Temps de prière et d’adoration "avant la semaine sainte"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 tous les vendredis juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "avant la semaine sainte"

Bonjour à Tous !
Comme chaque semaine, avec nos amis du Moufia, nous sommes là Tous réunis devant Toi mon Dieu, pour un temps de prière, d’adoration et de louange.
Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen.

En ton nom, Seigneur, nous sommes là, Tous réunis devant toi. (bis)
Honneur au Père, honneur au Fils,
Honneur à l’Esprit du Dieu tout-puissant.
Honneur au Père, honneur au Fils,
Honneur à l’Esprit du Dieu tout-puissant.

Honneur à Toi Seigneur Jésus !
En cette dernière semaine de Carême, Jésus, nous allons faire mémoire des derniers moments de ta vie terrestre, la semaine Sainte.

La Semaine sainte commence le dimanche des Rameaux et s’achève au dimanche de Pâques.

Le Dimanche des Rameaux, nous célébrons l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem (la ville sainte). Comme la foule, nous agitons des rameaux bénis, nous acclamons le Messie, le Fils de David, notre Roi qui entre à Jérusalem monté sur un âne (signe de paix)
Les rameaux sont signes d’Amour, d’Espérance, de Vie.
Avec joie, nous acclamons notre Roi

Hosanna, hosanna,
Hosanna au plus haut des cieux ! (bis)

1. Seigneur, nous te chantons,
De tout cœur te louons.
Sois exalté, Seigneur mon Dieu ;
Hosanna au plus haut des cieux !

2. Nous célébrons ton Nom
D’un cœur reconnaissant.
Tu es le Seigneur glorieux ;
Hosanna au plus haut des cieux !

3. Car la terre et le ciel
Sont remplis de ta gloire ;
Glorifions le Dieu trois fois Saint ;
Hosanna au plus haut des cieux !

4. Béni celui qui vient,
Dans le nom du Seigneur,
Glorifions le Dieu trois fois Saint ;
Hosanna au plus haut des cieux !

Au cours de la semaine Sante : Le mercredi saint habituellement se tient la messe Chrismale, où l’évêque consacre les huiles saintes (le saint-chrême, malades, catéchumènes) que les prêtres utiliseront pour les sacrements : du Baptême, de la confirmation, de l’ordre et des malades tout au long de l’année.
Au cours de cette messe qui manifeste l’unité de toute l’Église diocésaine autour de son évêque, les prêtres renouvellent leurs vœux sacerdotaux.

Le jeudi saint : En principe, c’est la fête du Sacerdoce, mais nous le fêtons la veille afin que les prêtres puissent préparer dans leur paroisse la messe en mémoire de la Cène du Seigneur.
C’est le jour où Jésus se fait serviteur, avant de partager son dernier repas avec ses apôtres.
Il leur lave les pieds et leur dit de faire de même. Jésus le Maître par excellence s’est abaissé aux pieds de chacun de nous pour nous montrer jusqu’où va son amour (à nous d’en faire autant avec nos frères et sœurs dans l’amour et le service gratuits). À la fin de la célébration, on dépouille l’autel, on voile les croix de l’église, on éteint le tabernacle (Jésus s’est dépouillé de tout dans sa passion et dans sa mort).
Le jeudi saint, il y a la messe dans toutes les paroisses. Cette année, elle aura lieu dans l’après-midi afin que les fidèles puissent rentrer chez eux avant le couvre-feu. Le soir du jeudi saint, nous sommes appelés à nous unir à la prière du Christ "Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation". Adorons Jésus chez nous, seul ou en famille jusqu’au lendemain.

Le vendredi saint : Jésus meurt sur la croix.
En ce jour particulier, nous revivons le chemin de croix de Jésus.
Il est demandé aux fidèles le jeûne et l’abstinence pour s’unir aux souffrances du Christ. Habituellement à 15h nous célébrons la passion du Christ et sa mort sur la croix. Jésus est arrêté, condamné, mis à mort sur une croix. Ce jour-là nous écoutons et nous vivons avec Jésus la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ (une longue Parole entrecoupée de petits chants)
(La paroisse du Moufia, propose un chemin de croix à 6h00 le vendredi Saint et la vénération de la croix à 15h30). Nous vénérons la croix du Christ (l’instrument de notre salut) nous l’embrassons avec beaucoup de respect et nous essayons de garder le silence jusqu’au samedi saint.

Le samedi saint : Jour de l’attente qui creuse nos cœurs. Notre joie se mêle à nos larmes. Bientôt, Jésus sortira du tombeau, c’est la vigile pascale : La veillée célébrée en cette nuit commémore la nuit sainte où le Seigneur est ressuscité. C’est le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort. Habituellement, le prêtre avant de rentrer dans l’église béni le feu et allume une grande bougie (le cierge pascal) qui sera utilisée pour le baptême, la confirmation et les obsèques. Elle restera allumée jusqu’à la Pentecôte. La vigile pascale nous fait entrer dans l’incessant dialogue entre Dieu et l’humanité ; la liturgie nous donne de relire les plus belles pages de la Bible qui racontent toute l’histoire de l’amour de Dieu, de sa fidélité pour son peuple. Le prêtre bénit l’eau baptismale avec laquelle nous serons aspergés (en rappel de notre baptême). On chante la Litanie des Saints. Ce soir-là, il peut y avoir baptême de bébés ou adultes, confirmation, communiants. La liturgie Eucharistique suit la liturgie baptismale et la Célébration se termine par une bénédiction solennelle et l’Envoi des fidèles.
Cette année, compte-tenu de la situation sanitaire et du couvre-feu, l’organisation des célébrations de la Semaine sainte a dû être adaptée. En particulier, dans plusieurs paroisses, la Vigile pascale, au cours de laquelle l’Église célèbre le passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort, se déroulera non pas le samedi soir mais tôt le dimanche matin.

La paroisse du Moufia accueillera ses fidèles pour la Vigile Pascale le dimanche à 6h00 suivie de la messe de Pâques, à 9h00.
Le dimanche de Pâques : c’est jour de fête, c’est la joie, car Jésus est ressuscité. Plus rien ne peut être comme avant. Dans la mort et la résurrection de son fils, Dieu ranime la foi de son peuple. La liturgie de ce dimanche est comme les autres dimanches avec en plus l’Alléluia qui revient, il est festif, le renouvellement de la profession de foi baptismale, l’aspersion des fidèles et une bénédiction solennelle à la fin.

Chers auditeurs, à présent poursuivons notre Temps de prière, d’adoration et de louange

Pour toi, Seigneur le chant de notre cœur !

Pour toi, Seigneur, le chant de notre cœur,
Tu es le Christ, l´Agneau vainqueur !
Les yeux fixés sur toi, en contemplant ta croix,
Nous t´acclamons, Jésus sauveur !

1. Un chemin s´ouvre sous nos pas,
Notre espérance en toi renaît,
J´avancerai sans crainte devant toi,
Dans la confiance et dans la paix !

2. Dans les épreuves et les combats,
Dans les périls, gardons la foi !
En tout cela, nous sommes les vainqueurs
Par Jésus Christ, notre Sauveur !

3. Inscris en nous la loi d´amour,
En notre cœur la vérité !
Dans le secret, Seigneur, enseigne-nous.
Que nous brûlions de charité !

Oui Jésus nous t’acclamons, Tu es notre Sauveur !
Aujourd’hui s’ouvre la Grande Semaine de ton amour pour chacun de nous.

-silence-

Jésus, toi, l’homme innocent qui rayonne d’amour, de douceur, de courage, viens nous apprendre à nous relever même si parfois c’est difficile, nous sommes si fragile Seigneur, apprends-nous à aimer d’un amour inconditionnel comme Dieu le Père nous aime.

Oh mon Dieu, s’il te plait, faites qu’en cette dernière semaine de Carême, il n’est pas trop tard pour que je t’offre ma vie et que je fasse de Toi mon Essentiel, tu es mon bonheur ! Sans fin je chanterai tes louanges, je t’adore et je t’aime…

1. Je viens t’offrir, Seigneur, ce que j’ai de meilleur.
Je viens t’offrir ma vie, Oui, à toi, Jésus-Christ.
Et même si je suis fragile, et même si c’est difficile…

Je chanterai gloire à l’Éternel,
Je chanterai louange à son nom,
Je chanterai Dieu, mon essentiel,
Je chanterai en l’honneur de son nom.

2. Je viens te dire, Seigneur, que tu es mon bonheur.
Non, rien ne peut détruire, notre bel avenir.
Et même si je suis fragile, et même si c’est difficile…

Toute ma vie, je redirai que tu as donné ta vie,
Toute ma vie, je redirai que tu as payé le prix,
Toute ma vie, je redirai que je ne vis que pour lui.

Oui Seigneur je chanterai Gloire à ton nom. Je te rends grâce pour cette belle rencontre !
Je te remercie de m’avoir désiré, de m’aimer tel que je suis. Juste un souffle de ta bouche et me voici.

Juste un souffle de Ta bouche et me voici
Rien qu’un battement de Ton cœur me donne vie
Au commencement du monde Ton cœur a parlé
Avant toutes choses Tu m’as désiré

Tu as créé les étoiles et ces millions de galaxies
Dessiné ces paysages par le souffle de l’Esprit
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie
Et Ton cœur de Père a désiré ma vie

De Ta main, Tu peins les étoiles et le ciel
L’univers répond au son de Ton appel
Dans le désir de Ta grâce créé de Tes mains
Image et souffle de Ton Amour divin

Un jour je serai uni avec les Saints
Devant la beauté de Ta face sans fin
Prosternés devant Ton trône des hommes et des anges
Uniront leur voix proclamant leur louange

Là où brillent les étoiles où Ton amour a donné vie
Dans les Cieux nous chanterons avec les anges à l’infini
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit
Gloire au Père au Fils et au Saint-Esprit

Oui Dieu Trinitaire sois glorifié !
Esprit Saint, Toi qui étais avec nous au long du Carême, répands Ta guérison sur la terre et ton amour dans nos cœurs quand nous célébrons, le trop grand amour du Père, le trop grand amour du Christ. Fais-nous vivre cette semaine Sainte avec ferveur. Viens, Saint-Esprit !
Viens, force de l’amour, lumière de la foi ! Viens dans nos maisons, viens dans nos cœurs !
Saisissons la grâce de la semaine Sainte pour reconsidérer notre vie.
Avec l’aide du Seigneur, comprenons que nous avons besoin d’être sauvés.
Seigneur, guéris-nous…

Nous implorons la guérison
Sur nos familles sur nos enfants
Dans chaque vie chaque maison
Vienne en nos cœurs la guérison

Abba Abba Tu nous prends dans Tes bras
Abba Abba nous avons foi en Toi

Aucun autre dieu, aucun autre roi
Donne guérison donne paix et joie
Ouvrons-Lui nos bras Abba

Le dimanche des Rameaux, l’Eglise nous invite à revivre le mystère du salut ;
le Seigneur Jésus s’est livré pour nous sauver.
Sur lui, s’abattent la haine, la violence, les coups, les insultes.
Lui, le Serviteur humilié, il s’est abaissé pour nous sauver.
Frères et sœurs marchons courageusement avec Jésus pour vivre sa résurrection

1. Il s’est abaissé en devenant obéissant,
Il s’est dépouillé de sa gloire,
[C’est pourquoi Dieu l’a élevé et lui a donné,
Le nom au-dessus de tout nom.] (bis)

Il est là, Jésus Sauveur,
Dieu de tendresse et de paix.
Il est là, il nous sauve,
Il est notre Maître et Seigneur. (bis)

2. Il est la lumière descendue dans notre nuit,
Il vient éclairer nos ténèbres,
[C’est par Lui que nous connaissons, la fidélité,
L’amour tendre de notre Dieu.] (bis)

3. Il a revêtu le vêtement du serviteur,
Il donne sa vie en exemple :
[« Je suis doux et humble de cœur,
Marchez dans mes pas et vous trouverez le repos ».] (bis)

Tu es là, Jésus Sauveur,
Dieu de tendresse et de paix.
Tu es là, tu nous sauves,
Tu es notre Maître et Seigneur ! (bis)

Lecture du livre du prophète Isaïe chapitre 50, versets 4 à 7
«  Je n’ai pas caché ma face devant les outrages, je sais que je ne serai pas confondu  »
Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole, soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en disciple, j’écoute.
Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté, je ne me suis pas dérobé. J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe. Je n’ai pas caché ma face devant les outrages et les crachats. Le Seigneur mon Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages, c’est pourquoi j’ai rendu ma face dure comme pierre : je sais que je ne serai pas confondu. – Parole du Seigneur. Nous rendons grâce à Dieu.

-Méditation-
Celui qui parle dans ce texte se définit lui-même comme un prophète, un fidèle porte-parole du Seigneur.
Grâce à Isaïe, nous saisissons la relation extraordinaire qui unit le Serviteur, le prophète à son Dieu et cette relation est essentiellement basée sur la confiance.
« Ecouter la Parole » « se laisser instruire par la Parole » c’est l’attitude même de la pleine confiance d’un Serviteur en son Dieu, à l’inverse d’Adam qui se méfie de Dieu. Adam met en doute les intentions de Dieu, il soupçonne même Dieu d’être jaloux de sa créature. Adam n’a pas du tout confiance en Dieu.
« Ecouter » au sens biblique c’est l’inverse de la méfiance (qui nous sépare de Dieu source vive).
« Ecouter » c’est avoir pleinement confiance en Dieu, c’est s’abandonner à Lui, quoiqu’il arrive. C’est cette confiance qui pousse le serviteur (toi, moi) à accepter la mission que Dieu lui confie parce que ce serviteur sait que le Seigneur Dieu vient toujours à son secours , lui donne la force nécessaire pour tenir bon dans les épreuves.
L’écoute est don de Dieu ; « Le Seigneur Dieu m’a ouvert l’oreille » dit Isaïe.
Avec Dieu, frères et sœurs, tout est cadeau : l’écoute, la confiance, la foi, la mission, la force qui rend inébranlable, tout est don véritable.
Et celui qui vit dans ce don permanent peut tout affronter. C’est le cas du prophète dont parle Isaïe, (c’est notre cas à nous-aussi, puisque par notre baptême, nous sommes prêtre, prophète et roi) le prophète qui écoute la Parole de Dieu, qui la transmet et qui la vit, dérange, il subit la persécution, les violences des hommes (Isaïe parle de coups, d’outrages, de crachats). Mais jamais, ce prophète ne se dérobe à sa mission, il ne se révolte pas non plus.
A la violence, il répond par la douceur, l’humilité ; il sait qu’à travers lui c’est le Seigneur qui agit. Ce prophète est même capable d’endurer la souffrance sans faiblir « j’ai rendu mon visage dur comme pierre » Il est sûr d’être secouru, il est sûr que le Seigneur est proche.
C’est ce qui est arrivé au prophète par excellence, Jésus de Nazareth, n’est-ce-pas !
Jésus a fait confiance à son Père jusqu’au bout, jusqu’à la mort. A nous d’en faire autant avec la grâce de Dieu, par Jésus son Fils et la force de l’Esprit Saint.
Entendons-nous bien, frères et sœurs, tout serviteur fidèle doit se ressourcer, chaque matin, auprès de Celui qui lui permet de tout affronter ; « La Parole me réveille chaque matin....chaque matin elle me réveille...Pour que j’écoute comme celui qui se laisse instruire... Le Seigneur Dieu vient à mon secours ….J’ai rendu mon visage dur comme pierre » Cette dernière expression exprime la résolution, le courage, la confiance pure du serviteur qui affirme que rien ne l’écrasera, il tiendra bon quoi qu’il arrive parce qu’il sait d’où lui vient sa force « Le Seigneur Dieu vient à mon secours ; c’est pourquoi je ne suis pas atteint par les outrages »

PRIONS ENSEMBLE :
St Paul nous dit : « Dieu fait tout concourir au bien de ceux qu’il aime. »
Mon Dieu, de tout mal, de toute épreuve, tu fais surgir du bien.
A toute haine, tu opposes un amour plus fort.
Dans toute persécution, tu donnes la force du pardon.
De toute mort, tu fais surgir la vie, la Résurrection.
Vraiment, Père, tu es un Dieu Saint, Parfait, Miséricordieux, Tout Puissant de Vie, d’Amour, de Joie et de Paix. Nous t’aimons, nous te louons, nous te glorifions, nous t’adorons, nous te bénissons !
AMEN !

-Silence-

Nous parvenons à la dernière semaine du Carême.
Nous sommes en communion avec Jésus qui va donner sa vie pour nous sauver.
Son heure est proche, soyons à ses côtés restons éveillés ne l’abandonnons pas prions avec lui au jardin de Gethsémani.

-chant-
As-tu entendu parler du jardin de Gethsémani
Où cet homme méprisé, est bien seul abandonné
Ses amis sont endormis, il est tout seul dans la nuit
Les soldats vont arriver / Judas viendra l’embrasser
Cet ami le trahissant / pour quelques pièces d’argent.

Si la justice et la haine, c’est comme une coupe pleine
Qui ne peut plus s’éloigner, ces moments sont les derniers
Renier par tous les siens, Jésus n’a plus que ses mains
Jointes dans une prière / qui monte vers Dieu son Père
Une prière d’amour / D’obéissance toujours

De Gethsémani... à Golgotha / Chemin conduit... Jésus sur la croix
De Gethsémani... à Golgotha / Il donne sa vie... pour nous ses amis
Il fait chaque pas... pour toi et moi /De Gethsémani... à Golgotha

Il donne sa vie ce jour-là, pour sauver l’humanité
Pour effacer les péchés, des hommes qui l’ont rejeté
Pourvu qu’ils veuillent l’aimer, ceux qui l’ont abandonné
Et il ouvre ses deux mains / pour nous montrer le chemin
Celui de la liberté / Celui de l’éternité

As-tu entendu parler du jardin de Gethsémani
Où l’angoisse de la mort, le saisi le prend si fort
Que l’espace d’un instant, coule de son front du sang
Dieu l’a-t-il abandonné / pourquoi l’ont-ils condamné
Cet innocent sur la croix /Va mourir aussi pour toi.

Maintenant, prenons avec Jésus le chemin qui le mène de Gethsémani à Golgotha dans la foi, la confiance et l’Espérance.
Jésus a choisit d’y marcher par amour pour toi et moi
Suivons-le sur le chemin de la croix

-chant-
Sur le chemin de la douleur, le chemin de Golgotha
Les soldats essaient de frayer une voie
Mais la foule se presse, pour voir celui qui mourra sur la croix
Il doit subir les insultes, les souffrances de son dos
Une couronne d’épines sur son front
Il affronte à chaque pas, la haine de ceux qui veulent sa mort

Sur le chemin de la douleur, le chemin de Golgotha...
Comme un agneau, Jésus le Messie est là...
Car il a choisi d’y marcher, par amour pour toi et moi
Sur le chemin de la douleur
Jusqu’au bout… jusqu’à la croix…

C’est son sang qui purifie et qui nous donne la vie
A tracé nos chemins au cœur de Jérusalem

Oh Jésus, je te remercie d’avoir choisi de prendre le chemin de la douleur,
le chemin de la croix par amour pour moi et pour mes frères.
Jésus, ton chemin de croix est dur, tu portes nos péchés sur tes épaules comme un lourd fardeau.
Tu tombes à plusieurs reprises mais tu te relèves, comme tu es courageux !
Dire que tu fais tout cela par amour pour nous !
Tu veux absolument nous sauver ! Merci Jésus.
Sur ton chemin de souffrance, des personnes qui ont du cœur t’aident à avancer.
Tels que Ta maman Marie, Simon de Cyrène qui te donne un coup de main,
Véronique qui essuie ton visage, les femmes de Jérusalem qui pleurent en te voyant souffrir…
Jésus, tu le sais, nous aussi comme toi nous traversons des moments difficiles.
Nous subissons des épreuves, nous tombons mais nous avons du mal à nous relever.
Surtout quand la maladie nous touche.
Quand les gens en qui nous avons eu confiance nous trahissent.
Quand nous perdons notre emploi et que nous devons nourrir une famille…
Quand nos enfants qu’on a aimé et pour qui on s’est sacrifié nous abandonnent.
Oh Jésus, nous avons du mal à nous relever mais tu es là,
tu continues à nous offrir ton amour et ta paix.
Tu mets sur notre route des personnes bienveillantes, nous te remercions
et nous te faisons confiance car c’est toi qui as dit dans Matthieu chapitre 28, verset 20 :
« Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. »
Par respect pour toi et en signe d’adoration je fléchis mes genoux devant toi

-chant-
Là devant Toi, tout genou fléchira
Toute langue dira Tu es Seigneur
Tu monteras, tu seras élevé
Tu seras exalté en serviteur

Je Te loue mon Dieu pour Ta Majesté
A la Croix Tu me rends la liberté
Jamais je ne pourrai imaginer
Tout l’Amour dont Tu m’as comblé

C’est nos souffrances dont il était chargé
Et c’est nos fautes qu’il portait
Et nous pensions, qu’il était châtié
Et frappé par Dieu, humilié

C ’est par nos fautes qu’on l’a transpercé
C’est pour nous sauver qu’il s’est donné
Le châtiment qui nous obtient la paix
Est tombé sur lui, nous sommes guéris

Mon Seigneur et mon Dieu, je suis là devant toi… mes genoux sont fléchis
je t’adore et je t’aime

-grand silence-

Oui Seigneur Merci pour ton amour...

Seule ta croix me sauvera !
Elle conduit à la victoire de la Résurrection.

La croix du Christ triomphera
Elle qu’on a vu paraître dans sa gloire
La croix du Christ s’illuminera
Et Jésus-Christ nous reviendra

1- Lève les yeux regarde vers la lumière / Celui qui vient a connu la croix
Lève les yeux regarde et vois paraître / Le Dieu de toute joie
Ouvre ton cœur et laisse-toi remplir de sa grâce

2 - Laisse ta vie fleurir entre ses mains / Il te conduit par son Esprit Saint
Laisse ta vie confiance deviens modèle / De Foi pour ton prochain
Ouvre ton cœur, rabaisse-toi Fidèle serviteur

3 - Porte la Paix, la Joie autour de Toi / Dans la charité ouvre tes mains
Porte la Paix, la Joie de Dieu en Toi / Lui-même est ton voisin
Ouvre ton cœur, et laisse-lui te combler d’amour

La croix du Christ nous sauvera
Contemplons Dieu, Lumière, Miséricorde
La croix du Christ s’illuminera
Il nous revient le Roi des rois

Merci Seigneur, pour le Don de ton amour.
Aide-nous à vivre cette semaine sainte dans la Foi, l’Espérance et la Charité
afin de nous rapprocher de toi mon Dieu.
Merci frères et sœurs pour votre précieuse participation, soyez Tous bénis !
par Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit - Amen !

Ouvrons les portes au Roi au Dieu de gloire

Hosanna, hosanna, hosanna !

Ouvrons les portes au Roi,

Marchons ensemble, / Marchons ensemble,
L’ennemi tremble, / L’ennemi tremble,
Dieu est avec nous, / Dieu est avec nous,
Chassons les ténèbres.

Au Dieu de gloire,
Lançons des cris de joie !
Laissons jaillir
Un chant de victoire !
Hosanna, hosanna, hosanna !

Qui pourra taire / Qui pourra taire
Notre prière, / Notre prière,
Dieu est avec nous, / Dieu est avec nous,
Levons sa bannière.

Dansons devant Lui, / Dansons devant Lui,
Remplis de sa vie, / Remplis de sa vie,
Dieu est avec nous, / Dieu est avec nous,
Chantons sa louange.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-avant-la-semaine-sainte