Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus dans le très saint sacrement avec les enfants "JMJ"
Article mis en ligne le 28 juillet 2016
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement toute la matinée du vendredi de 7h à 11h30.
Venez adorer Jésus !

à 10h30 animation :

Cette semaine, toute la communauté catholique a été touchée par un drame impensable survenu dans une église.
Aujourd’hui, avec tous les catholiques de France, nous sommes en union de prière pour la fraternité dans notre pays et pour la paix dans le monde.
Nous observons un moment de recueillement personnel à cette intention…
(Silence)

Seigneur, en ce jour, nous crions vers toi.
Nous crions vers toi car nous sommes choqués et nous ne comprenons pas.
Nous crions vers toi avec nos frères et sœurs chrétiens persécutés dans le monde, avec tous les hommes de bonne volonté blessés par ce drame.
Nous crions vers toi, car nous croyons que tu écoutes nos cris, vois nos larmes, connais nos cœurs. Nous te prions. Par la mort de ton Fils sur la croix, tu rejoins toutes nos morts.
Nous te prions car tu es un Dieu miséricordieux, lent à la colère et plein d’amour
pour tous ceux qui se tournent vers toi.
Seigneur, nous sommes éprouvés dans notre désir d’un monde plus beau, plus fraternel, où l’amour l’emporterait. Nos efforts pour bâtir avec toi une humanité à ton image et à ta ressemblance sont-ils inutiles, voués à l’échec ?
Seigneur, augmente en nous la foi. Fais grandir notre foi en la victoire du Christ ressuscité sur toute haine et sur la mort. Nous avons besoin de toi. Aide chaque homme à garder force et courage.
Seigneur notre Dieu, par la mort et la résurrection de ton Fils, tu nous ouvres toujours un avenir. Tu es le Dieu de la vie et non de la mort. Nous te confions le P. Jacques Hamel et les victimes de tous les attentats. Fais de nous les témoins de ton espérance et des bâtisseurs de paix.
(Prière proposée par Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, suite à l’assassinat du Père Jacques Hamel, le 26 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray)

Et demandons à l’Esprit Saint de transformer nos vies…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, renouvelle tes enfants,
viens Esprit Saint, nous brûler de ton feu.
Dans nos cœurs répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
viens Esprit Saint, viens transformer nos vies.

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, la foi, l’Espérance
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché,
Viens Esprit-Saint, nous brûler de ton feu.
Fais-nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens Esprit-Saint, viens transformer nos vies.

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens Esprit-Saint, nous brûler de ton feu.
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens Esprit-Saint, viens transformer nos vies.

Aujourd’hui nous adorons Jésus
dans le Très Saint Sacrement avec la participation des enfants
Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen.

Nous voici, Jésus, C’est Toi qui nous invites
Nous voici Seigneur, pour répondre à ton appel
Viens en nous, Jésus, que ton amour habite
Le fond de nos cœurs, viens en nous, Seigneur !

Tu nous connais, Seigneur chacun par notre nom
Et c’est un grand bonheur d’entrer dans ta maison
Tu nous attends, Seigneur et nous allons vers Toi
Nous préparons nos cœurs à recevoir ta joie.

Les enfants avancent, saluent Jésus et se placent

-Mot d’accueil-

Merci les enfants d’être venus aujourd’hui pour adorer Jésus
Nous allons bien nous tenir, faire silence, prier et chanter.
Vous voyez sur l’autel un bel objet en forme de soleil où à l’intérieur
il y a l’hostie consacrée c’est Jésus qui est présent dans l’Ostensoir.
Nous allons le regarder, lui confier nos vies, il est là entrons dans le silence.

Pour entrer dans le silence et pour te prier
Pour m’ouvrir à ta présence, en moi tout se tait.
Je me tourne vers Toi, mes yeux sont fermés
Je veux simplement t’offrir ma journée

Les jeunes du monde entier sont rassemblés actuellement en Pologne
pour les Journées Mondiales de la Jeunesse.
Nous les portons tout spécialement dans nos prières,
ainsi que le Pape François, les évêques et tous les animateurs rassemblés
à l’occasion de ces JMJ qui, en cette année jubilaire sont placées
sous le signe de la Miséricorde.
Prions pour que chacun puisse grandir dans la connaissance infinie
de l’amour de Dieu et que tous les cœurs s’ouvrent à la miséricorde.

Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous te confions aujourd’hui le destin du monde et de chaque homme.
Nous te confions en particulier les jeunes de toutes les langues,
peuples et nations. Guide-les et protège-les le long des sentiers périlleux
de la vie et donne-leur la grâce de récolter de nombreux fruits
de l’expérience de la Journée mondiale de la jeunesse de Cracovie.
Père Céleste, rends-nous témoins de ta miséricorde.
Apprends-nous à annoncer la foi aux hésitants,
l’espérance aux découragés, l’amour aux indifférents,
le pardon à ceux qui ont fait du mal, et la joie aux malheureux.
Fais que l’étincelle de l’amour miséricordieux que tu as allumée en nous
devienne un feu qui transforme les cœurs et renouvelle la face de la terre.
Marie, Mère de Miséricorde, prie pour nous.
Saint Jean-Paul II, prie pour nous. Amen.

Et nous nous mettons debout pour chanter

1. Joie de lever le regard vers les monts, d’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger : Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, alors, vivons de Lui !

Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle : Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité, Vivant à jamais !

Les enfants savez-vous ce que c’est qu’un cœur miséricordieux ?
C’est un cœur qui pardonne… , Dieu nous aime et il nous pardonne.
Même si des fois on n’écoute pas ses parents ou on n’est pas gentil
et que nous lui demandons pardon, il est toujours là pour nous pardonner
car il nous aime, mais il faut essayer de ne plus recommencer.
Alors, nous aimons Dieu, mais souvent notre cœur est triste.
Nous ne faisons pas ce que Dieu aime.
demandons à Dieu notre Père de nous aider à revenir vers lui

Je n’ai pas fait ce que tu aimes, je suis parti si loin de toi
Je n’ai pas fait ce que tu aimes, mais je veux revenir vers toi.

1- Ma vie a parfois deux couleurs, je ne sais pas toujours aimer
Quand je suis loin de toi Seigneur, viens me chercher et me guider

2. Je veux te choisir chaque instant, décider de bien mieux t’aimer
Mon cœur apprend tout doucement, comment je vais bâtir la paix

3- Je veux accueillir ton esprit, pour grandir, et pour me changer
Le jour sort après la nuit, comme tu viens nous pardonner

Oui mon Dieu je veux revenir vers toi.
Ton amour est plus grand que mon cœur et je t’aime.
Jésus, toi qui est devant moi dans cet hostie,
remplis mon cœur d’amour par ta musique pour que je sois joyeux et libre.

Mon cœur est comme une flûte de roseau que Jésus remplit de musique,
Mon cœur est comme une flûte de roseau

Qu’il fait chanter, Alléluia ! (bis)
Un jour, je rencontre Jésus, il me regarde, il me sourit,
Tel que je suis, je sais qu’il m’aime, je suis joyeux et libre.

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole

Alléluia, mon cœur est dans la joie, Alléluia, je chante pour toi
Vers Toi, J’élève les mains, Alléluia ! Alléluia !
Pour toi, Je frappe des mains, Alléluia ! Alléluia !
Alléluia, mon cœur est dans la joie, Alléluia, je chante pour toi

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (12, 13 21)
En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.” Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.” Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. » Acclamons la Parole de Dieu !

-Méditation-
Un conflit oppose ici 2 frères sur une question d’héritage. L’un voudrait en avoir une part alors que l’autre, l’aîné, son frère, a déjà tout pris pour lui et ne veut rien partager. Ce frère aîné jouissait du droit d’aînesse car selon le droit juif dans une succession tout l’héritage revient au fils aîné.
Nous le constatons, les deux frères sont habités par l’appât du gain vis-à-vis duquel Jésus nous met en garde.
En effet, la vie d’un homme fût-il dans l’abondance ne dépend pas de ses richesses.
C’est vrai, il faut un minimum de richesses pour subvenir aux besoins du corps. Mais l’essentiel n’est pas le service de l’argent ou du profit. C’est le « service de l’homme », c’est la vie de l’homme qui est première et non la richesse. La richesse ne donne pas le bonheur. L’argent est trompeur, l’argent n’achète pas le temps. La vie d’un homme ne dépend pas de ses richesses.
Mais ne faussons pas la pensée du Seigneur.
La richesse n’est pas mauvaise en soi. L’argent peut devenir bon s’il n’est pas uniquement pour soi. On en a besoin pour vivre mais certains lui consacrent toute leur vie. Parfois, l’argent fait tourner les têtes et font en perdre la raison. Mais quand l’argent se partage, il devient un serviteur contenu à sa juste place. A quoi bon entasser de l’argent si on perd le sens de l’accueil, du partage, de la solidarité, si l’on devient égoïste ? Si l’on perd son âme ?
Comprenez bien la parabole de cet homme qui amasse tout pour lui-même et qui dit je construirai des greniers, j’entasserai mon blé, repose-toi, mange, bois… je, je, je, moi, mon, moi-même, tout pour lui seul. Pauvre homme ! Pauvre fou ! Pauvre insensé ! Il se trompe complètement. Il oublie que nous sommes de passage sur cette terre et que cette nuit même on va lui redemander sa vie et que fera-t-il de tous ses biens accumulés ? Dépossédé des biens de ce monde, que lui restera-t-il lorsqu’il arrivera dans l’autre monde, dans l’au-delà ?
« Tout passe, l’amour seul demeure » dit Ste Thérèse d’Avila.
Les vraies richesses chrétiennes sont les biens reçus de Dieu le jour de notre baptême, qui nous poussent à nous tourner sans cesse vers nos frères qui ont besoin de nous.
Posons-nous les vraies questions ? Quel est notre rapport à l’argent ? Quelle est la place de l’argent dans notre famille, notre communauté ?
La première place ou une juste place ?
Frères et sœurs, soyons des chercheurs du vrai trésor, celui qui ne rouille pas, celui qui purifie notre cœur. Ce trésor a un nom, Jésus. Nous sommes de passage sur la terre, mais nous sommes sur la terre pour collaborer au projet de Dieu qui veut que tout homme soit heureux, et Dieu compte sur toi, moi, pour mener à bien ce projet.
Que vienne à moi Seigneur ton amour ! Que je puisse me mettre au service de mon frère, de ma sœur, par amour pour toi !
Offrons au Dieu qui nous donne la vie cette prière : « Les mains vides »
Dieu, tu m’as donné la vie,
tu m’as créée à ton image.
J’ai reçu ton amour trop grand pour moi seule,
ta bonté, ton choix de vivre la communion
avec tout être humain
et la garantie que tu serais toujours ainsi avec moi.
A la fin de mes jours, je voudrais pouvoir te dire :
« J’ai les mains vides, Seigneur,
mais mon cœur est rempli de toi ».

On se met à genoux pour adorer Jésus

Adorez-le, bénissez-le ! Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

Aujourd’hui, approchez-vous de Lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

Jésus je t’adore et je t’aime, je t’offre ma vie,
prie pour moi, pour mes parents, pour toute ma famille...
Prie pour les malades donne-leur la santé, pour tous ceux qui souffrent.
Jésus je t’aime, prie pour notre Pape François, et tous les jeunes qui
te cherchent. Prie pour notre évêque Monseigneur Gilbert Aubry
et tous les évêques du monde entier, Prie pour Père David et tous les prêtres,
les religieux et les religieuses, particulièrement pour les sœurs
de notre paroisse, et tous les paroissiens du Moufia.
Prie pour tous les enfants, même si on est en vacances
qu’on ne t’abandonne pas dans nos prières où à la messe.
Prie pour tous ceux qui ont besoin de toi.
Je ferme les yeux Jésus pour t’adorer.

Quand je ferme les yeux, je peux allumer mon cœur
Quand je ferme les yeux, je peux voir, Seigneur
Ta lumière, même dans le noir
(bis)

1. Mes yeux sont fermés, pourtant je ne dors pas / Je pense juste à Toi. (bis)

2. Mes yeux sont fermés, j’entends mon cœur qui bat,
Je pense juste à Toi. (bis)

3. Mes yeux sont fermés, j’écoute une prière / Je pense juste à Toi. (bis)

4. Mes yeux sont fermés, je te parle tout bas / Je pense juste à Toi. (bis)

O Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux
qui me voyez et m’aimez, Vous qui n’avez jamais repoussé personne,
dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir la soulager, je mets toute ma confiance en Vous. Je suis sûr que vous ne m’abandonnerez jamais, que je serais toujours exaucé au-delà
de mes espérances. Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état.
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises.
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur
y est exposée et honorée. Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort. Amen

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

-après la bénédiction-

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

- Chant final -

Ne cherche pas dehors, ne cherche pas ailleurs
Le plus beau des trésors se cache dans ton cœur

1- Il est là... près de toi… Loin des « je », « je veux tout »,
tout de suite Il est là... près de toi… Le trésor du bonheur.

2- Il est là... près de toi… Loin des stars, des télés, des consoles,
Il est là... près de toi… Le trésor de la joie.

3- Il est là... près de toi… Loin du « moi », « rien que moi »,
« tout pour moi » Il est là... près de toi… Le trésor de la foi.

Ta miséricorde oh oh oh oh
Ton cœur immense / Ton visage si bon
Ta miséricorde oh oh oh oh
Ta bienveillance / Ton divin pardon

1 - Source de la vie / Source du bonheur
Rayons de lumière qui jaillissent du cœur
Sur toutes mes blessures / Sur toutes mes erreurs
J’ai confiance en toi, en ta miséricorde
2 - Amour charitable, Amour paternel
Amour véritable / Amour éternel
Au profond de notre âme
Le Seigneur nous appelle
J’ai confiance en toi, en ta miséricorde
R/ Ta miséricorde oh oh oh oh

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10