Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Venez adorer Jésus
Article mis en ligne le 9 juin 2016
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis, nous adorons Jésus dans le très saint sacrement.
N’hésitez pas à venir à l’église de 7h à 10h30 l’adoration est silencieuse, de 10h30 à 11h30 une animation vous est proposée.
Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer soyez avec nous pour adorer Jésus voici le déroulé.

En cette année Sainte de la Miséricorde, le Pape François nous invite
à mettre un peu de douceur dans nos vies et nos relations.
C’est une année de grâce au cours de laquelle le même appel nous
est adressé à tous : « Laissons-nous surprendre par Dieu ».

Traçons sur nous le signe de la croix

Chant d’entrée

1. Joie de lever le regard vers les monts
D’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours :
Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger :
Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris :
Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants,
Ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance !
Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs,
Alors, vivons de Lui !

Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle :
Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité,
Vivant à jamais !

Oui Seigneur, comme tous les vendredis, nos cœurs sont ouverts
à ton amour. Nous avons tout mis de côté pour te louer, t’adorer,
te parler, te rendre grâce.
Nous savons que tu es là présent dans cette hostie
exposée à notre adoration.
Nous t’offrons notre vie telle qu’elle est, avec ses richesses
et ses pauvretés. Transforme-moi toute en ta miséricorde.

-Ensemble prions-

"Seigneur Jésus, Transforme-moi toute en ta miséricorde !
Fais que mes yeux soient miséricordieux, pour que jamais je ne juge
selon les apparences et ne soupçonne personne...
Fais que mes oreilles soient miséricordieuses, toujours attentives
aux besoins de mes frères et jamais fermées à leur appel.
Fais que ma langue soit miséricordieuse pour que jamais je ne dise du mal
de personne, mais que pour tous, j’aie des paroles de pardon et de réconfort.
Fais que mes mains soient miséricordieuses et pleines de charité,
afin que je prenne sur moi tout ce qui est dur et pénible pour alléger
ainsi les fardeaux des autres. Fais que mes pieds soient miséricordieux
et toujours prêts à courir au secours du prochain, malgré ma fatigue
et mon épuisement. Que je me repose en servant.
Fais que mon cœur soit miséricordieux et ouvert à toute souffrance.
Je ne le fermerai à personne, même à ceux qui en abusent...
Puisse ta miséricorde se reposer sur moi. Seigneur !
Transforme-moi en Toi, car Tu es mon tout". Amen.

-silence-

« Il est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses
et des difficultés de nos frères ».
Le but n’est donc pas seulement de réfléchir à la Miséricorde divine,
mais surtout de recourir à elle au nom de Jésus.

Puisque tu fais miséricorde,
Puisque nos vies sont devant toi,
Puisque tu as versé ton sang pour nous,
Seigneur Jésus pardonne-nous.

1- Pitié pour moi, mon Dieu, en ta bonté,
En ta tendresse libère-moi.
Lave-moi tout entier de mon péché,
Et de ma faute, purifie-moi.

2- Rends-moi Seigneur la joie d´être sauvé,
Que tout mon être danse pour toi.
Détourne-toi, ô Dieu, de mon péché
Toutes mes fautes, efface-les.

Dieu tout-puissant, force de ceux qui espèrent en toi, sois favorable
à nos appels : puisque l’homme est fragile et que sans toi il ne peut
rien, donne-nous toujours le secours de ta grâce ; ainsi nous pourrons,
en observant tes commandements, vouloir et agir de manière
à répondre à ton amour. Envoie ton Esprit Saint sur nous tous...

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, Notre espoir se trouve en toi.

Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.

Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Seigneur, fais de nous des enfants de Lumière

Nous nous mettons-nous debout, pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia, Alléluia, Soyons des enfants de Lumière,
Alléluia, Alléluia, Croyons en la Lumière !
Alléluia, Alléluia, Jésus nous a offert sa vie,
Alléluia, Alléluia, nombreux sont les fruits.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (7, 36 – 8, 3)
« Ses nombreux péchés sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour »
En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum. En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. » Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. » Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante. Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? » Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus. Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds. Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour.
Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. » Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? » Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-

Ce texte de Luc, l’évangéliste de la miséricorde, est une des perles de l’Evangile.
Esprit-Saint, prépare nos cœurs d’adorateur à découvrir ce que ce texte évangélique dit de la foi qui animait les premiers chrétiens.
Situons la scène :
Jésus est invité à manger chez Simon, un pharisien.
Qui sont les pharisiens ?
Des religieux qui suivent strictement la loi juive. Les pharisiens sont des adversaires farouches de Jésus ; ils n’acceptent pas l’attitude de Jésus envers les pécheurs.
Que se passe-t-il donc dans cet Evangile  ?
Alors que Jésus et les invités sont à table, l’inattendu se produit : une femme pécheresse, exclue de la communauté, une prostituée sans doute, entre chez Simon, s’approche de Jésus, verse du parfum sur ses pieds et les essuie avec ses cheveux. En rendant hommage à Jésus de cette manière, la femme prépare sans le savoir l’ensevelissement de Jésus. Le geste prophétique de la femme prendra tout son sens dans la mort et la résurrection de Jésus. Simon, le pharisien, méprise cette femme ; son opinion est faite : Jésus n’est pas un homme de Dieu, un prophète.
Pensez donc : Jésus se laisse essuyer les pieds par les cheveux d’une femme, geste honteux et indécent encore aujourd’hui dans le monde juif et musulman où les femmes doivent cacher leurs cheveux sous un foulard.
Jésus va jusqu’à se permettre de comparer l’attitude de Simon et celle de la pécheresse.
Simon, lui, n’a pas bougé, rien fait, rien dit pour accueillir Jésus chez lui. Il manque à Simon l’essentiel : l’amour.
La femme a multiplié les gestes de respect envers Jésus. Simon, le pharisien reconnu, est sans amour. La femme pécheresse, montrée du doigt, est pleine d’amour. Elle le manifeste avec son parfum, ses pleurs, son abaissement. Malgré son péché, elle s’approche le plus de la justice divine. Son amour lui permet d’accueillir l’amour de Jésus. Simon, lui, ne manifeste rien, Simon s’éloigne de la bonté de Dieu.
Résultat : la pécheresse est le modèle à suivre. D’ailleurs, Jésus parle de la pécheresse avec un respect infini. Il met en valeur tout ce qu’elle a fait de bien, elle qui a tant souffert. Ses nombreux péchés sont pardonnés puisqu’elle a montré beaucoup d’amour.
Dans ce passage de Luc, Jésus fait comprendre au pharisien qu’il est venu pour les pécheurs et non pour les justes. Jésus se comporte en homme de Dieu qui a le pouvoir de pardonner les péchés. Ce jour-là, Simon le pharisien a compris deux choses. La première est que le pardon est un mystère propre à Dieu et difficilement accessible au cœur de l’homme. La seconde, c’est que le salut vient par la foi au Christ et par l’attachement qu’on lui montre.
Personne ne peut se sauver lui-même
Oui, pour Luc, Jésus est bien le prophète, l’envoyé de Dieu. Au nom du Père, il sauve, il pardonne les péchés, il ouvre le règne de Dieu, il atteste que le salut est pour tous (Simon le pharisien, la pécheresse, nous qui sommes devant lui aujourd’hui). Tous, nous sommes aimés du Seigneur Dieu et nous bénéficions de la grâce du salut.
Laissons cette belle prière pénétrer notre pauvre cœur  :
Dieu notre Père, toi, le Miséricordieux,
tu ne cesses de nous étonner en Jésus, ton Fils unique et notre frère,
qui est à l’aise, à la fois avec le pharisien Simon et avec une pécheresse
qui regrette ses fautes et lui montre beaucoup d’amour.
Dieu notre Père, dans les attitudes de Jésus,
tu ouvres ton cœur et tu nous montres que tu es amour sans limites
et débordant de miséricorde pour tous les humains,
même ceux et celles qui sont aux périphéries,
loin de ton coeur bien-aimant.
Nous te remercions pour ton pardon généreux qui nous rend capables
de beaucoup t’aimer, maintenant et pour toujours.
Amen

- silence-

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre toutes les souffrances du monde
et plus particulièrement celles de ton Eglise en détresse,
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix,
nous a révélé Ton Amour,
Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières…
Seigneur viens guérir mon cœur, calme ma douleur...
Apprends-moi à vivre en acceptant les blessures de mon âme
et à pardonner ceux qui m’ont blessé…

1. Les mots s’envolent, les vœux sont brisés
Et les promesses ne sont point tenues.
Une famille divisée, l’amour déchiré,
Nuit après nuit, tant de larmes j’ai versées.

Guéris mon cœur, calme ma douleur.
Je choisi de pardonner et j’apprends à vivre,
Acceptant les blessures de mon âme :
Viens guérir mon cœur, ô Seigneur !

2. Mes amis m’ont quitté, et d’autres exigeaient
Bien plus que je ne pouvais leur donner.
Mon cœur est meurtri, ma confiance trahie
Nuit après nuit, je me demande : pourquoi ?

Agenouillé à tes pieds mon Sauveur, Que ma vie soit comblée de tes bienfaits !

- en attendant le Père -

1. Je veux demeurer dans ta grâce, Je n’ai rien à donner, ni rien à te prouver.
Je viens m’humilier devant ta face, Tu me connais si bien, je ne te cache rien.

Il n’y a que toi seul, toi seul, ô mon Jésus,
Qui aies connu mes craintes et mes frayeurs.
Il n’y a que toi seul, toi seul, ô mon Jésus,
Qui d’un regard viennes apaiser mon cœur.

2. J’apprends à mourir à moi-même,
Je choisis ton chemin, j’abandonne le mien.
Ton Esprit me guide et m’enseigne à dépendre de toi, j’ai tant besoin de toi.

Il n’y a que toi seul, toi seul, ô mon Jésus,
Qui aies connu mes craintes et mes frayeurs.
Il n’y a que toi seul, toi seul, ô mon Jésus,
Qui d’un regard viennes apaiser mon cœur.

3. Je chéris en moi ta parole, Elle me parle de toi, elle fortifie ma foi.
J’apprends à prier tes prières ; Lorsque tu as parlé, je ne peux plus douter.

-Quand Père David entre-

Venez, approchez-vous, soyez bénis, soyez nourris,
Venez l’amour est partagé, aucun n’est digne, chacun est invité.

Venez, n’attendez pas, il a préparé ce repas,
Osez, venez déposer, vos nuits, vos croix,
Voyez, il nous ouvre la joie.

Venez, n’attendez pas, il vient apaiser chaque soif,
Osez, venez déposer, vos cœurs, vos choix,
Voyez, il nous donne la joie.

Venez, n’attendez pas, il vient pour allumer la foi,
Osez, venez déposer, vos peurs, vos voix,
Voyez, il devient notre joie.

- chant final-

De toi seigneur nous attendons la vie, Que ma bouche chante ta louange
Tu es pour nous un rempart un appuis, Que ma bouche chante ta louange
La joie du cœur viens de toi au Seigneur, Que ma bouche chante ta louange
Notre confiance est dans ton nom très saint, Que ma bouche chante ta louange

Sois loué Seigneur pour ta grandeur,
sois loué pour tout tes bienfaits
Gloire à toi Seigneur tu es vainqueur,
ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange

Seigneur, tu as éclairé notre nuit, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas, Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi ! Que ma bouche chante ta louange.

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10