Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ
Article mis en ligne le 26 mai 2016
Imprimer logo imprimer

- Adoration 27 mai 2016-

Ce dimanche, c’est la fête de l’Eucharistie.
Dans le cadre de l’Année de la miséricorde, notre Pape François,
demande à des millions d’adorateurs d’être en communion avec lui
en nous unissant dans la prière en ce jour de la Fête-Dieu.
Merci à vous tous d’avoir répondu présent à ce temps de prière
comme témoignage profond de la foi qui contemple le mystère du Dieu vivant,
présent au milieu de nous par son Corps et son Sang.
D’ailleurs, ce dimanche de 6h à 8h le Saint Sacrement sera exposé sur le parking côté secrétariat de la cure avant la messe de 8h30 (donc pas de messe à 6h30)
Je vous souhaite à tous une bonne fête du Saint Sacrement !

« Venez approchons-nous de la table du Christ ».

Venez approchons-nous de la table du Christ,
Il nous livre son corps et son sang.
Il se fait nourriture, pain de Vie Éternelle,
nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau.

- La Sagesse de Dieu a préparé son vin,
elle a dressé la table, elle invite les saints :
Venez boire à la coupe !" Venez manger le pain !
Soyez la joie de Dieu, accourez au festin !"

- Dieu est notre berger, nous ne manquons de rien,
sur des prés d’herbe fraîche, il nous fait reposer
Il restaure notre âme, Il nous garde du mal,
quand Il dresse pour nous la table du Salut.

Pain qui donne la vie, Christ et Seigneur, louange à toi !
Traçons sur nous le signe de la croix

Jésus, Vérité éternelle, nous croyons que tu es réellement présent
dans l’Eucharistie. Tu es ici, dans ton Corps, ton Sang, ton Ame et ta Divinité.
Nous entendons l’invitation que tu nous adresses :
« Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra éternellement »

Je suis le pain vivant, descendu du ciel
Qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que moi je donnerai
C’est ma chair pour la vie du monde

Ce pain d’amour pour l’homme quand dans le désert, la manne tombe en allégresse
Ce pain d’amour pour l’homme nourrit et libère et donne sens à sa promesse.

Je suis le pain vivant, descendu du ciel
Qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que moi je donnerai
C’est ma chair pour la vie du monde

Oui Seigneur Tu es le Pain vivant descendu du ciel
Viens préparer nos cœurs pour que nous puissions te recevoir.
C’est par ta grâce que je veux m’approcher de toi.

Nous pouvons nous assoir

1. Tout mon être cherche, d’où viendra le secours,
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux.
De toute détresse, il vient me libérer,
Lui le Dieu fidèle, de toute éternité.

C’est par ta grâce, que je peux m’approcher de toi,
c’est par ta grâce, que je suis racheté.
Tu fais de moi une nouvelle création,
de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection

2. Tu connais mes craintes, tu connais mes pensées.
Avant que je naisse, tu m´avais appelé.
Toujours tu pardonnes, d´un amour infini.
Ta miséricorde est un chemin de vie.

Oui Seigneur, de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection.
C’est par ta grâce que tu nous combles de ton amour.
Envoie Seigneur, ton Esprit Saint sur tous les prêtres,
pour tous les ministres de l’Eucharistie, pour toutes les personnes
qui peinent à gagner leur pain, et nous pensons particulièrement aux chômeurs...
Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui souffrent, les malades qui recherchent guérison du corps et de l’âme. Les familles qui se déchirent, les enfants sans amour. Les personnes qui ont perdu un être cher… En cette fête des mères,
Seigneur, nous te confions toutes les mamans de la terre...
Vois nous tous ici présents, tu sais ce dont nous avons besoin.
Sois notre lumière, notre paix, notre espoir se trouve en toi.
Précieux Saint-Esprit, viens sanctifier nos vies...

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.
Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Alléluia hé, Alléluia hé hé hé… Acclamons Jésus
Allélu- Alluia- alléluia Hé hé hé hé

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (9, 11b-17)
"Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés"
En ce temps-là, Jésus parlait aux foules du règne de Dieu, et guérissait ceux qui en avaient besoin. Le jour commençait à baisser. Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent : « Renvoie cette foule : qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs afin d’y loger et de trouver des vivres ; ici nous sommes dans un endroit désert. » Mais il leur dit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Ils répondirent : « Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons. À moins peut être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture pour tout ce peuple. » Il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples : « Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. » Ils exécutèrent cette demande et firent asseoir tout le monde. Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction sur eux, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule. Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ; puis on ramassa les morceaux qui leur restaient : cela faisait douze paniers. Acclamons la Parole de Dieu !

................................................................................

-Méditation-
Dimanche, c’est la Fête-Dieu, la fête du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ, le Sacrement de l’amour de Dieu pour l’humanité.
Pour évoquer ce grand Sacrement de l’Eucharistie, l’Eglise a choisi l’Evangile de Saint Luc qui raconte le miracle de la multiplication des pains.
La multiplication des pains annonce l’institution de l’Eucharistie : la messe.
Les 2 pains sont liés l’un à l’autre. D’ailleurs, Luc utilise les formules mêmes du Repas Eucharistique pour dire que Jésus rassasie la foule affamée.
Comme à la messe, le repas que Jésus va offrir aux foules commence par « une liturgie de la Parole ».
« Jésus parlait aux foules du règne de Dieu » qui n’est autre que Jésus lui-même, la Parole qui libère l’homme, le Verbe de Dieu qui sauve l’homme de la mort, du péché.
Puis, Jésus bénit les 5 pains et les 2 poissons, les rompit et les donna à ses disciples pour qu’ils les distribuent à la foule.
C’est bien le rituel liturgique de l’Eucharistie, c’est la même succession des 4 gestes sacrés que le prêtre refait parmi nous pendant la messe, au nom de Jésus. Il prend du pain, il le bénit, il rompt le pain et le distribue.
Mais Jésus n’agit pas seul. Il demande à ses disciples non pas d’acheter mais de donner, non pas de renvoyer les gens mais de se mettre à leur service.
Jésus leur dit « Donnez-leur vous-mêmes à manger » - « Faites-les asseoir » -
« Distribuez le pain à la foule ».
Cet appel, Jésus l’adresse à nous aujourd’hui, chaque fois que nous partageons le pain avec ceux qui ont faim ; c’est l’amour de Jésus qui parvient aux hommes.
En nous unissant à Jésus dans le partage, nous croyons que le peu que nous avons se multiplie.
Impressionnant : 5000 hommes nourris à partir de 5 pains.
A partir de presque rien la nourriture est multipliée et distribuée au-delà du nécessaire.
N’est-ce pas ce qui se passe à la messe, au Repas de l’Eucharistie où le Corps de Jésus, le Pain de Vie est partagé à la multitude ?
C’est ce qu’attestent les 12 paniers de restes.
Le nombre 12 suggère l’ensemble du peuple, l’universel. C’est toute l’humanité qui est appelée à se nourrir du Christ, Pain de Vie, Pain Multiplié.
La mention des 12 paniers illustre l’espérance chrétienne.
Seigneur Jésus, tu nous nourris par ta Parole et par ton pain. Que ton Esprit, ton Souffle fasse de nous des disciples capables, aujourd’hui et demain, de témoigner de toi auprès de tous.
Nous voulons être des serviteurs de la miséricorde avec la grâce de Dieu et la force de l’Esprit jusqu’à ce que Jésus revienne.

ADORATION

À genoux, devant toi, / Je ne peux rien t’apporter d’autre que moi.
À genoux devant toi, / Les yeux clos mais le cœur ouvert a ta voix.
Quand tout ce qu’il me reste / C’est la certitude que tu es mort pour moi

Alors mon cœur soudain s’élève / Quand ton amour vient me toucher
Et je regarde à la croix, et je te voix à la croix.
Ma vie retrouve un sens quand je me tiens… à genoux devant toi.

À genoux, devant toi, / Je ne veux rien espérer d’autre que toi.
À genoux devant toi, / Quand mon âme ne fait que gémir après toi.
Quand tout ce qu’il me reste / C’est la certitude de ton amour pour moi.

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre toutes les souffrances du monde
et plus particulièrement celles de ton Eglise en détresse.
Nous te supplions de rassembler, par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé.
Guéris les cœurs de ceux qui ont été blessés par l’Eglise
Tu as prié pour que tous soient un, nous Te prions pour l’unité des chrétiens,
telle que Tu la veux, par les moyens que Tu veux.
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix, nous a révélé Ton Amour, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières.

- silence-

Seigneur Jésus, avec Marie ta mère nous t’adorons…

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’il est notre ami.

3.- Parle-Lui de nos choix, de nos “tant mieux”, de nos “ tant pis”,
De ce regard, soudain, qui nous trahit.
De ces moments d’ennui, et de tous nos soucis,
Peut-être entendra-t-il ainsi nos cris.

1. Doux Jésus, agneau vainqueur, Sois le maître de mon cœur.
Emplis moi de ta douceur, Tu es mon Roi, mon Sauveur,
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

2. Esprit Saint, consolateur, Tu me guides et me libères.
Répands ton feu dans mon cœur, Qu’il soit ma vie, ma prière
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

3. Père des pauvres et des petits, Mon rempart, mon seul abri.
Prends-moi dans ta main, Seigneur, Garde-moi près de ton cœur.
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

-Quand Jésus passe-
Par le pain et par le vin,
Par ton Corps et par ton Sang,
Par ta croix, source de vie, par ton Amour !

- 1.-
Il demeure avec nous c’est un ami fidèle,
Et c’est au cœur de notre vie
Qu’il est présent (bis)
Puisqu’il est là,
Invitons-le dans notre auberge,
Nous l’avons vu et entendu
Nous deviendrons signes de joie ! (bis)
- 2.-
Il demeure avec nous accueillons sa Parole,
Pour lui nos cœurs ne sont-ils pas
Déjà brûlants ? (bis)
Puisqu’il est là,
Puisons en lui notre espérance
Nous l’avons vu et entendu
Nous deviendrons signes d’amour ! (bis)
- 3.-
Il demeure avec nous jusqu’à la fin du monde
Il offre au cœur de notre vie
Son corps livré, son sang versé
Puisqu’il est là,
Ouvrons la brèche du passage
Nous l’avons vu et entendu
Nous deviendrons signes de vie !

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.
- 1-
Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
Depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !
- 2-
Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

Je vous salue Marie comblée de grâce
le Seigneur est avec vous
vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus votre enfant est béni
Sainte Marie, mère de Dieu
Priez pour nous pauvres pécheurs
Maintenant et à l’heure de la mort.
Amen, Amen Alléluia !

-Chant final-
Pour notre terre hospitalière / Et pour nos mères si nourricières
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les rivières et pour les fleuves
Et pour le vent et les embruns / Je chante Allé Alléluia

Et pour l’automne et le printemps / Et pour l’été et pour l’hiver
Je chante la gloire du Seigneur
Et pour la neige et pour la pluie
Et pour le givre et la rosée/ Je chante Allé Alléluia

Et pour les champs et les forêts / Pour les vendanges et les moissons
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les oiseaux et les troupeaux
Pour chaque jour et chaque nuit / Je chante Allé Alléluia

Pour le soleil et pour la lune / Pour les nuages et le ciel bleu
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour les montagnes et les sommets
Pour les plaines et les vallées / Nous chantons Allé Alléluia

Pour les enfants et les vieillards / Pour le sourire et la tendresse
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour l’espérance et pour la paix
Pour le pardon et pour l’amour / Nous chantons Allé Alléluia

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10