Temps de prière et d’adoration"les ouvriers de la dernière heure"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Les ouvriers de la dernière heure diffusé sur radio arc en ciel

Nous voici devant toi Seigneur pour notre rendez-vous de prière hebdomadaire
avec nos amis du Moufia
Gloire à toi Seigneur pour la merveille que nous sommes, tu nous as fait à ton image,
Comble-nous de ton amour, et nous serons dans la joie
Ta bonté est pour tous, ta tendresse, pour toutes tes œuvres
Serviteurs du Seigneur, louons-le car il est bon !

Louez le nom du Seigneur !
Louez, serviteurs du Seigneur !
Louez-le car il est bon !
Célébrez la douceur de son nom !

1. Venez, crions de joie, pour le Seigneur ;
Acclamons le Rocher, Dieu de notre Salut
Approchons-nous de lui, chantons pour lui !
Au son des instruments, jouons pour notre Roi !

2. Il est grand, il est bon notre Seigneur.
Par-dessus tous les dieux, il domine les cieux
Il est Roi tout-puissant, Dieu créateur,
L’univers tout entier ses mains l’ont façonné.

3. Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous.
Adorons le Seigneur, c’est lui qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu, il nous conduit ;
En ses mains sont nos vies et nous sommes à lui !

4. Accueillons sa Parole, écoutons-la :
Ne fermons pas nos cœurs, et méditons sa loi.
Dieu de fidélité, reste avec nous !
Affermis notre foi, nous espérons en toi !

Oui, célébrons la douceur de son nom, revêtons-nous du Dieu trois fois Saint
Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom…

Revêts-moi de ta beauté Seigneur, fais-moi chanter ta louange.
Qu’à travers mes paroles et mes actes je révèle ton nom très saint toujours et à jamais…
Père de miséricorde, mon cœur veut faire ce qui te plait mais je suis faible,
je reconnais que je suis un pauvre pécheur…
O Seigneur, toi qui es juste, bon, fidèle, riche en pardon et en miséricorde
Toi qui sais tout de moi, entends ma voix qui crie vers toi, sauve-moi !

1. Du fond de la nuit, Dieu, vers toi je crie.
Tu entends ma voix, car auprès de toi
Sont miséricorde et rachat.
Ô mon créateur, j’attends tout de toi.
Plus que le veilleur désire l’aurore,
Mon âme espère en ta parole.

Je crie vers toi, sauve-moi, ô Seigneur,
Que mon chant s’élève des profondeurs.
Béni sois-tu pour ta fidélité,
Ô Eternel, Dieu sauveur, Emmanuel.

2. Seigneur, mon abri, et ma citadelle,
Ta grâce infinie, pardonne et relève.
Sans toi qui pourrait subsister ?
Mon âme assoiffée, soupire après toi.
Plus que le veilleur désire l’aurore,
Attends le Seigneur, Israël !

Mes yeux ont vu ton salut, ta lumière.
J’étais perdu et tu m’as retrouvé.
Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
Ô Eternel,
Dieu sauveur, Emmanuel. (bis)

Merci Seigneur, Mon cœur exulte de joie ! J’étais perdu et tu m’as retrouvé. Mon âme est en fête !
Bénis sois-tu Seigneur pour ton cœur bienveillant, source de douceur et de consolation…
Envoie ton Esprit Saint sur nous tous ici rassemblés en ton nom…
Répands ton Esprit d’amour sur toutes les familles qui vivent des situations difficiles…
Envoie ton Esprit de réconfort de consolation et de force sur tous ceux qui sont seuls, malades, hospitalisés… qui attendent une visite…
Envoie ton Esprit d’espérance sur ceux qui souffrent des effets de la crise sanitaire
et qui ont du mal à joindre les deux bouts…
Seigneur, aide-nous à respecter les gestes barrières pour le bien de Tous
et que ce virus dévastateur disparait à jamais de nos vies.
Viens Esprit Saint, Divine onction, brule nos cœurs, ravive nos âmes du feu de ton Esprit
Descends sur nous et apporte-nous le Salut de Dieu…

Viens Saint-Esprit viens
Viens Saint-Esprit viens
Ouvre le Ciel descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Feu éternel embrase nous
Viens Saint-Esprit viens
Touche la terre descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Amour du Père embrase nous
Sois le feu qui me guérit
Sois l’Amour qui me bénit
Voici mon cœur, voici mon cœur
Viens déverser Ta tendresse
Au milieu de mes faiblesses
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Viens Saint-Esprit viens
Fends l’atmosphère descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
De Ta lumière envahit-nous

Une pluie de guérisons
Pour notre génération
Voici nos cœurs, Voici nos cœurs
Dans l’onction de Ton Esprit
Dans l’amour qui m’envahit
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Bénis sois l’Esprit Saint qui est toujours à l’œuvre dans nos vies
Seigneur, tu es bon, Éternel est ton amour !
Tu es proche de tous ceux qui écoutent ta parole
Proclamez que le Seigneur est bon !

Alléluia, alléluia, alléluia. (bis)
Proclamez que le Seigneur est bon,
Éternel est son amour !
Que le dise la maison d’lsraël,
Éternel est son amour !
Alléluia, alléluia, alléluia. (bis)
Le Seigneur est ma force et mon chant,
Le Seigneur est mon salut.
Je ne mourrai pas, non, je vivrai,
Je dirai l’œuvre de Dieu.
Alléluia, alléluia, alléluia. (bis)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu chapitre 20, verset 1 à 16
«  Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?  »
En ce temps-là, Jésus disait cette parabole à ses disciples : « Le royaume des Cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit dès le matin afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire. Et à ceux-là, il dit : “Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.” Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : “Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?” Ils lui répondirent : “Parce que personne ne nous a embauchés.” Il leur dit : “Allez à ma vigne, vous aussi.” Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : “Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.” Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’un denier. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : “Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure, et tu les traites à l’égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !” Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : “Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ? Prends ce qui te revient, et va-t’en. Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?” C’est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

-Méditation-

Pour évoquer le Royaume de Dieu, difficile à saisir, les évangiles rapportent de nombreuses paraboles.
La parabole d’aujourd’hui raconte l’histoire d’un patron, d’un maître peu ordinaire qui embauche des ouvriers à n’importe quelle heure de la journée. Cette parabole peut paraître dérangeante sur le plan humain, mais elle est porteuse d’espérance sur le plan spirituel.
Attention, Jésus ne donne pas de leçon sociale et Jésus n’est pas pour l’injustice non plus.

Avec cette parabole déroutante, Jésus nous révèle qui est Dieu son Père et ce qu’est le Royaume des Cieux.
Voilà un maître d’un domaine qui sort chercher des ouvriers (dans la vie courante c’est l’inverse, c’est l’ouvrier qui vient chercher du travail) Voilà donc un maître qui cherche des ouvriers depuis la 1ère jusqu’à la dernière heure de la journée.
Ce maître merveilleusement bon, sort cherche, appelle, invite à sa vigne (la vigne, c’est le lieu du bonheur, de l’Alliance avec Dieu, lieu de la bonté, du Royaume des cieux).
Voilà un patron qui se soucie de procurer un travail, un salaire, une dignité à de pauvres hommes réduits à la misère et fait remarquable, tous auront le même salaire c’est-à-dire une pièce d’argent.
De plus, au moment de la paye, ce maître veut que les premiers embauchés soient les témoins de ce qu’il va donner aux derniers (c’est-à-dire le même salaire pour tous), preuve de son sens d’égalité pour tous.
Ce maître extraordinaire ne peut être que Dieu dans toute sa splendeur, sa générosité, sa bonté illimitée, son amour pour nous tous.

C’est sûr, frères et sœurs, nous ne sommes plus dans une situation normale, humaine.
Qu’est-ce-que Jésus veut donc nous dire face à ce patron pas comme les autres et face aux premiers ouvriers qui crient à l’injustice ?

D’abord, Jésus nous livre une révélation divine sur le comportement de Dieu :
1- Dieu ne cesse de chercher, d’appeler, d’inviter, chacun d’entre nous, depuis la 1ère heure jusqu’à la dernière heure de notre vie.
2- Les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées. Les chemins de Dieu ne sont pas nos chemins. L’homme regarde l’apparence, Dieu regarde le cœur.
3- Dieu ne nous rend pas selon nos mérites, il donne la même chose à tous ses enfants.

Puis, Jésus trace un portrait merveilleux de son Père. Ecoutez Jésus nous révéler qui est Dieu son Père : Dieu son Père aime tous les hommes, en particulier, les plus délaissés, les pauvres, les pécheurs...
Dieu veut que tous les hommes aient accès à sa « vigne » son Royaume de bonheur et de joie.
Dieu répand ses bienfaits à profusion, Dieu invite, appelle à toute heure, à tout âge, dans toute situation, et Dieu accueille celui qui répond quel qu’il soit.
Notre Dieu ne nous donne pas selon nos mérites mais par pur amour, pure bonté, pure grâce et notre Dieu donne la même quantité à chacun.

Pour tous ceux qui croient en Dieu : Tous ont péché, mais Tous sont gratuitement justifiés par sa grâce, sa bonté, sa fidélité, sa promesse, son alliance et Tous sont sauvés par la mort et la Résurrection de Jésus.

De quoi redonner espérance aux parents qui désespèrent de voir leurs enfants abandonner la foi, de quoi redonner espérance à nous-mêmes qui nous désespérons de nous, de notre famille, de notre Eglise, du monde, de la société.
Rien n’est jamais perdu pour Dieu. Dieu embauche jusqu’à la dernière minute, jusqu’à ton dernier soupir...

La preuve nous est donnée par Jésus lui-même, quand sur la croix il pardonne au larron et lui accorde le paradis à la dernière seconde.
Pour Dieu, pour Jésus il n’est jamais trop tard !
Ne nous bloquons donc pas sur l’apparente injustice de cette parabole ; réjouissons-nous plutôt de la merveilleuse bonté de notre Père : « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux ! »

Ce maître qui nous dérange autant, ne brise-t-il pas l’image de Dieu que nous nous sommes fabriquée et qui est fausse ?
Frères et sœurs, il n’y a pas de classement dans le Royaume de Dieu. Dieu vient te chercher encore et encore et ce n’est pas grave si tu n’arrives pas parmi les premiers car Dieu ne mesure pas son amour. Au contraire, il donne son amour à tous sans exception, et il donne son amour en abondance, aux premiers comme aux derniers, et il donne la même dose à chacun.

Ce qui compte c’est que Tous nous soyons heureux de répondre à l’appel du Seigneur et que Tous nous mettions notre confiance en Lui.

Et toi, frères, sœurs, chrétiens d’aujourd’hui, ne t’inquiète pas, l’Esprit Saint agit en toi et c’est Lui qui te fera trouver celui qui te cherche et celui que tu cherches : Dieu le Père, son Fils Jésus avec l’aide de l’Esprit-Saint… Tous nous serons sauvés !

Grandes et merveilleuses, sont toutes tes œuvres,
O Seigneur, notre Dieu Tout-Puissant,
Juste et véritable dans toute ta volonté, Toi le Roi éternel.
Qui sur la terre et dans le ciel est semblable à toi ?
Tu règnes sur tout l’univers, Dieu d’Israël !
Un jour, devant toi, tout genou fléchira,
Toute langue te bénira.
Alléluia, alléluia, alléluia, amen !
Laï laï laï laï...... laï laï laï laï......

PRIONS :
Réjouissons-nous ! Soyons dans l’allégresse ! Crions de joie pour le Seigneur !
Sa bonté est pour tous ! Sa tendresse pour toutes ses œuvres !
Grande est sa miséricorde pour celui qui met tout en œuvre
pour faire grandir son Royaume de justice et de paix !
Nous sommes des serviteurs quelconques, nous sommes des ouvriers de la dernière heure,
nous ne faisons que notre devoir de chrétiens.
Tous, nous recevrons le même salaire, la même récompense :
le bonheur promis, la joie, la Vie éternelle.
Personne ne peut recevoir davantage ! Tel est notre Dieu, le Dieu de Jésus Christ notre frère.
Merci Père ! Merci Jésus ! Merci Esprit Saint !

Gloire à Toi Seigneur Jésus, Fils du Très- Haut, le Tout-Puissant ;
Tu es Merveilleux, tu es Saint ; tu es le Seigneur de l’univers ; tu es le Roi de mon cœur.
Gloire à ta miséricorde ! Gloire à ta magnificence ! Gloire à ta sagesse ! Gloire à ta puissance !

Le Roi dans sa splendeur
Le Roi dans sa splendeur, vêtu de majesté,
La terre se réjouit, la terre se réjouit.
Il est paré d’éclat, la nuit essaie de fuir
Au son de sa voix, au son de sa voix.

Ô Dieu, tu es grand !
Nous chantons : Ô Dieu, tu es grand !
Et tous verront, Ô Dieu, combien tu es grand !

Car d’âge en âge il règne.
Les temps sont dans sa main.
Commencement et fin, commencement et fin.
Le Père, le Fils, l’Esprit, trinité divine.
Le lion et l’agneau, le lion et l’agneau.

Le plus grand des noms.
Digne de louange.
Mon cœur s’écrie ô Dieu, tu es grand !

Dieu notre Père, tu es la source de toute vie. En toi se trouvent notre bonheur et notre joie.
Donne-nous d’accueillir le don de ton amour, Jésus-Christ, en qui nous sommes tes enfants.
Seigneur Jésus, par le baptême,
nous avons été plongés dans ta mort et entraînés dans la vie nouvelle de la Résurrection.
Donne-nous d’être assoiffés de l’eau qui donne la vie éternelle.
Esprit Saint, tu nous tournes vers le Père et le Fils,
tu nous invites à boire à la source éternelle.
Donne à chacune de nos communautés chrétiennes d’aller puiser sans cesse à la source de vie.
Dieu Père, Fils et Saint Esprit fais fructifier
en nous les dons reçus de toi. Continue d’appeler des hommes et des femmes
à te servir au cœur de l’Eglise pour la vie et la joie du monde.
Amen

Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Seigneur Jésus, je veux te suivre.

Tu allais sur les routes où tu rencontrais des enfants ;
entraîne-moi vers les enfants qui ont besoin de mon aide.

Tu allais sur les chemins où tu guérissais les malades ;
conduis-moi vers les blessés de la vie qui espèrent une présence.

Tu allais sur les sentiers annonçant la Bonne Nouvelle et partageant le pain ;
guide-moi vers ceux et celles qui ont faim de toi et de ta parole.

Tu allais visiter des amis et ta seule présence les interpellait en faveur des pauvres ;
mène-moi chez des gens qui ont le cœur ouvert à la compassion.

Tu allais te reposer en des lieux retirés ;
montre-moi la voie du silence qui pacifie et ouvre à la sagesse.

Tu allais prier à la synagogue et au Temple ;
attire-moi en des lieux où, avec d’autres, je peux entrer en relation avec le Père.

Tu empruntais la voie du Calvaire en portant ta croix ;
donne-moi de traverser la souffrance et de lui donner du sens.

Seigneur Jésus, je veux te suivre ; je mets ma main dans ta main,
mes pas dans tes pas, mon cœur dans ton cœur. Amen

Jésus est le chemin qui nous mène droit vers le Père,
C’est Lui qui est la vérité, il est la vie !

1. Jamais homme n´a parlé ainsi que celui-là,
Non personne ne peut faire les signes qu´il accomplit,
Dieu est avec lui

2. Celui qui croit en Moi a la vie éternelle,
Qui Me suit marchera, non pas dans les ténèbres,
Mais dans la lumière !

3. Qui ne prend pas sa croix, ne peut suivre mes pas,
Mais qui perdra sa vie pour Moi la sauvera.
Marchez à ma suite !

Prions de tout notre cœur et avec toute notre foi :
Nous te rendons grâce, Seigneur Jésus, tu nous as tirés de la peur, de l’angoisse et de la mort.
Jésus, tu es le Chemin qui nous permet de trouver le Père.
Tu es la Vérité qui nous révèle son amour.
Tu es la Vie déposée en nos cœurs par le Père.
Rends-nous capables de vivre les événements présents dans la paix,
la sérénité, la joie et l’Espérance.
Prends-nous par la main et conduis-nous vers ton Père et notre Père.
AMEN !

Notre Père…
Je vous salue Marie…

Tu es bienheureuse, Marie d’avoir trouvé grâce auprès de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, humble servante du Seigneur,
car tu as dit oui à la volonté de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir cru en l’accomplissement des Paroles de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir accueilli le royaume de Dieu avec un cœur d’enfant.

Tu es bienheureuse, Marie, d’avoir gardé, médité et mis en pratique la Parole de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, car tu as un cœur de pauvre, assoiffé de la justice de Dieu.

Tu es bienheureuse, Marie, car tu as accompli en toute chose la volonté de Dieu.

Sainte Marie, Vierge Immaculée
Nous voulons chanter la gloire dont le Seigneur t’a comblée
Toi qui a pleinement vécu les béatitude de l’évangile.
Tu es bienheureuse Marie, le Seigneur est avec toi
Nous te louons Seigneur et nous te bénissons !

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Tu conçus l’Emmanuel pour nous ouvrir le ciel.
Viens enfanter en nos cœurs le Fils de Dieu sauveur.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Tu es bénie, ô Marie,
Le Père t’a choisie.
Sa grâce en toi est donnée
Pour tous ses bien-aimés.
Avec toi, l’Église croit
Que son royaume est là.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Tu es bénie, ô Marie,
Le Père t’a choisie.
Si l’Esprit consolateur
Te trouve dans nos cœurs,
Il s’y précipitera,
Nous comblera de joie.
Nous t’accueillons !
Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Prière à Notre-Dame de la Salette
Puissent vos larmes convertir mon cœur, Très Sainte Vierge de la montagne de la Salette.
Je vous supplie de m’aider à faire cas de tout ce que vous endurez pour moi,
afin que la main de votre Fils Jésus soit moins lourde et pesante.
Je vous remercie pour toutes vos prières à Jésus pour moi
et pour l’humanité qui nous évitent tant de souffrances.
Apprenez-moi à sanctifier le nom de Jésus, à respecter le troisième commandement de Dieu :
« Tu sanctifieras le jour du Seigneur ! »,
à remercier Dieu pour tous ses bienfaits, à Le prier de toute mon âme.
Je veux vous écouter, douce Maman du ciel, me convertir, suivre les sacrements de l’Eglise,
pour que même les pierres deviennent des aliments et que tout soit grâce.
Mère de la Divine Grâce, donnez-moi de devenir un témoin de votre bonté.
Que je fasse passer à tout votre peuple, toutes les merveilles du Seigneur pour qu’un jour j’aille, auprès de vous et de Son Trône, chanter à jamais ses miséricordes.
Notre Dame de La Salette, Réconciliatrice des pécheurs,
priez sans cesse pour nous qui avons recours à vous. Amen.

La paroisse du Moufia a été heureuse de partager avec vous ce temps de prière et de louange. Que Dieu Tout-Puissant vous bénisse ainsi que toute votre famille, Lui qui est Père, Fils et Saint-Esprit -Amen !

Célébrez la bonté du Seigneur,
Soyez sûrs de l´amour du Sauveur !
Ayez toujours foi en lui,
En tout temps, il vous conduit :
Jésus-Christ vous a livré sa vie !

1. En tous lieux rendez grâce au Seigneur,
Dans la joie, la peine et la douleur.
Dieu est là, avec nous pour toujours,
Rien ne peut nous séparer de lui !

2. Peuple Saint, adorez votre Roi,
Le Seigneur victorieux du combat.
Le Salut est venu par la croix,
À jamais son amour règnera !

3. De son sein jaillit l´eau de la vie,
Sur la croix, il a tout accompli.
Par ses plaies, il nous envoie l´Esprit,
Flots d´amour qui nous donnent la vie !

4. Accueillez son Amour en vos vies,
Devant la croix contemplez Marie.
Méditez la Parole, espérez,
Dieu demeure avec nous, jubilez !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-et-d-adoration-les-ouvriers-de-la-derniere-heure