Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus dans le très saint sacrement « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création »
Article mis en ligne le 1er septembre 2016
Imprimer logo imprimer

A la paroisse, comme tous les vendredis, de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 elle est animée.

Venez adorez Jésus dans le très Saint Sacrement.

La date du 1er septembre a été retenue par le Pape François l’an dernier pour instituer une « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création ».
Cette journée invite à nous rappeler notre vocation de gardiens de la Création, en rendant grâce à Dieu pour l’œuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons.
Nous nous unissons aujourd’hui à ce temps de prière pour la Création.

Bénissons le Seigneur pour tout ce qu’il a créé et offrons-lui notre louange.

Ensemble Chantons :

Pour notre terre hospitalière et pour nos mères si nourricières
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les rivières et pour les fleuves et pour le vent et les embruns,
je chante Allé Alléluia
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Et pour l’automne et le printemps et pour l’été et pour l’hiver
Je chante la gloire du Seigneur
Et pour la neige et pour la pluie et pour le givre et la rosée
Je chante Allé Alléluia
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Et pour les champs et les forêts pour les vendanges et les moissons
Je chante la gloire du Seigneur
Pour les oiseaux et les troupeaux pour chaque jour et chaque nuit
Je chante Allé Alléluia
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Pour le soleil et pour la lune pour les nuages et le ciel bleu
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour les montagnes et les sommets pour les plaines et les vallées
Nous chantons Allé Alléluia
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Pour les enfants et les vieillards pour le sourire et la tendresse
Nous chantons la gloire du Seigneur
Pour l’espérance et pour la paix pour le pardon et pour l’amour
Nous chantons Allé Alléluia
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuuuuia

Seigneur, nous te rendons grâce pour la création que tu nous confies.
Par elle tu nous manifestes ta puissance, ta sagesse et ton amour. Tu veux
qu’en usant droitement d’elle, nous construisions la communion entre nous.
Aide-nous à la préserver.

-Nous pouvons nous asseoir-
Seigneur Dieu, tu nous as donné un magnifique cadeau, ta Création,
pour que nous l’habitions et y vivions dans la paix en ta présence.
En nous confiant la Terre, tu nous fais participer à ton œuvre
pour que nous en prenions soin et partagions ses bienfaits.
Nous savons que nos péchés abîment ta Création et détournent tes biens.
C’est pourquoi, nous invoquons ton aide pour sa protection et ta miséricorde
pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons.
Pardonne-nous Seigneur toutes les fois où nous avons utilisé
ce que tu as créé pour satisfaire nos désirs égoïstes et nous détourner de toi.

Seigneur, nous te demandons pardon :

Pardon, Seigneur, pardon pour notre orgueil, nos résistances ;
Viens enlever nos suffisances et chasser notre arrogance.
Pardon, Seigneur, pardon pour toutes nos pensées impures ;
Viens changer nos cœurs si durs, nos raisonnements obscurs.

Ô relève-nous, nous sommes tombés si bas.
Ô relève-nous par ta grâce et ton pardon,
Aie pitié de nous, nous nous humilions devant toi.

Pardon, Seigneur, pardon, pour tant de paroles mauvaises ;
Viens adoucir nos mots, nos lèvres, et que nos querelles s’apaisent.
Pardon, Seigneur, pardon, de toujours garder rancune ;
Viens changer notre amertume, transformer notre attitude. 

Oui Seigneur, Aie pitié de nous...

Nous redisons devant toi aujourd’hui que nous recevons avec gratitude
ta Création et que nous voulons en être les gardiens. Accorde-nous de déployer toutes nos énergies au service de ton projet d’amour avec nous.
Qu’en nous et en tous les hommes de bonne volonté,
ta grâce fasse grandir l’amour de ta Création.
Envoie Seigneur, ton Esprit Saint visiter chacun de nous…

Envoie ton Esprit saint, ton feu d’amour divin
Déploie ton cœur, et viens nous sauver
Délivre-nous de nous, délivre-nous de tout ce qui refuse en nous de t’aimer.

Du sang de ton Agneau, déverse en nous le flot
Des abondantes eaux de ton pardon
Viens inonder nos vies, restaure-nous, guéris Ton Église

Reçois de nous Seigneur, le chant de notre cœur
Du lieu où tu demeures, réponds-nous
Par plus d’amour encore, plus puissant et plus fort
Viens sanctifier ton corps, parle-nous
Du sang de ton Agneau, …
Viens inonder nos vies, restaure-nous, guéris notre monde, Seigneur

Oui Seigneur, guéris notre monde.
Nous voici aujourd’hui devant toi pour célébrer la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création qui réunit les chrétiens et tous les hommes
de bonne volonté qui veulent te remercier pour la terre et ses merveilles
et s’engager à la garder.

Béni sois-tu, Seigneur, qui as créé toute chose :
- fais que nous nous souvenions à chaque instant de ce don
pour t’en remercier et te louer.
Seigneur, tu nous as confié la Terre et tes créatures :
- aide-nous à en prendre soin ; que tous nos gestes participent à garder la Terre,
« la Maison commune » que tu donnes à chacun d’habiter.
Béni sois-tu, Esprit Saint, Esprit créateur, souffle de vie qui nous inspires :
- que notre intelligence soit au service du bien commun et de la fraternité.
Béni sois-tu, Seigneur Jésus, par le don de ta vie
tu sauves toutes tes créatures et toute la Création :
- fais-nous vivre dans l’espérance de ta venue lorsque tu créeras
des cieux nouveaux et une terre nouvelle
où il n’y aura plus ni mort ni injustice ni souffrance.

Dieu puissant de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l’amour
de ton nom ; resserre nos liens avec toi, pour développer ce qui est bon en nous ; veille sur nous avec sollicitude, pour protéger ce que tu as fait grandir.

Nous nous mettons debout pour accueillir la Parole

Elle est près de toi, cette Parole.
Elle est dans ta bouche et dans ton cœur.
Écoute la voix du Seigneur. (bis)

1 - Dans une longue, longue histoire,
Un très long temps avant le temps,
Le temps d’écrire des milliers de pages,
Elle se dit avec le vent.

2 - Elle se choisit la voix d’un peuple,
Lui donne, un nom et pour toujours.
Elle fait alliance, elle pardonne,
Elle se dit en mots d’amour.

Le Père a voulu nous engendrer par sa parole de vérité, pour faire de nous comme les prémices de toutes ses créatures.

3 - Au premier jour, elle est le Verbe,
Lumière de Dieu pour les nations.
C’est un murmure à l’aube claire.
Elle se dit Résurrection.

4 - Au plus profond de ton silence,
Elle est trésor en notre vie.
Et la voici qui est présence,
Elle se dit pour aujourd’hui.

Lecture de la lettre de saint Luc (14, 25‑33)
« Celui qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple »
En ce temps-là, de grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple. « Quel est celui d’entre vous qui, voulant bâtir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui : “Voilà un homme qui a commencé à bâtir et n’a pas été capable d’achever !” Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander les conditions de paix. « Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple. »
Parole du Seigneur Tout-Puissant, nous rendons grâce à Dieu

Elle est près de toi, cette Parole.
Elle est dans ta bouche et dans ton cœur.
Écoute la voix du Seigneur.
Écoute la voix du Seigneur.

-Méditation-

« De grandes foules faisaient route avec Jésus ».
Ces grandes foules, ce sont ces hommes, ces femmes, ces jeunes qui se sont mis à marcher à la suite de Jésus au cours des siècles, c’est nous qui sommes là ce matin.
C’est vers nous aujourd’hui, que Jésus se retourne pour demander à chacun « Veux-tu être mon disciple ? Sais-tu jusqu’où cela mène de marcher derrière moi ? »
Suivre le Christ n’est pas de tout repos et demande l’engagement de toute une vie jusqu’à quitter sa terre, sa famille, et porter la croix du disciple.
Dans son enseignement, Jésus nous invite à une authentique vie spirituelle qui suppose des transformations exigeantes, certes, mais libératrices et épanouissantes.
La première exigence pour être le disciple de Jésus, c’est le préférer, Lui, à sa propre famille, à sa propre vie. Il faut beaucoup de finesse de cœur pour comprendre Jésus. Jésus est le prophète de l’amour et non de la haine. Ses formules dures à entendre ne signifient pas que nous devons briser égoïstement nos relations humaines, ni larguer les liens de famille.
Il s’agit de préférer Jésus à notre propre vie. D’ailleurs Jésus invite chacun de nous à vivre nos relations humaines les plus sacrées telles que l’amour de ses parents, l’amour de ses enfants, l’amour conjugal, l’amour fraternel, par et avec l’amour de Dieu en renonçant à tout ce qui nous divise : l’égoïsme, la jalousie, la vanité, l’orgueil, le qu’en dira-t-on, son amour propre et surtout il invite son disciple à porter sa croix. Porter sa croix avec Jésus, voilà la seconde exigence. Tout homme qui porte sa croix marche derrière Jésus qui a accepté le premier de porter sa croix par amour pour nous.
Quand nous tombons sous le poids de la vie, sous l’épreuve, si nous arrivons à penser que Jésus est là, tout près de nous, marchant devant nous, titubant comme nous sur le chemin de croix qui mène à la joie exultante de la résurrection, nous découvrons un secret, le secret d’un bonheur que rien ne peut détruire, le bonheur de marcher avec un ami fidèle qui prend le fardeau de nos vies sur lui.
Dans l’évangile de Luc, Jésus nous suggère de nous asseoir avant de nous engager à le suivre.
C’est une aventure difficile de suivre Jésus. Il faut pouvoir aller jusqu’au bout. Mais cette aventure est porteuse de joie, d’espérance, de bonheur.
Avant de t’engager, assieds-toi, prends le temps de réfléchir. La vie chrétienne c’est « construire » et « combattre ». Deux entreprises risquées qui exigent prévision et organisation.
Il faut s’asseoir pour voir, juger, agir, réfléchir, prier dans la lumière de l’Evangile.
Est-ce que je prends le temps de réfléchir à ma vie, mes engagements ?
Est-ce que je prends le temps de discerner si mes entreprises humaines sont vécues dans la ligne du Christ ?
On ne suit pas Jésus dans la facilité.
Jean Paul II disait « La société de consommation ne rend pas l’homme heureux ».
Que faut-il donc faire Jésus pour te suivre, pour te ressembler, pour être ton disciple ?
Dis-le nous Jésus, nous qui t’adorons, nous qui le touons, nous qui reconnaissons devant toi nos faiblesses, nos fragilités, nos péchés petits ou grands, nous qui avons du mal à aimer.
Nous voulons devenir ton disciple et nous savons qu’on se doit de construire un monde humain, fraternel, solidaire, en ayant une grande confiance en Dieu et en découvrant que Dieu est déjà présent dans nos projets de vies, présent au cœur de notre vie.
Puissions-nous renoncer toujours plus à nous-mêmes pour que grandisse le Royaume !
Seigneur, que ma faiblesse à ton service tienne bon !
Je veux être ton disciple bien-aimé. Viens à mon secours, aie pitié de moi !

-ADORATION-

Les cieux proclament, la gloire du ressuscité.
Rien n’est égal, à la beauté du Seigneur.
À jamais il sera, l’Agneau sur le trône,
Je fléchis le genoux, pour l’adorer, lui seul.

Je veux chanter, la gloire du ressuscité.
L’Agneau immolé, nous a rachetés pour Dieu.
À jamais tu seras, l’Agneau sur le trône,
Je fléchis le genoux, pour t’adorer, toi seul.

Béni sois-tu, Seigneur,
pour ta présence réelle et vraie dans le Très Saint Sacrement...
Ta présence Seigneur me remplit de joie...tu es là...tu m’attends…
tu m’aimes...tu nous attends Tous....Seigneur merci d’être havre de paix,
de force et de consolation pour chacun....tu nous appelles de toute la terre
pour être avec toi… pour te louer... t’aimer… t’adorer..

Souffle ton Esprit d’amour Seigneur et rends-moi présente à ta présence,
donne-moi de répondre à ton amour par un amour semblable au tien.
Ô Jésus, Miséricordieux je t’adore j’ai confiance en toi

Seigneur, je viens, par ma présence au pied du Très Saint Sacrement,
répondre à l’amour qui déborde de ton cœur pour moi en union
avec tous mes frères de la terre qui t’aiment et qui t’adorent....

-Silence-

Avec le pape François, nous prions le Seigneur :
Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite
de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne. Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux.
Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde
et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution
ni la destruction. Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits
aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie.
Merci parce que tu es avec nous tous les jours. Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix. Amen

Combien immense est ton amour,
Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix,
Notre espoir se trouve en toi.

Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.

Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Ce dimanche 4 septembre, une religieuse missionnaire connue du monde entier pour son action auprès des plus pauvres, Bienheureuse Mère Térésa, sera proclamée sainte par le Pape François. Ce grand moment de joie est l’occasion de nous confier à la prière de Mère Térésa qui nous aidera à faire de notre vie une réponse d’amour à l’appel du Seigneur. Prions pour avoir, comme elle, la force de vivre l’Evangile jusqu’au bout.
 
Tous ensemble (prière de Mère Térésa) :
« Seigneur crucifié et ressuscité, apprends-nous à affronter les luttes de la vie quotidienne, afin que nous vivions dans une plus grande plénitude. Tu as humblement et patiemment accueilli les échecs de la vie humaine, comme les souffrances de ta crucifixion. Alors les peines et les luttes que nous apporte chaque journée, aide-nous à les vivre comme des occasions de grandir et de mieux te ressembler. Rends-nous capables de les affronter patiemment et bravement, pleins de confiance dans ton soutien. Fais-nous comprendre que nous n’arrivons à la plénitude de la vie qu’en mourant sans cesse à nous-mêmes et à nos désirs égoïstes. Car c’est seulement en mourant avec toi que nous pouvons ressusciter avec toi. Que rien, désormais, ne nous fasse souffrir ou pleurer au point d’en oublier la joie de ta résurrection ! Tu es le soleil éclaté de l’amour du Père, Tu es l’Espérance du bonheur éternisé, Tu es le feu de l’amour embrasé. Que la joie de Jésus soit force en nous et qu’elle soit, entre nous, lien de paix, d’unité et d’amour. Amen »

-Quand Jésus passe-

1. Dieu tu es ma force, ma consolation, une lampe devant mes pas.
Ta voix a triomphé de l’ouragan, remporté le combat.

Tu m’offres chaque jour, ton infaillible amour ;
Toi, qui as fixé le cours des étoiles, Sois mon ancre, sois ma voile !

2. Tu étends mes ailes pour toucher les cieux, protégé par ta main.
Ta grâce m’appelle à lever les yeux, et suivre ton chemin.

3. Ta miséricorde coule de la croix, ton sang m’a racheté.
Tout ce que je suis me vient de toi. Sans fin je te louerai.

-après la bénédiction-

Je t’aime mon Seigneur Jésus, (3 fois)
Je n’ai personne d’autre que toi
Je te suivrai chaque jour
Je te suivrai sans détour
Je glorifie ton Saint Nom
Je n’ai personne d’autre que toi

-chant final-

1- De toi, Seigneur, nous attendons la vie,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui,
Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,
Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2- Seigneur, tu as éclairé notre nuit,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi !
Que ma bouche chante ta louange.

3- Tu viens sauver tes enfants égarés,
Que ma bouche chante ta louange.
Qui dans leur cœur espèrent en ton amour,
Que ma bouche chante ta louange.
Dans leur angoisse, ils ont crié vers toi,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu entends le son de leur voix !
Que ma bouche chante ta louange.

4- Des ennemis, toi tu m´as délivré,
Que ma bouche chante ta louange.
De l´agresseur, tu m´as fait triompher,
Que ma bouche chante ta louange
Je te rends grâce au milieu des nations,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur, en tout temps, je fête ton Nom !
Que ma bouche chante ta louange.

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10