Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "la Résurrection"
Article mis en ligne le 20 avril 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.

Le 2ème dimanche de Pâques, traditionnellement, a été nommé 
"Dimanche de la Miséricorde" par Saint Jean-Paul II en l’an 2000, 
en réponse à la demande du Seigneur à Sainte Faustine : 
« Je désire que la fête de la Miséricorde soit un recours et un refuge 
pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma Miséricorde. »

En proclamant un jubilé de la Miséricorde l’année dernière,
le Pape François nous invite toujours à mettre un peu de douceur
dans nos vies et nos relations. 

Ensemble chantons :

1. Joie de lever le regard vers les monts / D’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : / Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger :
Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants, Ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, Alors, vivons de Lui !

Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle : Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité, Vivant à jamais !

Dieu notre Père, nous te rendons grâce pour cette semaine si bien remplie

Traçons sur nous le signe de la croix

Seigneur, tu nous as ouvert la vie éternelle par la victoire de ton Fils
sur la mort et nous fêtons sa résurrection.

Christ est ressuscité Tous : il est vraiment ressuscité, Alléluia !

Le Christ est ressuscité, Alléluia / Comme il l’avait annoncé, Alléluia

Il nous a donné sa joie, Alléluia La souffrance de la croix, Alléluia

Oui Jésus tu es ressuscité Alléluia !
Nous croyons que tu es « au milieu de nous ».
Tu es notre Seigneur et notre Dieu.
Que ton souffle augmente notre foi en toi.
Qu’il nous fasse participer à l’annonce de ton salut auprès de tous.

Nous pouvons nous asseoir

Toi, le Christ, éblouissant de lumière et de sainteté
prends-nous par la main et entraîne-nous à ta suite pour une vie nouvelle.
Jésus, par ta croix et ta résurrection nous sommes tous sauvés.

Aujourd’hui encore, laissons-nous surprendre
par Jésus Ressuscité qui rejoint nos chemins.
Ouvrons notre cœur à la joie, rendons grâce à Dieu qui nous a appelés
à entrer au ciel, dans son royaume, Alléluia.

1.Tout mon être cherche, d’où viendra le secours,
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux.
De toute détresse, il vient me libérer, Lui le Dieu fidèle, de toute éternité.

C’est par ta grâce, que je peux m’approcher de toi,
c’est par ta grâce, que je suis racheté.
Tu fais de moi une nouvelle création,
de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection

2. Tu connais mes craintes, tu connais mes pensées.
Avant que je naisse, tu m´avais appelé.
Toujours tu pardonnes, d´un amour infini.
Ta miséricorde est un chemin de vie.

Oui Seigneur, c’est par ta grâce que nous nous approchons de toi 
de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection.
Ton amour est immense, ta miséricorde est infinie, tu nous couvres
de ta grâce Seigneur, envoie ton Esprit Saint sur nous Tous ici présents…
Sur tous ceux qui nous ont demandés de prier pour eux...
Envoie ton Esprit Saint sur tous les malades donne-leur Force et guérison... 
Viens visiter tous les couples, surtout ceux qui n’arrive plus à s’aimer, 
ranime en eux cette flamme d’amour du tout début de leur rencontre…
Couvre chacun de nous de ton amour…

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, Notre espoir se trouve en toi.

Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.

Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Dieu tu es infiniment grand et plein de tendresse pour nous. 
Nous te remercions pour le don de ton amour.

- PAROLE -

En ce deuxième dimanche de célébration de la Résurrection, l’Écriture présente
la Bonne Nouvelle, celle qui donne vie et bonheur, celle qui invite à la louange.
Nous nous mettons debout pour louer le Seigneur.
Venez louer le Seigneur, vous les nations,
Venez célébrer son nom, vous les peuples,
Car sa bonté pour nous est grande,
Sa vérité dure à toujours.
Allélu, alléluia, allélu, alléluia, Allélu, alléluia, alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (20, 19-31)
C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. Acclamons la Parole de Dieu !

- Méditation-
Vivre, c’est compliqué et même douloureux pour beaucoup d’entre nous. C’est sans doute le cas des disciples de Jésus qui verrouillent les portes après la mort de leur maître. Ils sont paralysés par la peur : va-t-on les arrêter et les tuer eux aussi ?
C’est peut-être aussi le cas de l’apôtre Thomas.
Totalement aveuglé par ses doutes, il rate le premier rendez-vous avec Jésus après sa mort, et Thomas ne croit ni en Marie Madeleine, ni au témoignage des disciples qui disent avoir vu Jésus vivant.
La figure de Thomas, dont le nom signifie Jumeau, rejoint l’humanité dans ses questionnements et ses doutes.
Aux apôtres gagnés par la peur, Jésus dit « La paix soit avec vous ».
La paix, la joie chrétienne, n’est pas la joie facile qui nous soulève quand tout va bien (bonne santé, relations familiales bonnes, bon travail…). Non, la joie chrétienne, la joie pascale, c’est celle qui vient « après », après la peur, après la mort de Jésus. C’est la paix et la joie qui viennent de la foi en Jésus sur qui la mort n’a plus aucun pouvoir. Etre en paix est la plus grande force que Jésus peut donner à ses disciples. Cette paix vient de l’Esprit-Saint. A la messe, nous recevons cette paix et nous la partageons. D’ailleurs, lorsque les chrétiens se donnent la paix, ce n’est pas un geste banal (se serrer la main, s’embrasser, se sourire…) c’est être le Christ pour son voisin, c’est croire que le Christ a vaincu la mort. Crois en Jésus et sois vivant !
Jésus dit aussi « Recevez l’Esprit-Saint ».
Moi, pauvre femme, pauvre homme, pauvre adorateur, Jésus m’emplit de son Esprit et m’envoie annoncer la Bonne Nouvelle à mes frères et à mes sœurs. Avec l’Esprit-Saint, le souffle de Vie, l’Esprit de force, nous sommes capables de poursuivre l’œuvre de Jésus. Nous devenons les porteurs de la miséricorde divine et nous assurons la présence de Jésus dans le monde.
« Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Jésus a laissé Thomas avoir apparemment raison pendant 8 jours. Car c’est 8 jours plus tard que Jésus avec humour dit à Thomas « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant ». Jésus a l’air de lui dire : mon pauvre ami, tu me croyais mort et absent quand tu parlais à tes amis en leur disant ton incroyance, mais j’étais déjà là, invisible, assistant à votre conversation. Pourtant je ne me suis pas montré à toi à ce moment-là. Oh ! la patience de Dieu. Dieu a tout son temps.
Thomas lui dit « Mon Seigneur et mon Dieu » ; c’est le cri de foi d’un homme pour qui le toucher est devenu inutile. Thomas a compris que Jésus même invisible était là, présent même à l’heure de ses doutes ; la confession de foi la plus exacte de toute l’Evangile.
« Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » La dernière béatitude. Désormais, la foi est possible sans voir ni toucher. Jésus est présent par son Esprit. Les réalités les plus sublimes de Dieu ne peuvent « se voir ». La foi sans voir est la seule pour nous chrétiens. C’est là le vrai bonheur.
Au-delà du doute de Thomas, ce qui est important dans l’Evangile de Jean, c’est que Jésus vivant s’est manifesté à ses amis le premier jour de la semaine qui correspond au dimanche. Jésus vient lorsque ses apôtres sont réunis ensemble, en Eglise, dans une rencontre communautaire. Pourquoi ? Parce que la foi n’est pas une affaire personnelle, la foi se vit en Eglise, en communauté. D’où l’importance, la valeur de vivre la messe, le sacrement de l’eucharistie, le sacrement de l’amour avec ses frères et sœurs tous les dimanches, à l’église en présence du Christ ressuscité.
La paix soit avec vous ! Recevez l’Esprit-Saint ! Heureux celui qui croit sans avoir vu !
Rendez grâce au Seigneur, il est bon. Eternel est son amour !

Les cieux proclament, la gloire du ressuscité.
Rien n’est égal, à la beauté du Seigneur.
 À jamais il sera, l’Agneau sur le trône,
je fléchis le genou, pour l’adorer, lui seul.
 Je veux chanter, la gloire du ressuscité.
L’Agneau immolé, nous a rachetés pour Dieu.
À jamais tu seras, l’Agneau sur le trône,
je fléchis le genou, pour t’adorer, toi seul.

Mon doux Jésus mon Sauveur, toi qui es devant moi caché dans cette hostie,
je m’arrête et me recueille comme je l’aurais fait devant toi, mort sur la croix…
Je me prosterne quelques instants devant ton cœur transpercé.
Car c’est de là que tout l’Amour du ciel s’est écoulé sur la terre..
Cœur Eucharistique, Cœur blessé,
Je t’adore et je t’aime.

1. Doux Jésus, agneau vainqueur, Sois le maître de mon cœur.
Emplis moi de ta douceur, Tu es mon Roi, mon Sauveur,
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

2. Esprit Saint, consolateur, Tu me guides et me libères.
Répands ton feu dans mon cœur, Qu’il soit ma vie, ma prière
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

3 - Père des pauvres et des petits, Mon rempart, mon seul abri,
Prends-moi dans ta main Seigneur, Garde-moi près de ton cœur.
Mon Seigneur et mon Dieu (x4)

0 Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux
qui me voyez et m’aimez, Vous qui n’avez jamais repoussé personne,
dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir
la soulager, je mets toute ma confiance en Vous.
Je suis sûr que vous ne m’abandonnerez jamais,
que je serais toujours exaucé au-delà de mes espérances.
Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état.
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises.
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée
et honorée. Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort. Amen

Cœur de Jésus brûlant d’amour, embrase-nous par ton Esprit.
Que nos cœurs soient semblables au tien, que nous brûlions de charité.

- Chant quand Père entre-

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

- après la bénédiction-

1. Par toute la terre il nous envoie, Témoigner de son Amour.
Proclamer son Nom et son Salut, Dans la force de l’Esprit !
Car nos yeux ont vu et reconnu, Le Sauveur ressuscité,
Le Saint d’Israël, né de Marie, Fils de Dieu qui donne vie !

Criez de joie, Christ est ressuscité !
Il nous envoie annoncer la vérité !
Criez de joie, brûlez de son amour,
Car il est là, avec nous pour toujours !

2. Par sa vie donnée, son sang versé,
Il a racheté nos vies,
Il détruit les portes des enfers,
Il nous sauve du péché.
À tout homme il offre le Salut,
Don gratuit de son Amour ;
Vivons dans sa gloire et sa clarté,
Maintenant et à jamais !

3. Pour porter la joie Il nous envoie,
Messagers de son Salut !
Pauvres serviteurs qu’il a choisis,
Consacrés pour l’annoncer !
Que nos lèvres chantent sa bonté,
La splendeur de son dessein,
Gloire à notre Dieu, Roi tout puissant,
Éternel est son amour !

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10