Temps de prière et d’adoration

Aujourd’hui, il n’y a pas d’adoration silencieuse ni d’animation le matin.
Le Saint Sacrement sera exposé à 17h00 avant la messe à 18h00.

L’équipe d’adoration a préparé un temps de prière pour ceux qui souhaitent rester en communion avec le Seigneur.
Soyez bénis !


Temps de prière et d’adoration diffusé sur radio arc en ciel dimanche et mardi à 14h

Bonjour à Tous !
Comment rendrai-je au Seigneur, tout le bien qu’il m’a fait ?
Comme nous le faisons, chaque semaine, où nous cessons toute activité et avec nos amis du Moufia, nous consacrons du temps à Jésus pour prier, adorer et glorifier son nom très saint.
Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit – Amen.

Dieu de l’univers, Dieu saint !
Du haut des cieux, regarde et vois ton peuple.
Jamais plus nous n’irons loin de toi,
Fais-nous vivre pour te chanter sans fin !

1. Nous étions dans la nuit,
Aveugles et asservis,
Ta main nous libère.
En prenant nos fardeaux,
Par la croix de ton Fils,
Tu nous as sauvés.

2. Seigneur, Dieu d’Abraham,
Tu te révèles à nous.
Tu crées une alliance,
Tu nous donnes la vie,
Promesse du salut
Dans le Christ Jésus !

3. Seigneur, Dieu de Moïse,
Tu dévoiles ton nom,
Nous te rendons grâce.
Tu es juste, Seigneur,
Vraiment pure est ta loi,
Chemin du salut.

4. Tu rejoins les petits,
Abaissé jusqu’à nous,
Prenant nos faiblesses.
Tu nous donnes de vivre,
Fils enfin retrouvés,
Dans la joie du Père.

5. Dieu d’amour infini,
Ton peuple rassemblé
Célèbre ta gloire.
Tu te livres en nos mains,
Donnant ta vie pour nous,
Sois notre secours.

Le 1er octobre, nous fêtons Sainte Thérèse de l’enfant Jésus.
Connaissez-vous la petite Thérèse ?

Je marchais seul sur ce chemin, une âme s’éveillait au loin
Une âme aussi belle, aussi belle que le ciel
Elle était si jeune et si frêle, mais ses mots chantaient sans pareil
Tout l’amour et la grâce et d’un Dieu l’émerveillent

Il est des vies sur nos chemins qui nous révèlent ce destin
Quand la Terre et les cieux semblent briller enfin
De la plus belle voix d’enfant et de son nom devenu grand
Touchons toutes ces vies qui s’ouvrent à l’infini

Comme en chacun de ses poèmes, qu’elle écrivait comme l’on s’aime
Un peu d’amour et une fleur pour chaque jour
Et dans les battements de son cœur, unis à ceux de son Sauveur
Ses mots comme une braise, elle s’appelait Thérèse

Silencieuse et si solitaire, quand elle écrivait sur la terre
Au cœur de chaque larme, c’est l’histoire de son âme
Ces mots donnés comme l’amour, pour moi résonneront toujours
Pour ces millions de cœur qui cherchent le bonheur

Et que sa vie résonne encore et nous dévoile ses trésors
Ses mots comme une braise, elle s’appelait Thérèse
Elle s’appelait Thérèse, elle s’appelait Thérèse
Elle s’appelait Thérèse...
Je marchais seul sur ce chemin, une âme s’éveillait au loin
Ses mots comme une braise, elle s’appelait Thérèse

Tout au long de sa vie, Thérèse vit une réponse de plus en plus intime à L’Amour de Dieu.
Elle découvre le véritable sens de sa vocation : « Ma vocation, c’est l’Amour » : disait-elle.

A l’exemple de Sainte-Thérése, vivons pleinement l’amour que Dieu nous donne…

Voici le plus grand amour, c’est de donner sa vie
Pour tous ceux que l’ont aime et ceux que l’ont bénit
Nous ne sommes faits que pour aimer

Aimer c’est tout donner, aimer c’est tout donner
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même
Et redire à jamais de toute éternité,
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même

Sans amour à quoi bon vivre, et à quoi bon chanter
Sans amour à quoi bon rire, et à quoi bon rêver
Nous ne sommes faits que pour aimer

Oui, nous ne sommes faits que pour aimer,
C’est notre vie, c’est notre destinée
A quoi bon vivre, et à quoi bon rêver,
Si l’amour venait à manquer ?
Aimer c’est tout donner…

Comme Sainte Thérèse qui avait un grand respect pour les prêtres.
Elle qui a été proclamée Docteur de l’Église par Saint Jean-Paul II le 19 octobre 1997,
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus disait :
« Je suis entrée au Carmel pour sauver les âmes et surtout afin de prier pour les Prêtres » à l’exemple Sainte-Thérèse prions pour les prêtres :
« Ô Jésus, Eternel souverain Prêtre, gardez vos prêtres sous la protection de votre Sacré-Cœur, où personne ne peut leur faire de mal. Gardez sans tache leurs mains consacrées, qui touchent chaque jour votre Corps sacré. Gardez pures leurs lèvres, qui sont empourprées de votre Précieux Sang. Gardez pur et détaché leur cœur, qui est marqué du sceau sublime de votre glorieux Sacerdoce. Faites-les grandir dans l’amour et la fidélité envers Vous ; protégez-les de la contamination de l’esprit du monde. Donnez-leur avec le pouvoir de changer le pain et le vin, le pouvoir de changer les cœurs. Bénissez leurs travaux par des fruits abondants, donnez-leur un jour la couronne de la Vie éternelle. Ainsi soit-il. »

Demandons à Sainte Thérèse d’intercéder pour nous auprès de Dieu…
Elle qui disait : « Je passerais tout mon ciel à faire du bien sur la Terre »
Prenons le temps de trouver les pétales de rose qu’elle nous envoie du haut du ciel
afin que nos cœurs puissent trouver le bonheur.

Je vois des milliers de fleurs, lancées dans le cœur des gens
Je vois ton âme et ton cœur, dessinés au firmament
Tu passeras tout ton ciel à faire du bien sur la Terre
Faire briller des étincelles simplement
Tu jetteras des fleurs, tu jetteras des fleurs
Dans des milliers de cœurs qui cherchent le bonheur,
Tu lanceras du ciel, tu lanceras du ciel, des bouquets éternels
Chaque jour un soleil

Ta petite voix révèle, tous les secrets de l’enfance,
Elle nous ouvre à l’éternel à l’amour et à la danse,
Tu passeras tout ton ciel à faire du bien sur la Terre
À partager tes merveilles, ta confiance
Tu jetteras des fleurs, tu jetteras des fleurs
Dans des milliers de cœurs qui cherchent le bonheur,
Tu lanceras du ciel, tu lanceras du ciel, des bouquets éternels
Chaque jour un soleil

Des poèmes, comme l’on s’aime… de l’amour
Des je t’aime, des ritournelles… pour toujours
Tu jetteras des fleurs, tu jetteras des fleurs
Dans des milliers de cœurs qui cherchent le bonheur,
Tu lanceras du ciel, tu lanceras du ciel, des bouquets éternels
Chaque jour un soleil

Le Mercredi 29 septembre, la Liturgie de l’Église nous a invité à fêter les Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël.
Que signifie Michel, Raphaël, Gabriel ?
l’archange Michel c’est "qui est comme Dieu"
l’archange Raphaël, "Dieu guérit "
et l’archange Gabriel, c’est le "messager de Dieu"

Ensemble prions
Glorieux saint Michel, prince de la milice céleste, protecteur de l’Eglise
universelle, défendez-nous contre tous nos ennemis visibles et invisibles,
et ne permettez pas que nous tombions jamais sous leur cruelle tyrannie.
Saint Gabriel, vous qui êtes appelé à juste titre la force de Dieu,
puisque vous avez été choisi pour annoncer à Marie le Mystère
où le Tout-Puissant a déployé la force de son bras,
faites-nous connaître les trésors renfermés dans la personne du Fils de Dieu,
et soyez notre protecteur auprès de son auguste Mère.
Saint Raphaël, guide charitable des voyageurs, vous qui par la vertu divine,
opérez des guérisons miraculeuses,
daignez nous guider dans le pèlerinage de cette vie,
et guérir les maladies de nos âmes et celles de nos corps.
Amen.

Saint Gabriel, Saint Michel et Saint Raphaël intercédez pour nous auprès de Dieu.
Soyez à nos côtés pour adorer notre Sauveur

Saint Michel Archange défends-nous dans le combat
Sois notre soutient contre la perfidie et les embûches du démon
Que Dieu domine nous t’en supplions c’est notre humble prière Alléluia
Et toi prince, de la milice céleste, par la force, la puissance divine
Rejette en enfer satan et les autres esprits malins qui errent dans le monde
pour la perdition des âmes, nous t’en supplions Amen
c’est notre humble prière Alléluia

La paroisse du Moufia se prépare à fêter sa sainte patronne notre Dame du Rosaire le 07 octobre. Depuis le mercredi 29 septembre, la paroisse propose de prier la neuvaine, vivre un temps d’adoration et de confession avant la messe quotidienne de 18h et ce jusqu’au jeudi 07 octobre, où Marie sera fêtée solennellement. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous prions Jésus avec Marie notre dame du Rosaire.

Ensemble prions
Notre Père, 10 je vous salue Marie, Gloire au Père…

O Marie, Notre-Dame du Saint-Rosaire, nous voulons nous consacrer à toi.
Que la méditation du Rosaire, enrichie des mystères lumineux, soit à ton école un chemin de contemplation plus profonde et d’imitation plus fidèle de ton divin Fils.
Donne aux familles qui méditent le chapelet une union et un amour plus forts qui les aident à surmonter les épreuves, et aux Paroisses qui rassemblent les fidèles autour de toi,
un nouvel élan missionnaire.
Reine du Rosaire, viens à notre secours, comme tu nous l’as promis, devant les menaces, les dangers et toutes les guerres capables de nous anéantir.
Obtiens-nous la paix du cœur et partout la paix des armes.
Que rien ne nous éloigne de ton regard et de ta présence maternelle, ô notre Avocate si puissante sur le Cœur de Dieu ! Amen.

Marie notre dame du Rosaire
Nous te prions Vierge de Lumière,
L’église du Moufia porte ton nom,
Protège et guide-la c’est ta maison
Et fais découvrir à nos pauvres cœurs,
Les Mystères d’Amour du Rédempteur.

1- Par les Mystères Joyeux, Vierge Clémente,
Tu nous révèles les secrets de la Bonne Nouvelle :
Telle est la clé du Royaume de Dieu.
musique
2- Par les Mystères Lumineux, Vierge Fidèle,
Comme à Cana, tu nous dis « Faites ce qu’Il vous dira »
Telle est la clé du Royaume de Dieu.
Marie notre dame du Rosaire …

3- Par les Mystères Douloureux, Vierge Souffrante,
Tu nous prends la main et tu nous mènes à l’Amour Divin :
Telle est la clé du Royaume de Dieu.
musique
4- Par les Mystères Glorieux, Vierge Joyeuse,
Tu nous fais chanter la Gloire de ton Fils Ressuscité :
Telle est la clé du Royaume de Dieu
Marie notre dame du Rosaire …

Oui sainte Vierge avec toi nous accueillons la Parole de Dieu
afin d’annoncer au monde entier les merveilles de son amour.

Alléluia, Jubilate
Alléluia, Alléluia,
Jubilate Deo.
Alléluia, Alléluia,
Jubilate, Alléluia.

1. Louez Dieu car il est bon, alléluia !
Son Amour est éternel, alléluia !
De l’Orient à l’Occident, alléluia !
Bénissons Dieu pour ses merveilles,

2. Dieu le Père a envoyé, alléluia !
Jésus-Christ pour nous sauver, alléluia !
Vierge Marie, tu as dit « oui », alléluia !
L’Emmanuel en toi prend chair, alléluia !

3. Ô Seigneur dans ta passion, alléluia !
Tu as porté chacun de nous, alléluia !
De l’ennemi et du péché, alléluia !
Tu es vainqueur, ressuscité, alléluia !

4. Pour toujours, tu es vivant, alléluia !
De ton coeur, brasier ardent, alléluia !
Nous puisons l’esprit de vie, alléluia !
Pour t’annoncer au monde entier : alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc chapitre 10 versets 2 à 16
«  Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !  »
En ce temps-là, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à
condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. Acclamons la Parole de Dieu.

Cherchez d’abord le Royaume de Dieu, et sa justice ;
Et toutes ces choses vous seront données en plus.
Allélu, Alléluia
Alléluia, alléluuia, Alléluia, allélu, alléluia

L’homme ne vivra pas de pain seulement,
Mais de toutes paroles, qui sortira de la bouche de Dieu.
Allélu, Alléluia
chantons : Alléluia, alléluuia, Alléluia, allélu, alléluia

-Méditation-

Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ?
Question piège des pharisiens pour mettre Jésus dans l’embarras.
En fin pédagogue, Jésus ne donne pas directement la réponse, il les renvoie à la loi de Moïse.
Les pharisiens s’appuient sur un passage du livre du Deutéronome qui reconnaît que le divorce existe puisqu’il interdit à un homme divorcé de reprendre ultérieurement son épouse.
Le divorce existait bel et bien et la coutume de l’acte de répudiation s’était établie.
Il est peut-être là le piège tendu par les pharisiens ! Jésus connaît-il bien la Loi ?
Oh ! Que oui ! Mais, Jésus est déjà parti bien plus loin : sa réponse se réfère au projet originel de Dieu au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.
Jésus ne trouve pas de mots plus beaux que ceux de la Genèse : « Tous 2 ne feront plus qu’un. » Cette unité née de la volonté de Dieu appelle aussi la fidélité : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » c à d ce que Dieu a conçu dans l’unité, que l’homme ne le sépare pas.
Comprenez bien ceci frères et sœurs, lorsque le livre de la Genèse parle d’un homme et d’une femme, il parle de l’humanité en général dans laquelle hommes et femmes sont indissociables. On est là au cœur du mystère du projet d’amour de Dieu pour l’humanité, bien loin de la question des pharisiens : « Puis-je répudier la femme ? »
Pour Jésus, l’homme, à l’image de Dieu, est un homme libre qui quitte la sécurité du foyer paternel pour s’attacher à sa femme, fonder un nouveau foyer aussi solide que le précédent.
Jésus ne s’exprime pas en termes de morale, de permis ou défendu. Non, Jésus montre un idéal, on ne peut pas s’en tenir qu’à la Loi ! (d’ailleurs, tout ce qui est légal n’est pas forcément moral ; le divorce, l’avortement, le mariage pour tous....)
Jésus nous invite à nous mettre au niveau du mystère et du projet d’amour de Dieu sur l’homme et sur la femme et ce n’est que par pure grâce qu’on peut entrer dans le mystère de l’amour et de ses exigences. Livrés à nos seules forces humaines que Jésus appelle « l’endurcissement des cœurs » nous ne pouvons pas répondre à l’intention de Dieu créateur.
Dans le Royaume de Dieu il n’y a qu’une seule loi ; celle de l’amour.
Au jour de leur mariage, le « oui » que les fiancés se disent, les engage à faire grandir leur amour qui ne cesse de naître et de renaître à partir des difficultés, des joies, des conflits, des pardons de chaque instant.
La vraie destinée d’un couple qui s’enracine dans l’amour de Dieu, dans l’alliance qu’il conclut avec eux, c’est d’être l’image de Dieu (bon, patient, fidèle, amour, pardon)
Soyons en sûrs, amis chrétiens, Dieu Notre Père, Dieu de Jésus Christ est un Dieu fidèle, il continue d’aimer autant les couples unis que les couples désunis, séparés, divorcés.

Je concluerai une alliance avec toi
Je conclurai une alliance avec toi, tu as du prix à mes yeux.
Je t´aime tel que tu es, j´ai soif de toi, J´ai soif de ton amour.
Je conclurai une alliance avec toi, viens à moi, J´ai soif de toi.
Jour et nuit je me tiens à la porte, et je frappe,
Jour et nuit, silencieux invisible,
Même quand tu ne m´écoutes pas, je suis là,
Même quand tu doutes je viens à toi.
Ne crains pas, ne crains pas,
Je te connais, j´ai soif de toi !

PRIONS : AIMER AUJOURD’HUI.
Fais-toi proche, Seigneur, des couples d’aujourd’hui.
Veille sur ceux qui, après des années de vie commune, s’aiment comme au premier jour et même davantage.
Accompagne ceux qui vivent des difficultés et des souffrances et qui ont besoin de soutien et d’espérance.
Prends soin des conjoints qui ne sont pas traités avec respect et des enfants qui ne sont ni désirés ni accueillis.
Apprends-nous à aimer comme toi tu nous aimes !
Jésus, par ta Passion et par ta croix, sauve nos amours ! Fais régner dans chaque couple le respect, l’amour de l’autre, l’unité, le bonheur ! La joie du vivre ensemble ! Amen !

Allélu-, alléluia, Alléluia, Amen
Allélu-, alléluia, Alléluia, Amen

Prends Seigneur et reçois
Toute ma liberté et ma mémoire
Mon intelligence et toute ma volonté,
Tout ce que j’ai et possède.
Tu me l’as donné :
A Toi, Seigneur, je le rends, tout est tien,
Disposes-en selon Ta volonté, et donne-moi
Ton amour et Ta grâce.

Ton amour et Ta grâce, c’est assez pour moi
Ton amour et Ta grâce, c’est assez pour moi

Comme saint François d’Assise prions :
Oui Seigneur, ton amour et ta grâce c’est assez pour moi ;
Fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »
Amen

1. Vous, les œuvres du Seigneur, Bénissez le Seigneur !
Vous, les anges et vous les cieux, Bénissez le Seigneur !
Les eaux par-dessus le ciel, Bénissez le Seigneur !
Vous, les puissances d’en haut, Bénissez le Seigneur !
2. Vous, le soleil et la lune, Bénissez le Seigneur !
Et vous, les astres du ciel, Bénissez le Seigneur !
Vous, les pluies et les rosées, Bénissez le Seigneur !
Et vous, les souffles et vents, Bénissez le Seigneur !

À lui la gloire et la louange pour l’éternité.
À lui la gloire et la louange pour l’éternité.

3. Vous, le feu et la chaleur, Bénissez le Seigneur !
Vous, la fraîcheur et le froid, Bénissez le Seigneur !
Vous, la pluie et la rosée, Bénissez le Seigneur !
Vous, les glaces et les neiges, Bénissez le Seigneur !
4. Et vous, les nuits et les jours, Bénissez le Seigneur !
La lumière et les ténèbres, Bénissez le Seigneur !
Et vous, éclairs et nuées, Bénissez le Seigneur !
Que la terre entière acclame, Bénissez le Seigneur !

7. Et vous, les enfants des hommes, Bénissez le Seigneur !
Vous, les enfants d’Israël, Bénissez le Seigneur !
Vous, ses prêtres et serviteurs, Bénissez le Seigneur !
Les saints et humbles de cœur, Bénissez le Seigneur !
8. Rendons gloire à notre Dieu, Bénissez le Seigneur !
Père, Fils et Saint Esprit, Bénissez le Seigneur !
Maintenant et à jamais, Bénissez le Seigneur !
Dans tous les siècles des siècles, Bénissez le Seigneur !

A l‘exemple de Saint François d’Assise qui nous invite à l’amour mutuel
à aimer et à respecter toute la création : Rendons Gloire à Dieu pour l’éternité,
Merci pour votre précieuse participation à ce temps de prière, d’adoration et de louange
Soyons Tous Bénis, par Dieu le Père, le fils et le saint Esprit – Amen.
A notre tour : « Bénissons le Seigneur ! »

1. Béni soit ton nom là où tu donnes l’abondance
Et déverses ta bienveillance ; béni soit ton nom.
Béni soit ton nom quand ma vie traverse un désert,
Quand je marche en terre inconnue ; béni soit ton nom.

Tes bienfaits font naître en moi
des chants de louange.
Même au cœur de la nuit, Seigneur, je redirai :
« Béni soit le nom du Seigneur,
béni soit ton nom.
Béni soit le nom du Seigneur,
béni soit ton nom glorieux ! »

2. Béni soit ton nom quand sur moi brille le soleil.
Quand la vie semble me sourire ; béni soit ton nom.
Béni soit ton nom sur la route semée de souffrance.
S’il m’en coûte d’offrir ma louange ; béni soit ton nom.

Pont
Tu donnes et tu reprends,
Tu donnes et tu reprends.
Mon cœur choisit de dire :
« O béni soit ton nom ! »

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-992