Veillez et priez à la maison avec les textes du jour

Frères et sœurs,

En cette nuit très sainte où notre Seigneur Jésus-Christ est passé de la mort à la vie, l’Eglise invite tous ses enfants disséminés de par le monde à se réunir pour veiller et prier à la maison.
Hélas, nous ne pouvons pas nous rassembler à l’église et participer à la Liturgie de la Lumière et à la célébration de l’Eucharistie comme prévu.
Néanmoins, nous savons que le Christ Jésus est bien présent au milieu de nous lorsque nous nous réunissons pour prier en son Nom. Nous allons écouter sa parole qui est Vraie nourriture pour notre vie accompagnés de quelques chants

à prévoir pour cette veillée :
- un coin prière avec la croix, la bible ouverte
- une lampe de poche pour les lectures et les chants
- une ou plusieurs bougies pour chaque membre de la famille
- de l’eau bénite pour la démarche du baptême

Le temps de prière commence dans le noir
A l’Exultet on allume la ou les bougie(s)
Au Gloria, on allume les lumières de la maison
Préparons nos cœurs à la fête de Pâques "Bonne Veillée Pascale"

En traçant sur nous le signe de la croix -Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit- Amen

Viens Saint-Esprit viens
Ouvre le Ciel descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Feu éternel embrase nous
Viens Saint-Esprit viens
Touche la terre descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Amour du Père embrase nous

Sois le feu qui me guérit
Sois l’Amour qui me bénit
Voici mon cœur, voici mon cœur
Viens déverser Ta tendresse
Au milieu de mes faiblesses
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Viens Saint-Esprit viens
Fends l’atmosphère descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
De Ta lumière envahit-nous

Une pluie de guérisons
Pour notre génération
Voici nos cœurs, Voici nos cœurs
Dans l’onction de Ton Esprit
Dans l’amour qui m’envahit
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Exultet (on allume la bougie ou les bougies)

Qu’éclate dans le ciel, la joie des anges
Qu’éclate de partout la joie du monde
Qu’éclate dans l’Eglise, la joie des Fils de Dieu
La lumière éclaire l’Eglise
La lumière éclaire la Terre
Peuples, chantez
Peuples, chantez

Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu
Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu

Voici pour tous les temps l’unique Pâque
Voici pour Israël le grand Passage
Voici la longue marche vers la Terre de Liberté
Ta lumière éclaire la route
dans la nuit ton peuple s’avance
Libre et vainqueur
Libre et vainqueur

Voici maintenant l’heure de la Victoire
Voici la Liberté pour tous les Peuples
Le Christ ressuscité triomphe de la mort
Ô nuit qui nous rend la Lumière
Ô nuit qui vit dans sa Gloire,
le Christ Seigneur
Le Christ Seigneur

Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu
Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu

Amour infini de notre peuple
suprême témoignage de sa tendresse
Pour libérer l’esclave Tu as livré le Fils
Bienheureuse faute de l’Homme
Qui valut au monde en détresse,
Le seul Sauveur
Le Seul Sauveur

Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu
Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu

Victoire qui rassemble le Ciel et la Terre
Victoire où Dieu se donne un nouveau peuple
Victoire de l’Amour
Victoire de la Vie
Ô Père accueille la flamme
Qui vers toi s’élève en offrande
Feu de nos cœurs
Feu de nos cœurs

Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu
Nous te louons Splendeur du Père
Jésus Fils de Dieu

LA PAROLE

Frères et sœurs, nous voici entrés dans la veillée sainte : écoutons maintenant d’un cœur paisible la parole de Dieu. Voyons comment, dans les temps passés, Dieu notre créateur a sauvé son peuple, et comment, dans ces temps qui sont les derniers, il nous a envoyé son Fils comme Rédempteur. Demandons au Seigneur de conduire jusqu’à son plein achèvement cette œuvre de salut inaugurée dans le mystère de Pâques.

1ère LECTURE : Genèse 1.1-2,2

LECTURE DU LIVRE DE LA GENESE
« Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon  »
Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour. Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi. La terre produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ; et qu’ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour commander au jour, le plus petit pour commander à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre, pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour. Et Dieu dit : « Que les eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. » Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. » Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour. Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture. À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. – Parole du Seigneur.

Psaume 103

O Seigneur envoie ton Esprit
Qui renouvelle la face de la terre.

Bénis le Seigneur ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
La terre s’emplit de tes biens.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
Et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle, ils sont créés ;
Tu renouvelles la face de la terre.

Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
Que mon poème lui soit agréable ;
Moi, je me réjouis dans le Seigneur.

Dieu éternel et tout-puissant, toi qui agis toujours avec une sagesse admirable, donne aux hommes que tu as rachetés de comprendre que le sacrifice du Christ, notre Pâque, est une œuvre plus merveilleuse encore que l’acte de la création au commencement du monde. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. - Amen.

2ème LECTURE : Exode 14, 15-15, la

LECTURE DU LIVRE DE L’EXODE
« Les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer »
En ces jours-là, le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec. Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. » L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël, se déplaça et marcha à l’arrière. La colonne de nuée se déplaça depuis l’avant-garde et vint se tenir à l’arrière, entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit, si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer. Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer. Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur :

Cantique de Moïse : Chantez au Seigneur car il s’est couvert de gloire.

Chantez au Seigneur car il s’est couvert de gloire,
Cheval et cavalier la mer les a engloutis.
Chantez au Seigneur car il s’est couvert de gloire,
Le Seigneur est roi, en lui je me glorifie.

Le Seigneur est ma force et mon chant, de la mort c’est lui qui m’a délivré
Sa main droite écrase l’ennemi, comme une pierre ils sont tombés.

Ton amour a racheté tes enfants, et ta force a triomphé de la mort
Qui au ciel est grand comme notre Dieu, lui dont le nom est trois fois saint.

Tu les guides et tu les amèneras au lieu saint que tes mains ont façonné
Le Seigneur règnera parmi son peuple, dès maintenant et à jamais.

Seigneur notre Dieu, dans la lumière de l’Évangile, tu as donné leur sens aux miracles accomplis sous l’Ancien Testament : on reconnaît dans la mer Rouge l’image de la fontaine baptismale, et le peuple juif, délivré de la servitude d’Égypte, est la figure du peuple chrétien ; fais que tous les hommes, grâce à la foi, participent au privilège d’Israël, et soient régénérés en recevant ton Esprit. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. — Amen.

3ème LECTURE : Isaïe 54, 5-14

LECTURE DU LIVRE DU PROPHETE ISAÏE
« Dans sa miséricorde éternelle, le Seigneur, ton rédempteur a pitié de toi »
Parole du Seigneur adressée à Jérusalem : Ton époux, c’est Celui qui t’a faite, son nom est « Le Seigneur de l’univers ». Ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël, il s’appelle « Dieu de toute la terre ». Oui, comme une femme abandonnée, accablée, le Seigneur te rappelle. Est-ce que l’on rejette la femme de sa jeunesse ? – dit ton Dieu. Un court instant, je t’avais abandonnée, mais dans ma grande tendresse, je te ramènerai. Quand ma colère a débordé, un instant, je t’avais caché ma face. Mais dans mon éternelle fidélité, je te montre ma tendresse, – dit le Seigneur, ton rédempteur. Je ferai comme au temps de Noé, quand j’ai juré que les eaux ne submergeraient plus la terre : de même, je jure de ne plus m’irriter contre toi, et de ne plus te menacer. Même si les montagnes s’écartaient, si les collines s’ébranlaient, ma fidélité ne s’écarterait pas de toi, mon alliance de paix ne serait pas ébranlée, – dit le Seigneur, qui te montre sa tendresse. Jérusalem, malheureuse, battue par la tempête, inconsolée, voici que je vais sertir tes pierres et poser tes fondations sur des saphirs. Je ferai tes créneaux avec des rubis, tes portes en cristal de roche, et toute ton enceinte avec des pierres précieuses. Tes fils seront tous disciples du Seigneur, et grande sera leur paix. Tu seras établie sur la justice : loin de toi l’oppression, tu n’auras plus à craindre ; loin de toi la terreur, elle ne t’approchera plus. – Parole du Seigneur.

Psaume 29 (30)

Je t’exalte Seigneur : tu m’as relevé.

Quand j’ai crié vers toi, Seigneur, Mon Dieu, tu m’as guéri ;
Seigneur, tu m’as fait remonter de l’abîme
Et revivre quand je descendais à la fosse.

Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles,
Rendez grâce en rappelant son nom très saint.
Sa colère ne dure qu’un instant, Sa bonté, toute la vie.

Je t’exalte Seigneur : tu m’as relevé.

Avec le soir, viennent les larmes, Mais au matin, les cris de joie.
Tu as changé mon deuil en une danse,
Mes habits funèbres en parure de joie.

Que mon cœur ne se taise pas, Qu’il soit en fête pour toi,
Et que sans fin, Seigneur, mon Dieu, Je te rende grâce !

Je t’exalte Seigneur : tu m’as relevé.

Dieu éternel et tout-puissant, pour l’honneur de ton nom, multiplie la postérité promise à nos pères à cause de leur foi, augmente le nombre de tes enfants d’adoption : que ton Eglise voie dès maintenant se réaliser la promesse dont les patriarches n’ont jamais douté. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. – Amen.

GLORIA (on allume les lumières de la maison)

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Gloire à Dieu, au plus haut des cieux
Gloire à Dieu, Gloire à Dieu !

1- Nous te louons, nous te bénissons,
Nous t’adorons, nous te glorifions,
Nous te rendons grâce, pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;
Toi qui enlèves le péché du monde, H : prends pitié de nous ;

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Gloire à Dieu, au plus haut des cieux
Gloire à Dieu, Gloire à Dieu !

2- Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut : Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père.

Dieu qui fais resplendir cette nuit très sainte par la gloire de la résurrection du Seigneur, ravive en ton Église l’esprit filial que tu lui as donné, afin que, renouvelés dans notre corps et notre âme, nous soyons tout entiers à ton service. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. — Amen.

4ème LECTURE

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains (6, 3b-11)
«  Ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus  »
Frères, nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême. Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne. Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que le corps du péché soit réduit à rien, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché. Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car lui qui est mort, c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant. De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ. – Parole du Seigneur.

Psaume 117

R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

Proclamez que le Seigneur est bon, Eternel est son amour !
Que le dise la maison d’Israël, Eternel est son amour !

Dans l’angoisse, j’ai crié vers lui, Le Seigneur m’a exaucé.
Le Seigneur est là pour me défendre, j’ai bravé mes ennemis.

Le Seigneur est ma force et mon chant, Le Seigneur est mon salut
Je ne mourrai pas non je vivrai, Je dirai l’œuvre de Dieu

Ouvrez-moi les portes de justice, J’entrerai, je rendrai grâce.
C’est ici la porte du Seigneur, tous les justes y entreront

Oui, c’est toi mon Dieu je te rends grâce, Seigneur mon Dieu je t’exalte.
Proclamez que le Seigneur est bon, Eternel est son amour.

ACCLAMATION

Alléluia, il est vivant
Alléluia, Gloire à son nom
Alléluia, il est vivant
Alléluia, gloire à Dieu.

Tu es la Résurrection, Tu es la Vie
Qui croit en Toi ne mourra jamais
Tu es la Résurrection, Tu es la Vie
Tous : En Toi, vie éternelle.

EVANGILE

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (28, 1-10)

« Il est ressuscité et il vous précède en Galilée »

Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre. Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre ; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus. Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige. Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts. L’ange prit la parole et dit aux femmes : « Vous, soyez sans crainte ! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples : “Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez.” Voilà ce que j’avais à vous dire. » Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » – Acclamons la Parole de Dieu.

Alléluia, il est vivant
Alléluia, Gloire à son nom
Alléluia, il est vivant
Alléluia, gloire à Dieu.

La Parole de Dieu est semée en nos cœurs
Heureux qui la reçoit et la fait fructifier
La Parole de Dieu est semée en nos cœurs
Tous : Heureux ceux qui la donnent.

LITANIE des Saints Congolaise

Oh, tous les Saints priez pour nous (bis)
Oh, oh, oh, oh, (bis)
Oh, tous les Saints priez pour nous (bis)

Seigneur, prends pitié (Oh, oh, oh, oh)
Oh Christ, prends pitié (Oh, oh, oh, oh)

Sainte Marie mère de Dieu (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et Joseph son époux (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Joachim et Anne (Oh, oh, oh, oh)
Jean Baptiste le précurseur (Oh, oh, oh,

Abraham et Moïse (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Élie et tous les prophètes (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et tous nos pères (Oh, oh, oh, oh)
Témoins de Dieu (Oh, oh, oh, oh)

Pierre, Paul et André (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jacques et Jean (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Thomas et Philippe (Oh, oh, oh, oh)
Apôtres du Seigneur (Oh, oh, oh, oh)

Marc, Luc et Matthieu (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Marie Madeleine (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Étienne et Barnabé (Oh, oh, oh, oh)
Témoins de la Résurrection (Oh, oh, oh, oh)

Ignace d’Antioche et Laurent (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Perpétue et Félicité (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Agnès et Blandine (Oh, oh, oh, oh)
Martyrs de tous les temps (Oh, oh, oh, oh)

Irénée et Athanase (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Ambroise et Augustin (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Léon et Grégoire (Oh, oh, oh, oh)
Gardiens de l’unité (Oh, oh, oh, oh)

Basile de Césarée (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jean Chrysostome (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Cyrille et Méthode (Oh, oh, oh, oh)
Séraphin de Sarov (Oh, oh, oh, oh)

Benoît et Martin (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Antoine et Bruno (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bernard de Clairvaux (Oh, oh, oh, oh)
Et tous les moines chercheurs de Dieu (Oh, oh, oh, oh)

François et Dominique (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Antoine de Padoue (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bonaventure (Oh, oh, oh, oh)
Thomas d’Aquin (Oh, oh, oh, oh)

Claire d’Assise (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Catherine de Sienne (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Brigitte de Suède (Oh, oh, oh, oh)
Toutes les consacrées au Seigneur (Oh, oh, oh, oh)

Ignace de Loyola (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François Xavier apôtre de l’Asie (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François de Sales (Oh, oh, oh, oh)
et Jeanne de Chantal (Oh, oh, oh, oh)

Thérèse d’Avila (Oh, tous les Saints priez pour nous)
et Jean de la Croix (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Thérèse de Lisieux (Oh, oh, oh, oh)
Thérèse Bénédicte de la Croix (Oh, oh, oh, oh)

Vincent de Paul (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bernadette de Lourdes (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François Régis (Oh, oh, oh, oh)
Thérèse Couderc (Oh, oh, oh, oh)

Jean Marie Vianney (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Maximilien kolbe (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jean Bosco (Oh, oh, oh, oh)
et Antoine Chevrier (Oh, oh, oh, oh)

Michel et tous les Archanges (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Devant la face du Seigneur (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et tous les Saints du Royaume (Oh, oh, oh, oh)
Dans sa lumière éternelle (Oh, oh, oh, oh)

Seigneur délivre-nous (Oh, Seigneur délivre-nous)
De tout mal de tout péché (Oh, Seigneur délivre-nous)
De la mort éternelle (Oh, oh, oh, oh)
Nous qui sommes pécheurs (Oh, oh, oh, oh)

Par ton incarnation (Oh, Seigneur délivre-nous)
Par ta mort et ta résurrection (Oh, Seigneur délivre-nous)
Par le don de l’Esprit Saint (Oh, oh, oh, oh)
Par le don de ton corps (Oh, oh, oh, oh)

O Seigneur écoute-nous (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne garder ton Eglise (Oh, Seigneur écoute-nous)
Dans la sainteté (Oh, oh, oh, oh)
À ton service (Oh, oh, oh, oh)

Mets entre les peuples (Oh, Seigneur écoute-nous)
Une paix sincère (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne nous affermir (Oh, oh, oh, oh)
Comme serviteur de l’unité (Oh, oh, oh, oh)

Et ceux que tu appelles (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne les bénir (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne les sanctifier (Oh, oh, oh, oh)
Et les consacrer (Oh, oh, oh, oh)

O Fils du Dieu vivant (Oh, Seigneur écoute-nous)
O Jésus Fils de l’homme (Oh, Seigneur écoute-nous)
O Christ écoute-nous (Oh, oh, oh, oh)
O Christ exauce-nous (Oh, oh, oh, oh)

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié,
est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints,
à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.

démarche : Chaque membre de la famille se signe avec de l’eau bénite en disant : "Par notre baptême Seigneur, je suis fier d’être ton enfant"

J’ai vu l’eau vive

Homme : J’ai vu l’eau vive jaillissant du cœur du Christ, Alléluia !
Femme : J’ai vu la source devenir un fleuve immense, Alléluia !
Homme : Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront :
Enfants : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Homme : J’ai vu le Temple désormais s’ouvrir à tous, Alléluia !
Femme : J’ai vu le Verbe nous donner la paix de Dieu, Alléluia !
Homme : Tous ceux qui croient en son nom seront sauvés et chanteront :
Enfants : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Homme :Quiconque a soif du Dieu vivant qu’il vienne à moi, Alléluia !
Femme : Qui de son cœur jaillira l’Esprit de Dieu, Alléluia !
Homme :Jésus reviens victorieux montrant la plaie de son côté
Enfants : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Homme :Celui qui mange ma chair et bois mon sang, alléluia !
Femme : En vérité je vous le dit : « Demeure en moi et moi en lui »
Homme : Les Fils de Dieu chanteront au festin de l’Agneau
Enfants : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

ou bien

J’ai vu des fleuves d’eau vive

1- J’ai vu des fleuves d’eau vive !
Alléluia, Alléluia
Jaillir du côté du Temple !
Alléluia, Alléluia

2- J’ai vu la source du Temple,
Alléluia, Alléluia
Grandir en un fleuve immense !
Alléluia, Alléluia

3-Tous ceux que lave l’eau vive,
Alléluia, Alléluia
Acclament et chantent ta gloire !
Alléluia, Allé

4-Ton cœur Jésus est la source
Alléluia, Alléluia
D’où coule l’eau de la grâce !
Alléluia, Alléluia

-moment de silence-

PRIERE UNIVERSELLE

Seigneur, exauce-nous / Seigneur, exauce-nous
De cœur à cœur avec tous nos frères,
Seigneur, éclaire-nous / Seigneur, éclaire-nous.

En cette nuit très sainte, unis au Christ Jésus, nous bénissons le Seigneur et nous lui présentons nos prières pour que le monde passe de la mort à la vie.

1. Seigneur Dieu, nous te prions pour l’Eglise. Inspire-lui les mots qui parlent aux hommes de notre temps, pour leur dire la victoire de la Lumière sur toutes les obscurités.
-silence-

2. Seigneur Dieu, nous te prions pour les gouvernants, ceux qui sont croyants et ceux qui ne croient pas. Que ta Parole éclaire leur conscience.
-silence-

3. Seigneur Dieu, nous te prions pour les jeunes de nos familles et du monde entier. Ouvre leurs cœurs au don de l’Espérance qui ne déçoit jamais.
-silence-

4. Seigneur Dieu, nous te prions pour notre communauté de paroissiale, pour tous ceux qui sont en ce moment en union de prière. Que la Résurrection du Christ nous fasse tous renaître à une vie nouvelle.
-silence-

5. Seigneur Dieu, nous te prions pour le monde entier, que ce virus dévastateur soit détruit à jamais, que la vie triomphe du mal, guéris-nous et que Ta Paix règne en nos cœurs.

Seigneur, exauce-nous / Seigneur, exauce-nous
De cœur à cœur avec tous nos frères,
Seigneur, éclaire-nous / Seigneur, éclaire-nous.

Dieu notre Père, exauce les prières que nous te présentons en cette nuit. Que les mystères que nous célébrons ce soir fassent de tous tes enfants des personnes vivantes pour Toi en Jésus-Christ. Nous te le demandons par lui, notre Seigneur. Amen.

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite
Sur la Terre comme au ciel.
Donne nous aujourd’hui
Notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses
Comme nous pardonnons aussi
A ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas
Entrer en tentation,
Mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent
Le règne, la puissance et la gloire
Pour les siècles des siècles. Amen.

Chant final
Par toute la terre

1. Par toute la terre il nous envoie Témoigner de son Amour.
Proclamer son Nom et son Salut, Dans la force de l’Esprit !
Car nos yeux ont vu et reconnu, Le Sauveur ressuscité,
Le Saint d’Israël, né de Marie, Fils de Dieu qui donne vie !

Criez de joie, Christ est ressuscité !
Il nous envoie annoncer la vérité !
Criez de joie, brûlez de son amour,
Car il est là, avec nous pour toujours !

2. Par sa vie donnée, son sang versé, Il a racheté nos vies,
Il détruit les portes des enfers, Il nous sauve du péché.
À tout homme il offre le Salut, Don gratuit de son Amour ;
Vivons dans sa gloire et sa clarté, Maintenant et à jamais !

3. Pour porter la joie Il nous envoie, Messagers de son Salut !
Pauvres serviteurs qu’il a choisis, Consacrés pour l’annoncer !
Que nos lèvres chantent sa bonté, La splendeur de son dessein,
Gloire à notre Dieu, Roi tout puissant, Éternel est son amour !

Bonne fête de Pâques !

qrcode:http://paroissemoufia.re/Veillee-Pascale-716