Temps de prière et d’adoration "Pour vous qui suis-je"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Pour vous qui suis-je ?"

Bonjour à Tous !

Nous voici aujourd’hui, devant toi mon Dieu avec les paroissiens du Moufia pour un temps de prière, d’adoration et de Louange.
Nous sommes tous là pour accueillir ton amour, ta joie, ta paix.
Notre cœur est prêt sois le bienvenu chez toi !

Ton église élèvera la voix Jésus soit le bienvenu chez Toi
Ouvrons grand les portes au Roi des rois Jésus soit le bienvenu chez Toi
Unissant toutes générations Jésus soit le bienvenu chez Toi

Venez louer louer ! Venez danser danser !
Dans sa demeure élevez les mains
Venez prier prier ! Venez sonner, sonner !
N’ayez plus peur élevez les mains

Assemblés au son de Ton Appel Jésus soit le bienvenu chez Toi
Vois Ton peuple acclamant Tes merveilles Jésus soit le bienvenu chez Toi
Nous louons au cœur de Ta maison Jésus soit le bienvenu chez Toi

Oui Jésus soit le bienvenu chez Toi
Traçons sur nous le signe de la Croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen

« Pour vous qui suis-je ? »
nous demande Jésus dans l’évangile de saint Marc chapitre 8, verset 27 à 35
Mon frère, ma sœur, connais-tu vraiment Jésus, celui qui t’appelle à le suivre et qui t’aime tel que tu es ?
Pour toi, qui est Jésus ?
Tu crois en Jésus, et ta Foi ? Sur quoi s’appuie-t-elle ?
En ce temps de prière nous aurons tout le temps de découvrir qui est Jésus…
Pour l’instant en silence, sincèrement, tu es invité à répondre selon ton cœur..

-Silence-

1.En Jésus seul est mon espoir,
Lui, ma lumière, ma force, mon chant,
Pierre angulaire, solide rempart,
Même quand l’orage devient violent.
Oh quel amour ! Oh quelle paix !
Les luttes cessent, la peur se tait.
Mon réconfort, mon plus grand bien,
Dans l’amour du Christ, je me tiens.

2. En Jésus seul, Dieu s’est fait chair
Dans un enfant, oh quel mystère !
Ce don d’amour, de sainteté,
Haï par ceux qu’il vint sauver.
Jusqu’à la Croix, il s’est livré,
Sur lui la colère est tombée.
Tous mes péchés, il les a pris,
Par la mort de Jésus, je vis.

3. Là, dans la tombe, il reposait,
Lumière vaincue par les ténèbres.
Quel jour glorieux ! Il apparaît,
D’entre les morts, il se relève.
Et sur ma vie, par sa victoire,
Le péché perd tout son pouvoir.
Il est à moi, je suis à lui,
Racheté par le sang du Christ.

4. Je vis en paix, je meurs sans crainte,
Gardé par la puissance du Christ.
Du premier cri au dernier souffle,
Jésus est maître de ma vie.
Les plans des hommes ou du malin
Ne peuvent m’arracher de sa main,
Et qu’il revienne ou me rappelle,
Par la force du Christ, je tiendrai.

Seigneur Jésus, présent au milieu de nous,
Je t’offre cette heure, avec toutes mes actions, mes joies et mes peines ;
Que ce témoignage d’amour et de réparation glorifie ton cœur.
Puisse cette offrande profiter à mes frères et faire de moi
Un ouvrier plus actif de ton dessein d’amour sur les hommes.
Pour eux, avec toi, "je me sanctifie afin qu’ils soient eux aussi sanctifiés en vérité".
Amen.

Béni soit ton nom là où tu donnes l’abondance
Et déverses ta bienveillance ; béni soit ton nom.
Béni soit ton nom quand ma vie traverse un désert,
Quand je marche en terre inconnue ; béni soit ton nom.

Tes bienfaits font naître en moi des chants de louange.
Même au cœur de la nuit, Seigneur, Je redirai :
« Béni soit le nom du Seigneur, béni soit ton nom.
Béni soit le nom du Seigneur, béni soit le nom glorieux ! »

2. Béni soit ton nom quand sur moi brille le soleil.
Quand la vie semble me sourire ; béni soit ton nom.
Béni soit ton nom sur la route semée de souffrance.
S’il m’en coûte d’offrir ma louange ; béni soit ton nom.

Pont
Tu donnes et tu reprends, tu donnes et tu reprends.
Mon cœur choisit de dire : « O béni soit ton nom ! »
Tu donnes et tu reprends, tu donnes et tu reprends.
Mon cœur choisit de dire : « O béni soit ton nom ! »
Fin
« Béni soit le nom du Seigneur, béni soit ton nom.
Béni soit le nom du Seigneur, béni soit ton nom glorieux ! »

Le 8 septembre, c’était un jour de joie et d’allégresse pour toute l’Eglise qui a fêté la Nativité de la Sainte Vierge ; Ensemble, exprimons notre reconnaissance à Marie, Vierge Mère de Dieu et notre Mère…

Marie mère de miséricorde, Toi la 1ère adoratrice de notre Seigneur, sois à nos côtés en ce moment...
Intercède pour nous auprès de Dieu…
Présente-lui notre vie…avec ses joies et ses peines…
Nous te confions aussi tous ceux qui nous ont demandés de prier pour eux… et tous ceux qui ont besoin de Toi…

1. Ô Mère de miséricorde,
Marie, intercède pour nous.
Tu reçois nos peines et nos souffrances,
Marie, intercède pour nous.

Ave, ave, Ave Maria. Ave, ave, Ave Maria.

2. Avec toi, nous contemplons la croix,
Marie, intercède pour nous.
Apprends-nous à vivre dans la foi,
Marie, intercède pour nous.

3. Près de nous demeure dans la nuit,
Marie, intercède pour nous.
Par sa mort, Jésus nous donne vie,
Marie, intercède pour nous.

4. Tu témoignes de Jésus vainqueur,
Marie, intercède pour nous
Sa puissance vient changer nos cœurs,
Marie, intercède pour nous.

5. Avec toi, nous invoquons l’Esprit,
Marie, intercède pour nous
Don du Père pour nous aujourd’hui,
Marie, intercède pour nous.

Merci Sainte Vierge Marie, mère de miséricorde d’être à nos côtés et d’intercéder pour nous auprès de Dieu…

-Silence-

Seigneur, couvre chacun de nous de ta grâce…
Envoie ton Esprit d’amour, de paix, de guérison et de force sur tous ceux qui ont besoin de toi…

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, Notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.
Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Oui mon Dieu, apprends-nous à marcher dans tes pas, comme tu l’as appris à Jacques Désiré Laval apôtre de l’Ile Maurice. Chaque année le 09 septembre, les fidèles font un pèlerinage au caveau du Bienheureux Père Laval à Sainte-Croix à Port Louis capitale de l’île Maurice afin que celui-ci intercède pour eux auprès de Dieu. Ecoutons l’auteur-Compositeur-Interprète Patrick BRUNET…

Dan Maurice tou lé l’anné
Lé moi Septam tou dimoune pou zouine ansam
Sakène so la bouzi, so paké flèr
Pou ale prié Père Laval
Rémersi Père Laval pou so bonté
Pou tou so la prièr
Pou tou séki line fèr dan lé pasé
Zamé nou pa pou blié

L’amour ki li ti éna dan so lékèr
Pou tou bane dimoune pov
Pou tou séki malade
Et sirtou rane zom so dinité
Mèm dan difikilté persékité
Line touleten kontan nou
Zordi nou capav dir ki l’ile Maurice
Ena ène gran misioner

Line montré nou ki manièr nou bizin kontan nou prosin
Par Père Laval ki nou finn kone valèr la prièr

Anoulé, anoulé, anoulé, anoulé
Anoulé, anoulé
Fèr la prièr Père Laval
Anoulé, anoulé, anoulé, anoulé
Anoulé, anoulé
Pélérinaz Père Laval

Père Laval prié, Père Laval prié, Père Laval prié - Prié pou nou

Ensemble Prions notre Seigneur avec le Bienheureux Père Laval
Dans ton Amour inlassable, Seigneur, tu as donné aux pauvres hommes et femmes que nous sommes, des témoins de Ta grande miséricorde et de Ton amour pour les plus pauvres.
Tu as suscité au milieu de nous le bienheureux Jacques Désiré Laval.
Dans son apostolat auprès des plus pauvres, il a été tellement proche de Toi que des multitudes ont trouvé en lui Ton visage.
Aujourd’hui encore, nous sommes nombreux à venir vers lui avec confiance ; car il répand encore les sources de Ta Grâce sur tous ceux qui viennent lui demander son intercession.
Avec cette même confiance, nous sommes venus t’offrir nos vies. Et nous remettons en Tes mains, Seigneur, la réponse à nos demandes, croyant que Tu exauces toujours ceux qui prient.
Toi seul, Tu sais ce dont nous avons besoin… Bienheureux Père Laval priez pour nous, intercède pour nous auprès de Dieu…

- Silence-

Seigneur, Merci pour le Don de ton amour… merci pour la paix que tu mets dans nos cœurs par l’intercession de la Très Sainte vierge Marie et le Bienheureux Père Laval…
Le pape François nous demande de prendre soin de notre planète, la création que Dieu notre Père nous a confié…
De tout cœur, remercions notre Père Céleste, pour toutes les belles créatures qu’il a mises entre nos mains afin que nous vivions dans la paix, la joie et la sérénité…
Que nous puissions toujours entretenir sa création.

Pour notre terre hospitalière et pour nos mères si nourricières
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les rivières et pour les fleuves et pour le vent et les embruns,
Je chante Allé Alléluia - Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Et pour l’automne et le printemps et pour l’été et pour l’hiver
Je chante la gloire du Seigneur
Et pour la neige et pour la pluie et pour le givre et la rosée
Je chante Allé Alléluia - Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Et pour les champs et les forêts pour les vendanges et les moissons
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les oiseaux et les troupeaux pour chaque jour et chaque nuit
Je chante Allé Alléluia - Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Pour le soleil et pour la lune pour les nuages et le ciel bleu
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour les montagnes et les sommets pour les plaines et les vallées
Nous chantons Allé Alléluia - Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Pour les enfants et les vieillards pour le sourire et la tendresse
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour l’espérance et pour la paix pour le pardon et pour l’amour
Nous chantons Allé Alléluia - Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (8, 27-35)
« Tu es le Christ… Il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup  »
En ce temps-là, Jésus s’en alla, ainsi que ses disciples, vers les villages situés aux environs de Césarée-de-Philippe. Chemin faisant, il interrogeait ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? » Ils lui répondirent : « Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un des prophètes. » Et lui les interrogeait : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre, prenant la parole, lui dit : « Tu es le Christ. » Alors, il leur défendit vivement de parler de lui à personne.
Il commença à leur enseigner qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, trois jours après, il ressuscite.
Jésus disait cette parole ouvertement. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches. Mais Jésus se retourna et, voyant ses disciples, il interpella vivement Pierre : « Passe derrière moi,
Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » Appelant la foule avec ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera. »

La voix du Seigneur m’appelle
Prends ta croix et viens, suis-moi !
Je réponds : "Sauveur Fidèle,
Me voici, je suis à Toi !"

Jusqu’au bout je veux te suivre,
Dans les bons, les mauvais jours,
À Toi pour mourir et vivre,
À Toi, Jésus, pour toujours.

Jésus donne grâce et gloire
Pour le suivre pas à pas,
Avec lui, joie et victoire,
Paix et bonheur ici-bas !

-Méditation-
Accueillons la méditation de l’évangile selon saint Marc
Jésus fait un sondage auprès de ses disciples : « Au dire des gens, qui suis-je ? » Et « les gens » ont une idée vague sur la personne de Jésus. Pour eux, Jésus est un prophète, c’est sûr, mais ils ne savent pas lequel : c’est peut-être Jean Baptiste ou Elie (dont le retour était annoncé) ou encore un autre prophète ?
Face à cette perplexité, Jésus désire sonder ses disciples en profondeur : « Et vous, que dîtes-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Pierre ose la déclaration la plus extraordinaire pour son époque « Tu es le Christ (le Messie) » On est surpris de la réaction de Jésus qui ne refuse pas le titre mais qui impose le silence : le fameux secret messianique. En effet, il est trop tôt pour annoncer que Jésus est le Messie. Pourquoi ? Parce que le titre de Messie est trop ambigu pour l’époque : Oui, Jésus est bien le Messie attendu, mais pas du tout le Messie que le peuple attend (un Messie-roi triomphant, glorieux, un libérateur politique puissant qui délivrerait le peuple de la main de l’occupant romain).
Voilà pourquoi Jésus va essayer de faire comprendre à ses disciples qui il est vraiment. Et pour la 1ère fois, Jésus parle de Fils de l’homme (synonyme de Messie) qui doit souffrir, être rejeté, mourir de mort violente et être ressuscité.
Pour des oreilles juives, ce discours était inacceptable, Dieu tout-puissant ne peut pas laisser faire des choses pareilles : comment le Messie, peut-il prévoir, l’échec, la souffrance, la mort, et même la résurrection ?
Entendons-nous bien, frères et sœurs, lorsque Jésus s’applique à lui-même le titre de Fils de l’homme, il se présente comme le Messie qui prend la tête du peuple de Dieu, un Messie qui vient établir le règne de Dieu sur la terre, un règne de justice, d’amour et de paix . Pourquoi donc parler de souffrance, de mort ! C’est insensé !
Pierre lui-même fait à Jésus de vifs reproches. Pauvre Pierre qui attendait lui-aussi un Messie puissant, guerrier et il se trompe !
Jésus affronte ce refus spontané de Pierre comme une véritable tentation et il lui dit sèchement « Passe derrière moi Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ! » N’est-ce pas le premier reniement de Pierre !
Il faudra à Pierre comme à nous aujourd’hui, l’intervention de l’Esprit Saint pour transformer nos vues humaines et ajuster notre cœur au plan de Dieu.
C’est seulement à la résurrection de Jésus que Pierre comprendra que Jésus est l’envoyé de Dieu, le Messie triomphant, un homme pas comme les autres.
Appelant la foule avec ses disciples, Jésus poursuit son enseignement sur les exigences de l’évangélisation : et il dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile la sauvera. »
Oui on le sait bien, aucun homme, aucune femme ne construit une vie réussie sans une forte dose de sacrifice, d’épreuves, de souffrances, de croix à porter.
Et pourtant, dit le pape François « Il n’y a pas dans notre vie, de croix, grande ou petite, que le Seigneur ne partage avec nous. » quelle bonne nouvelle que le pape nous apprend !
Le Christ a porté nos souffrances, il s’est chargé de nos douleurs. Que la croix du Christ soit notre seule fierté !

Adorateur, pour toi, qui est vraiment Jésus ? (Peux-tu dire 3 mots pour nommer le Christ ?)
Ami chrétien, acceptes-tu de porter ta croix par amour pour Jésus et tes frères et sœurs ?
Seigneur Jésus, je crois, tu es le Messie, l’Envoyé de Dieu, j’ai confiance en toi, je veux marcher à ta suite. Amen.

Je te suivrai Seigneur, là où tu veux que je sois

Ne me fais pas quitter ce lieu, Seigneur
Si tu ne marches pas toi-même avec moi
Je ne veux pas traverser moi-même ces grandes eaux
Si ton Esprit ne va pas devant moi

Car là où est le Maître, c’est là que je veux être
J’ai déposé ma vie sur l’autel
Oui, là où est le Maître,
C’est là que je veux être
Je choisis les richesses éternelles

Là où la rouille ne peut détruire
Où le voleur ne peut percer
Là où tu es Seigneur
Je serai ton serviteur
À tes pieds, je dépose ma vie

Oui Seigneur, je dépose ma vie à tes pieds
A présent, si le Christ nous posait la question :
« Pour toi, qui suis-je ? »
Quelle serait ta réponse ?

Seigneur Jésus, si tu me demandais à moi :
« Pour toi, qui suis-je ? »
Qu’est-ce que j’aurais à te répondre ?

Sans doute, je sais, tu n’es pas un homme ordinaire,
Car si ton nom est encore bien connu après deux mille ans,
C’est certain que tu es un grand personnage historique.
Oui, je sais tout cela, mais je comprends bien que lorsque tu me demandes :
« Pour toi, qui suis-je ? »
Tu veux savoir plus que cela : tu veux savoir qu’elle place tu as dans ma vie ;
Tu veux savoir quelle sorte de chrétien (ne) je suis.
Et c’est là, oui, c’est bien là que tu me rejoins avec mes hésitations,
Mes compromis, mes peurs de m’engager, ma timidité à te suivre.
Et c’est pourtant, Seigneur, je le sais bien, ce que tu attends de moi,
C’est que je sois dans ton Église, un témoin de ta lumière,
Un témoin de ton amour, un témoin de ta présence au milieu de nous.
Seigneur, merci de ta confiance que tu me gardes, et aide-moi à te dire,
Non seulement en paroles, mais par toute ma vie :
« Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ». Amen.

Jésus, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant,
Toi seul as les paroles de la vie éternelle !
Je te suivrai, Jésus, où tu me conduiras,
Toi seul es le chemin, la vérité et la vie.

Prenez mon joug, vivez à mon école,
Car je suis doux, je suis humble de cœur.
Vous qui peinez, venez à moi, Je vous soulagerai.

De ton côté jaillit l’eau de la grâce,
Tu m’as aimé, pour moi tu t’es livré.
Tu étais mort, tu es vivant, Mon Seigneur et mon Dieu.

Tu as posé tes yeux sur ma misère,
M’as libéré, du poids de mon péché
Tu vois mon cœur oui tu sais tout,
Tu sais bien que je t’aime

Jésus mon Dieu, je t’aime et je t’adore
Je suis à toi, Jésus viens vivre en moi
Que ton amour brûle en mon cœur,
Sois mon maître et Seigneur.

Oui Jésus, tu es le chemin la vérité et la vie !
Merci pour ta présence en chacun de nous
Notre temps de prière, d’adoration et de louange se termine.
Frères et sœurs, nous vous remercions pour votre précieuse participation
Soyez tous bénis par Dieu le Père, le fils et le Saint Esprit

Que ta parole éclaire mes pas ;
Je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin
Fais-moi connaître tes volontés ;
En toi j’ai mis ma foi, je marche dans tes voies.

1. D’un grand espoir j’espérais le Seigneur.
Il s’est penché pour entendre mon cri.
Il m’a tiré de l’horreur de la boue,
Il m’a fait reprendre pied sur le roc.

2. Mieux vaut s’appuyer sur Dieu, le Seigneur,
Que de compter sur des hommes puissants.
Que pourrait donc un homme contre moi ?
Je ne crains pas car Dieu est avec moi !

3. Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
Un chant de louange pour notre Dieu.
Heureux est l’homme qui se fie en lui
Et ne va pas du côté des violents.

4. Je te rends grâce, tu m’as exaucé,
Je te louerai dans la grande assemblée.
J’ai dit ton amour et ta vérité,
Je n’ai pas caché ta fidélité.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-Pour-vous-qui-suis-je-981