Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "4ème semaine du Carême"
Article mis en ligne le 24 mars 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.

En ce temps de Carême n’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

Le temps du carême, c’est le moment favorable pour changer de vie.
Nous entrons dès ce dimanche dans la 4ème semaine du carême.
Qu’est la joie. La couleur liturgique peu être rose ou violette.

Le Pape François propose aux paroisses un temps de prière
« 24 heures pour le Seigneur »
du vendredi 24 (donc aujourd’hui) au samedi 25 mars,
le Thème est le suivant : « Je veux la Miséricorde »
Dans notre paroisse le programme est le suivant :
Dès ce matin, après la messe il y a eu adoration silencieuse.
Maintenant nous sommes au cœur de l’adoration car elle est animée.
Ce soir il y aura le chemin de croix à 18h à la cité des Mombolos
suivi d’un bol de riz. Un film vous sera proposé à l’église à 20h30
puis d’un temps de louange suivi d’une nuit d’adoration silencieuse
jusqu’à la messe de 6h30 en l’honneur de la vierge Marie.
Vous pouvez vous inscrire dès à présent pour la nuit d’adoration.

Nous nous mettons debout en traçant sur nous le signe de la croix

Avec Joie, nous chantons

1. Joie de lever le regard vers les monts d’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger : Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants, ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, Alors, vivons de Lui !

Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle :
Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité,
Vivant à jamais !

En union de prière avec tous les fidèles, le Pape François nous invite
à mettre un peu de douceur dans nos vies et nos relations.
Demandons au Seigneur d’ouvrir nos yeux comme ceux de l’aveugle
pour que nous puissions changer de vie…

-silence-

1 .Tu as voulu des enfants unis, qu’il en soit ainsi
Un jardin de paix pour Ta famille, qu’il en soit ainsi
Et nous voilà tous ensemble, Prêts à faire Ta volonté ;
S’il est vrai qu’on Te ressemble, Donne-nous Ta sainteté.

2. Tu as voulu des enfants heureux, qu’il en soit ainsi
Un amour sincère au fond des yeux, qu’il en soit ainsi
Nous ne sommes pas capables, Donne-nous de nous aimer ;
Que nos vies soient acceptables Selon Tes desseins parfaits.

Et nous serons enfin ce temple, ce palais où Tu demeures,
Où Ton cœur de Père nous comble de Sa grâce.
Et nous serons enfin l’épouse que Ton amour a choisie :
Le parfum de Ta vie … Qu’il en soit ainsi !

3. Tu as voulu Ton trône établi, qu’il en soit ainsi
Et ton règne sur tout le pays, qu’il en soit ainsi
Nous irons dans Ta confiance, Enflammés de Ton Esprit ;
Proclamer dans Ta puissance Le salut de Jésus-Christ !

Ensemble Prions
Père toi qui es miséricordieux donne-moi un cœur pour pardonner
dans les grandes et petites choses aux personnes qui m’ont blessé,
qui m’ont fait du mal au cours de ma vie. Donne-moi un regard bienveillant,
un regard miséricordieux pour que je puisse offrir aux autres
un visage rayonnant de ta miséricorde.
Envoie Ton Esprit Saint sur nous…

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, Notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.
Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole

Ta parole est une lampe devant mes pas, elle éclaire mon sentier. (bis)
Quand parfois je crains d’avoir perdu mon chemin,
Tu es toujours tout près de moi.
Non, je ne craindrai rien, car tu me tiens par la main,
Tout près de moi jusqu’à la fin.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (9, 1‑41)

En sortant du Temple, Jésus vit sur son passage un homme aveugle de naissance. Ses disciples l’interrogèrent : « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? » Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents n’ont péché. Mais c’était pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui. Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé, tant qu’il fait jour ; la nuit vient où personne ne pourra plus y travailler. Aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. » Cela dit, il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle, et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » – ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant – car il était mendiant – dirent alors : « N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? » Les uns disaient : « C’est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais lui disait : « C’est bien moi. » Et on lui demandait « Alors, comment tes yeux se sont-ils ouverts ? » Il répondit : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, il me l’a appliquée sur les yeux et il m’a dit : “Va à Siloé et lave-toi.” J’y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j’ai vu. » Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. » On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle. Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux. À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir. Il leur répondit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. » Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu, puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. » D’autres disaient : « Comment un homme pécheur peut il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés. Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? » Il dit : « C’est un prophète. » Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors. Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors. Il le retrouva et lui dit : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? » Jésus lui dit : « Tu le vois, et c’est lui qui te parle. » Il dit : « Je crois, Seigneur ! » Et il se prosterna devant lui. Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour rendre un jugement : que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. » Parmi les pharisiens, ceux qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous aveugles, nous aussi ? » Jésus leur répondit : « Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : “Nous voyons !”, votre péché demeure. » Acclamons la Parole !

Ta parole est une lampe devant mes pas, Elle éclaire mon sentier. (bis)

Je n’oublierai pas ton grand amour pour moi, Pourtant parfois je doute encore.
Ô Jésus, guide moi, garde moi tout près de toi, je veux t’aimer jusqu’à la fin

-Méditation-

Jésus vit un homme aveugle de naissance. A la place de beaucoup de miracles, celui-ci n’est pas dû à une demande. C’est Jésus qui prend l’initiative personnellement.
Un miracle, c’est la manifestation de l’amour de Dieu. Dans un miracle, Dieu agit par son Fils. Jésus est le signe de Dieu.
A la question des disciples « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents ? », Jésus refuse de dire que le mal vient d’un péché. Jésus refuse d’interpréter le malheur comme un châtiment de Dieu. Pour Jésus, le mal reste inacceptable, injustifiable. Chaque être humain est amené à travailler pour supprimer le mal, la souffrance autant qu’il peut.
Jésus nous révèle que c’est le combat même de Dieu qui l’a envoyé pour mettre fin aux souffrances des hommes par sa mort et sa résurrection. « Je suis la lumière du monde ».
Avec quoi Jésus guérit-il l’aveugle ? Avec de la boue, remède naturel, extrait de la terre, un clin d’œil à Dieu créateur qui modèle l’Homme avec de la poussière tirée du sol.
Devant ses disciples perplexes, Jésus accomplit le geste créateur sur l’aveugle et l’envoie se laver à la piscine de Siloé (une façon pour Jésus de demander à l’aveugle de participer à sa guérison).
« Se laver », cette démarche ne nous rappelle-t-elle pas quelque chose ? L’eau de notre baptême qui lave du péché et fait naître à une vie nouvelle, celle des enfants de Dieu.
Cet homme aveugle de naissance est le symbole de l’humanité plongée dans la nuit quand elle ne connaît pas Jésus, quand ses souffrances sont sans explication.
Désormais, l’aveugle voit la lumière, non seulement de ses yeux, mais aussi dans son cœur puisqu’il formule l’une des plus émouvantes professions de foi de l’Evangile : (l’homme qui m’a guéri)« C’est un prophète » ; « Je crois Seigneur ».
Pour Jésus, voir n’est pas une question d’œil, de yeux, mais de cœur. Le regard de ton cœur te permet de voir que Dieu est présent dans ta vie, et tout ce qu’il fait pour toi. La voilà, la joie que nous célébrons en ce dimanche. « Jésus est la lumière du monde ». Celui qui me suit aura la lumière de la vie. Les éléments de la création : la terre, l’eau et le feu se sont donné rendez-vous en ce 4ème dimanche de carême.
Mais, Jésus, l’envoyé du Père, se heurte aux questions, aux doutes, aux controverses des voisins de l’aveugle, des juifs, des Pharisiens. Jésus, qui est-il ? D’où vient-il ? Quelle est sa force ? Les Pharisiens incrédules, malveillants, ne peuvent pas comprendre que le bien s’oppose au mal. Ils sont incapables d’entendre un message autre que la Loi de Moïse. Ils restent enfermés dans la Loi. Ils refusent d’accueillir l’Envoyé de Dieu. L’aveugle, lui, emprunte un chemin de foi et de conversion petit à petit. La rencontre personnelle avec Jésus le transforme. Il reconnaît en Jésus un prophète puissant en acte, un homme venant de Dieu. L’aveugle se prosterne devant le sacré, le Fils de Dieu, le Messie. Et nous, est-ce que notre foi progresse comme celle de l’aveugle ? Nous aussi nous voudrions voir Jésus, mais notre foi n’est pas assez solide, elle est tiède quelquefois. Nous avons du mal à changer notre manière de voir, d’être. Nous ne laissons que très peu de place à la lumière de Dieu qui est en nous depuis notre baptême.
Adorateur, baptisé, réveille-toi, accueille la lumière du Christ dans ta vie, fais-la briller en toi, autour de toi, laisse-toi guider par la lumière et le Christ t’illuminera.
Ne nous laissons pas séduire par de fausses lumières.
Seigneur, illumine nos cœurs par la clarté de ta grâce.
Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte.
Ouvre mes yeux Seigneur, que je voie !

Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour.
Je suis l’aveugle sur le chemin : guéris-moi, je veux te voir !

“Oui Seigneur, tu es merveilleux ! ” La voilà la joie que nous célébrerons
ce dimanche : Jésus est la lumière du monde, il est Dieu.

Lumière du monde, venue dans l’obscurité, Tu m’ouvres les yeux et je vois, 
Tant de beauté que mon cœur ému t’adore, Je sais que ma vie est en toi.

Et me voici pour louer, me voici à tes pieds, 
Me voici pour dire : " Tu es mon Dieu ". 
Car tout en toi est beauté, tout en toi est grandeur, 
Tout en toi est merveilleux pour moi.

Roi éternel élevé au dessus de tout, Ta gloire resplendit dans le ciel. 
Tu es venu humblement sur cette terre, Tu t’es donné par amour.

Seigneur Jésus, présent au tabernacle, je t’offre cette heure, 
avec toutes mes actions, mes joies et mes peines ; 
que ce témoignage d’amour et de réparation glorifie ton cœur.
Puisse cette offrande profiter à mes frères et faire de moi 
un ouvrier plus actif de ton dessein d’amour sur les hommes.
Pour eux, avec toi, "je me sanctifie
afin qu’ils soient eux aussi sanctifiés en vérité".

Jésus me voici devant toi,
Tout simplement dans le silence,
Rien n’est plus important pour moi,
Que d’habiter en ta présence.

Quand viendra-t-il ton jour mon Dieu,
Où j’apercevrai ton visage,
Tu seras là, c’est merveilleux
les bras ouverts sur mon passage.

-silence-

Fais que mes yeux soient miséricordieux,
pour que jamais je ne juge selon les apparences
et ne soupçonne personne... 
Fais que mes oreilles soient miséricordieuses,
toujours attentives aux besoins de mes frères
et jamais fermées à leur appel. 
Fais que ma langue soit miséricordieuse
pour que jamais je ne dise du mal de personne,
mais que pour tous, j’aie des paroles de pardon et de réconfort. 
Fais que mes mains soient miséricordieuses et pleines de charité,
afin que je prenne sur moi tout ce qui est dur et pénible
pour alléger ainsi les fardeaux des autres.
Fais que mes pieds soient miséricordieux
et toujours prêts à courir au secours du prochain,
malgré ma fatigue et mon épuisement.
Que je me repose en servant. 
Fais que mon cœur soit miséricordieux
et ouvert à toute souffrance. 
Je ne le fermerai à personne, même à ceux qui en abusent...
Puisse ta miséricorde se reposer sur moi. Seigneur !
Transforme-moi en Toi, car Tu es mon tout ».
Amen.

Puisque tu fais miséricorde,
Puisque nos vies sont devant toi,
Puisque tu as versé ton sang pour nous,
Seigneur Jésus exauce-nous

Près du Seigneur se trouve le salut
et l’abondance de son pardon.
C’est Lui qui crée, qui sauve et qui guérit,
car sa puissance est sans mesure. 

1. Torrent de lumière, viens me visiter 
Toi la source de la joie, viens me vivifier. 
C´est toi que je cherche pour te ressembler,
Jésus, mon Sauveur, Mon Seigneur, et mon Dieu ! 

2. Flamme purifiante, Brûle mon péché
Et viens transformer mon cœur, dans l´humilité.
Mets en moi le feu de ta charité,
Jésus, mon Sauveur, Mon Seigneur, et mon Dieu !

3. Amour qui pardonnes, Baume sur mes plaies,
Apprends-moi l´offrande de ma pauvreté.
Cœur plein de tendresse, donne-moi ta paix,
Jésus, mon Sauveur, Mon Seigneur, et mon Dieu !

4. J´aime ta parole, je connais ta voix,
Apprends-moi ta volonté, fais grandir ma foi.
Montre ta sagesse, éclaire mes pas,
Jésus, mon Sauveur, Mon Seigneur, et mon Dieu !

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations ! 

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a libéré !
(bis)

Je chanterai de tout cœur les merveilles de Jésus, mon Seigneur !
Il m’a ôté des ténèbres, il m’a délivré de tout péché ! (bis)

Car mon Dieu est fidèle, il ne m’abandonne jamais !
Je n’ai plus rien à craindre car mon Dieu m’a libéré !

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10