Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus avec les enfants « Soyons humbles »
Article mis en ligne le 20 octobre 2016
Imprimer logo imprimer

Tous les vendredis, de 7h00 à 11h30 le Saint Sacrement est exposé dans l’église.
de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 l’adoration est animée par des chants et des prières.

Nous comptons sur vous pour adorer Jésus comme vous le désirez !

En ce vendredi 21 octobre nous invitons les enfants à adorer Jésus à l’animation de 10h30, nous comptons sur leur présence !

Voici le déroulement :

Comme c’est les vacances, aujourd’hui nous accueillons les enfants.
Merci à tous ceux qui les ont accompagnés pour adorer Jésus.

Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen.

Les enfants avancent

Nous voici, Jésus, C’est Toi qui nous invites
Nous voici Seigneur, pour répondre à ton appel
Viens en nous, Jésus, que ton amour habite
Le fond de nos cœurs, viens en nous, Seigneur !

1. Tu nous connais, Seigneur chacun par notre nom
Et c’est un grand bonheur d’entrer dans ta maison
Tu nous attends, Seigneur et nous allons vers Toi
Nous préparons nos cœurs à recevoir ta joie.

2. Si nous fermons les yeux, c’est pour mieux t’écouter 
Quand tout est silencieux, tu viens nous rencontrer 
Mais tu es là aussi au milieu de nos chants 
C’est la fête aujourd’hui, la fête des enfants !

Oui Jésus c’est toi qui nous invite, viens préparer notre cœur
pour que nous puissions t’adorer.

« Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
Soyons humbles !
Les lectures de ce dimanche dévoilent un Dieu patient et
miséricordieux qui ne fait pas de différence entre les personnes.
Pauvres et riches, heureux et malheureux, jeunes et vieux,
malades et en bonne santé… tous peuvent être entendus de Dieu.
Il est là pour nous sauver si nous le désirons
car il sait que nous sommes pécheurs.
En vivant nous-mêmes l’humilité, et en nous mettant à l’écoute de sa Parole,
Il nous aide à remplir notre mission, d’annoncer à nos frères
qu’il s’est abaissé humblement jusqu’à nous par amour.

1- Il s’est abaissé en devenant obéissant / Il s’est dépouillé de sa gloire
C’est pourquoi Dieu L’a élevé et Lui a donné
Le Nom au-dessus de tout nom (bis)

Il est là, Jésus Sauveur Dieu de tendresse et de paix
Il est là, Il nous sauve, Il est notre maître et Seigneur

2- Il est la lumière descendue dans notre nuit / Il vient éclairer nos ténèbres
C’est par Lui que nous connaissons la fidélité
L’amour tendre de notre Dieu (bis)

3- Il a revêtu le vêtement du serviteur / Il donne Sa vie en exemple
« Je suis doux et humble de cœur marchez dans mes pas
Et vous trouverez le repos » (bis)

Oui Seigneur tu t’es là, tu nous sauves …

Par notre baptême, nous sommes devenus
« Prêtre, Prophète et Roi », à la manière de Jésus.
Soyons humbles, n’hésitons pas à nous abaisser comme Jésus l’a fait,
mettons-nous au service des uns et des autres,
revêtons le vêtement du serviteur en cette semaine Missionnaire.

-silence-

La Journée Missionnaire Mondiale sera célébrée ce dimanche 23 octobre 2016.
Cette semaine, nous avons à vivre la prière,
à célébrer et annoncer la miséricorde de Dieu.
Tous, nous sommes appelés nous aussi à être des témoins du Christ
et de la Bonne Nouvelle du salut qu’il est venu apporter au monde.


- Ensemble prions-

Dieu, Notre Père tu nous as révélé ton amour, et ta miséricorde en ton Fils
Jésus-Christ, lui qui s’est abaissé jusqu’à nous par amour.
Par notre baptême, tu nous as fait entrer dans la grande famille de tes enfants, l’Eglise. Tu nous connais par notre nom et tu nous appelles à être missionnaire.
Nous te prions pour tous nos frères et sœurs de ce monde :
donne à chacun de faire l’expérience de ta miséricorde
et de trouver en Toi la source de l’espérance.
Dieu de miséricorde, tourne vers nous ton regard de tendresse ;
pardonne-nous nos péchés, guéris-nous de nos égoïsmes
et donne-nous la force d’aimer comme tu nous aimes !
 Dieu d’amour, envoi sur nous ton Esprit : qu’il nous donne de témoigner
de ta miséricorde et de l’annoncer au monde entier. Amen

Je ne puis craindre Dieu qui s’est fait pour moi si petit.
Je l’aime car Il n’est qu’Amour et Miséricorde.
Je l’aime car Il n’est qu’Amour

Oui mon Dieu, tu es Amour et Miséricorde.
Mets dans nos cœurs la Foi, l’Espérance et la Charité ;
pour que nous puissions aimer comme toi malgré nos péchés.

-silence-

En ce temps d’adoration, nous te confions Seigneur,
Père David et Père Bernardin, tous les prêtres, les religieux et les religieuses.
Nous te confions aussi notre Saint Père le Pape François,
Monseigneur Gilbert Aubry et tous les paroissiens du Moufia.
Donne à nous tous un rayon de ta lumière particulièrement
à mes parents à mes amis, aux malades tous ceux qui ont besoin de toi
et aux missionnaires…

Donne un rayon de ta lumière à mes parents à mes amis 
Elle est très simple la prière que je viens t’offrir aujourd’hui

Nous nous mettons debout pour écouter la parole

Alléluia, mon cœur est dans la joie
Alléluia, je chante pour toi (bis)

Vers Toi, J’élève les mains, Alléluia ! Alléluia !
Pour toi, Je frappe des mains, Alléluia ! Alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (18, 9‑14)

En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes - ils sont voleurs, injustes, adultères -, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » Acclamons la Parole du Seigneur !

-Méditation-
Jésus aimait parler en « paraboles », en images. Dans l’Evangile de Luc, Jésus adresse une parabole à ceux qui sont convaincus d’être justes. Dans l’Ecriture, être juste c’est « être saint ». Le juste est celui dont la vie est conforme à la volonté divine. Seul Jésus est juste. Beaucoup de grands saints sont qualifiés de justes dans l’Evangile.
Les pharisiens, des hommes religieux qui connaissaient la Loi, étaient convaincus d’être justes et méprisaient les autres. Voilà un point de leur vie qui n’est pas juste. Jésus ne peut pas être d’accord avec un cœur méprisant, lui dont le cœur est toute tendresse et miséricorde. Dieu ne méprise personne. Le vrai Dieu révélé par Jésus est le Dieu des mal-aimés, des exclus, des rejetés, des marginaux, des étrangers car Dieu est Pur Amour.
Voilà donc 2 hommes qui montent au Temple pour prier : le premier homme, c’est un pharisien, un homme irréprochable, un bon pratiquant, un juste, il n’a rien à recevoir de Dieu ni des autres – le second homme, c’est un publicain. Le publicain, c’est un pécheur-type. Les publicains, c’étaient des super-riches chargés de collecter les impôts. Ils étaient impopulaires et méprisés de tous.
Dans sa prière, qui est un monologue, une litanie de moi-je, le pharisien se vante de ne pas être comme les autres, il est plein de lui-même.
On pourrait admirer cet homme qui obéit la Loi et qui se croit juste, mais Jésus lui reproche son orgueil, son mépris, son moi-je.
Et nous, ne sommes-nous pas un peu comme ces pharisiens que Jésus condamne ?
Il nous arrive aussi parfois de dire au Seigneur : Seigneur, je te rends grâce de ne pas être comme ce patron qui abuse sur ces ouvriers, comme cet étranger, comme ce syndicaliste qui a des opinions avancées, comme ce jeune tatoué, comme celui ou celle qui mène une vie de débauche, de voyou, de paresseux…
Seigneur, aides-moi à ne pas appliquer cet Evangile aux autres mais à découvrir mon orgueil, mon moi-je, ma manière à moi de mépriser les autres.
Le publicain, lui, ne juge pas les autres. Il reconnaît la misère de sa vie, il ne sait comment en sortir et se met sous le regard de Dieu qui lui pardonne. Il se sait pauvre pécheur.
Nous aussi, nous ressemblons parfois à ce publicain qui serait tenté de désespérer. Mais, savons-nous redire sans cesse « Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis » ?
Quand Jésus dit : « Qui s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé », Jésus nous laisse deviner que Dieu n’est pas ce que nous croyons. Dieu est Amour gratuit. Dieu souffre avec l’orgueilleux, le pharisien, le publicain ; Dieu ne désire qu’une chose « pardonner tous nos péchés ».
Finalement, l’homme n’est jamais un juste mais un justifié par la grâce de Dieu qui nous a donné son Fils pour nous sauver de la mort.
La justice, c’est accueillir le pardon qui vient de Dieu et se reconnaître petit, fragile, faible, pécheur, pécheur oui mais pécheur pardonné.

Adorez-le, bénissez-le ! Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1 - Aujourd’hui, approchez-vous de Lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

2 - D’un seul cœur, louez votre Seigneur,
Que son amour transforme votre vie.

Mon Seigneur et Mon Dieu je vous aime et je vous adore,
je vous offre ma vie…

Quand je ferme les yeux, je peux allumer mon cœur
Quand je ferme les yeux, je peux voir, Seigneur
Ta lumière, même dans le noir (bis)

1. Mes yeux sont fermés, pourtant je ne dors pas.
Je pense juste à Toi. (bis)

2. Mes yeux sont fermés, j’entends mon cœur qui bat,
Je pense juste à Toi. (bis)

3. Mes yeux sont fermés, je te parle tout bas.
Je pense juste à Toi. (bis)

Prière par un enfant
Jésus, Marie, Joseph, je vous confie ma famille
Remplissez le cœur de mes parents d’amour, de tendresse et de patience,
afin qu’ils guident leurs enfants vers ce qui est bien, beau, et vrai.
Mettez dans mon cœur le désir de grandir en âge, en sagesse et en grâce,
Pour être heureux et aimer Jésus de toutes mes forces.
Sainte Famille de Nazareth, aidez-nous à vous imiter. Amen

1. Le fruit de nos vies,
Déposé ici
Tu changes nos pains en ton corps très Saint
Prodige aujourd’hui
2. Tous nos grands projets,
Revers ou succès
Bons choix et erreurs, versés dans ton cœur
Abîme infini

Qui est l’homme pour que tu penses à lui ?
Qui est-il pour que tu t’en soucies
Notre eau se mêle à ton vin, nos pauvretés au Divin
Qui est l’homme pour que tu l’aimes ainsi ?

3. Voici nos familles
Voici nos amis
Ceux que nous aimons, nous te les offrons
Toi qui sanctifies

4. Ta présence en nous
Ta puissance en nous
Vient nous façonner, vient nous transformer
Chef d’œuvre en nos vies

- Quand Jésus passe-

Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout petit, le serviteur.
Toi, le Tout Puissant, humblement tu t’abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

1 - Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
c’est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
tu fais ta demeure en nous Seigneur.

2 - Par le don de ta vie,
tu désires aujourd’hui reposer en nos cœurs
Brûlé de charité, assoiffé d’être aimé,
tu fais ta demeure en nous Seigneur.

3 - Unis à ton amour, tu nous veux
pour toujours ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l’égaré,
tu fais ta demeure en nous Seigneur.

-Bénédiction-

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

-Chant final-

1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui,
Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,
Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

3. Tu viens sauver tes enfants égarés,
Que ma bouche chante ta louange.
Qui dans leur cœur espèrent en ton amour,
Que ma bouche chante ta louange.
Dans leur angoisse, ils ont crié vers toi,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu entends le son de leur voix !
Que ma bouche chante ta louange.

J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Il n’y a personne qui soit comme Jésus (x3)
Il n’y a vraiment personne comme lui.
J’ai longtemps marché
j’ai marché marché : personne personne
j’ai tourné en rond : personne personne
j’ai fouillé fouillé
il n’y a vraiment personne comme lui
J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Victoire Alléluia chantons crions de joie
Jésus-Christ est sorti du tombeau (bis)
Galilée, Galilée, Galilée, je viens de la Galilée
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères qu’il est ressuscité (bis)
Jésus, je T’aime tant ; Tu m’as donné la vie, 
C’est pourquoi je veux être Ton témoin. (x2)
J’élève les mains pour louer Dieu (x4)
Le feu est allumé aujourd’hui (x3)
Chantons Alléluia le feu est allumé (x2)
Que ton feu Seigneur brûle en moi (x2)
Brûle en moi (x8) Brûle en moi (x8)

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10