Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »
Article mis en ligne le 11 mai 2017
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement à l’église toute la matinée du vendredi. Bénédiction du Saint Sacrement à 11h30. Il manque des « adorateurs » entre 09h00 et 10h30.

N’hésitons pas à venir prier et consacrer un moment pour rendre grâce au Seigneur !

Jésus nous dit : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie,
personne ne va vers le Père sans passer par moi ».

- Traçons sur nous le signe de la croix-

Comme tous les vendredis,
nous sommes rassemblés pour la louange et la prière,
c’est dans une confiance renouvelée
qu’ensemble nous nous offrons au Seigneur.

1. Tu as voulu des enfants unis, qu’il en soit ainsi
Un jardin de paix pour Ta famille, qu’il en soit ainsi
Et nous voilà tous ensemble, Prêts à faire Ta volonté ;
S’il est vrai qu’on Te ressemble, Donne-nous Ta sainteté.

2. Tu as voulu des enfants heureux, qu’il en soit ainsi
Un amour sincère au fond des yeux, qu’il en soit ainsi
Nous ne sommes pas capables, Donne-nous de nous aimer ;
Que nos vies soient acceptables Selon Tes desseins parfaits.

Et nous serons enfin ce temple, ce palais où Tu demeures,
Où Ton cœur de Père nous comble de Sa grâce.
Et nous serons enfin l’épouse que Ton amour a choisie :
Le parfum de Ta vie … Qu’il en soit ainsi !

3. Tu as voulu Ton trône établi, qu’il en soit ainsi
Et ton règne sur tout le pays, qu’il en soit ainsi
Nous irons dans Ta confiance, Enflammés de Ton Esprit ;
Proclamer dans Ta puissance Le salut de Jésus-Christ !

Oui Seigneur, Merci pour ta présence dans nos vies,
tu nous appelles au bonheur
mais tu sais que souvent nous ne sommes pas capables de nous aimer.
Nous reconnaissons que nos divisions blessent ton projet d’amour en nous.
Donne-nous la force du pardon pour que l’unité règne dans nos cœurs.
Toi qui es le Chemin, la Vérité et la Vie…
Prends pitié de nous Seigneur...

O Seigneur notre ami, tu appelles au bonheur
O Seigneur notre ami, tu connais notre cœur
Pour nos manques d’amour, pour nos manques de Foi
Seigneur, Seigneur prends pitié (bis)

Toi le Christ, Toi qui viens pour ceux qui sont tombés
Tu viens tendre la main et jamais condamner
Pour nos méchancetés et pour tous nos faux pas
O Christ, O Christ prends pitié (bis)

O Seigneur de la vie, tu veux nous envoyer
Dans le vent de l’Esprit, pour semer l’amitié
Viens éloigner le mal, effacer nos péchés
Seigneur, Seigneur prends pitié (bis)

Envoie ton Esprit Saint sur nous tous ici présents…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, Sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, Lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, Désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

Merci Seigneur pour ton amour,
Que tout se passe pour nous selon ta volonté !

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)
À pleine voix, louons le Seigneur,
Que règne en nos cœurs celui qui est la vie.
Ouvrez les yeux, le Royaume est là ; Jésus nous appelle.
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (14, 1-12)
« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie »
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ? Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi. Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? » Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. » – Acclamons la Parole de Dieu.

- Méditation-
L’Evangile d’aujourd’hui se situe le Jeudi Saint, à la fin du dernier repas de Jésus, avant son arrestation. Les disciples profitent des derniers instants pour poser à Jésus des questions qui les inquiètent, des questions sur ce qui va se passer, le comment, la suite, son lien avec Dieu le Père.
On comprend l’anxiété qui tenaille les cœurs et les pensées des disciples. Jésus va être crucifié. Nous aussi dans nos vies, des peurs, des angoisses s’abattent sur nous : l’avenir incertain, le chômage, la vieillesse, la maladie, les violences, la faim, les injustices, les divisions dans l’Eglise.
Jésus répond, rassure, remonte le moral de ses amis et nous dit comme à ses amis : « Ne soyez donc pas bouleversés » ; « Vous croyez en Dieu, croyez en moi » ; « Là où je suis, vous y serez vous aussi ».
A ses amis angoissés, Jésus leur demande de tourner leur regard dans une unique direction : la Foi.
La paix profonde de Jésus, la paix qui habite le cœur des croyants, celle qui surpasse toute peur, ne s’appuie pas sur l’humain mais sur Dieu.
L’humanité s’en va vers « là où » est Jésus. L’Homme est programmé pour devenir comme Dieu.
On comprend qu’il dise « Que votre cœur ne soit pas bouleversé ».
Moi, dit Jésus « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie. Personne ne va vers le Père sans passer par moi ».
Pour Jésus, l’horizon n’est jamais désespérant.
Pour le croyant, la vie n’est pas absurde, la vie a un sens.
Jésus ouvre le chemin. Avec Jésus, et avec lui seul, un chemin existe, qui ne conduit pas à ta tombe mais vers « la maison du Père », vers le bonheur sans fin.
Pour nous expliquer comment Dieu nous aime, Jésus compare l’amour de son Père à une grande maison. Cette maison est ouverte pour ceux qui arrivent avec un cœur sincère, pour ceux qui ont la charité pour ses frères, pour ceux qui cherchent des solutions pour la paix, la justice, le bien commun.
Seul Jésus, Fils de Dieu peut nous conduire jusqu’à son Père ; nous pouvons suivre ses pas pour apprendre à aimer Dieu en vérité. Voilà pourquoi il dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », « Qui m’a vu a vu le Père », « Je suis dans le Père et le Père est en moi », « Je pars vers le Père ».
Que notre cœur devienne la maison de Dieu, le temple de l’amour !
Jésus est le chemin qui conduit au Père et en même temps, il est dans le Père. Jésus est bien un homme, mais un homme rempli de Dieu, un homme Dieu. Un homme équilibré, humble, sans orgueil, sans ambition, un serviteur ordinaire qui offre son corps, sa vie pour nous sauver.
Oui vraiment, dit Jésus, je vous le dis « Celui qui croit en moi accomplira les mêmes œuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père ».
Que ton amour Seigneur Jésus soit sur nous comme notre espoir est en toi !
Que chacun trouve sa joie dans le service des uns et des autres !
Que Dieu prenne toujours soin des jeunes, des hommes et des femmes, des enfants, qu’il aime infiniment !

Maître, montre-nous le Père / Maître, où est le chemin ?
Maître, montre-nous le Père / Cela nous suffit.

1. Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie / Qui me voit, voit le Père,
Et qui me connaît, connaît aussi le Père / Et déjà vous l’avez vu !

2. Depuis si longtemps que je suis avec vous, / Et vous ne croyez pas.
Je suis dans le Père et le Père est en moi ; Qui me voit, voit le Père !

3. Les paroles que je dis viennent du Père, / Et le Père en moi demeure.
Je suis dans le Père et le Père est en moi ; Ayez foi en ses œuvres !

4. Qui croit en moi lui aussi accomplira / Ce que j’ai accompli.
Et vous ferez même de plus grandes œuvres, Car je vais vers le Père !

5. Tout ce que vous demanderez en mon Nom, Dieu vous le donnera.
Il vous enverra l’Esprit de Vérité, Défenseur à jamais !

6. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole / Et mon Père l’aimera.
Chez lui, nous établirons notre demeure, Je vous laisse ma paix !

Adorez-le, bénissez-le !
Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le !
Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1. Aujourd’hui, approchez-vous de Lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

2. D’un seul cœur, louez votre Seigneur,
Que son amour transforme votre vie.

O mon Dieu, que J’adore,
Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement. 
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère, 
je T’offre toutes les souffrances du monde et plus particulièrement 
celles de ton Eglise en détresse. 
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés. 
Essuie les larmes de ceux qui pleurent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit. 
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés. 
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix,
nous a révélé Ton Amour, Regarde avec tendresse
Tous Tes enfants et écoute leurs prières.

Bien avant le chant qui créa l’univers
Bien avant l’Esprit qui planait sur la Terre
Bien avant que tu me formes de la poussière
Tu rêvais du jour où Tu pourrais m’aimer

Bien avant les premiers battements de mon cœur
Bien avant que je m’éveille à Ta douceur
Bien avant mes doutes, mes joies et mes douleurs
Tu rêvais du jour où je pourrais T’aimer (bis)

Abba Père, je suis à Toi (4fois)

Bien avant que Jésus marche sur la Terre
Bien avant le Fils qui nous montre le Père
Bien avant que les cieux sur moi soient ouverts
Tu rêvais du jour où Tu pourrais m’aimer

Bien avant que mon péché brise Ton cœur
Bien avant que coulent le sang et la sueur
Bien avant les clous, le froid, et la douleur
Tu rêvais du jour ou je pourrais T’aimer (bis)

Abba Père, je suis émerveillé
Saisi par l’immensité de Ton amour pour moi
Abba Père, si grande est ta tendresse
Ton cœur est grand ouvert, et je viens plonger dans Tes bras.

Cette année des foules vont se rendre à Fatima pour célébrer
le centenaire des apparitions de la Vierge Marie aux deux petits bergers.
Le pape François se rendra lui-même au Portugal
pour canoniser les enfants voyants de Fatima. 
Ce centenaire des apparitions de Fatima
vient raviver la foi et l’esprit missionnaire des chrétiens,
la prière pour la paix dans le monde et la dévotion mariale du Rosaire. 
Puissions-nous ouvrir notre cœur
aux grâces que Dieu veut répandre sur son Église.

-Ensemble prions-

Mon Dieu je crois, j’adore, j’espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas,
qui n’espèrent pas, qui n’adorent pas et qui ne vous aiment pas.
Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit,
je vous adore profondément et je vous offre les très précieux
Corps, Sang, Âme et Divinité de notre Seigneur Jésus-Christ,
présent dans tous les Tabernacles du monde,
en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences,
blasphèmes et oublis par lesquels Il est lui même offensé.
Par les mérites infinis de son Cœur Sacré et du Cœur Immaculé de Marie,
je vous demande la conversion des pauvres pêcheurs,
la paix dans le monde entier et notre propre conversion. Amen.

Je te salue Marie comblée de grâce
Le Seigneur est avec toi
Tu es bénie Marie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni

Sainte Marie, Mère de Dieu
Oh prie pour nous, pauvres pécheurs
Dès maintenant et jusqu’à l’heure
De notre mort AMEN

Ave Maria (x9)

O Seigneur, dans ce jour qui fleurit 
Je voudrais t’offrir, du plus profond de moi 
Ce monde qui s’éveille, le souffle de la vie, 
Le bonheur de marcher avec toi, aujourd’hui.
 
 

1- Que ma vie entre tes mains soit belle
Comme un bouquet de fleurs ouvertes à ton soleil, 
Même si parfois, je serre aussi les poings
O mon Dieu reste là près de moi sur le chemin.

2- Que mon cœur entre tes mains apprenne
A aimer plus fort d’un amour qui entraîne,
Même si c’est dur, d’apprendre à aimer
Aide-moi à grandir, à vivre, à inventer.

3- Qu’aujourd’hui, entre tes mains fleurisse
En chansons, en regards, en voix et en sourires,
Et même la peine, le chagrin, la souffrance,
Je veux te les offrir en cadeau d’espérance.

- après la bénédiction-

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

Tu as porté celui qui porte tout
Notre sauveur en ton sein a pris chair,
Porte du ciel, Reine de l’univers,
Ô Marie, nous te saluons !

Par amour, ton Dieu t’a choisie, Vierge bénie.
Le Seigneur exulte pour toi, tu es sa joie !

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10