Temps de prière et d’adoration "4ème semaine de l’Avent"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "4ème semaine de l’Avent"

Bénis Dieu, ô mon âme, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.
Oh ! chante comme jamais, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.

1. Voici l’aurore, l’aube d’un nouveau jour.
Pour toi, un chant doit s’élever.
Devant ce qui m’attend et ce qui pourrait arriver,
Qu’à la fin du jour je te chante encore.

Bénis Dieu, ô mon âme, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.
Oh ! chante comme jamais, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.

2. Riche en bonté et lent à la colère,
Ton nom est grand et ton cœur est bon.
Je ne cesserai de chanter tes bontés,
J’ai des milliers de raisons pour louer.

Bénis Dieu, ô mon âme, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.
Oh ! chante comme jamais, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.

3. Un jour viendra, je n’aurai plus de forces,
Mon heure venue, la fin sonnera.
Pourtant mon âme chantera tes louanges
Pendant des milliers d’années, oui, sans fin.

Bénis Dieu, ô mon âme, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.
Oh ! chante comme jamais, ô mon âme,
Rends gloire à son saint nom.


Bonjour à Tous !
Comme chaque semaine, nous sommes rassemblés au nom de Jésus avec les paroissiens du Moufia au rendez-vous d’amour avec notre Seigneur.
Ensemble nous pouvons chanter :

Ensemble nous pouvons chanter,
Ensemble nous pouvons prier.
Élever nos voix et adorer celui qui nous a réunis.
Ensemble nous pouvons donner,
Ensemble nous pouvons porter
Nos fardeaux, nos joies
Et proclamer l’amour que Dieu met dans nos vies.
Tous ensemble, tous ensemble
Nous pouvons montrer son amour au monde entier.

Merci Seigneur, de nous aider à montrer ton amour au monde entier et de nous réunir tous ensemble aujourd’hui pour prier, chanter et proclamer ton amour que tu mets dans nos vies.
Avec joie, traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit -Amen

Nous sommes toujours en marche vers noël.
Nous sommes dans la quatrième semaine de l’Avent.
A travers la Parole de Dieu, durant ces quatre semaines, nous avons pu préparer nos cœurs à la venue de notre Seigneur.
Dès la 1ère semaine, dans l’évangile de saint Luc Jésus nous disait : «  Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme » à la 2ème semaine, une voix crie dans le désert c’est celui de Jean-Baptiste le cousin de Jésus, il nous dit : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées » la semaine dernière : 3ème semaine de l’Avent dans la 2ème lecture, l’apôtre Paul disait : « Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes…
Le Seigneur est proche, accueillons-le, soyons tous dans la joie ! »

Aujourd’hui, nous arrivons à la 4ème semaine de l’Avent, « Voici que la Vierge concevra et elle enfantera un fils ; on lui donnera pour nom Emmanuel : « Dieu-avec-nous ».
Marie a cru aux paroles de l’ange, elle a accepté d’héberger, en son sein, le Sauveur annoncé par les prophètes, le berger de l’humanité.
Marie rend visite à Elisabeth sa cousine, celle-ci remplie de l’Esprit Saint dit à Marie :«  Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni.  »

1. Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Tu conçus l’Emmanuel pour nous ouvrir le ciel.
Viens enfanter en nos cœurs le Fils de Dieu sauveur.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

2. Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Sa grâce en toi est donnée pour tous ses bien-aimés.
Avec toi, l’Église croit que son royaume est là.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

3. Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Si l’Esprit consolateur te trouve dans nos cœurs,
Il s’y précipitera, nous comblera de joie.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Avec Marie, préparons nous à accueillir notre Sauveur.
Continuons à habiller la crèche au fur et à mesure comme nous vous l’avons suggéré depuis le début de l’avent.
Cette semaine ajoutons les 2 personnages clés Marie et Joseph, les parents de Jésus qui attendent impatiemment leur enfant, le sauveur du monde, l’enfant Jésus que vous déposerez avec délicatesse le 24 décembre à minuit dans la crèche (pensez à consacrer un petit moment en famille pour l’adorer et lui dire tout simplement : « Jésus je t’aime, Merci de ta présence parmi nous… »)
A présent, allumons notre 4ème bougie, et demandons à notre saint ange gardien de déposer nos intentions qui nous tiennent le plus à cœur pour accueillir notre Seigneur !

1 - C’est aujourd’hui que la promesse de bonheur
Va s’accomplir pour ta maison
C’est aujourd’hui que la tendresse du Seigneur
Va s’établir sur les nations…

Oui, c’est aujourd’hui que s’accomplit cette promesse.
Oui c’est aujourd’hui que Dieu fait naître sa tendresse.
Au cri du prophète, relève la tête :
Dieu est au milieu de nous.

2 - S’élève encore en nos déserts la voix de Jean
Qui interpelle notre temps :
"Prépare-toi le cœur comme on ouvre un chemin
Pour faire place au Dieu qui vient !"

3 - Quitte ta robe d’amertume et de malheur
Et revêts la joie du Seigneur.
Sa paix sera pour toi un vêtement nouveau
Et sa justice ton manteau.

4 - Non, il ne dort ni ne sommeille ton gardien.
Il est fidèle, ne crains rien.
Il semble loin…mais il est proche maintenant
Caché dans un petit enfant.

Oui Seigneur, tu es là au milieu de nous

Marie, toi qui a accueilli avec bienveillance l’initiative du Seigneur pour l’humanité entière.
Par ton oui, Sainte Vierge, nous héritons de la promesse de l’ange.
Comblés de grâce, nous savons désormais que le Seigneur demeure avec nous pour toujours.
Sainte vierge Marie intercède pour nous auprès de ton fils, par ton « oui » mène-nous à lui.

Marie, tendresse dans nos vies,
Marie, chemin qui mène à Lui,
Ton "oui" fleurit, dans notre vie,
Merci pour ce cadeau béni !

1.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De faire un beau silence, pour habiter chez Lui.

2.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De vivre en Sa présence, pour mieux lui dire "Oui" !

Oui Seigneur, avec Marie nous voulons te dire « oui »
Oui, pour les moments où nous baissons les bras
Oui Seigneur, à l’exemple du Bienheureux Frère Scubilion, que nous fêtons le 20 décembre,
nous voulons être libérés de tout ce qui nous empêche d’avancer...
Seigneur Dieu, le 20 décembre, dans notre île, nous commémorons l’abolition de l’esclavage. Par Moïse, tu as libéré le peuple d’Israël de l’Egypte,
Par ta bonté tu as permis que nos ancêtres soient libérés de l’esclavage.
Nous t’en remercions Seigneur.

Dieu bon et miséricordieux, nous sommes là, devant Toi,
pour que tu nous libères des chaînes qui nous attachent à notre confort,
à la surconsommation, au matérialisme,
à tout ce qui atteint notre esprit, notre âme et notre corps.
Accorde-nous la grâce de ne plus succomber à l’esclavage du péché.

Sous un flamboyant moin lété (bis)
Assiz dann fénoir moin lété (bis)
Toué la trap a moin la main
Toué la rale a moin dann train (bis)

Su ton chemin Seigneur mi veu alé plus loin
Ti coné bien Seigneur, toué mèm moin la besoin

Kome in flamboyant i fleuri (bis)
A tout mon band frère mi veu di (bis)
Jésus même lé mon chemin
Avec li malé plus loin (bis).

Dieu infiniment patient, merci de nous laisser le temps de nous convertir
pour que nous puissions collaborer à ton projet, afin de rendre le monde meilleur là où nous sommes et pour préparer avec Toi des cieux nouveaux et une terre nouvelle.

Mon Seigneur et mon Dieu, merci d’être à notre écoute…
Merci de nous libérer et de nous accompagner dans notre marche.
Tu conclus une alliance avec ton peuple pour son bonheur, tu nous veux toujours libres.
Mets en nous ton esprit d’amour, de joie, d’espérance ! Que nous soyons prêts à t’accueillir... Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui en ont besoin…

Juste un souffle de ta bouche et me voici

Juste un souffle de Ta bouche et me voici
Rien qu’un battement de Ton cœur me donne vie
Au commencement du monde Ton cœur a parlé
Avant toutes choses Tu m’as désiré

Tu as créé les étoiles et ces millions de galaxies
Dessiné ces paysages par le souffle de l’Esprit
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie

De Ta main, Tu peins les étoiles et le ciel
L’univers répond au son de Ton appel
Dans le désir de Ta grâce créé de Tes mains
Image et souffle de Ton Amour divin

Un jour je serai uni avec les Saints
Devant la beauté de Ta face sans fin
Prosternés devant Ton trône des hommes et des anges
Uniront leur voix proclamant leur louange

Là où brillent les étoiles où Ton amour a donné vie
Dans les Cieux nous chanterons avec les anges à l’infini
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit

Oui Seigneur, Ton cœur de Père a désiré ma vie

Nous voici devant toi, prêts à accueillir ta Parole.
Comme Marie, nous voulons te dire : « oui » et avec joie chantons pour accueillir Jésus notre sauveur

A mi sa chanté
allé lou, allé lou, allé lou, allélouia
A mi sa crié !
allé lou, allé lou, allé lou, allélouia, ….
A ma finn trouvé
Jésus mon Sovèr

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (chapitre 1, versets 39 à 45)
«  D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?  »
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » Acclamons la Parole de Dieu !

-Méditation-
A peine enceinte de Jésus, Marie se met rapidement en route, elle part chez Zacharie et Elisabeth sa cousine qui attend un enfant dans sa vieillesse (cet enfant c’est Jean Baptiste qui annoncera plus tard la mission de Jésus)
La route est l’un des lieux de la révélation, de la mission ; la « hâte » de Marie est une « hâte » missionnaire. Marie se dépêche car elle a besoin de parler, de raconter à quelqu’un de ce qui lui arrive.
Mais, en entrant dans la maison d’Elisabeth et en la saluant, Marie n’a rien besoin de dire, Elisabeth a déjà perçu l’essentiel (ses propres entrailles reconnaissent spontanément ce dont Marie est porteuse), nous dit Luc « l’enfant tressaillit en elle. » Mystère de la présence de Dieu ; Dès le sein de sa mère, Jean Baptiste commence son rôle de prophète, de témoin de Jésus, il avertit Elisabeth sa maman de l’évènement fantastique qui se prépare (l’enfant de Marie est un cadeau de Dieu pour elle et pour le monde)
Marie est rassurée, le regard bienveillant d’Elisabeth lui permet d’accueillir avec joie et sérénité la révélation qui se déploie en elle.
La rencontre de ces 2 femmes (Marie et Elisabeth) change le cours de l’histoire de l’humanité.
Ces 2 femmes ont la foi ; chacune reconnaît et atteste comment l’action de Dieu agit chez l’une et l’autre.
Par la bouche de ces 2 femmes, une Nouvelle Alliance attendue par Israël devient réalité
« Tu es bénie entre toutes les femmes s’écrit Elisabeth, et le fruit de tes entrailles est béni » sous-entendu, Dieu agit en toi et par toi et Dieu agit en ton fils et par ton fils.
Elisabeth, remplie de l’Esprit Saint (toujours et encore ; mystère de Dieu avant les apôtres au jour de la Pentecôte, Elisabeth est remplie de l’Esprit Saint) s’écrie : « Heureuse celle qui a cru. » compliment d’une femme à une femme, 1ère béatitude (vous avez remarqué le 1er secret de Dieu n’a pas été confié à des hommes mais à 2 femmes ) Marie est déclarée heureuse parce qu’elle a eu la foi, elle a cru, elle a fait confiance à Dieu. Et Jésus reprendra cette béatitude quand on lui parlera de sa mère. Jésus dira : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la vivent »
Dans l’évangile de st Luc, Elisabeth poursuit :
« Comment ai-je le bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? »
C’est une citation biblique, une allusion au roi David qui n’osait pas croire que l’Arche d’Alliance (« lieu » de la présence divine) allait pouvoir venir « dans sa maison » et c’est ce qui arriva.
« Car, poursuit Elisabeth, lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. » Le mot « tressaillir » évoque la danse, la danse du Roi David devant l’Arche d’Alliance.
Quant au mot « allégresse » il exprime la joie de la présence de Dieu.
Oui, Marie porte en elle, mystérieusement, cette présence de Dieu.
Désormais, c’est Marie la Nouvelle Arche d’Alliance.
Grâce à la foi de Marie, Dieu habite notre humanité.
Tout ce récit baigne dans la foi et la foi rime avec joie ; Zacharie fera confiance à l’ange pour la grossesse d’Elisabeth, Marie croit au message de l’ange qui lui annonce qu’elle aura un fils alors qu’elle est vierge, Elisabeth rend grâce pour l’enfant qu’elle attend dans son vieil âge.
Voilà, la foi et la foi rime avec joie !

A quelques jours de la fête de la Nativité, contemplons la rencontre de ces 2 futures mamans porteuses de l’Espérance et de la joie, porteuses de vie.
Mettons la vie au cœur de nos projets !
Mettons-nous à l’écoute de l’Esprit Saint pour laisser l’inattendu de Dieu s’incarner dans notre vie quotidienne.
Noël, c’est l’histoire d’une Parole de Dieu qui devient chair et se révèle par le dialogue et la rencontre.

Dans ton coeur Marie, il y a un oui
Ce mot total et infini
Dans ton coeur marie, il y a un oui
Un oui vivant
Qui fait naître la vie

1 - Un simple mot qui ouvre tout
Un vrai regard pour accueillir
Apprends-nous Marie ce vrai OUI

2 - Un cri du cœur qui change tout
Un vrai trésor qui vient s’offrir
Apprends-nous Marie ce vrai OUI

3 - Un cœur soleil qui donne tout
Un vrai chemin pour mieux servir
Apprends-nous Marie ce vrai OUI

PRIONS ENSEMBLE :
Sainte Marie, Mère de Dieu, tu es bénie entre toutes les femmes.
Tu nous précèdes sur le chemin de la foi.
Tu inondes le monde de ta tendresse maternelle.
Marie, Tu es un modèle de foi, d’humilité, de confiance, d’amour et d’Espérance.
Par ta foi, tu ouvres à Dieu les portes de l’humanité.
Par ta foi, Marie, tu ouvres à chacun de nous les portes du paradis.
Merci Marie notre bonne Mère du ciel ! Veille sur nous ! Protège nos familles !
Notre monde ! Notre paroisse !
Réconforte ceux qui sont dans la peine ! Ceux qui souffrent ! Ceux qui doutent !

Je te salue Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi
Tu es bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de ton sein est béni
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Prie pour nous pauvres pécheurs
Maintenant et à l’heure de la mort
Alléluia, Amen, A-men.

Vierge Marie, Mère de Jésus et ma mère, je sais que tu m’aimes.
Je t’accueille dans mon cœur.
Aide-moi à faire la volonté du Père
Seigneur, me voici ! Comme Marie je me consacre à toi.

Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
Je te donne mon cœur et toutes mes pensées.
Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
J’abandonne ma vie et t’offre mon avenir.

1. Guide-moi, conduis-moi dans tes voies !
Montre-moi le chemin et je le suivrai !

2. Envoie-moi où tu veux que je sois !
Parle-moi de tes plans et je partirai !

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es toujours présent dans ma vie
Par le cœur immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre le monde dans sa pauvreté et dans sa splendeur
Je te confie l’Eglise qui prépare la venue de ton Fils.
Rassemble par ton Esprit Saint, tous tes enfants dispersés.
En cette période de fête, apaise les peurs et les angoisses, réconforte ceux qui sont seuls, abandonnés, guéris les cœurs blessés,
Soutiens tous nos frères et sœurs qui ne pourront fêter Noël comme ils le désirent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières.

Nout papa la haut dann’ ciel
A monte a nou kissa ou lé
Fé nir out regn’
Papa Fé out volonté
dessi la terre comm’ dann le ciel

Partaz ek nou le pain zordi
Le pain i donn a nou la vi
A koz nout tout’ nou la besoin a li
dessi la terre comm’ dann le ciel

Pardonn’a nou nout bann zoffens’
Conm’nou nou pardonn’ sat’ la offens a nou
Lès pa nou amaye dann’ tantassion
Mé delivr’ a nou du mal

Amen, Amen, Amen, Amen. (bis)

En cette fête où le prince de la paix visite notre terre, accorde-nous la joie, le bonheur et l’Espérance dans nos foyers. Garde nous sous ta constante protection. Amen

1. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Mon cœur en moi est en paix et silence,
Je suis comme un enfant qui se repose
Dans la confiance.
2. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
En cet instant je n’ai pas le cœur fier,
Je ne recherche pas de grandes choses
Qui me dépassent.

Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (x2)

3. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Je dépose devant toi mes soucis,
Et la rumeur qui monte de la terre
Pour aujourd’hui.
4. Je me tiens devant toi, Pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Tu connais le cœur de l’homme et sa vie,
Et je crois que tu viens dans le monde
Dès aujourd’hui.

Noël approche, que notre cœur soit prêt à accueillir Jésus, le Sauveur de l’humanité la Lumière du monde Soyez Tous bénis au nom…

Allons di partout comment Jésus lé bon !

Allons di partout comment Jésus, lé bon
Allon di partout comment Jésus lé bon
Allons crie partout y faut pas gard’ ça pou nous
Allons racont’ partout, Merveill’ li la fait pou nous

Li la fait découvr’ a nous comment la vie lé joli
Quand nous march’ avec li / Quand nous march’ avec li
Li la fait retrouv’ a nous confianc’ nous l’avais perdu
Nous lé tellement content, nous va chant’ son nom, toul’temps.

Li la fait découvr’ a nous, comment la foi i guérit
Quand nous prient avec li / Quand nous prient avec li
Li la fait retrouv’ a nous, chemin nous l’avais perdu
Nous lé tellement content, nous va chant’ son nom, toul’temps.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-4eme-semaine-de-l-Avent-1029