Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "avec les enfants"
Article mis en ligne le 20 juillet 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis à la paroisse du Moufia, un temps d’adoration est proposé aux paroissiens :
de 7h00 à 10h30 : adoration silencieuse
de 10h30 à 11h30 : une animation est proposée par les adorateurs suivie de la bénédiction du Saint Sacrement

Pendant les vacances, les enfants sont invités à adorer Jésus dans le Saint Sacrement silencieusement jusqu’à 10h30 ou pendant l’animation de 10h30.

Voici le déroulement animé de ce vendredi 21 juillet 2017.

Bonjour à tous !
Traçons sur nous le signe de la croix

Comme c’est les vacances, aujourd’hui, nous accueillons les enfants qui ont bien voulu accompagné leur parents pour adorer Jésus dans le très Saint Sacrement
Jésus nous dit : « Laissez venir à moi les petits-enfants » 

(Les enfants entrent en procession en chantant, ils saluent l’autel et se placent)

Par nos bouches par nos voix, nous chantons le Dieu de la joie
Par nos bouches par nos voix, nous chantons Alléluia 
 
 

1- Nos mains sont ouvertes pour accueillir tous nos amis
Nos mains sont ouvertes en ce jour de fête
Nos mains sont ouvertes pour accueillir Dieu notre ami
Nos mains sont ouvertes aujourd’hui

2- Nos mains sont offertes pour apporter tous nos soucis
Nos mains sont offertes en ce jour de fête
Nos mains sont offertes pour apporter tout ce qui vit
Nos mains sont offertes aujourd’hui

3- Notre table est prête pour partager les fleurs les fruits
Notre table est prête en ce jour de fête
Notre table est prête pour partager le pain de vie 
Notre table est prête aujourd’hui

Jésus, aujourd’hui, nos mains sont ouvertes pour t’accueillir 
« Toi, le Pain de la Vie ».
tu t’es fait tout petit pour être présent avec ton corps et ton sang,
tout entier dans cette petite hostie exposé à notre adoration.
Mes yeux voient une hostie, un petit morceau de pain,
mais mon cœur sait que c’est Toi Jésus, qui est là, avec tout ton amour,
tu habites ce pain. 
Dans le Saint Sacrement je me nourris de ta présence, 
Jésus, Toi qui es le Pain de la Vie vient dans mon cœur 
et remplis-moi de ton amour...

-Nous pouvons nous asseoir-

Mon cœur est comme une flûte de roseau que Jésus remplit de musique,
Mon cœur est comme une flûte de roseau
Qu’il fait chanter, Alléluia ! Qu’il fait chanter, Alléluia !

Un jour, je rencontre Jésus, Il me regarde, il me sourit,
Tel que je suis, je sais qu’il m’aime,
Je suis joyeux et libre.

Oui Jésus mon cœur est comme une flûte de roseau, tu le remplis d’amour !
Seigneur, tu sais que souvent nous avons du mal à aimer, à faire la paix, 
viens nous guider, nous ne faisons pas toujours ce que tu aimes

Je n’ai pas fait ce que tu aimes, Je suis parti si loin de toi
Je n’ai pas fait ce que tu aimes, Mais je veux revenir vers toi.

1- Ma vie a parfois deux couleurs, je ne sais pas toujours aimer
Quand je suis loin de toi Seigneur, viens me chercher et me guider

2- Je veux te choisir chaque instant, décider de bien mieux t’aimer
Mon cœur apprend tout doucement, comment je vais bâtir la paix

3- Je veux accueillir ton esprit, pour grandir, et pour me changer
Le jour sort après la nuit, comme tu viens nous pardonner

Oui Jésus, je sais que tu es là pour m’aider à revenir vers toi.
Mon Dieu, nous te confions nos familles, 
toutes les familles qui ont besoin de toi
Particulièrement les personnes qui sont seules, 
les personnes âgées abandonnées par leur famille, 
les enfants qui ne te connaissent pas et ceux qui souffrent…
Nous te confions aussi les malades donne-leur la santé.
Nous te confions tous les enfants qui sont en vacances...
Nous te confions les paroissiens du Moufia, 
Père David, et Père Bernardin, nous te confions les religieuses…
Nous te confions aussi le Pape François, 
Monseigneur Gilbert Aubry, tous les prêtres et tous ceux qui te servent.
Seigneur, donne un rayon de ta lumière à mes parents à mes amis…

Donne un rayon de ta lumière à mes parents à mes amis
Elle est très simple la prière que je viens t’offrir aujourd’hui

1- Ils ont besoin de toi, Seigneur, car ils sont fâchés.
Ils ont besoin de toi, Seigneur, donne-leur la paix.

2- Ils ont besoin de toi, Seigneur, car ils sont malades
Ils ont besoin de toi, Seigneur, donne-leur la santé.

3- Ils ont besoin de toi, Seigneur, dans leur nouvelle mission 
Ils ont besoin de toi, Seigneur, reste à leurs côtés.

PAROLE

Alléluia mon cœur est dans la joie
Alléluia je chante pour toi
(bis)
Vers toi, j’élève les mains Alléluia, Alléluia !
Pour toi, je frappe des mains, Alléluia, alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (13, 24-43)
« Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson »
En ce temps-là, Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla. Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?” Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?” Il répond : “Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.” »
Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. » Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole, accomplissant ainsi la parole du prophète : J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde. Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » Acclamons la parole de Dieu !

Sur les chemins du monde, le Seigneur a semé le bon grain
Et dans le cœur des hommes, il viendra récolter sa moisson.

Ne ferme pas l’oreille / Ne ferme pas ton cœur.
Ecoute le Seigneur, ton blé mûrira.

-Méditation-
Pour parler de Dieu et de son Royaume, Jésus utilise des paraboles, des histoires, qui nous aident à découvrir la présence de Dieu dans nos vies.
Etonnante parabole que nous venons d’entendre, qui nous entraîne dans la campagne et dans les champs. Jésus compare le Royaume des Cieux à un semeur qui attend la moisson. Mais au milieu des blés, l’ivraie, la (mauvaise herbe -qui dérange-) a poussé. Que faire ? L’enlever tout de suite ? Non ; avoir plutôt la patience d’attendre la moisson pour séparer les épis de blé des mauvaises herbes. Les paysans travaillaient comme cela du temps de Jésus.
Savez-vous que, en fait, le bon grain et l’ivraie, c’est notre propre cœur dans lequel se mélangent le bien et le mal, le bon et le moins bon ? En chacun de nous il y a du bon grain et de l’ivraie. Avez-vous remarqué l’énorme différence entre le bien et le mal ? Le bien est semé en plein jour, le mal est semé de nuit. L’ennemi, Satan, profite d’un moment d’inattention des gens pour agir, pour répandre la mauvaise herbe, celle qui dérange.
Avec cette parabole, Jésus nous invite à la patience. Le temps de Dieu n’est pas le temps des hommes. La moisson dans la Bible est le symbole du jugement dernier à la fin des temps. Le moissonneur c’est Dieu, un Dieu patient, miséricordieux qui donne à l’homme le temps de faire le tri, de mettre de l’ordre dans son cœur car le bon grain et l’ivraie ne fait pas bon ménage dans notre vie. Comme Dieu qui est le moissonneur, patient et bon, ayons nous aussi une grande bonté, du respect, pour les pécheurs et les méchants, pour la part de bien qui est en eux et pour la possibilité d’une heureuse conversion. Habituons-nous à voir le bon dans l’humanité ; ne jugeons pas l’autre trop vite. Laissons l’Esprit convertir nos cœurs, nous rendre patients et bienveillants envers nos semblables. Ne laissons pas la mauvaise herbe envahir notre cœur. Dieu regarde toujours ce qu’il y a de meilleur en nous.
Et, lorsque Jésus compare le royaume des cieux à une petite graine de moutarde, au levain, c’est pour nous démontrer que d’une toute petite graine jaillira un bel arbre si on a la patience d’attendre ; comme le peu de levain mêlé à une grande quantité de farine, qui fera lever la pâte, le levain, c’est la « puissance cachée de vie » quand Dieu sera tout en tous à la fin des temps ; quand toute la pâte humaine aura été soulevée par le levain de l’Evangile et sera habitée par la vie divine.
Laissons Jésus lui-même expliquer la parabole de l’ivraie dans le champ. Revenons à l’Evangile.
« Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ; ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
Jésus ne veut pas nous faire peur, il utilise les images de son époque. Ces images signifient la destruction de tout mal à la fin des temps. Comment cela se fera-t-il ? C’est le mystère non révélé. Ce qui est sûr, c’est que Dieu a envoyé Jésus sauver tous les pécheurs. Jésus a donné sa vie pour toute l’humanité.
Rappelons-nous aussi que le moissonneur c’est Dieu, un Dieu plein de patience, de bonté, d’amour, d’indulgence, qui attend que le pécheur revienne vers lui et qui pardonne sans condition.
Car notre Dieu a horreur du péché, mais il aime l’homme pécheur. Et Jésus est venu réconcilier l’humanité avec Dieu.
Faisons nôtre cette belle prière entendue régulièrement à la messe :
« Je vous laisse la Paix, je vous donne ma Paix, ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Eglise ; pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix et conduis-la vers l’unité parfaite. Toi qui règnes pour les siècles des siècles ». Amen

-ADORATION-

Adorez-le, bénissez-le ! 
Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! 
Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

Aujourd’hui, approchez-vous de Lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Quand le jour se lève, je sais que je vais vivre ce jour avec toi… 
Quand le jour s’achève, je sais que la nuit tu seras toujours prés de moi… 
A chaque instant, je sais que tu es en moi et que je suis en toi. 
Ainsi toute ma vie se passe avec toi… 
Jésus, Toi qui es dans cette Hostie,
tu es ma vie, ma joie dans ta splendeur cachée, nous t’adorons !
Fermons les yeux …

-silence-

Quand je ferme les yeux, je peux allumer mon cœur
Quand je ferme les yeux, je peux voir, Seigneur
Ta lumière, même dans le noir (bis)

1. Mes yeux sont fermés, pourtant je ne dors pas.
Je pense juste à Toi. (bis)

2. Mes yeux sont fermés, j’entends mon cœur qui bat,
Je pense juste à Toi. (bis)

3. Mes yeux sont fermés, je te parle tout bas. 
Je pense juste à Toi. (bis)

-silence-

Mon Dieu, Merci pour ta présence dans ma vie…
Je t’adore et je t’aime
Ecoute ma louange monter vers toi, Ecoute ce chant d’Amour :

Je suis né pour te louer,
Je suis né pour glorifier ton nom
En toutes circonstances,
Apprendre à te dire merci.
Je suis né pour t’aimer,
Je suis né pour t’adorer, mon Dieu,
Obéir à ta voix,
Je suis fait pour toi.

PRIERE DE L’ANGE
Mon Dieu je crois, j’adore, j’espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas,
qui n’espèrent pas, qui n’adorent pas et qui ne vous aiment pas.
Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit,
je vous adore profondément et je vous offre les très précieux
Corps, Sang, Âme et Divinité de notre Seigneur Jésus-Christ,
présent dans tous les Tabernacles du monde,
en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences,
blasphèmes et oublis par lesquels Il est lui même offensé.
Par les mérites infinis de son Cœur Sacré et du Cœur Immaculé de Marie,
je vous demande la conversion des pauvres pêcheurs,
la paix dans le monde entier et notre propre conversion. Amen.

LITANIE
Dieu soit béni.
Béni soit son saint nom.
Béni soit Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme.
Béni soit le Nom de Jésus.
Béni soit son Sacré-Cœur.
Béni soit son précieux sang.
Béni soit Jésus dans le Saint Sacrement de l’autel,
Bénie soit l’auguste Mère de Dieu, La très Sainte Vierge Marie.
Bénie soit sa sainte et Immaculée Conception.
Bénie soit sa glorieuse Assomption,
Béni soit le nom de Marie Vierge et mère.
Béni soit saint Joseph, Son très chaste Époux.
Béni soit Dieu dans ses Anges et dans ses Saints.
Seigneur, donnez-nous de nombreux et saints prêtres,
Seigneur, donnez-nous de nombreuses et saintes vocations,
Seigneur, prenez des jeunes de chez nous pour en faire des prêtres.
Seigneur, donnez-nous des religieux et des religieuses.
Seigneur, donnez-nous des laïcs engagés.
Seigneur, donnez-nous de nombreux et saints foyers chrétiens.
Seigneur, bénissez nos familles.

Prions
Seigneur Jésus, dans un admirable sacrement,
tu nous as laissé le Mémorial de ta Passion.
Accorde-nous la grâce d’adorer la présence cachée
de ton Corps et de ton Sang avec assez de foi pour sentir continuellement
en nous les effets de ta Rédemption.
O toi qui vis et règnes éternellement. Amen

Prière de Bénédiction
Que le Seigneur nous bénisse et nous garde !
Au nom du Père, du fils et du Saint-Esprit. Amen !

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
Depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

Chant final

Si tu as de la foi aussi gros qu’un grain de moutarde
Comme l’a dit notre Seigneur
(bis)
Tu pourras dire à la montagne déplace-toi, déplace-toi...
Tu pourras dire à la montagne déplace-toi, déplace-toi…
et la montagne se déplacera, se déplacera, se déplacera (bis)
Descend, descend, Esprit de Sainteté (bis)

Allons semer (bis)
Les grains de joie (bis)
Les grains d’amour (bis)
qui fleuriront dans nos maisons

Les parents nous sont donnés, cadeau et don de Dieu,
Frères et Sœurs nous sont donnés, cadeau et don de Dieu,
Les amis nous sont donnés, cadeau et don de Dieu,
Les enfants nous sont donnés, merci à notre Dieu.

La vierge Marie nous ait donné, cadeau et don de Dieu
Les apôtres nous sont donnés cadeau et don de Dieu,
Les Saints nous sont donnés cadeau et don de Dieu,
Les prêtres nous sont donnés, merci à notre Dieu.

Un Messie nous ait donné, cadeau et don de Dieu,
Un Sauveur nous ait donné, cadeau et don de Dieu
L’Esprit Saint nous ait donné, cadeau et don de Dieu
L’adoration nous ait donné Merci à notre Dieu

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10