Temps de prière et d’adoration

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration

Bonjour à tous,

Frères et sœurs, merci de vous joindre à nous, paroissiens du Moufia cette semaine pour prier, louer, adorer et rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il fait dans notre vie.
Ouvrons nos cœurs pour l’accueillir et traçons sur nous le Signe de la croix.
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit – Amen.

En ton Nom, Seigneur, nous sommes là,
Tous réunis devant Toi (bis)
Honneur au Père, Honneur au Fils,
Honneur à l’Esprit du Dieu Tout Puissant. (Bis)

Oui Seigneur, en ton nom nous sommes tous réunis devant Toi et à jamais nous te louons …

Louez le nom du Seigneur !
Louez, serviteurs du Seigneur !
Louez-le car il est bon !
Célébrez la douceur de son nom !

1. Venez, crions de joie, pour le Seigneur ;
Acclamons le Rocher, Dieu de notre Salut
Approchons-nous de lui, chantons pour lui !
Au son des instruments, jouons pour notre Roi !

2. Il est grand, il est bon notre Seigneur.
Par-dessus tous les dieux, il domine les cieux
Il est Roi tout-puissant, Dieu créateur,
L’univers tout entier ses mains l’ont façonné.

3. Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous.
Adorons le Seigneur, c’est lui qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu, il nous conduit ;
En ses mains sont nos vies et nous sommes à lui !

4. Accueillons sa Parole, écoutons-la :
Ne fermons pas nos cœurs, et méditons sa loi.
Dieu de fidélité, reste avec nous !
Affermis notre foi, nous espérons en toi !

Oui Seigneur, c’est avec joie que nous célébrons la douceur de ton nom…
Cette semaine Seigneur, tu nous demandes de garder tes commandements tels que tu nous les as prescrits et de les mettre en pratique. D’écouter la Parole de Dieu, de l’accueillir dans la douceur, de ne pas se contentez que de l’écouter mais de la mettre aussi en pratique car c’est elle qui sauvera nos âmes. Aussi, tu nous demandes Seigneur de nous convertir car, «  ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur  »…
O mon Dieu, tu sais tout de moi, tu connais mon cœur…
Je te le confie…
Guéris-le…

Les mots s’envolent, les vœux sont brisés
Et les promesses ne sont point tenues
Une famille divisée, l’amour déchiré
Nuit après nuit, tant de larmes j’ai versées

Guéris mon cœur, calme mon douleur
Je choisi de pardonner et j’apprends à vivre
Acceptant les blessures de mon âme
Viens guérir mon cœur, ô Seigneur

Mes amis m’ont quitté, et d’autres exigeaient
Bien plus que je ne pouvais leur donner
Mon cœur est meurtri, ma confiance trahie
Nuit après nuit, je me demande : pourquoi ?

Agenouillé à tes pieds mon Sauveur
Que ma vie soit comblée de tes bienfaits

Oui Seigneur, viens guérir mon cœur…
Enseigne-moi à suivre ton chemin, à vivre comme tu le veux, à t’aimer et à aimer les autres comme tu m’aimes.
Oh mon Dieu, je veux vivre ces instants en ta présence
Car sans toi, je n’ suis rien

Oh viens me porter
Oh Jésus
Toi qui as inscrit ta vie en moi
Car tu as été élevé
à la croix portant ma vie en toi

Dans l’éclat la richesse et la force je t’implore
Dans l’amour la passion et la vie je demande
Je veux vivre ces instants en ta présence
Car sans toi, je n’ suis rien
Dans la joie le bonheur et la fête je t’appelle
Dans la grâce, l’abondance et la paix je t’adore
Je veux vivre ces instants en ta présence
Car sans toi, je n’ suis rien
Oh viens me porter
Oh Jésus
Toi qui as inscrit ta vie en moi
Car tu as été élevé
à la croix portant ma vie en toi

Par ma voix ma parole et mon chant je t’élève
Par mon cœur, mon esprit et mon corps je te loue
Je veux vivre ces instants en ta présence
Car sans toi, je n’ suis rien
Oh viens me porter
Oh Jésus
Toi qui as inscrit ta vie en moi
Car tu as été élevé
à la croix portant ma vie en toi

Dans la peine, dans l’ombre et la peur je t’invoque
Dans le doute, l’angoisse et la crainte je te prie.
Je veux vivre ces instants en ta présence
Car sans toi, je n’ suis rien
Oh viens me porter
Oh Jésus
Toi qui as inscrit ta vie en moi
Car tu as été élevé
à la croix portant ma vie en toi

A présent, écoutons la Parole qui donne vie en chacun de nous.
Que sa puissance nous purifie de l’intérieur

Alléluuia, Alléluuia, sur ma vie, un seul Nom, c’est lui Jésus-Christ.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (7, 1-8. 14-15. 21-23)
En ce temps-là, les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se réunissent auprès de Jésus, et voient quelques uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées. – Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, par attachement à la tradition des anciens ; et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de carafes et de plats. Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » Jésus leur répondit : « Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. » Appelant de nouveau la foule, il lui disait : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » Il disait encore à ses disciples, à l’écart de la foule : « C’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. » -Acclamons la Parole de Dieu.

Je te donne mon cœur, il ne m’appartient plus
Ce que j’ai de meilleur, tout est pour toi Jésus
Un parfum de valeur sur toi est répandu
C’est l’offrande de mon cœur, je suis à toi Jésus
Prends mon âme, prends mon cœur, je te donne tout
Prends ma vie, me voici, je te donne tout,
Mon cœur est à toi, tout à toi (bis)...

-Méditation-
« Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas avec des mains impures. » s’indignent les pharisiens et les scribes (les pharisiens et les scribes sont des spécialistes de la religion juive qui respectent scrupuleusement la Tradition et les règles jusqu’au moindre détail comme se laver les mains, s’asperger d’eau, laver les plats, les carafes... Pour eux ce n’est pas seulement de l’hygiène, ce sont des pratiques religieuses rituelles sur le « pur et l’impur » ; en effet, les pharisiens et les scribes, par fidélité à leur religion, s’imposaient une discipline stricte pour préserver l’identité juive qui estimait que le peuple juif était un peuple élu, un peuple à part, si bien que tout contact avec les païens ou avec des objets touchés par eux, rendait impur à célébrer et à vivre dignement la vie quotidienne.
La réaction de Jésus est violente. Jésus s’appuie sur l’Ecriture qui est la référence suprême : il cite Isaïe ( 29/13 ) pour répondre à ceux qui attaquent ses disciples : « Hypocrites ! Ce peuple m’honore des lèvres mais son cœur est loin de moi. Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »
La sévérité de Jésus laisse entendre qu’il y a un problème de fond.
Pour les pharisiens et les scribes, il faut être bien propre pour rencontrer Dieu.
Pour Jésus, ce n’est pas l’apparence qui compte, c’est le fond du cœur.
Ce qu’il faut « laver » « rendre pur » ce sont nos paroles, nos actions, nos pensées.
Pour aller plus loin, Jésus entame une leçon sur la pureté : au sens biblique, la pureté, c’est l’aptitude à se rapprocher de Dieu qui est Amour et Pardon.
La véritable pureté c’est la miséricorde, la disposition du cœur.
L’impureté que Jésus reproche à ses adversaires c’est l’endurcissement de leur cœur.
Et pour bien se faire comprendre de l’auditoire, Jésus déclare « Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur » tous les aliments sont purs, l’impureté est dans le cœur.
Notre cœur est une source d’où s’écoule l’eau « polluée » de notre égoïsme et l’eau pure de notre amour ; d’où l’impossibilité de juger notre frère de l’extérieur, car nous ne voyons ni son cœur ni sa conscience intérieure.
Et Jésus ajoute : « C’est du dedans, du cœur de l’homme que sortent les pensées perverses : vols, meurtres, adultère, orgueil, méchanceté, débauche... »
L’impureté est bien dans le cœur de l’homme car tous les péchés cités par Jésus se rapportent à l’amour ; l’amour de soi et l’amour du prochain.
Jésus situe le mal là où il est, à l’intérieur de l’homme, dans le manque d’amour.
A l’inverse des pharisiens, Jésus affirme avec force que ce qui souille l’homme, ce n’est ni ce qu’il mange, ni les personnes qu’il fréquente, encore moins ce qu’il touche ; le mal est en l’homme, dans ce qu’il pense, dans ce qui sort de son cœur, de ses pensées, dans ses paroles.

SUPPLIONS JESUS NOTRE MAITRE ET SEIGNEUR :
Seigneur Jésus, s’il te plaît, purifie nos pauvres cœurs !
Viens nous apprendre à aimer comme toi tu nous aimes !
Merci de donner à chacun de nous un cœur simple, bon, doux et humble !
Rends notre cœur miséricordieux ! Que notre cœur soit semblable au tien ! Crée en moi un cœur pur ! Oh ! Mon Dieu ! Rends-moi la joie d’être sauvé ! AMEN !

Ton sang si précieux m’a pardonné
Blanc oui plus blanc que la neige
Tu fais battre en retraite mon péché et ma honte
Et par cette alliance Tu me restaures

Donc je me lève pour T’adorer
Ma vie épargnée par Ta bonté
C’est Ton saint Nom qui m’affranchit
Grâce à Toi Jésus
Mon cœur est pur

Affermis mon cœur dans Ta présence
Rends-moi la joie de Ton salut
Attire-moi près de Toi et sanctifie ma vie
Ton Esprit fait toutes choses nouvelles

Oui mon Dieu, par ta grâce rends mon cœur pur…
Fais que nous puissions Aimer comme toi tu nous aimes.
Tu t’es donné par amour sur la croix pour nous sauver Seigneur, bénis-nous …

1- Voici le plus grand amour, c’est de donner sa vie
Pour tous ceux que l’on aime et ceux que l’on bénits
Nous ne sommes faits que pour aimer

Aimer c’est tout donner (3 fois) Et se donner soi-même
Et redire à jamais de toute éternité
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même…

2- Sans amour à quoi bon vivre et à quoi bon chanter
Sans amour à quoi bon rire et à quoi bon rêver
Nous ne sommes faits que pour aimer

Oui, nous ne sommes faits que pour aimer
C’est notre vie, c’est notre destinée
A quoi bon vivre, et à quoi bon rêver
Si l’amour venait à manquer ?
Aimer c’est tout donner…

Oui Seigneur aimer c’est tout donner et se donner soi-même.
Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur.

Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur. (bis)

Tu es Dieu et je suis à toi / Tu es Dieu, Tu es Dieu
Tu es Roi et je fléchis les genoux devant toi, O mon Roi

Tu es Saint et tu sièges en majesté, dans la gloire, dans les cieux (bis)

Mon Dieu je crois, j’adore, j’espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas,
qui n’adorent pas et qui ne vous aiment pas. Très Sainte Trinité, Père,
Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je vous offre les très précieux
Corps, Sang, Âme et Divinité de notre Seigneur Jésus-Christ, présent dans tous les Tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences,
blasphèmes et oublis par lesquels Il est lui même offensé.
Par les mérites infinis de son Cœur Sacré et du Cœur Immaculé de Marie,
je vous demande la conversion des pauvres pêcheurs,
la paix dans le monde entier et notre propre conversion. Amen.

1. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Mon cœur en moi est en paix et silence,
Je suis comme un enfant qui se repose dans la confiance.
2. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
En cet instant je n’ai pas le cœur fier,
Je ne recherche pas de grandes choses qui me dépassent.

Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (bis)

3. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Je dépose devant toi mes soucis,
Et la rumeur qui monte de la terre pour aujourd’hui.
4. Je me tiens devant toi, Pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains.
Tu connais le cœur de l’homme et sa vie,
Et je crois que tu viens dans le monde dès aujourd’hui.

0 Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux qui me voyez et m’aimez, Vous qui n’avez jamais repoussé personne, dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir la soulager, je mets toute ma confiance en Vous.
Je suis sûr que vous ne m’abandonnerez jamais, que je serais toujours exaucé au-delà de mes espérances.
Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état.
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises.
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée et honorée.
Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort.
Amen

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Notre Père et 10 je vous salue Marie...
Je te salue, Marie, comblée de grâce.
Le Seigneur est avec Toi.
Tu es bénie Marie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
O prie pour nous, pauvres pécheurs, dès maintenant
Et jusqu’à l’heure de notre mort. Amen
Ave Maria

Nous voici arrivés au terme de ce temps de prière, d’adoration et de louange.
Merci de votre précieuse participation ! Allons et demeurons dans la paix et la joie du Seigneur avec la bénédiction du Père, du Fils et du Saint-Esprit -Amen-
Seigneur accorde-nous ta grâce

Sauve ton peuple, accorde ta grâce,
Nous chanterons ta miséricorde
Sauve ton peuple, accorde ta grâce,
Allélu-Alléluia !

1. Bienheureux ceux qui prient et qui pleurent,
Ton amour vient consoler leurs cœurs.
Bienheureux les petits et les pauvres,
Le Royaume des Cieux est à eux !

2. Heureux ceux qui ont soif de justice,
Ils seront abreuvés de l’Esprit.
Bienheureux sont les cœurs doux, les cœurs purs,
Ils auront ta terre en héritage !

3. Bienheureux sont les artisans de Paix,
Ils seront appelés fils de Dieu.
Bienheureux ceux qui souffrent pour ton nom,
Tu les combleras de tes bienfaits !


1. Eternel, tu me sondes et me connais,
Tu sais quand je m’assois, quand je me lève.
Tu discernes de loin mes pensées,
Tu sais quand je marche, quand je me couche.

Ta main me conduit,
Et ta droite me saisit,
Tu as posé sur moi ta main.

2. Derrière et devant, tu m’entoures
Car tu as posé ta main sur moi.
Où irais-je loin de ton esprit ?
Où donc fuirais-je loin de ta face ?
Si je monte au ciel, tu y es,
Au séjour des morts, te voilà.

3. Oui, c’est toi qui as créé mes reins,
Qui m’a tissé au ventre de ma mère.
Quand j’étais brodé dans le secret,
Tes yeux voyaient mon embryon.

4. Sonde-moi, ô mon Dieu, connais mon cœur.
Eprouve-moi, connais mes pensées.
J’ai haï les actions des méchants,
Regarde si j’ai suivi les idoles,
Et conduis-moi sur le chemin,
Le chemin d’éternité.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-980