Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Venez adorer Jésus "avec la Sainte Famille"
Article mis en ligne le 29 décembre 2016
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis, de 7h00 à 11h30 le Saint sacrement est exposé à l’église du Moufia de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse et de 10h30 à 11h30 une animation vous ai proposé :
Cette semaine, nous adorons Jésus avec ses parents Marie et Joseph jour de la Sainte famille.
Avant de commencer l’adoration, nous souhaitons "Un joyeux Noël" à tous les adorateurs et ensemble chantons

Éveillez-vous et levez-vous, nations entières,
Car le Sauveur attendu nous est né.
Joie dans le ciel, paix sur la terre, à Dieu la gloire,
Venez, adorons-le.

1. Dieu l´auteur de nos jours, Lui le Verbe de Vie,
A pris chair en Marie,
Acclamons notre Roi le Sauveur !

2. Au milieu des nations, s´est levée la lumière
Elle s´est manifestée,
Acclamons notre Roi le Sauveur !

Oui, Éveillez-vous et levez-vous, nations entières
Aujourd’hui, sur nous, la lumière a resplendi
car le Sauveur attendu nous est né.
Le weekend dernier nous avons fêté Noël, le mystère d’amour.
Aujourd’hui, nous fêtons la Sainte famille
Marie, Joseph et Jésus ont formé une famille.
Avec eux, ouvrons nos cœurs à la tendresse de Dieu
accueillons le Christ et soyons témoins de son amour.

Traçons sur nous le signe de la croix

Au nom du Père, du Fils et du St-Esprit Amen

En famille, en peuple, en Eglise,
Seigneur, nous arrivons de tous les horizons
En famille, en peuple, en Eglise,
Seigneur, nous arrivons pour célébrer ton nom.

- 1- Tu nous accueilles différents… C’est toi qui nous rassembles.
Chacun de nous est ton enfant…Car tu es l’amour !
- 2- Nous avons quitté nos maisons… C’est toi qui nous rassembles.
C’est notre vie que nous t’offrons… Car tu es l’amour !

Oui Seigneur, nous avons quitté nos maisons,
nous sommes venus ce matin t’offrir nos vies car tu es l’amour.
C’est toi qui nous rassembles en ce beau jour de la Sainte famille.

Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en
exemple ; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus
familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous
retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. Amen.

-Nous pouvons nous asseoir-

Ensemble nous prions

Sainte Famille de Nazareth, nous nous confions à vous,
parce que Dieu a choisi de venir dans une famille,
et par une famille pour sauver le monde et lui montrer son amour.
Nous avons ouvert votre porte et nous sommes entrés chez-vous.
Joseph, tu es le modèle des pères, attentif et doux, fort et protecteur.
Marie, lumière et joie dans la maison,
tu es le modèle des mamans qui aiment et qui consolent.
Enfant-Jésus, tu es le modèle de l’obéissance et de l’amour pour les parents.
Faites que notre famille vous ressemble de plus en plus.
Gardez-nous dans la paix et la prière.
Gardez-nous des disputes, de la jalousie et de l’impatience.
Gardez-nous dans la volonté de Dieu et dans le désir de nous donner aux autres.
Gardez-nous dans l’harmonie et dans la charité,
et veillez à tous nos besoins matériels et spirituels. Amen

Saint-Joseph, écoute ma prière,
guide-moi vers Lui comme un enfant
Saint-Joseph, obtiens moi sa lumière,
pour rester en Lui toujours présent.

 Bienheureux l’humble époux de Marie, protecteur et père nourricier,
Accueillant chastement dans sa vie, un projet - son projet.

Oui saint Joseph, toi le père nourricier de Jésus,
guide-nous vers Lui comme un enfant
malgré les difficultés que nous rencontrons dans notre vie
sois toujours notre protecteur.
Et toi sainte Vierge Marie,
toi qui Tu es la première adoratrice de notre Sauveur, sois à nos côtés,
apprends-nous à prier et à adorer ton Fils Jésus,
dans la simplicité et le recueillement malgré nos faiblesse,
Intercède pour nous auprès de lui
Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !...

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’ Il est notre ami.

Merci Marie et Joseph d’être à nos côtés en ce temps d’adoration.
Seigneur, envoie ton esprit d’amour sur nous tous qui sommes tes enfants…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos coeurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, Lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

3. Donne-nous la charité, Pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Merci seigneur pour le don de ton Amour
Nous nous mettons pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)
À pleine voix, louons le Seigneur,
Que règne en nos cœurs celui qui est la vie.
Ouvrez les yeux, le Royaume est là ; Jésus nous appelle.
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (2, 16.21)
« Ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né.
Quand fut arrivé le huitième jour, l’enfant reçut le nom de Jésus »

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception. – Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
Nous sommes toujours dans la liturgie de Noël. Ce matin, dans son Evangile, Saint Luc nous fait part de la réaction des bergers, de Marie et de tous ceux qui apprennent l’étonnante nouvelle : un Sauveur nous est né, un Fils nous est donné.
- Que nous dit Saint Luc des bergers ?
« Ils se hâtèrent d’aller à Bethléem ».
Se hâter c’est comme la joie, c’est l’un des signes de ceux qui ont découvert une Bonne Nouvelle. On s’empresse, on court. Les bergers accourent pour vérifier le message de l’ange qui a dit « Il vous est né un Sauveur qui est le Christ Jésus ». Les bergers vont à Bethléem. Bethléem en hébreu signifie « maison du pain ». Est-ce par hasard ? Pas du tout. Dieu se donne à manger comme un morceau de pain. Ceci est mon corps livré pour vous, prenez et mangez nous dira Jésus plus tard.
- Que découvrent les bergers à Bethléem ?
« Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire ».
Les bergers découvrent des gens qui n’ont pas trouvé de place dans le village, une famille très ordinaire : une jeune maman, un enfant dans une mangeoire et son époux Joseph. Dans cette famille toute simple, c’est Dieu lui-même qui se révèle, un Dieu petit, humble, pauvre, dans le dénuement total. (Jésus dans la crèche, n’est-ce-pas la croix ; cette crèche de bois rugueux… c’est comme la croix).
- Qu’ont fait les bergers, ces pauvres gens, ces braves gens qui passaient la nuit à veiller leurs troupeaux et qui sont les premiers témoins du premier Noël ?
« Ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. »
Ces pauvres bergers firent connaître la Parole qui leur avait été dite au sujet de l’enfant « C’est un Sauveur, le Messie, le Seigneur ».
Pour Luc, c’est clair ; célébrer Noël c’est « recevoir » une Parole et la proclamer.
La foi chrétienne est une foi qui évangélise.
- Et toi, et moi, faisons-nous connaître la Parole que nous avons reçue ? Annonçons-nous la Bonne Nouvelle ?
Les bergers ont entendu le message du ciel, ils se sont hâtés pour le vérifier, pour faire connaître le message : Jésus est le Sauveur, le Messie, le Berger d’Israël.
Et toi, adorateur de Jésus vivant, oses-tu annoncer ? Ouvre ta bouche ! Annonce l’Evangile ! N’aie pas honte de ta foi. Que ta vie soit conforme à l’Evangile.
- « Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. »
Ne soyons pas étonnés. Soyons plutôt dans l’émerveillement. Ayons une foi joyeuse. Merveilles, Merveilles que fit pour nous le Seigneur : un sauveur nous est né.
Et que dire de Marie ?
- « Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. »
Marie est la seule à choisir le silence. Marie, de manière exemplaire, garde la Parole de Dieu comme un trésor à méditer. Marie a compris que son Fils est différent. De toute son intelligence, de toute sa volonté, de tout son cœur, de tout son être elle cherche à pénétrer le sens de cet événement qui arrive et qui « parle » de Dieu. Marie est bien le modèle du croyant.
Quant aux bergers, ils repartent tout émerveillés, ils rendent gloire à Dieu pour cette naissance parce qu’ils savent que cet enfant n’est pas comme les autres : il est le Sauveur que le monde attend.
Ce dimanche, en célébrant la Mère du Sauveur, ouvrons nos cœurs à la tendresse de Dieu. Avec Marie, accueillons le Christ et soyons témoins de son amour.
En ce premier janvier, que nos vœux soient ceux de la paix du Christ en nos vies et pour le monde.
Que Dieu nous prenne en grâce, qu’il nous comble de biens, qu’il nous garde unis en son amour, qu’il nous révèle sa bonté et nous apprenne à partager, à pardonner.
Belle et douce année 2017 à chacun de nous.
Belle année de construction de la paix et de sauvegarde de la nature à chacun, par chacun, pour chacun.
Heureuse et sainte année 2017 à tous !

Comme Marie, Joseph et les bergers
prosternons-nous devant notre Roi
Jésus Emmanuel

Entrons dans la nuit en cette nuit bénie, où le salut du monde a resplendi
Entrons l’adorer l’enfant Dieu est né, le verbe incarné viens nous sauver

Emmanuel Emmanuel, Dieu se lève parmi nous
Emmanuel Emmanuel, Voici l’heure éternelle

Un enfant nous est né, un fils nous est donné, Voici venir le prince d’éternité
Unissons nos voix aux anges dans la joie, Honneur et louange à notre Roi

Jésus Emmanuel, tu es notre Roi, tu t’es fait tout petit pour tenir dans la crèche.
Tu t’es fait tout petit, plus petit encore,
Pour devenir hostie et descendre dans les cœurs.
Tu t’es fait tout petit pour ne pas nous effrayer, pour pouvoir nous visiter.
Tu t’es fait tout petit pour nous apprendre l’humilité.
Et ce matin, doux Jésus, je contemple ta grandeur
auprès de Marie et Joseph ta sainte famille
comme les bergers nous t’adorons…

-silence-

Et avec les anges nous chantons avec joie :

Les anges dans nos campagnes ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes redit ce chant mélodieux 
Gloria in excelsis Deo / Gloria in excelsis Deo

Il apporte à tout le monde, la paix ce bien si précieux
Que sans tarder nos cœurs répondent, en accueillant le don des cieux
Gloria in excelsis Deo / Gloria in excelsis Deo

Venez, approchez-vous, soyez bénis, soyez nourris,
Venez l’amour est partagé, aucun n’est digne, chacun est invité.

Venez, n’attendez pas, il a préparé ce repas,
Osez, venez déposer, vos nuits, vos croix,
Voyez, il nous ouvre la joie.

Venez, n’attendez pas, il vient apaiser chaque soif,
Osez, venez déposer, vos cœurs, vos choix,
Voyez, il nous donne la joie.

Venez, n’attendez pas, il vient pour allumer la foi,
Osez, venez déposer, vos peurs, vos voix,
Voyez, il devient notre joie.

Allez crier, crier, crier sur la montagne,
Allez crier, crier, que Jésus Christ est né !

1 - Chantez dans les rues, chantez dans les cours, dans les cours,
A travers les champs et dans les bourgs, chaque bourg.

2 - A coups de guitares, à coups de chansons, de chansons,
Allez chanter dans toutes les maisons, les maisons.

3 - Allez donc crier dans le monde entier, monde entier,
Jésus Christ est né, il vient nous sauver, nous sauver.

4- Rangez vos couteaux, rangez vos fusils, vos fusils,
Réconciliez-vous, faites-vous des amis, des amis.

5- Allez vers les pauvres et les affligés, affligés,
Dites aux malheureux qu’ils peuvent espérer, espérer.

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10