Temps de prière vendredi 24 avril 2020

Nouveauté : la version vidéo à découvrir sur notre chaine youtube

Version classique :

Le Pape François demande à tous les chrétiens d’unir leurs voix au Ciel en ces jours d’épreuve, alors que l’humanité tremble devant la menace de la pandémie.

Par ta mort et ta résurrection, nous savons que tu es là Seigneur, vivant, ressuscité, présent au milieu de nous.
Depuis le début du confinement, nous sommes nombreux le vendredi de 10h30 à 11h30 chacun chez soi, en union de prière pour se ressourcer auprès de Toi Seigneur, afin de nourrir notre âme et notre cœur. Avec Toi, nous ne faisons qu’Un. Aujourd’hui, comme les disciples d’Emmaüs, ouvre nos yeux afin que notre cœur devienne brûlant de ton amour.

Acclamez Dieu, toute la terre, chantez à la gloire de son nom, rendez-lui grâce, louez-le, Alléluia !

Acclamez-le : Communauté de l’Emmanuel

Acclamez-le, bénissez-le,
Serviteurs du Seigneur, louez votre Dieu,
Levez les mains, chantez sans fin :
"Que soit béni ton nom trois fois Saint !"

1. Tous ses serviteurs, bénissez sans fin !
Louez le Seigneur, élevez les mains !
Tout puissant, vainqueur, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire à jamais !

2. Il est glorieux, bénissez sans fin !
Au plus haut des cieux, élevez les mains !
Voici votre Dieu, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !

3. Il nous a sauvés, bénissez sans fin !
Nous a délivrés, élevez les mains !
Grande est sa bonté, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !

Oui Seigneur : "Que soit béni ton nom trois fois Saint !"
Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !

Garde ton peuple toujours dans la joie, Seigneur, Toi qui refais nos forces et notre jeunesse ;
tu nous as rendu la dignité de fils de Dieu, affermis-nous dans l’Espérance de la Résurrection.

-Nous pouvons nous asseoir-

Dans l’évangile de ce dimanche, quelqu’un rejoint les disciples sur les routes d’Emmaüs.
Qui est cet étranger osant participer à la conversation, méprisant leur désarroi ?
Il parle pour dissiper leurs doutes, puis il se fait reconnaître au signe du partage.
Le pauvre, l’étranger est désormais visage du Ressuscité qui veut brûler nos cœurs de sa Charité et qui est notre Foi, notre Espérance.

-silence-

Seigneur, malgré ta présence à nos côtés, comme les disciples, souvent nous ne te voyons pas. Nous sommes aveuglés par les soucis de la vie, surtout en ce moment avec tout ce qui se passe dans le monde. Nous manquons de confiance en nous et surtout aux autres, nous avons peur de sortir de chez nous de peur d’être contaminé.
Nous avons peur du dé-confinement...

Seigneur, prends pitié de nous ...

Seigneur prends pitié - Laurent Grzybowski

Seigneur Jésus, nos yeux sont aveuglés, empêchés de te reconnaître,
Viens marcher avec nous sur nos routes d’Emmaüs.
Seigneur, prends pitié, prends pitié de nous (bis)

Seigneur Jésus, nous sommes lents à croire ce qu’ont dit les prophètes
Fais-nous comprendre les Écritures nos cœurs deviendront tout brûlants.
O Christ, prends pitié, prends pitié de nous (bis)

Seigneur Jésus, le soir approche et le jour baisse
Reste avec nous et viens t’asseoir à notre table pour partager le pain
Seigneur, prends pitié, prends pitié de nous (bis)

Oui Seigneur, prends pitié de nous...

-silence-

Le Pape François nous demande de prier pour les familles qui ne peuvent pas quitter leur maison en cette période de confinement.
Il souhaite que la paix règne dans les familles afin qu’elles puissent construire des relations d’amour et vaincre ensemble les angoisses.
Que les membres des familles sachent « trouver le bon mode de communication entre eux »,
construire des « rapports d’amour » et vaincre « ensemble » les « angoisses » de ces temps troublés.

Envoie Seigneur, ton Esprit Saint sur toutes les familles confinées...
Mon Dieu, envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui ont besoin de toi...
Les malades, les personnes âgées, les personnes seules, les étudiants, les familles démunies...
Nous avons une pensée particulière pour tous ceux qui s’occupent de notre santé, de notre sécurité, de notre bien-être... ils risquent leur vie pour nous, bénis-les Seigneur.

(prenons un moment de silence et offrons à Dieu nos intentions...)

Nous te confions Seigneur notre monde touché par le covid-19, libère-nous de ce virus dévastateur... et surtout libère-nous de nos péchés...

Esprit Saint, ô viens : Communauté de l’Emmanuel

Viens, Esprit Saint, Répands sur notre terre
Le feu de ton amour et brûle en nous toujours.

1. Viens manifester ton amour et ta bonté
À tous tes enfants qui te cherchent en vérité.
Viens nous libérer de la mort et du péché
Viens nous consoler, Esprit Saint, ô viens !

2. Viens renouveler, dans la foi, la charité,
Tous les serviteurs de ton Église assemblée.
Viens nous réchauffer, que nous puissions proclamer :
Jésus est Seigneur ! Esprit Saint, ô viens !

3. Viens, répands tes dons, que nous vivions pour ton Nom.
Viens nous transformer, Toi l’Esprit de Vérité.
Donne-nous ta joie, viens, Esprit de sainteté,
Viens nous embraser, Esprit Saint, ô viens !

Merci Seigneur pour le Don de ton amour, Jésus j’ai confiance en Toi !

Le Matin de Pâques - Noël Colombier

1. Le matin de Pâques, aux premières lueurs, 
Des femmes allaient embaumer le corps du Seigneur. 
Mais la tombe est vide. Un ange leur dit : 
"II est bien vivant, comme il l’avait prédit". 

Le grain qui meurt a porté fruit. Voici le printemps de ta vie !
Ne cherchez plus parmi les morts, Celui qui a vaincu la mort.
Alléluia ! Alléluia ! (bis) Christ est vivant, ressuscité. Chantez ! Dansez !

2. Elles partent annoncer la nouvelle aux amis. 
Pierre et Jean vont au tombeau et sont très surpris. 
Tout est bien en ordre, mais Jésus n’y est plus. 
Marie-Madeleine dit : "II m’est apparu". 

3. Le soir, sur la route qui mène à Emmaüs, 
Deux disciples découragés croisent un inconnu. 
Il dit : "Dans la Bible, c’était annoncé’. 
Il mange avec eux puis il disparaît. 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (24, 13-35)
« Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain »
Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine), deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : « Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci. » Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu. » Il leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

-Méditation-
Deux disciples quittent Jérusalem pour un village appelé Emmaüs (situé à 12 km environ de Jérusalem). Les deux disciples sont tout tristes, le regard éteint, la tête basse. Jésus est là, Jésus entame la conversation avec eux. Jésus s’intéresse au souci des 2 disciples, il les laisse vider leur sac ; Jésus les écoute longuement, patiemment. Jésus sait ce qui s’est passé, mais il ne leur coupe pas la parole. C’est bien Jésus qui marche avec eux, mais dans une condition « toute autre », insaisissable par nos seuls sens corporels.
Les disciples d’Emmaüs ont perdu courage. La mort de Jésus a éteint leur espérance. Les disciples doutent, ils ne croient ni aux femmes, ni à leurs amis. Ils ne sont pas prêts à admettre l’événement de Pâques ; leurs yeux restent aveuglés. Alors Jésus fait appel à la Foi. Jésus leur propose une autre interprétation que la leur. Jésus en personne leur explique l’Ecriture depuis l’Ancien Testament (Isaïe, Moïse, les psaumes) jusqu’à Lui, Jésus, le Nouveau Testament (l’Ancien Testament éclaire le Nouveau Testament). Ce qui se réalise en Jésus, c’est ce que Dieu prévoyait de toute éternité (Jésus accomplit l’Ecriture). Malgré toutes ces explications, les disciples ne reconnaissent pas Jésus. Que leur faut-il donc ? C’est vrai que Jésus n’est plus tout à fait ce que les disciples ont connu. Jésus est ressuscité. Pour reconnaître Jésus ressuscité, il faut un regard de foi, un regard du cœur. Alors, Jésus, le Christ, utilise des signes pour se faire reconnaître : l’explication de la Parole de Dieu, la fraction du pain. « Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards ». Voilà le geste qui permet la reconnaissance véritable de Jésus (le pain rompu). Et là, à la fraction du pain, les yeux des disciples s’ouvrent, leur cœur devient brûlant. Pourquoi ? Parce que la foi et l’espérance sont revenues. Alors, ils se dirent : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Ecritures ? » Mais Jésus n’est plus là, il a disparu.
Attention : Jésus ressuscité est là, avec nous pour toujours, mais il est comme absent.
Par cette disparition, cette absence, Jésus nous fait comprendre que désormais tout contact avec Lui se fera par la foi et la confiance en Dieu invisible. Jésus ne se laisse pas retenir non plus, car désormais il fait partie du monde de Dieu, même s’il marche avec nous les hommes, sur nos routes. Jésus, on le rencontre dans la Parole de Dieu, dans le service aux autres, dans le signe du Pain rompu, dans la communauté Eglise, à la messe.
Le récit des disciples d’Emmaüs reproduit le schéma exact de nos messes. Tout y est : l’accueil, la Parole de Dieu et son explication, l’action de grâce, la fraction du Pain, l’envoi pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Sur nos routes d’Emmaüs, nous ressemblons nous aussi à ces 2 disciples capables d’être face à Dieu sans le voir, ni le reconnaître. Pourtant, Jésus nous rejoint là où nous sommes, tels que nous sommes, dans les moments difficiles comme en ce temps de pandémie.
Jésus vient brûler nos cœurs de sa charité, de son Esprit d’amour. Il nous donne la paix, il nous promet l’Espérance abandonnons-nous à lui, faisons-lui confiance. N’ayons pas peur ! Pendant le confinement, continuons à être des témoins joyeux d’annoncer la Bonne Nouvelle c’est Lui, c’est nous !
Jésus est là quoiqu’il arrive !

La bonne nouvelle "Jésus, de Nazareth à Jérusalem"

Pierre : Toute la vie j’avais
Routine routine
Les pieds collés dans les filets,
Me lever naviguer
Pêcher me recoucher
J’étais comme ces poissons
Qui étouffent à l’air libre
Et voilà il arrive

Jean : Toute la vie j’avais
Routine routine
Les yeux fixés sur des reflets
Lancer relancer
Remonter réparer
J’étais comme ces scorpions
Qui marchent à reculons
Et enfin il arrive

Ensemble :
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est fou
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est nous

Judas : Toute ma vie j’avais
Routine routine
Le cœur piégé par mes pensées
Et comme seul avenir
D’être né pour mourir
Il défait tous nos liens
Je vais quitter les miens
Il arrive enfin

Pierre : Toute ma vie j’avais
Routine routine
Les mains qui saignaient sur les lignes
Judas et Jean : Il dit « levez la tête »
Pierre : Le Royaume est une fête
Pierre et Judas : Lui seul sait ce qu’on vaut
Ensemble : Nous sommes des hommes nouveaux
Il arrive

Ensemble :
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est fou
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est nous

Judas : Il dit « suivez-moi laissez tout »
Pierre : Ça tombe bien nous on n’a rien
Jean : Heureux les humbles et les petits
Pierre, Judas : Ça tombe bien on aime la vie
Jean : La vie est éternelle
Ensemble : Elle est à nous si on le suit
Si on le suit

Ensemble :
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est fou
La Bonne Nouvelle c’est lui
La Bonne Nouvelle c’est nous

Oui Seigneur la Bonne nouvelle c’est Nous !

Quel bel exemple ! Les membres du Groupe de dialogue inter-religieux de la Réunion ont composé cette "Prière dans notre épreuve" pour nous
Prions :
Dieu Tout-Puissant et Eternel
Dieu Souverain, Maître du ciel et de la terre
Ta Miséricorde embrasse toute chose
Tu es la Vie et la bonté même.
Notre vie est entre Tes Mains
Sans Ton secours, nous ne pouvons rien faire.
En ce temps d’épreuve, viens à notre aide
Renforce notre foi en Toi et en notre prochain.
Fais fleurir l’espérance
Agis Toi-même en tous nos actes
Et guide nos choix par Ta Grâce
Nous T’adorons en notre souffle de vie.
Donne-nous un esprit d’humilité
Avec la santé nécessaire
Pour accomplir Ta sainte volonté
Et continuer à t’adorer dans Ta Gloire.
Aide-nous à nous protéger
A nous entraider et à être solidaires
Guéris et bénis tous les malades
Bénis et protège tous les personnels de santé.
Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux
Prends pitié de toute l’humanité
Sois notre force dans la faiblesse
Et la consolation dans notre misère.
Seigneur Dieu, détruis le « Coronavirus »
Pour que la vie triomphe du mal
Et que Ta Paix règne en nos cœurs,
Sur notre île et dans le monde entier.
Amen.

Ensemble chantons :

NOTRE PÈRE - Glorious

Notre Père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la Terre comme au ciel.
Donne nous aujourd’hui
Notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas
Entrer en tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent
Le règne, la puissance et la gloire
Pour les siècles des siècles. Amen.

Sainte Vierge Marie nous te confions notre monde...

Ave Maria - Natasha St-Pier

Je te salue Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi
Tu es bénie Marie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni
Sainte Marie, Mère de Dieu
Oh prie pour nous, pauvres pécheurs
Dès maintenant et jusqu’à l’heure
De notre mort AMEN
Ave Maria (x9)

Sainte Vierge protège-nous sous ton manteau d’amour.

Et demandons à Saint Joseph de protéger notre pays. (Prière du Pape François)

Saint Joseph protecteur du « grand mystère »
Éclairez les responsables du bien commun, afin qu’ils sachent – comme vous – comment prendre soin des personnes qui leur sont confiées.
Donnez l’intelligence de la science à ceux qui recherchent des moyens adéquats pour la santé et le bien-être physique de leurs frères et sœurs.
Soutenez ceux qui se dépensent pour les nécessiteux : bénévoles, infirmières, médecins, qui sont en première ligne pour soigner les malades, même au prix de leur propre sécurité.
Bénissez, Saint Joseph, l’Eglise : à commencer par ses ministres, fais d’elle un signe et un instrument de ta lumière et de ta bonté.
Accompagnez, Saint Joseph, les familles : par ton silence priant, construis l’harmonie entre les parents et les enfants, surtout les plus petits.
Préservez les personnes âgées de la solitude : ne laissez personne dans le désespoir de l’abandon et du découragement.
Réconfortez ceux qui sont plus fragiles, encouragez ceux qui vacillent, intercédez pour les pauvres. Avec la Vierge Marie, priez le Seigneur de libérer le monde de toute forme de pandémie. Amen.

Saint Joseph priez pour nous

Saint Joseph, gardien de la lumière - Jean-Claude Gianadda

Je vous salue, Saint Joseph.
Protecteur du « grand mystère »
Saint Joseph, protégez-nous, priez pour nous
Je vous salue Saint Joseph
Vrai gardien de la lumière
Saint Joseph, protégez-nous, priez pour nous.

1.- Saint Joseph, dépositaire
Du plus Beau Cadeau de Dieu
Nous cherchons cette Lumière
Cet « Amour » si merveilleux.
Saint Joseph, quel ministère :
Jésus grandit sous vos yeux.
Époux de Marie ma Mère
Gloire à vous et gloire à Dieu !

2.- Saint Joseph, sur cette terre
Nous cherchons le plus précieux.
Vous me montrerez, j’espère
Le CHEMIN de notre Dieu.
Saint Joseph, quel grand mystère,
Quel immense Don précieux :
La joie de l’ESPRIT du PÈRE
Jésus, « homme », à la fois « Dieu » !

3.- Saint Joseph, notre prière
Portez la, tout près de Dieu
Vous serez l’intermédiaire
« IL » exaucera nos vœux.
Saint Joseph, si SOLIDAIRE,
HUMBLE, JUSTE et SILENCIEUX.
Que votre FOI nous éclaire,
ARTISAN de PAIX en DIEU.

Merci Seigneur, pour ta présence dans nos vies.

Merci à tous ceux qui se sont joint à nous aujourd’hui pour ce temps de prière.
Que tout se passe pour chacun de nous selon la volonté de Dieu.

Soyez Tous Bénis ! Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit - Amen !

Christ est vivant !
Il est vraiment Ressuscité Alléluia !

Il est vivant - Glorious

Rassemblés pour proclamer celui qui nous a créés
Unissons nos voix pour le louer / Louer
Au son de tous les instruments, unissons les continents
Que le Dieu vivant soit glorifié / hiéé !

Il est vivant ! Il est vivant !
Comme il l’avait annoncé
Il est vivant ! Il est vivant !
Il est… ! Il est… !
Il est vivant ! Il est vivant !
Il est vraiment ressuscité
Et maintenant Et maintenant
Chantez ! Chantez !
Ou oh oh oh oh oh oh
Ou oh oh oh oh oh oh

Dans nos musiques et nos danses
Que reflète l’annonce
Celui qui est, qui était et qui vient - qui vient
Que nos cantiques balancent,
Que son peuple s’élance
Battez de joie sonnez les tambourins - les tambourins

Nous sommes - Hopen

Nous sommes un peuple qui se lève.
Nous sommes une Église qui s’éveille.
Nous sommes tournés vers l’Éternel.
Nous sommes unis par Son appel.

Sa croix nous donne la Vie.
Sa voix nous réunit.
C’est la foi qui nous conduit.
C’est Sa joie qui donne envie d’exister.

Par Lui, avec Lui, en Lui aujourd’hui.
A Dieu, tout puissant, uni en l’Esprit.

Nous sommes toute une génération.
Nous sommes réunis en Son nom.
Nous sommes debout, nous proclamons.
Nous sommes ici, nous Le chantons.

Sa croix nous donne la Vie.
Sa voix nous réunit.
C’est la foi qui nous conduit.
C’est Sa joie qui donne envie d’exister.

Par Lui, avec Lui, en Lui aujourd’hui.
A Dieu, tout puissant, uni en l’Esprit.

qrcode:http://paroissemoufia.re/Temps-de-priere-vendredi-24-avril-2020