Temps de prière et d’adoration "Bon Berger et Vocations"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 tous les vendredis juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Jésus Bon berger et vocation"

Bonjour à Tous !
Comme chaque semaine, avec les paroissiens du Moufia nous nous réunissons
pour un temps de prière, d’adoration et de Louange.
Chaque année, le 4ème dimanche après Pâques, l’Eglise universelle prie pour les vocations.
Dieu nous appelle tous !
Lui qui est Père Fils et Saint-Esprit - Amen

Par notre baptême, nous sommes Tous appelés à être prêtres, prophètes et rois.
Faisons route avec le bon Berger, le Ressuscité qui a donné sa vie pour nous sauver !

-chant-
Criez de joie, Christ est ressuscité !
Il est vivant comme il l´avait promis.
Alléluia, Christ est ressuscité !
Il nous ouvre la vie !

1. Au milieu de notre nuit,
La lumière a resplendi.
La Vie a détruit la mort,
Christ ressuscité !

2. Vous les anges, louez-le,
Exultez depuis les cieux !
Tous les vivants louez Dieu !
Christ ressuscité !

3. Louez Dieu dans sa grandeur,
Louez Dieu notre Sauveur !
Sans fin louez le Seigneur !
Christ ressuscité !

4. Accueillez en votre cœur,
Jésus-Christ l´Agneau vainqueur !
Il est le Chemin, la Vie,
Christ ressuscité !

Le 4ème dimanche de Pâques, l’Eglise nous invite à prier pour les vocations.
Le Pape François nous dit : « Soutenons les jeunes qui se sentent appelés à donner leur vie au Christ ! Qu’ils n’aient pas peur ! Qu’ils comprennent que derrière les renoncements nécessaires, Dieu les appelle à la joie profonde à laquelle ils aspirent. »
« C’est beau et c’est une grande grâce d’être entièrement consacrés à Dieu et au service des frères. »
Comme des bergers qui veillent sur leurs brebis, notre pape François, nos évêques, nos prêtres, nos diacres veillent sur nous. Portons-les Tous dans nos prières !

-silence-

Nous prions aussi pour les consacrés, les religieux, les religieuses et tous ceux
que le Seigneur continue d’appeler à son service.
Oui, prions pour les vocations dont notre Église a tant besoin,
Par notre baptême ne sommes-nous pas Tous prêtres, prophètes et rois ?
Tous appelés à servir Dieu et les autres ?

-chant-
Bien avant le chant qui créa l’univers
Bien avant l’Esprit qui planait sur la Terre
Bien avant que tu me formes de la poussière
Tu rêvais du jour où Tu pourrais m’aimer
Bien avant les premiers battements de mon cœur
Bien avant que je m’éveille à Ta douceur
Bien avant mes doutes, mes joies et mes douleurs
Tu rêvais du jour où je pourrais T’aimer (bis)

Abba Père, je suis à Toi

Bien avant que Jésus marche sur la Terre
Bien avant le Fils qui nous montre le Père
Bien avant que les cieux sur moi soient ouverts
Tu rêvais du jour où Tu pourrais m’aimer
Bien avant que mon péché brise Ton cœur
Bien avant que coulent le sang et la sueur
Bien avant les clous, le froid, et la douleur
Tu rêvais du jour où je pourrais T’aimer (bis)

Abba Père, je suis à Toi

Abba Père, je suis émerveillé
Saisi par l’immensité de Ton amour pour moi
Abba Père, si grande est ta tendresse
Ton cœur est grand ouvert, et je viens plonger dans Tes bras
Abba Père, je suis à Toi

Oui Père, tu rêvais du jour où je pourrais T’aimer… le voici
Tu es le gardien de nos cœurs notre berger.
Nous sommes tes brebis, tu connais le prénom de chacun de nous.
À l’heure de l’épreuve, tu nous guides et nous fortifies.
Aux jours d’angoisse, Tu nous mènes vers les eaux paisibles.
De ta douce voix, tu nous appelles à t’aimer et à clamer la Bonne Nouvelle.

Prions pour toutes les vocations
Seigneur, nous te rendons grâce pour ton appel à la vie, à l’amitié avec toi, à la sainteté.
Fais de nous des hommes et des femmes qui s’approprient la fragilité des autres,
qui ne permettent pas qu’émerge une société d’exclusion mais qui se font proches.
Donne-nous le témoignage d’amour de couples confiants en ta présence et fortifiés dans le lien du mariage.
Accorde-leur de construire une famille unie, missionnaire, pleine de foi et attentive aux besoins des autres.
Donne à notre monde les prêtres dont il a besoin, témoins de ta Parole et de ta présence dans les sacrements, Accorde-nous des diacres permanents passionnés de l’Évangile et au service de leurs frères.
Donne au monde les consacrés : religieux, religieuses, ermites, vierges consacrées…
qui dans la prière et l’engagement sauront être acteurs d’une transformation de la société dans l’amour.
Donne à chacun de nous de vivre avec plénitude ton appel à la sainteté et de transmettre la joie de l’Évangile au cœur du monde.
Amen

Pourquoi rêver d’un paradis, c’est maintenant et c’est ici
Qu’il faut unir nos espoirs et nos joies
On dit "demain" on dit "plus tard"
Mais si demain c’était trop tard, pour partager ce bonheur...
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuuuuia

Comment trouver l’accord secret
Qui nous apportera la paix
Et répondra aux "comment"…aux "pourquoi"
Alors il faut chaque matin
Ouvrir son cœur, ouvrir ses mains
Et fair’ du nouveau jour un Alléluia !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuuuuia

On vient sur terre pour aimer
Pour vivre ensemble et partager
Et faire de chaque jour un feu de joie
La vie est une symphonie
Chacun de nous en fait partie
Ensemble il faut chanter..un..Alléluia
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuu
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuuuuia

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean chapitre 10, versets 11 à 18
« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis »

En ce temps-là, Jésus déclara : « Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Voici pourquoi le Père m’aime : parce que je donne ma vie, pour la recevoir de nouveau. Nul ne peut me l’enlever : je la donne de moi-même. J’ai le pouvoir de la donner, j’ai aussi le pouvoir de la recevoir de nouveau : voilà le commandement que j’ai reçu de mon Père. » Acclamons la Parole de Dieu...

-chant-
Je suis le bon berger, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent
Je suis le bon berger, je leur donne ma vie et toute ma tendresse

Chacune de mes brebis reconnaît ma voix
Si je viens, en pleine nuit - Vite, on m’ouvrira !

Mais si le portier s’endort dans ma bergerie
Les pillards viendront alors voler mes brebis !

Mes brebis ne savent pas suivre un étranger
Elles reconnaissent à la voix, Tous les faux bergers !

J’ai beaucoup d’autres brebis, loin de cet enclos
Je les conduirai ici avec mon troupeau

-Méditation-
« Je suis le bon pasteur, le vrai berger. »
Qui dit berger, dit troupeau, terme pas très flatteur à replacer dans le contexte biblique ; à l’époque de Jésus, le troupeau était une richesse, un signe d’opulence.
Dans l’Ecriture, Dieu est comparé à un berger dont le troupeau est le peuple d’Israël qu’il a libéré de l’esclavage d’Egypte.
Quand Jésus emploie ce terme ( troupeau ) c’est pour nous dire, que Dieu nous considère comme une de ses richesses, que tous, nous avons du prix, de la valeur aux yeux de Dieu et que, tous, nous sommes importants pour lui.
En disant : « Je suis le vrai berger qui donne sa vie pour ses brebis. » Jésus ose déclarer qu’il est le Messie de Dieu qui aime son peuple, qui rassemble le peuple et le conduit comme Dieu lui-même.
Et ce Messie va jusqu’à mourir pour sauver son peuple.
La mort pour Jésus est un acte d’amour, une offrande à Dieu son Père.
Par sa mort, Jésus, le vrai berger, sauve, libère l’humanité de ses péchés et de la mort.
Jésus, tu as risqué ta vie pour moi ! Merci pour ton amour !
Attention, dit Jésus « le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. » Ces bergers mercenaires sont les Rois d’Israël qui ont failli à leur mission ; ces rois recherchaient leur intérêt, leur richesse, les honneurs, plutôt que de veiller sur leur troupeau, plutôt que de faire régner la justice et de faire disparaître la misère du peuple. Ces faux bergers n’auraient jamais osé risquer leur vie pour le peuple.
« Moi, dit Jésus, je suis le bon pasteur, je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. »
Ainsi donc, Jésus, tu me connais moi-aussi, tu m’appelles par mon nom, tu t’intéresses à ma vie, tu sais le fond de mon cœur et tu es intimement lié à moi ! Je suis sûr que tu comprends parfaitement ma situation d’homme et de femme pécheur !
Merci Jésus ! Merci de ton grand amour ! Tu es merveilleux ! Je t’aime.
Mieux encore, Jésus, tu dis que tu veux aussi sauver et conduire les brebis qui ne sont pas de ta bergerie et les brebis qui ne te connaissent pas.
Voilà donc Jésus, ton cœur universel qui veut, à tout prix, sauver tous les hommes sans exception !
Voilà ta mission salvatrice ; tu veux n’avoir qu’un seul troupeau à conduire vers la joie promise : et ce troupeau c’est l’humanité que Dieu t’a confiée.
Et tu veux aussi être un Messie, un seul, un vrai, un unique pasteur : le Christ !
Désormais, frères et sœurs, évitons de nous faire du souci pour nos proches, pour ceux qu’on aime et qui sont loin de la foi ! Jésus s’en charge. Confions-les tous au Christ Sauveur, Libérateur qui leur fera entendre sa voix et confions toutes ces brebis égarées à l’Esprit Saint qui agira en leur faveur et qui agira en la nôtre aussi.
Nous chrétiens, nous portons le Nom même du Christ, le Nom du Christ nous est confié, d’où notre responsabilité et notre mission d’annoncer le salut à tous ! Qu’est-ce que le salut ? Le salut de révéler le vrai visage de Dieu qui est Amour, Miséricorde, Bonté, Patience, fidélité, tendresse...
Merci Jésus, tu es vraiment le bon, le vrai berger, qui connait ses brebis par leur nom
Donne à toutes les brebis de toujours reconnaitre ta voix et de te suivre sur le chemin d’éternité. Amen.

-chant-
« Mes brebis connaissent ma voix » dit Jésus, dit Jésus
« Mes brebis connaissent ma voix » dit Jésus de son troupeau
Je les appelle par leur nom, pour qu’elles me suivent dès le matin (dès le matin)
Je les appelle par leur nom, pour qu’elles me suivent dès le matin. Je suis le bon Berger.

Seigneur, tu es...
Ma Lumière, quand la nuit n’en finit pas ;
Mon Chemin, quand les croisées sont confuses ;
Mon Soleil, dans le ciel des jours gris ;
Mon Oasis, quand la route se fait poussiéreuse ;
Ma Source, quand le sol en craque d’être trop sec ;
Ma Montagne, quand le creux des vallées m’effraie ;
Mon Jardin, quand la cité grandit trop vite ;
Ma Sagesse, quand le cœur part à la dérive ;
Ma Folie, quand la raison l’emporte sur le cœur ;
Mon Espérance, quand mon cœur n’en peut plus d’attendre ;
Mon Salut, quand je me sens perdue ;
Mon Ciel bleu, quand la terre a couleur d’habitude ;
Ma Paix quand je me fais la guerre ;
Ma Vie, quand mon cœur est las de battre ;
Mon Chant, quand les mots me font défaut ;
Ma Jeunesse, quand la lassitude me gagne ;
Ma Joie, quand la tristesse se rit de moi ;
Mon Alléluia, quand mon péché est trop lourd à porter ;
Ma Brise, quand je me sens étouffée ;
Ma Vérité, quand je me sens tiraillée ;
Mon Éclaircie, quand les ombres m’assaillent ;
Mon cœur, quand je ne trouve plus le mien ;
Mon Seigneur, quand j’essaie de tout maîtriser ;
Ma Victoire, quand j’en ai assez de lutter ;
Mon Horizon, quand mes yeux sont embrouillés ;
Mon Tout, quand plus rien n’est rien.
Tu es, Seigneur, mon Bon Pasteur et je suis... "ta petite brebis" qui voudrait bien
quelquefois conduire la marche, choisir les pâturages, traîner derrière en flânant,
s’enfoncer dans les broussailles, s’arrêter de marcher, changer de troupeau.
Mais toi qui connais mon cœur, tu me mènes doucement, patiemment, amoureusement,
en me laissant gambader hors des prés pour venir, à la fin du jour,
me chercher et me redire d’un ton émerveillé : "Ma petite brebis, tu m’as manqué !"

-chant-
Le Seigneur est mon berger rien ne saurait me manquer
Sur des prés d’herbes fraîches Il me fait reposer
Vers les eaux tranquilles Il me fait revivre
Il me conduit par le juste chemin - et je chante je chante
Alléluia Alléluia Alléluia

Même si je traversais tous les ravins de la mort
Je ne craindrais aucun mal
Car mon Dieu est avec moi je marche au son de Sa voix
Son bâton me guide et me rassure - et je chante je chante
Alléluia Alléluia Alléluia

Et Tu prépares ma table là devant mes adversaires
Tu répands le parfum ma coupe est débordante
Grâce et bonheur m’accompagnent pour tous les jours de ma vie
J’habiterai la maison la maison du Seigneur - et je chante je chante
Alléluia Alléluia Alléluia

Dieu notre Père, tu es la source de toute vie.
En toi se trouvent notre bonheur et notre joie.
Donne-nous d’accueillir le don de ton amour, en qui nous sommes tes enfants.
Seigneur Jésus, par le baptême, nous avons été plongés dans ta mort
et entraînés dans la vie nouvelle de la Résurrection.
Donne-nous d’être assoiffés de l’eau qui donne la vie éternelle.
Esprit Saint, tu nous tournes vers le Père et le Fils, tu nous invites à boire à la source éternelle.
Donne à chacune de nos communautés chrétiennes, d’aller puiser sans cesse à la source de vie.
Dieu Père, Fils et Saint Esprit, fais fructifier en nous les dons reçus de toi.
Continue d’appeler des hommes et des femmes
à te servir au cœur de l’Eglise pour la vie et la joie du monde. Amen

Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi T’apporter mes joies, mes misères
Je viens pour Toi

Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi
...
Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi Te montrer mes joies, mes misères
Je viens pour Toi
...
Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi

-silence-

Oh mon Dieu, Toi qui est là, vivant au milieu de nous.
Je voudrais te rendre grâce, et te remercier pour tous les dons de ton amour.
Dans ton cœur je vois la Sainte Eglise Catholique, ma Mère et ton Epouse très Sainte.
Et je vois le cœur de ton Epouse tendrement uni au tien.
Merci pour la beauté dont tu la pares, Merci pour l’Amour dont tu l’entoures, Merci pour la Sainteté dont tu la revêts.
Merci pour le don de ton Corps, et pour l’Esprit Saint qui en est le Cœur.
Je te prie mon Seigneur, pour notre Saint Père le pape François, pour les cardinaux, les évêques et les prêtres. Je te prie pour les religieux et religieuses, pour les vocations, et pour tous les fidèles.
Seigneur, que nous soyons un seul corps avec un seul cœur, un seul Esprit.
Jésus, vivant et présent dans ton Eglise, nous t’adorons !

Cette Eglise appelée notre Mère
Dans l’Esprit nous l’aimons de tout cœur
Qu’elle vive à la gloire du Père
Sur les pas de Jésus le Sauveur

1- Une Eglise avec la joie du vivre ensemble
Une Eglise où tout croyant peut respirer,
Osant dire ce qu’il aime et ce qu’il pense,
Une Eglise au fort accent de liberté !

2- Une Eglise où le silence est une écoute,
Une Eglise où l’Evangile ouvre un chemin
Quand le ciel est aussi noir que notre doute,
Une Eglise qui pardonne et qui soutient.

3- Une Eglise pour les humbles de la terre,
Une Eglise où tout un peuple se comprend :
Il partage le festin de la sagesse ;
Une Eglise où Dieu se livre au cœur aimant.

Notre Père
10 Je vous salue Marie…
Gloire au Père…

Chers auditeurs, les paroissiens du Moufia se joignent à moi pour vous remercier de votre fidèlité. Merci pour votre précieuse participation !
Soyez Tous bénis par Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen

Oh mais quel jour de joie
Quand on m’a dit que Dieu m’aimait
Oh mais quel jour de joie
Quand Dieu est venu me sauver
Alors je danserai je le louerai
Et je l’adorerai
Alors je danserai je redirai
Dieu a tout changé

Chaque deuil en une danse
Ma tristesse en une joie
Mes petitesses en lieux immenses
Dieu a tout changé
Chaque peine en une chance (tout changé)
Ma détresse en une Foi (tout changé)
Mon désespoir en espérance (tout changé)
Son feu s’est allumé en moi

Oh mais quel jour de joie
Quand on m’a dit que Dieu m’aimait
Oh mais quel jour de joie
Quand Dieu est venu me sauver
Alors je danserai je le louerai
Et je l’adorerai
Alors je danserai je redirai
Dieu a tout changé

Chaque peur en Sa confiance
Mes ténèbres en Son éclat
Tous mes échecs en Sa puissance
Dieu a tout changé
Ma faiblesse en une force (tout changé)
Tous mes chemins par Sa voie (tout changé)
Tous mes déserts en abondance (tout changé)
Son feu s’est allumé en moi

L’Éternel est mon berger
De rien, je ne manquerai
Ô mon âme, chante, mon âme
Pas à pas, il me conduit
Au bord des eaux calmes, je le suis
Ô mon âme, chante, mon âme

Oui, toujours, le bonheur et la grâce
M’accompagneront devant sa face
Dans sa présence, tellement de joies
Tellement de joies

Et tant qu’il se trouve auprès de moi,
Aucun mal, mon âme, tu ne craindras
Et, dans son temple, je reviendrai, je reviendrai
Et si je traverse encore
La vallée de l’ombre de la mort
Ô mon âme, chante, mon âme
Puisqu’il m’aime le premier
Non, rien ne pourra me séparer
De son amour, de son amour.

Yahwé, Yahwé, tu fais briller sur moi ton soleil
Yahwé, Yahwé, ta lumière chasse au loin les ténèbres
Yahwé, Yahwé, ta parole éclaire mon sentier
Yahwé, Yahwé, Yahwé

Bientôt, il viendra me chercher
Et, dans sa maison, j’habiterai
Ô mon âme, chante, mon âme
Sans cesse, jusqu’à son retour
Mon âme, chante son amour
Tous les jours, tous les jours

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-933