Temps de prière et d’adoration "Semaine Missionnaire" « Me voici : envoie-moi ! »

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration : "Me voici, envoie moi !"

Seigneur, tu m’appelles, me voici pour faire ta volonté !
C’est avec joie que chaque semaine, nous nous réunissons tous ensemble avec nos amis du Moufia, pour un temps de prière, d’adoration et de louange.
J’abandonne ma vie et t’offre mon avenir,
Montre-moi le chemin et je le suivrai, le cœur rempli de joie d’amour et d’espérance.
Traçons sur nous le signe de la croix

Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
Je te donne mon cœur et toutes mes pensées.
Me voici, Seigneur, pour faire ta volonté ;
J’abandonne ma vie et t’offre mon avenir.

1. Guide-moi, conduis-moi dans tes voies !
Montre-moi le chemin et je le suivrai !

2. Envoie-moi où tu veux que je sois !
Parle-moi de tes plans et je partirai !

Depuis 1926, le pape Pie XI (11) a proclamé l’avant-dernier dimanche d’octobre
La « Journée mondiale de la mission ».
Comme chaque année, l’église nous invite à faire du Mois d’octobre
un mois extraordinaire missionnaire.
En cette année, marquée par les souffrances et les défis causés par la pandémie de COVID-19, le pape François affirme que le cheminement missionnaire de toute l’Église se poursuit à la lumière de la parole du prophète Isaïe chapitre 6, verset 8 dans le récit de la vocation :
« Me voici : envoie-moi ! » Cet appel provient du cœur de Dieu, de sa miséricorde qui appelle tout homme à suivre Jésus son Fils bien-aimé.

Me voici, envoie-moi.
Me voici, guide-moi.
Me voici, envoie-moi.
Fais de moi, tout ce que tu voudras

1. Seigneur, tu le sais, oui dans mon cœur.
Je n’ai qu’un désir, c’est de t’aimer.
Pour cela, viens chasser toutes mes peurs.
Viens me guérir et me pardonner.

2. Seigneur, la mission devant mes yeux,
Est trop grande pour ton serviteur.
Mais je crois que tu veux me rendre heureux,
Quand tu m’appelles, c’est pour mon bonheur.

3. Seigneur, ta lumière s’est levée
D’un bout à l’autre de tout l’univers.
Que chaque homme en soit illuminé
Et découvre ton amour de Père.

4. Seigneur, chaque jour tu nous conduis
Tu nous soutiens, toi l’Emmanuel.
Quelle joie quand tu nous bénis !
Tous ensemble, marchons vers le Ciel.

Pendant la Semaine Missionnaire Mondiale du 11 au 18 octobre, selon notre engagement,
Le Seigneur nous appelle à la charité par la prière et le partage,
pour favoriser la communion et l’unité de l’Eglise.
Cet appel est adressé à tous les catholiques du monde entier.

Ensemble prions pour la Mission

Dieu notre Père, donne-nous l’audace des prophètes.
Sans regarder en arrière, avec confiance, nous voulons répondre avec joie : "Me voici, envoie-moi !"
Ouvre nos oreilles et nos cœurs à ta Parole.
Seigneur Jésus,
Aujourd’hui encore tu nous appelles personnellement : "Viens, suis-moi !"
Nous te confions tous les missionnaires,
Que l’Esprit de Pentecôte continue de les fortifier,
Que Tous unis par un même baptême, nous soyons les témoins vivants de ta miséricorde.
Amen

Me voici Seigneur, je désire faire ta volonté.
Malgré la situation sanitaire actuelle, aide-moi à être toujours au service de mes frères et sœurs.
Je suis faible Seigneur, cependant, je sais que je peux compter sur ta grâce et ton amour miséricordieux, pour accomplir la mission que tu me confies.

Au delà des océans... Tu es venu me chercher
Au delà de mes tourments... Ton amour a triomphé
Montre moi la splendeur et la beauté qu’il y a
À T’obéir de tout cœur à se confier à Ta voix

Tu viens relever le faible, tu le prends dans Tes bras
Tu le conduis vers Ton Père qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière, Sois mon secours et ma joie
Passé de l’ombre à Ta lumière J’ai mis mon espoir en Toi

Puisque ma vie passera... en Toi je veux demeurer
Puisque Tu triompheras... mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre moi la splendeur et la beauté qu’il y a
À T’obéir, de tout cœur à se confier à Ta voix

Oui Seigneur, je mets mon espoir en toi, comme la petite Thérèse qui avait confiance en toi !
Seigneur aide-nous à devenir missionnaire avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, prions afin que l’Évangile soit annoncé jusqu’aux extrémités de la terre !

Seigneur, je voudrais être missionnaire.
Malgré ma petitesse, je voudrais éclairer les âmes,
comme les prophètes, les docteurs, j’ai la vocation d’être apôtre…
Je voudrais parcourir la Terre, prêcher ton nom
mais ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffit pas.
Je voudrais en même temps annoncer l’Évangile
dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées…
Je voudrais être missionnaire non seulement pendant quelques années,
mais je voudrais l’avoir été depuis la création du monde
et l’être jusqu’à la consommation des siècles. Amen

Puisse ton Esprit d’intelligence nous pousser à annoncer et proclamer
ta bonne nouvelle autour de nous

Alléluia…

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu chapitre 22, verset 15 à 21
«  Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu  »
En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »

-Méditation-
Les pharisiens (groupe religieux fidèle à la Loi de Moïse) cherchent à piéger Jésus. Ils envoient 2 groupes de personnes aux opinions opposées, les disciples de pharisiens et des partisans d’Hérode interroger Jésus.
Ces personnes commencent par flatter Jésus « Maître, tu es vrai, tu enseignes le chemin de Dieu, tu ne fais pas de différence entre les gens ».
Ces compliments flatteurs sont l’appât insidieux qui cache le piège car ces personnes exigent de Jésus une réponse à leur question diaboliquement habile. Et voici la question : « Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César l’empereur ? »
Si Jésus répond « oui », il perd toute popularité auprès du peuple qui attend un Messie qui chasse l’envahisseur romain.
Si Jésus répond « non » il est dénoncé par les partisans d’Hérode comme un dangereux agitateur contre Rome.
Jésus démasque leur hypocrisie en leur demandant innocemment de lui montrer la monnaie de l’impôt. Sans hésiter, ils lui en montrent une. Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? « De César » répondent-ils.
La réplique de Jésus ne se fait pas attendre « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »
Ainsi, Jésus évite le piège : En effet, pour Jésus, il n’y a pas à choisir entre les lois des hommes et la loi de Dieu, ce sont deux choses différentes.

Mais, en répondant ainsi, Jésus prônerait-il la séparation de l’Eglise et de l’Etat ? »
Jésus demande-t-il à ses disciples de ne pas s’occuper des affaires sociales, économiques, politiques ?
Nous allons essayer de comprendre la pensée de Jésus.
Pour Jésus, le chemin de la vérité ne passe pas par la comparaison entre la puissance de Dieu et le pouvoir politique.
Dieu n’entre pas en concurrence avec le monde qu’il a créé.
Jésus quant à lui, n’est pas un Messie politique appelé à renverser le pouvoir d’occupation romaine.
Non, mais Jésus invite le chrétien à ne pas se soumettre systématiquement à un régime politique qui ne va pas dans le bon sens, qui ne respecte pas les droits de l’homme.
Jésus met aussi le doigt sur les dangers des richesses mal partagées. Jésus appelle le chrétien à ne pas se laisser manipuler par les pouvoirs politiques, économiques, sociaux. Le chrétien doit lutter contre la pensée unique.
Et le chrétien doit respecter l’autorité établie, et le chrétien doit exercer ses droits civiques.

Par contre, Jésus introduit une distinction révolutionnaire : Jésus affirme que César n’est pas Dieu. César est un homme comme tous les hommes. Il exerce une fonction humaine, c’est tout. Personne ne doit le prendre pour un dieu. Comme c’était la coutume à l’époque de Jésus.
Qu’est-ce à dire de « Rendre à Dieu ce qui est à Dieu » Le chrétien est tout entier à Dieu, il est un chercheur de Dieu. Le chrétien est appelé à vivre pour Dieu, à répondre à son appel dans ce monde, le chrétien est appelé à vivre dans la charité qui se donne de la peine et dans l’espérance qui tient bon, à distance de toute lutte de pouvoir politique. La Bonne Nouvelle de cet Evangile c’est que
Le chrétien ne peut rester en marge de la société. Mais il est invité par Jésus à discerner ce qui revient à Dieu et ce qui revient à César (c’est-à-dire : au pouvoir politique).
Ce qui est sûr, frères et sœurs, c’est que Dieu doit toujours avoir la 1ère place dans ce que l’on vit.
Et Jésus qui ne s’est pas laissé prendre au piège, nous révèle son secret et sa mission ; révéler la grande dimension de l’homme et rétablir le royaume de Dieu, qui est un royaume de paix, de justice et d’amour. Voilà ce que Jésus avait à nous dire de son Père.

Ami chrétien, est-ce-que ta vie est toute entière donnée à Dieu ?
Est-ce-que Dieu est à la 1ère place dans ta vie ?
Est-ce que tu rends à Dieu ce qui est à Dieu ?
Et comment rends-tu à Dieu ce qu’il t’a donné ?

Toutes tes qualités, tes talents, tes dons…
Réponds selon ton cœur…

Tu m’as choisi, je t’ai reçu.
Tu m’as aimé, je t’ai aimé.
Tu m’as donné, j’ai accepté ta vie.
Je suis tombé, tu m’as relevé.
Tu as effacé tout mon passé.
Tu m’as pardonné, tu as transformé ma vie.

Encore et encore, encore à chaque instant, tant que je respire,
Je te choisirai encore à chaque instant, tant que je respire,
Je t’adorerai.

Dieu notre Père, Tu nous rappelles que par le baptême nous participons tous à la mission de l’Eglise.
Par le don de Ton Esprit-Saint, accorde-nous la grâce d’être témoins de l’Evangile, courageux et ardents, pour que la mission confiée à l’Eglise, se poursuive. Que tous les peuples puissent rencontrer l’amour sauveur et la miséricorde de Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu.

Seigneur, Tu es la force, l’amour qui brûle en moi comme une flamme
Le soutien de mon âme
Seigneur, Tu es la joie qui brille sur mon visage
Tu es ma gloire, tu es tout pour moi
Et quand je contemple la grandeur de Ton amour
Mon être entier veut t’adorer

Tu es le chant que je chante
Tu es la mélodie de mon cœur
À jamais le sujet de mes louanges

Mon Seigneur et Mon Dieu je vous aime et je vous adore,
je vous offre ma vie…

-Silence-

Je viens me prosterner...Émerveillé…
par Ta beauté Ô mon Dieu, je viens m’agenouiller,
le cœur inondé… par Tes bienfaits
Ô mon Dieu

Quand Tu poses Ta main comme on ouvre un chemin
Ton cœur se donne à moi / amour parfait, immérité
Quand vers Toi je reviens… Mes peurs ne sont plus rien
J’étais perdu sans Toi, mais me voici ressuscité

Perdu dans mes péchés…Désespéré…
je me tournais vers les Cieux posé dans le silence,
En Ta présence...pour T’invoquer
Ô mon Dieu

Par mon baptême, Seigneur, tu m’as fait entrer dans la grande famille de tes enfants, l’Eglise.
Tu me connais par mon nom et tu m’appelles à être missionnaire.
Aide-moi à m’intéresser aux autres, à les aimer et à les rencontrer tels qu’ils sont.
Aide-moi à partager mon temps, mon amitié et mon argent avec tous mes frères et sœurs du monde entier.
Apprends-moi à te prier chaque jour et à te faire confiance en toute chose.
Regarde et bénis Seigneur tous les enfants du monde.
Apprends-moi à me mettre au service de mon prochain,
Que je sois dans la joie témoin de l’Evangile.
AMEN

Je suis né pour te louer,
Je suis né pour glorifier ton nom en toutes circonstances,
Apprendre à te dire merci.
Je suis né pour t’aimer,
Je suis né pour t’adorer, mon Dieu,
Obéir à ta voix, je suis fait pour toi.

Notre Père…
Je vous salue Marie…

Je te choisis o maman chérie, pour ma mère et ma reine
Je te donne ma vie
Aujourd’hui, Marie sois bénie
Je te donne mes joies et mes peines
Je te donne ma vie (bis)

Notre temps de prière touche à sa fin,
La paroisse du Moufia vous remercie pour votre précieuse participation
Soyez tous bénis par Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit – Amen

Ton Dieu te bénit et te garde que son visage brille sur toi
Qu’il t’accorde sa grâce
Que son visage se lève sur toi - Te donne la paix (bis)

Aaaamen, A…men, Aamen (bis)

Que sa faveur, vienne sur toi, s’étende à mille générations
Sur ta famille et tes enfants et les enfants de leurs enfants
Que sa présence soit devant Toi, et sans relâche soutienne tes pas
Qu’elle te comble et t’inonde, il est pour toi, toujours en toi
Dès le matin, jusqu’au coucher et à chaque heure veillant sur toi
Dans les larmes et dans la joie, il est pour toi, toujours en toi
Il est pour toi, toujours en toi, il est pour toi, tout près de toi
Il est pour toi, toujours en toi, il est pour toi, tout près de toi
Il est pour toi, il est pour toi, il est pour toi, il est pour toi

Aaaamen, A…men, Aamen (bis)

Que ta parole éclaire mes pas
Je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin
Fais-moi connaître tes volontés ;
En toi j’ai mis ma foi, je marche dans tes voies.

1. D’un grand espoir j’espérais le Seigneur.
Il s’est penché pour entendre mon cri.
Il m’a tiré de l’horreur de la boue,
Il m’a fait reprendre pied sur le roc.

2. Je te rends grâce, tu m’as exaucé,
Je te louerai dans la grande assemblée.
J’ai dit ton amour et ta vérité,
Je n’ai pas caché ta fidélité.

Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)
À droite, Jésus est à droite,
À gauche, Jésus est à gauche,
Devant, Jésus est devant,
Derrière, Jésus est derrière.
Il est autour de moi,
Jésus est dans mon cœur,
Et c’est lui qui fait ma joie !
Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)

J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Il n’y a personne qui soit comme Jésus (x3)
Il n’y a vraiment personne comme lui.
J’ai longtemps marché, j’ai marché marché :
personne personne
j’ai tourné en rond : personne personne
j’ai fouillé fouillé hé
il n’y a vraiment personne comme lui

J’élève les mains pour louer Dieu
Victoire Alléluia chantons crions de joie
Jésus-Christ est sorti du tombeau
Galilée, Galilée, Galilée, je viens de la Galilée
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères qu’il est ressuscité !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-Semaine-Missionnaire-Me-voici-envoie-moi