Temps de prière et d’adoration "Jésus notre Berger"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Jésus notre Berger"

Merci de nous accueillir chez vous chaque semaine pour nourrir notre Foi avec Jésus notre berger vivant au milieu de nous. Dans la joie traçons sur nous le signe de la croix : Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit -Amen.
De tout notre cœur chantons pour notre Seigneur !

Pour toi, Seigneur, le chant de notre cœur,
Tu es le Christ, l´Agneau vainqueur !
Les yeux fixés sur toi, en contemplant ta croix,
Nous t´acclamons, Jésus sauveur !

1. Un chemin s´ouvre sous nos pas,
Notre espérance en toi renaît,
J´avancerai sans crainte devant toi,
Dans la confiance et dans la paix !

2. Dans les épreuves et les combats,
Dans les périls, gardons la foi !
En tout cela, nous sommes les vainqueurs
Par Jésus Christ, notre Sauveur !

3. Inscris en nous la loi d´amour,
En notre cœur la vérité !
Dans le secret, Seigneur, enseigne-nous.
Que nous brûlions de charité !

Oui Seigneur nous t’acclamons, Toi notre Sauveur !
Dans l’évangile de la semaine dernière, Jésus, tu nous demandais d’aller en mission. Cette semaine, dans saint Marc chapitre 6, versets 30 à 34 nous sommes invités à nous mettre à l’écart et à nous reposer… se reposer n’est ce pas un temps propice et nécessaire pour prendre des forces, approfondir notre foi, nous ressourcer auprès de toi Jésus, notre bon berger afin de continuer notre mission ?
Merci, merci Seigneur, de t’inquiéter pour nous… O mon Dieu…
Il est bon de te rendre grâce, de te louer chaque jour, chaque nuit en tout temps en tout lieu. Nous voulons faire de notre vie une louange perpétuelle une action de grâce incessante.
Seigneur, dans les bons et les mauvais moments nous voulons te louer tout est grâce Seigneur, tout est donné par toi, apprends-nous à vivre en Toi chaque évènement Jésus
Apprends-nous à te prier, à invoquer ton nom à élever les mains vers toi…

Dieu tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube, mon âme a soif de toi…
Après toi languit ma chair, terre aride, altéré sans eau,
Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire
Ton amour vaut mieux que la vie, tu seras la louange de mes lèvres
Toute ma vie je vais te bénir, levez les mains en invoquant ton nom
Comme par un festin, je serai rassasié,
La joie sur les lèvres, je dirai ta louange…
Dans la nuit, je me souviens de toi, et je reste des heures à te parler…
Oui, tu es venu à mon secours, alors je crie de joie à l’ombre de tes ailes
Mon âme s’attache à toi, et ta main droite, ta main droite me soutient…

Envoie ton Esprit Saint envoie ton feu divin
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout
Fais pleuvoir ton Esprit sur ton fils repenti
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout

Ouvre les écluses des Cieux, Tu règnes
Fais pleuvoir l’eau de ton Saint lieu, du Ciel
Que Ton Esprit Saint souffle en ce lieu, qu’il vienne
Viens Seigneur envoie sur nous ton feu

Sois favorable à tes fidèles, mon Dieu, et multiplie les dons de ta grâce…
Tu me combles de bonheur car tu es mon berger Seigneur, je ne manque de rien…
Sur des prés d’herbes fraîches tu me fais reposer…
Vers les eaux tranquilles, tu me fais revivre…
Merci de prendre soin de moi…

Le Seigneur est mon berger rien ne saurait me manquer
Sur des prés d’herbes fraîches Il me fait reposer
Vers les eaux tranquilles Il me fait revivre
Il me conduit par le juste chemin
Et je chante je chante : Alléluia Alléluia Alléluia

Même si je traversais tous les ravins de la mort
Je ne craindrais aucun mal
Car mon Dieu est avec moi je marche au son de Sa voix
Son bâton me guide et me rassure
Et je chante je chante : Alléluia Alléluia Alléluia

Et Tu prépares ma table là devant mes adversaires
Tu répands le parfum ma coupe est débordante
Grâce et bonheur m’accompagnent pour tous les jours de ma vie
J’habiterai la maison la maison du Seigneur
Et je chante je chante : Alléluia Alléluia Alléluia

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (6, 30-34)
«  Ils étaient comme des brebis sans berger  »
En ce temps-là, après leur première mission, les Apôtres se réunirent auprès de Jésus, et lui annoncèrent tout ce qu’ils avaient fait et enseigné. Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, ceux qui arrivaient et ceux qui partaient étaient nombreux, et l’on n’avait même pas le temps de manger. Alors, ils partirent en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup comprirent leur intention. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement. Acclamons la parole de Dieu.

Ecoutons la méditation de l’évangile de saint Marc chapitre 6, versets 30 à 34
Après leur 1ère mission, les apôtres se réunissent autour de Jésus pour lui annoncer tout ce qu’ils avaient fait et enseigné.
Pour la 1ère fois, Marc appelle les disciples, apôtres qui signifie : envoyés en mission.
Fatigués par leur tournée apostolique, les apôtres veulent se reposer un peu.
Comme nous les chrétiens d’aujourd’hui qui reviennent rencontrer Jésus à la messe, après leur mission dans la semaine, pour lui apporter leur vie et reprendre des forces spirituelles.
Jésus propose aux apôtres harrassés, épuisés de venir à l’écart et de se reposer, car, pour annoncer la Bonne Nouvelle, Jésus veut des hommes et des femmes sereins, paisibles, des personnes qui ont besoin de silence, de solitude pour se ressourcer.
En effet, la vie profonde avec le Christ exige recueillement, concentration, maîtrise de soi.
Ami chrétien t’arrive-t-il de prendre du temps pour méditer ? As-tu peur du silence ?
Quel est le temps que tu consacres à la prière dans 1 journée de 24 heures ?

En débarquant, Jésus voit une grande foule. Lui qui désirait se reposer avec ses amis, comment va-t-il réagir devant cette foule qui le cherche et qui le dérange ? Jésus est saisi de pitié !
Au lieu de s’énerver, Jésus est pris de compassion, il accueille toute cette foule, le repos ce sera pour une autre fois !
L’important pour Jésus c’est que la bonne nouvelle arrive à tous à toutes les oreilles !
N’est-ce-pas cela l’amour véritable !
Combien de papas et de mamans voudraient se reposer mais ne le peuvent pas !
Comme Jésus, ces papas et ces mamans se laissent déranger, et ils continuent leur mission de parents, par pur amour.
Jésus a pitié de cette foule, il la regarde avec amour, comme il regarde avec tendresse et bonté le monde actuel, touché par la pandémie, touché par le terrorisme, touché par les violences…
Jésus regarde avec compassion notre humanité désorientée, qui n’arrive plus à donner un sens à l’existence, qui se retrouve comme des brebis perdues, sans berger, errant sans but précis.
Vous avez remarqué que le 1er service que Jésus rend à cette foule, comme à nous aussi aujourd’hui, c’est le service de la Parole : Jésus instruit longuement la foule qui le cherche, il veut combler leur faim, leur soif d’être aimé, d’aimer et d’exister. Tous perçoivent que Jésus est quelqu’un qui ne juge pas mais qui accueille, Tous savent qu’avec Jésus ils ne risquent rien. Ils font confiance en Jésus qui prend soin de leur existence.
Jésus est un ami qui connaît nos besoins, notre fatigue ou notre soif de Dieu. Et son amitié est si grande qu’il donne sa vie pour chacun de nous.
Cette fois, nous dit Marc, le bon Pasteur, le Messie est parmi nous, le Royaume de Dieu est là.
Jésus se fait proche de chacun de nous, il connait ses brebis et ses brebis le connaissent.

Regarde la croix de Jésus et nomme les personnes qui ont besoin de sentir l’amour de Jésus notre frère, Jésus le bon Pasteur, connait ses brebis et ses brebis le connaissent

« Mes brebis connaissent ma voix » dit Jésus, dit Jésus
« Mes brebis connaissent ma voix » dit Jésus de son troupeau
Je les appelle par leur nom, pour qu’elles me suivent dès le matin (dès le matin)
Je les appelle par leur nom, pour qu’elles me suivent dès le matin.
Je suis le bon Berger.

Prière
Ô Jésus, Berger au cœur brûlant d’amour,
toi qui ne tolères pas qu’aucune de tes brebis ne se perde,
toi qui vas à la recherche de la brebis égarée jusqu’à ce que tu la trouves,
toi qui portes sur tes épaules la brebis malade ou fatiguée,
nous te remercions pour ton infinie bonté, et, en toute confiance, nous t’adressons notre prière.

Divin Berger, jette un regard de compassion sur nous-mêmes et sur toutes les personnes que nous portons dans notre cœur : blessés, malades, égarés parfois, tous et toutes engagés sur la route de la vie. Nous avons besoin de toi.

Accompagne-nous, nous t’en supplions. Porte-nous sur tes épaules quand nous sommes fatigués. Sois notre guide et notre soutien jusqu’au jour où nous pourrons entrer avec toi au bercail du bonheur éternel. Amen.

Bon Berger, Amour et Miséricorde, prends soin de nous.

Je suis le bon berger
Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent
Je suis le bon berger
Je leur donne ma vie et toute ma tendresse

Chacune de mes brebis reconnaît ma voix
Si je viens, en pleine nuit, vite, on m’ouvrira !

Mais si le portier s’endort, dans ma bergerie
Les pillards viendront alors, voler mes brebis !

Mes brebis ne savent pas, suivre un étranger
Elles reconnaissent à la voix, tous les faux bergers !

J’ai beaucoup d’autres brebis, loin de cet enclos
Je les conduirai ici, avec mon troupeau

Oui Jésus, tu nous donnes ta vie et toute ta tendresse.

Toi seul, qui es le Vrai Berger :
Donne ton esprit aux personnes sur lesquelles tu as imposé les mains afin qu’elles puissent guider ton Eglise sur tes pas vers la maison du Père.

Toi seul, tu connais tes brebis :
Façonne à ton image ceux que tu as choisis pour mener ton peuple. Comble leur cœur de ton amour obéissant afin qu’à leur tour, ils servent ton troupeau toute leur vie !

Toi qui donnes ta vie à tes brebis :
Que les dirigeants de tous les pays ne mettent pas avant leurs intérêts personnels mais le bien commun du pays !
Qu’ils sachent servir la communauté humaine !
Qu’ils évitent toutes guerres entre les peuples !

Toi, qui viens chercher les brebis perdus :
Que les paroissiens essaient de s’écouter les uns les autres !
Qu’ils s’approchent des frères et sœurs s’éloignant de la communauté pour mille raisons différentes !
Qu’ils ne transforment pas leur paroisse en ghetto !

Toi, qui soignes les brebis blessés :
Que la vie des quartiers soit vraiment fraternelle !
Que chacun, chacune ait un regard attentif sur son voisin !

Toi, qui continues à appeler les brebis au service de l’amour …
Brûle le cœur des jeunes avec ton feu d’amour, donne leur du courage pour qu’ils puissent répondre par un don total : et se consacrent au service de ton Eglise !

Dieu Père miséricordieux, reçois toutes nos demandes...
Que nous écoutions la voix du Bon Berger pour aller vers les prairies verdoyantes au bord des ruisseaux limpides ! Amen

1.Je suis le bon Berger
Je connais mes brebis
Je marche devant elles
Alors elles me suivent
Et quand je les appelle
Elles entendent ma voix
Et elles ne suivront pas la voix des voleurs

Entends-tu la voix du bon Berger
L’entends- tu car il veut te sauver
Lui seul a donné sa vie pour toi
Il s’est sacrifié pour toi

2. Jésus donne sa vie
Pour toutes ses brebis
Une vie éternelle faite d’abondance
Elles ne périront pas
Nul ne les ravira
Et dans ses pâturages, Il les conduira

Seigneur, tu es...
Ma Lumière, quand la nuit n’en finit pas ;
Mon Chemin, quand les croisées sont confuses ;
Mon Soleil, dans le ciel des jours gris ;
Mon Oasis, quand la route se fait poussiéreuse ;
Ma Source, quand le sol en craque d’être trop sec ;
Ma Montagne, quand le creux des vallées m’effraie ;
Mon Jardin, quand la cité grandit trop vite ;
Ma Sagesse, quand le cœur part à la dérive ;
Ma Folie, quand la raison l’emporte sur le cœur ;
Mon Espérance, quand mon cœur n’en peut plus d’attendre ;
Mon Salut, quand je me sens perdue ;
Mon Ciel bleu, quand la terre a couleur d’habitude ;
Ma Paix quand je me fais la guerre ;
Ma Vie, quand mon cœur est las de battre ;
Mon Chant, quand les mots me font défaut ;
Ma Jeunesse, quand la lassitude me gagne ;
Ma Joie, quand la tristesse se rit de moi ;
Mon Alléluia, quand mon péché est trop lourd à porter ;
Ma Brise, quand je me sens étouffée ;
Ma Vérité, quand je me sens tiraillée ;
Mon Éclaircie, quand les ombres m’assaillent ;
Mon cœur, quand je ne trouve plus le mien ;
Mon Seigneur, quand j’essaie de tout maîtriser ;
Ma Victoire, quand j’en ai assez de lutter ;
Mon Horizon, quand mes yeux sont embrouillés ;
Mon Tout, quand plus rien n’est rien.
Tu es, Seigneur, mon Bon Pasteur et je suis... "ta petite brebis" qui voudrait bien
quelquefois conduire la marche, choisir les pâturages, traîner derrière en flânant,
s’enfoncer dans les broussailles, s’arrêter de marcher, changer de troupeau.
Mais toi qui connais mon cœur, tu me mènes doucement, patiemment, amoureusement,
en me laissant gambader hors des prés pour venir, à la fin du jour,
me chercher et me redire d’un ton émerveillé : "Ma petite brebis, tu m’as manqué !"

Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi T’apporter mes joies, mes misères
Je viens pour Toi

Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi
...
Laisse-moi Te donner tout ce que je vis
Laisse-moi T’apporter tout ce que je suis
Je viens pour Toi
Laisse-moi Te donner mon cri, ma prière
Laisse-moi Te montrer mes joies, mes misères
Je viens pour Toi
...
Tu es là et Tu viens au cœur de ma vie
Tu es là et Tu viens au creux de mes nuits
Tu viens pour moi
Tu guéris, tu consoles et Tu me bénis
De Ta main Tu me guides et Tu me saisis
Tu viens pour moi

Notre Père …

10 Je vous salue Marie…

Mère chérie, dès ma tendre jeunesse
Ta douce Image a su ravir mon coeur
En ton regard je lisais ta tendresse
Et près de toi je trouvais le bonheur.

Vierge Marie, au Céleste rivage
Après l’exil j’irai te voir toujours
Mais ici-bas ta douce Image
C’est mon Perpétuel Secours !

En exauçant ma naïve prière
Tu me montrais ton amour maternel
Te contemplant je trouvais sur la terre
Un avant-goût des délices du Ciel.

Vierge Marie, au Céleste rivage
Après l’exil j’irai te voir toujours
Mais ici-bas ta douce Image
C’est mon Perpétuel Secours !

Toujours, toujours Image de ma Mère
Oui tu seras mon bonheur, mon trésor.
Et je voudrais à mon heure dernière
Que mon regard sur toi se fixe encore

Vierge Marie, au Céleste rivage
Après l’exil j’irai te voir toujours
Mais ici-bas ta douce Image
C’est mon Perpétuel Secours !

Puis m’envolant au Céleste rivage
J’irai m’asseoir, Mère, sur tes genoux
Alors je pourrai, je pourrai sans partage
Recevoir tes baisers si doux !

Chers auditeurs, les paroissiens du Moufia se joignent à moi pour vous remercier de votre fidèlité
Merci pour votre précieuse participation !
Soyez Tous bénis par Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen

L’Éternel est mon berger
De rien, je ne manquerai
Ô mon âme, chante, mon âme
Pas à pas, il me conduit
Au bord des eaux calmes, je le suis
Ô mon âme, chante, mon âme

Oui, toujours, le bonheur et la grâce
M’accompagneront devant sa face
Dans sa présence, tellement de joies
Tellement de joies

Et tant qu’il se trouve auprès de moi,
Aucun mal, mon âme, tu ne craindras
Et, dans son temple, je reviendrai, je reviendrai
Et si je traverse encore
La vallée de l’ombre de la mort
Ô mon âme, chante, mon âme
Puisqu’il m’aime le premier
Non, rien ne pourra me séparer
De son amour, de son amour.

Yahwé, Yahwé, tu fais briller sur moi ton soleil
Yahwé, Yahwé, ta lumière chasse au loin les ténèbres
Yahwé, Yahwé, ta parole éclaire mon sentier
Yahwé, Yahwé, Yahwé

Bientôt, il viendra me chercher
Et, dans sa maison, j’habiterai
Ô mon âme, chante, mon âme
Sans cesse, jusqu’à son retour
Mon âme, chante son amour
Tous les jours, tous les jours

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-968