pas connu d’homme et que donc, elle ne peut pas concevoir d’enfant. L’ange apporte à Marie la réponse que nous connaissons tous « L’Esprit Saint viendra sur toi, celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu » oui, l’enfant ainsi conçu sera réellement Fils de Dieu pour accomplir sa mission de salut car l’Esprit Saint repose sur lui. Et vous avez compris aussi que cet enfant Jésus n’a pas de père humain, il est Fils de Dieu : et Luc nous donne 2 preuves dans ce texte : premièrement, Marie est vierge, elle n’a pas connu d’homme. deuxièmement, c’est Marie qui donne à Jésus le nom, son nom Jésus comme l’ange le lui avait dit, parce que dans la coutume juive c’est le Père qui donne le nom à l’enfant.
vous avez bien vu que l’ange demande à Marie de donner à Jésus son nom
Oui, la naissance de Jésus est une véritable nouvelle création ; Marie notre Mère chérie, depuis sa tendre jeunesse, Marie toi qui es pleine de tendresse, près de toi se trouve le bonheur. Marie devient la demeure de la Présence divine, de la présence sacrée.

1- Mère chérie, dès ma tendre jeunesse
Ta douce image, a su ravir mon cœur
En ton regard je lisais ta tendresse
Et près de toi, je trouvais le bonheur.

Vierge Marie, au Céleste rivage
Après l’exil, j’irai te voir toujours
Mais ici-bas, ta douce Image
C’est mon Perpétuel Secours !

2- En exauçant, ma naïve prière
Tu me montrais, ton amour maternel
Te contemplant, je trouvais sur la terre
Un avant-goût, des délices du Ciel.

3- Toujours, toujours image de ma mère
Oui tu seras, mon bonheur mon trésor
Et je voudrais, à mon heure dernière
Que mon regard, sur toi se fixe encore.

Oui Marie, tu es notre perpétuel secours et l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu est sur toi depuis toujours. C’est pourquoi, dès son premier instant, l’humanité de Jésus est pénétrée de l’Esprit Saint.
Vous avez remarqué frères et sœurs que face à toutes ses annonces de l’ange, Marie est toute simple, Marie n’hésite pas et sa réponse est d’une simplicité extraordinaire, avec Marie on a un bel exemple « d’obéissance de la fo i » une confiance totale « me voici, dit-elle ».
Librement, elle se rend disponible au projet de Dieu.
Grâce à ce « oui » de la jeune fille de Nazareth, « le Verbe se fait chair et il vient habiter parmi nous » Bonne Nouvelle pour l’humanité toute entière ! Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ! L’Espérance renaît !

A notre tour, veux tu oser dire à Dieu en toute confiance « Me Voici Seigneur » fais de moi ce qu’il te plaira en ne me laissant d’autre consolation que celle de t’obéir, de faire ta volonté, de te faire confiance, je veux t’aimer mon Dieu et je veux aimer mes frères et sœurs par Jésus Christ, ton Fils bien-aimé avec la lumière et la force de l’Esprit Saint.
Me voici, envoie-moi, guide-moi, fais de moi, tout ce que tu voudras

Me voici, envoie-moi.
Me voici, guide-moi.
Me voici, envoie-moi.
Fais de moi, tout ce que tu voudras

1. Seigneur, tu le sais, oui dans mon cœur.
Je n’ai qu’un désir, c’est de t’aimer.
Pour cela, viens chasser toutes mes peurs.
Viens me guérir et me pardonner.

2. Seigneur, la mission devant mes yeux,
Est trop grande pour ton serviteur.
Mais je crois que tu veux me rendre heureux,
Quand tu m’appelles, c’est pour mon bonheur.

3. Seigneur, ta lumière s’est levée
D’un bout à l’autre de tout l’univers.
Que chaque homme en soit illuminé
Et découvre ton amour de Père.

4. Seigneur, chaque jour tu nous conduis
Tu nous soutiens, toi l’Emmanuel.
Quelle joie quand tu nous bénis !
Tous ensemble, marchons vers le Ciel.

Vierge Marie, Mère de Jésus et ma mère, je sais que tu m’aimes.
Je t’accueille dans mon cœur.
Aide-moi à faire la volonté du Père
Seigneur, me voici ! Comme Marie je me consacre à toi.

Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
Je te donne mon cœur et toutes mes pensées.
Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
J’abandonne ma vie et t’offre mon avenir.

1. Guide-moi, conduis-moi dans tes voies !
Montre-moi le chemin et je le suivrai !

2. Envoie-moi où tu veux que je sois !
Parle-moi de tes plans et je partirai !

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es toujours présent dans ma vie
Par le cœur immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre le monde dans sa pauvreté et dans sa splendeur
Je te confie l’Eglise qui prépare la venue de ton Fils.
Rassemble par ton Esprit Saint, tous tes enfants dispersés.
En cette période de fête, apaise les peurs et les angoisses, réconforte ceux qui sont seuls, abandonnés, guéris les cœurs blessés,
Soutiens tous nos frères et sœurs qui ne pourront fêter Noël comme ils le désirent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières.
En cette fête où le prince de la paix visite notre terre, accorde-nous la joie, le bonheur et l’Espérance dans nos foyers. Garde nous sous ta constante protection. Amen

1. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Mon cœur en moi est en paix et silence,
Je suis comme un enfant qui se repose
Dans la confiance.
2. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
En cet instant je n’ai pas le cœur fier,
Je ne recherche pas de grandes choses
Qui me dépassent.

Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (x2)

3. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Je dépose devant toi mes soucis,
Et la rumeur qui monte de la terre
Pour aujourd’hui.
4. Je me tiens devant toi, Pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Tu connais le cœur de l’homme et sa vie,
Et je crois que tu viens dans le monde
Dès aujourd’hui.

Notre Père en créole
a ou Nout papa dan ciel
amont vraiment quisa oulé !
...

Noel approche, que notre cœur soit prêt à accueillir Jésus, le Sauveur de l’humanité la Lumière du monde Soyez Tous bénis au nom…

Allons di partout
Comment Jésus, lé bon
Allon di partout
Comment Jésus lé bon
Allons crie partout
Y faut pas gard’ ça pou nous
Allons racont’ partout
Merveill’ li la fait pou nous

Li la fait découvr’ a nous
Comment la vie lé joli
Quand nous march’ avec li
Quand nous march’ avec li
Li la fait retrouv’ a nous
Confianc’ nous l’avais perdu
Nous lé tellement content
Nous va chant’ son nom, toul’temps.

Li la fait découvr’ a nous
Comment la foi i guérit
Quand nous prient avec li
Quand nous prient avec li
Li la fait retrouv’ a nous
Chemin nous l’avais perdu
Nou lé tellement content
Nous va chant’ son nom. toul’temps.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-4eme-semaine-de-l-Avent