Temps de prière et d’adoration "Celui qui vient à moi n’aura jamais faim"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Je suis le pain vivant"

Bonjour à tous !
Grande est notre joie d’être réuni des quatre coins de notre île autour de Toi Seigneur,
pour écouter ta parole, pour prier, pour chanter et proclamer Ton amour que tu mets dans nos vies.

Juste avant de commencer, dans un moment de silence et du plus profond de notre cœur, demandons à nos saints anges gardiens de déposer devant notre Seigneur toutes nos demandes…
Les moments agréables comme les moments un peu plus difficiles que nous vivons actuellement…
Présentons à Dieu nos projets… nos souhaits… une guérison… une ou plusieurs personnes que nous portons dans nos prières…
Demandons à Dieu de nourrir chacun de nous de sa Parole et de son Pain en ce beau jour,
afin que nous soyons rassasiés de son amour, et qu’il fasse grandir en nous la Foi de notre baptême… Traçons sur nous le signe de la croix : Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit
– Amen !
Nourris Seigneur, tous ceux qui ont faim de ta présence…

Tu nourris tous ceux qui ont faim
De ta parole et de ton pain.
Les peuples sont rassasies
Dans ton amour multiplie.

1- Ils sont venus pour t’écouter
Des quatre coins de Galilée,
De Samarie et de plus loin encore !

2- Sortis des villes et des champs
Jeunes et vieux, petits et grands,
Ils voulaient tous entendre ta parole !

3- Nous sommes aujourd’hui rassemblés,
Venus de loin pour écouter
L’Esprit de Dieu au cœur de ta parole.

4- Nous avons faim de ton Amour,
Il nous transforme au fil des jours,
Quand nous mangeons le pain que tu nous donnes.

Oui Seigneur, merci de nourrir nos âmes et nos cœurs, Toi le pain vivant descendu du ciel venu pour nous sauver.
Frères et sœurs, approchons-nous de notre Dieu lui qui es vivant, présent au milieu de nous… venez adorons-le et chantons notre joie…

Venez, adorons le Seigneur,
Venez et chantons notre joie,
Pour le Dieu de notre salut,
Pour le Dieu de notre salut.

1. Avançons devant lui avec des chants de louanges,
Faisons retentir pour lui l’acclamation,
Que jaillissent en nos cœurs des hymnes d’allégresse. (2x)

2. C’est lui qui a formé les profondeurs de la terre,
A lui les sommets et tous les océans,
Tout nous vient de sa main comme un don de sa gloire. (2x)

3. Venez, prosternons-nous humblement devant sa face,
A genoux devant le Dieu qui nous a faits,
Car c’est lui notre Dieu et nous sommes son peuple. (2x)

4. Ecoutez, aujourd’hui la voix de Dieu nous appelle,
Ne détournons pas nos cœurs de son amour,
Entrons dans son repos et goûtons sa présence. (2x)

Oui, venez, adorons notre Seigneur, Lui qui est le Dieu de notre salut et chantons-lui notre joie !

Oh Seigneur, nous voulons être dans la joie et sans cesse chanter tes louanges mais tu connais ce que je vis en ce moment… il m’est difficile de te louer, car mon cœur est blessé… j’ai du mal à me relever… Tu seras la louange au cœur de mes épreuves… Tu seras la réponse à tout ce que je vis…je t’offre ma vie… me voici humblement devant toi…

Me voici humblement devant toi
Accueillant ta grâce qui se déverse en moi
Car voici ce que j’ai à t’offrir :
Un esprit brisé, une terre délaissée, un soupir

Tu seras la louange au cœur de mes épreuves
Tu seras la réponse à tout ce que je vis
Tu seras la main qui viendra pour me relever
Tu seras ma vie, mon chemin, ma vérité

Relevé, restauré et guéri
Là dans ta présence, en ta tendresse immense
En ce lieu où mon cœur est béni
Les flots de l’amour sont déversés sur moi, pour toujours

Du haut du ciel, tu me bénis
Tu étends ta main avec puissance
Tu fends la mer, tu me saisis
Sans peur, je marche avec confiance

Dans l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean chapitre 6 verset 24 à 35 que nous allons écouter et méditer tout à l’heure…
La foule qui suivait Jésus la semaine dernière, a été nourrie avec 5 pains et 2 poissons.
Cette semaine, cette foule affamée continue à le suivre.
Beaucoup d’entre eux prennent leur barque pour aller sur l’autre rive.
Comme cette foule voulez-vous, vous aussi prendre votre barque et suivre Jésus là où l’Esprit vous conduit ? Alors prends ta barque Dieu t’appelle !

Prends ta barque, Dieu t’appelle à passer sur d’autres rives.
Prends ta barque, et puis va, où l’Esprit te conduit.

Pars, sur des routes nouvelles,
Va plus loin que l’horizon, Dieu t’appelle à aimer.
Sois un signe d’Evangile,
Pour donner le souffle de Dieu à ceux qui cherchent sa présence.

Pars, l’Esprit te renouvelle,
Va plus loin que l’inconnu, Dieu t’appelle à aimer.
Sois un signe d’Evangile,
Pour parler la langue de Dieu à ceux qui cherchent sa parole.

Pars, vers la terre nouvelle,
Va où l’Esprit te conduit, Dieu t’appelle à aimer.
Sois un signe d’Evangile,
Pour montrer la face de Dieu à ceux qui cherchent la lumière.

Oui Seigneur, je veux bien prendre ma barque pour te suivre car tu m’appelles à aimer…

A présent, nous écoutons la parole de Dieu, c’est elle qui nous nourrit et nous donne vie !

Alléluia Allélu Alléluia, Allé, Alléluuia
Alléluia Allélu Alléluia, Allé, Alléluuia

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean chapitre 6, versets 24 à 35
«  Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif  »
En ce temps-là, quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. » Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

Je suis le pain vivant, descendu du ciel
Qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que moi je donnerai,
C’est ma chair pour la vie du monde.

1. Ce pain d’amour pour l’homme
Quand dans le désert
La manne tombe en allégresse
Ce pain d’amour pour l’homme
Nourrit et libère
Et donne sens à sa promesse.

2. Pain d’unité pour l’homme
Un peuple de frères
Marchant vers la terre promise
Pain d’unité pour l’homme
Dans ce qui diffère
Et devient chance pour l’Eglise.

3. Pain du pardon pour l’homme
Retour vers le Père
Dans la chaleur des retrouvailles
Pain du pardon pour l’homme
Abreuvant la terre
Et que mûrissent les semailles.

4. Pain du partage pour l’homme
Vivre solidaire
Dans l’ordinaire des jours qui passent
Pain du partage pour l’homme
Donné sans frontière
Pour que justice et paix se fassent.

5. Ce pain d’espoir pour l’homme
Pétri de lumière
Et qui appelle à la confiance
Ce pain d’espoir pour l’homme
Pour la vie entière
Dieu renouvelle son alliance.

Ecoutons la Méditation de l’évangile selon Saint Jean chapitre 6, versets 24 à 35
Après la multiplication des pains, Jésus se retire à l’écart avec ses disciples.
La foule qui le suit, le recherche d’une rive du lac à l’autre jusqu’à finir par le trouver.
Cette foule pensait que Jésus pouvait les nourrir, remplir leur estomac.
Jésus tente de leur faire comprendre que c’est d’un autre pain qu’elle doit avoir faim : la foule doit avoir faim du pain qui vient de Dieu, le pain qui nourrit pour la vie éternelle.
Tous, nous le savons bien, il y a 2 espèces de nourriture ; la nourriture corporelle, terrestre, qui donne une vie périssable et la nourriture venue du ciel qui donne la vie éternelle.
Jésus nous invite à désirer le Pain du ciel (qui nourrit notre âme) tout autant que le pain quotidien ( qui nourrit notre corps ).
Comprenez bien ceci frères et sœurs, cette foule qui court après Jésus n’a pas compris l’essentiel ; la multiplication des pains c’était le signe d’autre chose de plus important que la nourriture terrestre ; par le miracle de la multiplication des pains, la foule aurait dû reconnaître Dieu le Père agissant à travers Jésus, le fils de l’homme, envoyé par Dieu apporter la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle.
C’est pourquoi Jésus se permet de dire à la foule : « ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour celle qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme »
Petit à petit, la foule commence à faire la distinction entre nourriture corporelle et nourriture spirituelle si bien qu’elle demande à Jésus : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » C’est très simple, dit Jésus, il suffit de croire, d’avoir la foi en lui, le fils de l’homme, celui que le père a envoyé, il suffit de croire que le Messie attendu c’est lui, Jésus.
Mais, la foule a toujours du mal à le reconnaître d’où leur question : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions te croire ? »
Cette incompréhension n’arrête pas Jésus.
Patiemment, pas à pas, Jésus va les mener au bout de la Révélation du mystère du Christ, Lui, Jésus, il est vrai homme et pourtant Fils de Dieu venu dans le monde pour lui annoncer la vérité et donner sa vie pour sceller ce témoignage.
Puis, Jésus affirme avec force : « Ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. »
En entendant cette parole, la foule s’écrie : « Seigneur, donne-nous de ce pain-là »
Alors Jésus dévoile qui il est vraiment « Moi, dit Jésus, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
Ainsi, Jésus révèle que son corps est une nourriture spirituelle bien supérieure à l’alimentation courante, terrestre ; le corps de Jésus, est le pain de la vie, le pain du ciel, le pain de son amour qui rassasie.
Le corps du Christ, c’est le pain qui comble toutes les faims et qui demeure jusque dans la vie éternelle. L’Evangile de ce jour se termine par l’annonce de l’Eucharistie.
Ami chrétien, Jésus est avec toi pour toujours, ouvre-lui ton cœur, fais-lui confiance, et tu auras la Vie, la vraie vie, celle qui ne meurt jamais celle qui demeure éternellement.

PRIONS :
Seigneur, pain de vie, pain vivant, tu es venu demeurer avec nous.
Béni sois-tu !
Seigneur, pain de tendresse et d’amour, tu es venu nous aimer et nous apprendre à aimer.
Béni sois-tu !
Seigneur, pain d’espoir et de force, tu es venu guérir le cœur de ceux et celles qui souffrent.
Béni sois-tu !
Seigneur, pain de justice et de liberté, tu es venu apporter la paix dans notre monde.
Béni sois-tu !
Seigneur, pain de vérité, de sagesse et de fidélité, tu es venu nous montrer le chemin vers le Père. Béni sois-tu !
Seigneur, ta parole est notre pain, le seul pain qui comble toutes nos faims.
Béni sois-tu !
Jésus, tu es le pain de Dieu, celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.
Béni sois tu !

Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
À Toi louange et gloire éternellement
Béni soit le nom très saint de ta gloire :
À Toi louange et gloire éternellement
Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
À Toi louange et gloire éternellement
Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
À Toi louange et gloire éternellement

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel - À Toi la Gloire !

Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
À Toi louange et gloire éternellement
Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
À Toi louange et gloire éternellement
Béni sois-tu au firmament, dans le ciel :
À Toi louange et gloire éternellement
Toutes les œuvres du Seigneur bénissez-le :
À Toi louange et gloire éternellement

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Immortel - À Toi la Gloire !

Gloire et louange à Toi mon Dieu, pour le pain terrestre qui rassasie notre corps.
Chaque jour, tu nourris ton peuple du pain de ta parole, du pain de la fraternité, de la charité, de la bonté, du sacrement de l’Eucharistie (une messe est célébrée à chaque instant dans le monde)
Rendons grâce à Dieu pour ce don merveilleux : son Fils Jésus, le Pain vivant descendu du ciel.
Seigneur, source d’amour, sang versé pour le salut du monde, viens combler notre faim spirituelle et physique ! Nourris le monde du Pain de ton amour éternel, du pain de ta tendresse, de ta bonté inépuisable, de ta fidélité !
Tu nous as dit : « Je suis le pain de la vie, celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. »

-silence-

Il est là, vivant dans le Tabernacle de votre église, le Seigneur Jésus au cœur infiniment bon.
La veille de sa mort sur la Croix,
il a établi le Sacrement de l’Eucharistie pour demeurer sur la terre jusqu’à la fin des siècles.
Il est là, vivant.
Pour cette présence réelle divine, on lui élève des églises dans tous les pays.
En regardant de loin une église, dîtes-vous tout bas, « II est là »
C’est sa Toute-Puissance, qui est au service de son amour qui a réalisé ce Saint Sacrement.
Il est là et il vous attend parce qu’il vous aime personnellement.
Il sait vos désirs, vos craintes, vos soucis, vos angoisses, vos peines.
Il connaît au fond de vos cœurs, même ce que vous ne pouvez confier à personne.
Il sait tout ce qui remplit votre vie.
Il vous attend, pour vous réconforter, pour vous consoler, pour vous rassurer, pour vous donner la force de porter ce qui est trop lourd, pour vous donner des grâces incomparables.
Parce qu’il est là, vivant, parce qu’il vous aime, venez souvent dans votre église
Lui faire une visite pour Lui confier vos peines et vos désirs.
« la visite est une marque de gratitude, un geste d’amour et un devoir de reconnaissance
envers le Christ Notre-Seigneur, présent en ce lieu, a écrit Notre Saint-Père ; le Pape Paul 6,
et il recommande « qu’au cours de la journée, les fidèles ne négligent pas de rendre visite au
Saint-Sacrement » Votre visite sera toujours pour le Cœur de Jésus, une consolation et une réparation, car beaucoup oublient qu’il est là, vivant et qu’il les attend…

Tu es là, au cœur de nos vies
Et c’est Toi qui nous fais vivre.
Tu es là, au cœur de nos vies
Bien vivant, 0 Jésus-Christ.

Dans le secret de nos tendresses, Tu es là.
Dans les matins de nos promesses, Tu es là.

Dans nos cœurs tout remplis d’orage, Tu es là.
Dans tous les ciels de nos voyages, Tu es là

Au plein milieu de nos tempêtes, Tu es là.
Dans la musique de nos fêtes, Tu es là.

Oui Seigneur, tu es là au cœur de nos vies et c’est Toi qui nous fais vivre …
Père, je veux t’adorer dans ton Temple

Nous t’adorons, ô Père dans ton temple,
Nous t’adorons en Esprit et en vérité,
Tu habites nos louanges,
Nous t’adorons en Esprit et en vérité.

Car un jour près de toi, vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ton temple.
Car un jour près de toi, vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ta maison Seigneur

Mon Dieu !... Je vous adore et veux vous adorer éternellement.
Je vous adore, dans mon cœur, dans mon esprit, dans mon âme.
Mon être tout entier vous adore.
Jésus-Eucharistie, adorateur de votre Père,
Apprenez-moi à adorer.
Je m’abandonne tout à vous,
Je me perds en Vous comme une goutte d’eau dans l’océan.
Vous êtes le pain d’Amour, je me donne tout à Vous.
Amen.

Père éternel, je t’offre le Cœur sacré de ton Fils Jésus-Christ.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Seigneur Jésus, Tu es notre Sauveur et notre Dieu !
Fais que notre regard ne se fixe jamais sur d’autre étoile que celle de l’Amour et de la Miséricorde qui brille sur ta poitrine.
Que ton Cœur soit donc, ô notre Dieu, le phare lumineux de la foi, l’ancre de notre espérance, le secours toujours offert dans notre faiblesse, l’aurore merveilleuse d’une paix inébranlable, le soleil qui éclaire nos horizons.
Jésus, nous nous confions sans réserve à ton Divin Cœur. Que ta grâce convertisse nos cœurs.
Par ta miséricorde soutiens les familles, garde-les dans la fidélité de l’amour.
Que ton Evangile dicte nos lois. Que tous les peuples et les nations de la terre se réfugient en ton Cœur très aimant et jouissent de la Paix que Tu offres au monde par la Source pure, d’amour et de charité, de ton Cœur très miséricordieux. Amen.

Cœur Sacré et miséricordieux de Jésus j’ai confiance en Toi.

Laissez-vous consumer
Par le feu de l’amour de mon cœur.
Depuis l’aube des temps
Je veux habiter au creux de vos vies.

1. Je suis venu allumer un feu sur terre,
Comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
Laissez-vous brûler par ma Charité !

2. Voyez mon Coeur qui a tant aimé les hommes,
Et qui en retour n’a reçu que du mépris.
Laissez-vous aimer par mon coeur brûlant !

3. Prenez mon Corps et buvez à ce calice.
Depuis si longtemps, j’ai désiré ce moment…
Laissez-moi venir demeurer en vous !

4. N’écoutez pas votre coeur qui vous condamne,
Mon amour pour vous est plus grand que vos péchés.
Laissez mon Esprit purifier vos vies !

5. Ma Croix dressée est un signe pour le monde.
Voici l’étendard, il conduit vers le salut.
Laissez-vous guider vers la sainteté !

6. Je suis venu pour vous donner la Victoire,
J’ai vaincu la mort. Ayez foi, ne craignez pas,
Exultez de joie pour l’éternité !

Notre temps de prière touche à sa fin, merci pour votre précieuse participation
Soyez tous bénis par Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen
Restez et demeurez dans la Lumière du Christ

Partout sur terre, Ta beauté nous éclaire
Quand Tu es là, la nuit devient lumière
Tu es le fleuve qui jaillit du désert
Et le chemin au milieu de la mer

Dieu Tu es la lumière, Tu ne faiblis jamais
Tu es l’espoir, Tu vis en moi
Et dans l’obscurité, Tu ne faillis jamais
Tu es l’espoir, Tu viens éclairer ma voie

Ta vérité me guide vers Ton cœur
Je veux marcher vers Toi malgré mes peurs
Être avec Toi, rien n’a plus de valeur
Jour après jour, je vis dans Ta splendeur

Tu as scellé dans le ciel, Ta victoire, Ta victoire éternelle
Tu as gravé dans mon cœur Ton amour, Ton amour pour toujours
Tu as scellé dans le ciel, Ta victoire, Ta victoire éternelle
Tu as gravé dans mon cœur Ton amour

1.Quittant la gloire de ton ciel,
Tu es venu sur terre.
Fils aimé du Dieu éternel,
Tes bras tu as ouverts.
Ta grâce a bouleversé,
Le cours de notre humanité.
Nous crions ensemble : « Victoire ! »

Christ est la lumière du monde.
Que sa gloire couvre la terre,
Puissance infinie qui libère.
Son nom est saint, il est saint, il est saint.

2. Nous, les fils et les filles du Roi,
Entonnons chaque jour
Un hymne de gloire et de joie,
Célébrant son amour.
Les nations de la terre
S’inclineront devant le Père,
Chanteront ensemble : « Victoire ! »

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-Celui-qui-vient-a-moi-n-aura-jamais-faim