Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Venez adorer Jésus
Article mis en ligne le 14 juillet 2016
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement tous les vendredis de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

Nous commençons ce temps de prière par quelques minutes de silence en offrant au Seigneur toutes les difficultés que connaît notre monde, toutes les blessures subies lors d’événements tragiques liés aux violences gratuites, comme celui dont nous prenons connaissance ce matin même dans la ville de Nice. Prions pour toutes les victimes innocentes et leurs proches dans la douleur. Demandons à Jésus notre Seigneur, qu’en tous ces lieux où la haine a parlé, Il puisse régner par son Amour.

Prière "Seigneur, fais de moi un instrument de ta Paix" (saint François d’Assise)

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Ce Dimanche à 8h30, les jeunes de la 4ème année de catéchisme
recevront le sacrement de la confirmation.
Par ce sacrement ils sont appelés à une nouvelle mission comme les apôtres
quand ils ont reçu l’Esprit Saint le jour de la Pentecôte.
Seigneur, nous t’offrons ces jeunes, leur famille,
les catéchistes qui les ont accompagnés pendant une année,
que ton Esprit Saint puissent toujours les guider sur leur chemin de Foi,
et les garder toujours fidèle à ton Eucharistie.

Ensemble chantons

Vent qui renouvelle, Vent de Vérité
Vent qui nous rend libres, Esprit de Sainteté
Souffle des apôtres Brisant toute peur
Souffle de Tendresse, Souffle dans nos cœurs.
Esprit du Seigneur, souffle sur le monde.
Esprit du Seigneur, réveille nos vies
(bis)

Oui Seigneur réveille nos vies traçons sur nous le signe de la croix.

Aujourd’hui, la Parole que nous allons entendre,
s’invite dans la vie de chacun.
Elle n’est pas une somme de souvenirs que l’on se raconte
ou que l’on lit dans un gros livre.
C’est le Christ lui-même qui se fait présent.
Avant toutes nos bonnes œuvres, recevons cette Parole
et comprenons que, comme chrétiens, tout ce que nous faisons
se fait en son nom. C’est la meilleure part.

-Nous pouvons nous assoir-

Venez, approchez-vous, Soyez bénis, soyez nourris
Venez, l’amour est partagé. Aucun n’est digne, chacun est invité.

1- Venez, n’attendez pas, Il a préparé ce repas.
Osez, venez déposer. Vos nuits, vos croix, Voyez, il nous ouvre la joie.

2- Venez, n’attendez pas, Il vient apaiser chaque soif.
Osez, venez déposer. Vos cœurs, vos choix, Voyez, il nous donne la joie.

3- Venez, n’attendez pas, Il vient pour allumer la foi.
Osez, venez déposer. Vos peurs, vos voix, Voyez, il devient notre joie.

Oui Seigneur, aucun n’est digne, chacun est invité.
Savons-nous reconnaître les visites de Dieu, savoir ouvrir la porte
quand il frappera ? tel est bien le défi lancé à tout chrétien.
Et c’est sous cet angle que nous aborderons l’évangile bien connu
de ce dimanche, pour en extraire d’autres significations.
En cette année Sainte de la Miséricorde, le Pape François nous invite
à mettre un peu de douceur dans nos vies et nos relations.
C’est une année de grâce au cours de laquelle le même appel nous est adressé
à tous : « Laissons-nous surprendre par Dieu ».
Ouvrons nos cœurs à sa miséricorde.

1. Joie de lever le regard vers les monts, d’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : Dieu Saint, Miséricorde !
2. Joie d’être pris dans les bras du Berger : Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants, Ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, Alors, vivons de Lui !

Chrétien, quitte la peur, sois fidèle : Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité, Vivant à jamais !

Sois favorable à tes fidèles, Seigneur, et multiplie les dons de ta grâce :
entretiens en chacun de nous la foi, l’espérance et la charité,
pour que nous soyons attentifs à garder tes commandements.
Envoie ton Esprit Saint sur nous tous ici présents et sur tous ceux
qui ont besoin de toi…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, Sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, Lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté, pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Merci Seigneur pour le Don de ton Amour, que tout se passe pour nous selon ta volonté. Nous nous mettons debout pour écouter la Parole

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia ! (bis)
Nous écoutons ta parole, que tu sèmes en nos vies
pour gouter ta sagesse, donne-nous ton esprit

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (10, 38‑42)
« Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part »
En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »
Acclamons la Parole de Dieu.

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia ! (bis)
Ta Parole est savoureuse, plus qu’un rayon de miel
Qu’elle soit sur nos lèvres, nourriture éternelle

- Méditation-
Jésus est en route vers Jérusalem où il va donner sa vie sur la croix.
2 femmes : Marthe l’active et Marie la paisible, accueillent Jésus dans leur maison.
Nous sommes heureux d’apprendre que Jésus n’était pas toujours repoussé, qu’il lui arrivait de s’arrêter chez des amis pour se reposer, s’asseoir, parler, prendre du temps pour l’amitié.
Voici donc Jésus chez Marthe et Marie, un lieu où Jésus peut apprécier la douceur de l’amitié. Marthe et Marie, 2 femmes, 2 façons de se situer par rapport à Jésus. Marthe, l’active, accueille Jésus. Un accueil qu’elle veut beau et bon, si bien qu’elle s’inquiète et qu’elle s’agit beaucoup. Son souci du matériel lui fait oublier l’essentiel et révèle son manque de liberté intérieure. Jésus lui-même trouve que Marthe se soucie et s’agite de trop. Pourtant, il avait déjà prévenu que les soucis de la vie peuvent étouffer la Parole semée dans un cœur. Il demandera d’ailleurs à ses apôtres de ne se soucier ni de leur nourriture, ni de leur vêtement. Une seule chose est nécessaire : l’écoute de la Parole.
L’autre femme, Marie la paisible, choisit de s’asseoir aux pieds de Jésus, toute à l’écoute. Une manière de se rendre proche du Christ qui, en bon Samaritain, s’est approché d’elle.
La tentation est forte d’opposer Marthe et Marie et de semer la zizanie dans leur maison. Attention ! Il n’y a pas à opposer Marthe et Marie. Elles nous ressemblent tellement et parlent si bien des différences au sein de nos familles. N’est-ce pas difficile pour chacun de nous d’admettre que l’autre soit différent de moi ?
Jésus ne peut reprocher à Marthe de servir. Le service de Marthe est indispensable. Jésus est honoré par tout homme qui se met « au service » des autres par amour. Jésus demande à Marthe de ne pas se laisser accaparer par le matériel au risque d’oublier l’essentiel, à savoir que « Lui, l’invité du jour est venu lui révéler les secrets du Père ». Jésus reproche à Marthe son excès d’agitation au profit de l’écoute.
Ami ! N’oublie pas l’essentiel !
Nous aussi nous passons notre temps à courir, à galoper, à nous affairer, à être toujours occupés. Accueillons du Seigneur l’invitation à nous ralentir un peu pour vivre au lieu de courir.
Ami ! N’oublie pas l’essentiel ! nous dit Jésus.
En rencontrant Jésus, Marthe et Marie entendent toutes les deux l’essentiel : l’appel à accueillir sa Parole, mais chacune réagit selon son cœur : l’une dans l’action par le service, l’autre dans la contemplation par l’écoute. Chacun de nous se reconnaît tantôt dans Marthe dans l’action et le service, tantôt dans Marie dans la prière et l’écoute. Nous sommes invités avant tout à écouter la Parole de Dieu qui nous conduit sur le chemin de l’amitié avec le Christ. La Parole de Dieu devrait passer avant tout autre souci temporel ou matériel.
Benoît XVI disait avec force « N’ayez pas peur de l’amitié avec le Christ. Il n’enlève rien, il donne tout ».
Marthe et Marie avaient compris cela, chacune à sa façon : Marthe dans le service, Marie dans l’écoute.
A notre tour, prenons le temps de l’amitié avec le Christ dans le service, la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, l’adoration du Saint Sacrement, les sacrements, la messe.
A chacun de nous de trouver un équilibre entre le service du frère et l’attachement au Christ, entre l’action et la contemplation.
Il y a un moment pour tout : un temps pour l’action et le service, un temps pour la contemplation.
Seigneur, que ton Esprit nous donne la force de choisir la meilleure place, non pas pour nous décharger des tâches ordinaires et nécessaires de la vie quotidienne, mais pour écouter la Parole et en témoigner toujours et partout.
Dieu éternel et tout puissant, à l’exemple de Marthe, apprends-nous à servir le Christ en chacun de nos frères pour que tu nous reçoives dans ta demeure éternelle.
Ami ! N’oublie pas l’essentiel : une seule chose est nécessaire : l’écoute. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. Mais, qu’est-ce que la meilleure part ? La meilleure part c’est d’être avec celui qu’on reçoit : Jésus. La meilleure part, c’est la rencontre avec Jésus. La meilleure part avec Jésus, c’est de le rencontrer Lui et de se laisser rencontrer par lui, car « là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » nous dit Jésus.
Où est mon trésor à moi ?
Dans l’agitation ? le service ? l’action ? Ou dans la contemplation ? la prière ?
l’écoute de la Parole ?

Jésus, tu es le Christ le Fils du Dieu vivant, 
Toi seul as les paroles de la vie éternelle ! 
Je te suivrai, Jésus, où tu me conduiras, 
Toi seul es le chemin, la vérité et la vie.

1. Prenez mon joug, vivez à mon école, car je suis doux, je suis humble de cœur. 
Vous qui peinez, venez à moi, je vous soulagerai. 

2. Qui veut me suivre et être mon disciple, doit renoncer à lui-même et au monde. 
Celui qui perd sa vie pour moi, sans fin la sauvera. 

3. De ton côté jaillit l’eau de la grâce, tu m’as aimé, pour moi tu t’es livré.
Tu étais mort, tu es vivant, mon Seigneur et mon Dieu.

4. Tu as posé tes yeux sur ma misère, m’as libéré du poids de mon péché
Tu vois mon cœur, oui, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime !

5. Jésus, mon Dieu, je t’aime et je t’adore. Je suis à toi, Jésus, viens vivre en moi.
Que ton amour brûle en mon cœur ! Sois mon maître et Seigneur

-ADORATION-

Je ne puis craindre un Dieu
Qui pour moi s’est fait si petit.

Je l’aime car il n’est qu’amour et miséricorde !

Mon Dieu !... Je vous adore et veux vous adorer éternellement.
Je vous adore, dans mon cœur, dans mon esprit, dans mon âme.
Mon être tout entier vous adore. Je m’abandonne tout à vous,
Je me perds en Vous comme une goutte d’eau dans l’océan.
Vous êtes le pain d’Amour, je me donne tout à Vous.

O Seigneur dans ce jour qui fleurit,
Je voudrais t’offrir du plus profond de moi
Ce monde qui s’éveille le souffle de la vie
Le bonheur de marcher avec toi, aujourd’hui.

1 - Que ma vie entre tes mains soit belle
Comme un bouquet de fleurs ouvertes à ton soleil,
Même si parfois je serre aussi les poings
O mon Dieu reste là près de moi sur le chemin.

2 - Que mon cœur entre tes mains apprenne
À aimer plus fort d’un amour qui m’entraîne,
Même si c’est dur d’apprendre à aimer
Aide-moi à grandir, à vivre, à inventer.

3 - Qu’aujourd’hui, entre tes mains, fleurisse
En chansons, en regards, en voix et en sourires,
Et même la peine, le chagrin, la souffrance
Je veux te les offrir en cadeau d’espérance.

O Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant,
si miséricordieux qui me voyez et m’aimez,
Vous qui n’avez jamais repoussé personne, dont la miséricorde est infinie,
qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir la soulager,
je mets toute ma confiance en Vous.
Je suis sûr que vous ne m’abandonnerez jamais,
que je serais toujours exaucé au-delà de mes espérances.
Toutes vos promesses se réaliseront pour moi. Vous me donnerez toutes
les grâces nécessaires dans mon état. Vous mettrez la paix dans ma famille.
Vous aiderez toutes les entreprises. Vous bénirez ma demeure,
puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée et honorée.
Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort. Amen

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Cœur de Jésus, patient et miséricordieux, plein d’amour et de bonté, nous te consacrons toutes nos puissances d’aimer. Qu’à travers nous le monde découvre ton amour miséricordieux. Cœur de Jésus, trésor de ceux qui t’invoquent,
nous te consacrons tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes.
Que nous mettions nos talents et nos forces au service de tous,
dans un abandon confiant à Dieu notre Père. Cœur de Jésus, Fils de Dieu, obéissant jusqu’à la mort et la mort de la croix, nous te consacrons notre volonté et notre liberté. Que notre vie entière soit adhésion aimante au vouloir du Père, nous rendant disponibles pour la Mission. Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, à l’exemple des Apôtres, des Témoins de l’Evangile, qui nous ont précédés, nous nous consacrons à toi, avec nos familles, notre travail, nos espoirs et nos craintes, tout ce qui fait le tissu quotidien de nos vies. Nous voulons répondre de notre mieux à ton désir.

1- Au soir d’amour parlant sans parabole, Jésus disait : si quelqu’un veut m’aimer
Toute sa vie qu’il garde ma parole, Mon Père et moi viendront le visiter.
Et de son cœur, faisant notre demeure Venant à lui, nous l’aimerons toujours,
Rempli de paix, nous voulons qu’il demeure, En notre amour, en notre amour.

2 - Vivre d’amour, c’est vivre de ta vie, Roi glorieux, délice des élus,
Tu vis pour moi, caché dans une hostie, Je veux pour toi, me cacher, ô Jésus !
A des amants, il faut la solitude, Un cœur à cœur qui dure nuit et jour
Ton seul regard est ma béatitude, Je vis d’amour, je vis d’amour

3 - Vivre d’amour, c’est bannir toute crainte,
Tout souvenir des fautes du passé,
De mes péchés, je ne vois nulle empreinte
En un instant l’amour a tout brûlé...
Flamme divine, ô très douce fournaise,
En ton foyer je fixe mon séjour
C’est en tes feux que je chante à mon aise :
Je vis d’amour, je vis d’amour !

4 - Vivre d’amour, c’est garder en soi-même
Un grand trésor en un vase mortel
Mon bien-aimé, ma faiblesse est extrême
Ah je suis loin d’être un ange du ciel !
Mais si je tombe à chaque heure qui passe
Me relevant, tu viens à mon secours,
A chaque instant, tu me donnes ta grâce,
Je vis d’amour, je vis d’amour !

5 - Vivre d’amour, c’est essuyer ta face
C’est obtenir des pécheurs le pardon
Ô Dieu d’amour ! qu’ils rentrent dans ta grâce
Et qu’à jamais ils bénissent ton nom.
Jusqu’à mon cœur retentit le blasphème
Pour l’effacer, je veux chanter toujours :
Ton nom sacré, je l’adore et je l’aime,
Je vis d’amour, je vis d’amour.

8 - Mourir d’amour, voilà mon espérance,
Quand je verrai se briser tous mes liens
Mon Dieu sera ma grande récompense,
Je ne veux point posséder d’autres biens.
De mon amour je veux être embrasée
Je veux le voir, m’unir à lui toujours,
Voilà mon Ciel, voilà ma destinée !
Vivre d’amour, vivre d’amour !

-après la Bénédiction-

Je t’exalte ô roi mon Dieu, je bénis ton nom à jamais,
Je veux te bénir chaque jour, louer ton nom toujours et à jamais.

-Chant final-

Merveilleux, si merveilleux, est ton immense amour.
Ta croix proclame la grâce de Dieu sur moi.
Personne n’a vu ni entendu, et nul ne peut saisir
Combien tu es puissant et glorieux.

Dieu merveilleux, je t’aime ;
Dieu merveilleux, je t’adore ;
Dieu merveilleux, mon cœur te chante.

Rayonnante, si rayonnante, ta gloire remplit les cieux,
Tu montres à tous la grandeur de tes œuvres.
La beauté de ta majesté pousse mon cœur à chanter
Combien tu es splendide et merveilleux.

1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui,
Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,
Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi !
Que ma bouche chante ta louange.

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10