Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement
Article mis en ligne le 17 août 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !
de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

Venez, adorons le Seigneur,
Venez et chantons notre joie, 
Pour le Dieu de notre salut. (bis)

1. Avançons devant lui avec des chants de louanges, 
Faisons retentir pour lui l’acclamation,
Que jaillissent en nos cœurs des hymnes d’allégresse. (2x)

2. Venez, prosternons-nous humblement devant sa face,
A genoux devant le Dieu qui nous a faits,
Car c’est lui notre Dieu et nous sommes son peuple. (2x)

3. Ecoutez, aujourd’hui la voix de Dieu nous appelle,
Ne détournons pas nos cœurs de son amour,
Entrons dans son repos et goûtons sa présence. (2x)

Venez Adorons le Seigneur en traçant sur nous le signe de la Croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen

Cette semaine nous avons fêté l’Assomption de la Vierge Marie.
La Sainte vierge fut ainsi « enlevée au ciel » en corps et en âme.
Mardi dernier, 15 août, l’Église a célébré l’Assomption,
fête d’espérance manifestant que la Bienheureuse Vierge Marie,
au terme de sa vie terrestre, a été élevée à la gloire du ciel.
Marie nous ouvre ainsi le chemin de notre vocation éternelle auprès
du Seigneur Tout-Puissant. Confiants en sa bienveillance, nous pouvons
confier à Marie notre cœur d’enfant pour qu’elle le remplisse de cet Amour
qui vaincra toute mort le jour de notre assomption. 
Ensemble nous chantons

Marie dans la gloire du ciel, Marie habillée de soleil
Marie dans la gloire de Dieu, chante-nous ses merveilles.

Marie sur l’autre rive, déjà tu nous devances
Déjà pour nous tu danses
La joie qui nous captive, nous captive.

Oui Marie, chante-nous ses merveilles.
Sois à nos côtés Sainte vierge en ce temps d’adoration
intercède pour nous auprès de ton fils,
Toi qui es si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie...

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’ Il est notre ami.

3.- Parle-Lui de nos choix, de nos “tant mieux”, de nos “ tant pis”,
De ce regard, soudain, qui nous trahit.
De ces moments d’ennui, et de tous nos soucis,
Peut-être entendra-t-Il ainsi nos cris.

-silence-

Seigneur envoie ton Esprit Saint sur nous tous ici présents…
Sur tous les enfants qui ont repris le chemin de l’école et le corps enseignants…

Envoie ton Esprit Saint, ton feu d’amour divin
Déploie ton cœur et viens nous sauver
Délivre-nous de nous, délivre-nous de tout
Ce qui refuse en nous de t’aimer

Du sang de ton Agneau déverse en nous le flot
Des abondantes eaux de ton pardon
Viens inonder nos vies, restaure-nous, guéris Ton Église (notre monde)

Reçois de nous Seigneur, le chant de notre cœur
Du lieu où tu demeures, réponds-nous
Par plus d’amour encore, plus puissant et plus fort
Viens sanctifier ton corps, parle-nous

Merci Seigneur pour le don de ton amour

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole

Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuia,
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuia

Nous te louons, nous t’acclamons, Jésus vivant, Toi le Ressuscité
Nous te louons, nous t’acclamons, Verbe de vie, la Parole incarnée

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (15, 21-28)

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie. Acclamons la Parole de Dieu.
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuia,
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluuia

-Méditation-
Jésus, comme tout être humain qui a besoin de repos, de calme loin des foules, se retire dans la région de Tyr et Sidon, un territoire païen, hors des frontières d’Israël. Et voici qu’une Cananéenne, une non-juive, une païenne, ose lui demander de l’aide pour la guérison de sa fille. « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Cette femme, qui connaît la renommée de Jésus, engage toutes ses forces pour attirer son attention.
Ce qui surprend, c’est l’attitude de Jésus : il ne répond rien à la prière de la pauvre dame.
Où donc est l’homme Jésus accueillant, à l’écoute, miséricordieux, l’homme des béatitudes ?
Attention, amis adorateurs, ne nous trompons pas sur l’attitude de Jésus : Jésus est venu pour le peuple d’Israël ; or, là, il est en terre étrangère.
Que faire ? L’appel de cette maman pourrait laisser Jésus insensible, mais le dialogue qui s’instaure entre eux change la donne : l’humilité et la ténacité qui habitent la foi profonde de cette Cananéenne (qui n’hésite pas à se comparer aux petits chiens ramassant les miettes de la table - les non-juifs, les païens qui n’ont pas droit au salut) font changer Jésus d’avis. Ainsi, contre sa propre tradition, contre les disciples énervés, contre sa première réaction, Jésus rejoint la femme païenne et brise tout ce qui l’empêchait de rejoindre l’humanité toute entière.
Cet Evangile dévoile la pleine humanité de Jésus (un homme qui hésite, qui doute, qui change d’avis face à l’insistance de cette étrangère).
L’Evangile nous montre que l’amour et la foi viennent à bout de toutes les difficultés.
Par amour pour sa fille malade, cette maman crie, supplie, insiste, dérange les apôtres, fait tout pour attirer l’attention de Jésus. Et Jésus est touché au plus profond par la force de la foi de cette femme non-juive. Elle a tellement confiance en Jésus qu’elle lui dit qu’une miette de son amour suffira pour guérir sa fille. Quelle grandeur d’âme ! Quelle confiance démesurée ! Quelle foi profonde !
Jésus écoute et exauce la prière de cette étrangère. « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » « Et, à l’heure même, sa fille fut guérie. »
Voilà où ce récit voulait en venir. Nous faire comprendre qu’une grande espérance s’ouvre pour tous les hommes par la foi de cette païenne.
Désormais, le message et le salut de Jésus sont destinés à tous les hommes et non pas seulement aux brebis perdues d’Israël.
Toi, adorateur, toi qui es face à Jésus vivant, présent là avec toi, pense à quelqu’un qui a besoin de l’amour de Dieu et dis « Seigneur, prends pitié de X, Y, ! Il, elle, a besoin de ton amour, soutiens-le, la » (Silence).
Frères et sœurs, le Seigneur vient délivrer l’humanité toute entière du mal, du péché. En toute confiance, tournons-nous vers Jésus qui se laisse toucher, émerveiller par la foi et le cri d’une pauvre étrangère.
Combien plus à nous qui sommes ses frères et sœurs, Jésus entendra nos cris, nos supplications, nos demandes, nos prières !
Osons ces cris, osons cette foi et nous recevrons au centuple.
Seigneur Dieu de miséricorde, prends pitié de nous, viens à notre secours, pardonne-nous, guéris-nous, nous t’en supplions.

À genoux, devant toi, je ne peux rien t’apporter d’autre que moi.
À genoux devant toi, les yeux clos mais le cœur ouvert à ta voix.

Quand tout ce qu’il me reste c’est la certitude que tu es mort pour moi
Alors mon cœur soudain s’élève
Quand ton amour vient me toucher
Et je regarde à la croix, et je te vois à la croix.
Ma vie retrouve un sens quand je me tiens à genoux devant toi. 
 
 

À genoux, devant toi, je ne veux rien espérer d’autre que toi.
À genoux devant toi, quand mon âme ne fait que gémir après toi.

-silence-

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère, 
Je T’offre toutes les souffrances du monde et plus particulièrement 
celles de ton Eglise en détresse. Nous te supplions de rassembler, 
par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé. 
Nous Te prions pour la paix dans le monde,
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent. Donne la lumière et l’Espérance 
à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit, Accorde la fidélité et 
la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix, nous a révélé
Ton Amour, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières...

1- Je m’abandonne de toute mon âme
Toi qui connais si bien mon cœur ce qui me trouble et me fait peur
Je Te le donne, Te l’abandonne
Je remets tout entre Tes mains que s’éclaire enfin mon chemin

Pour que Tout en moi puisse Te glorifier
Qu’aucune faiblesse ne vienne T’attrister
Je remets tout entre Tes mains mon Divin Potier

2- Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout désir devienne Tien que de moi il ne reste rien
Rien que Te plaire, Te satisfaire
Que tout mon cœur Te soit contrit que je sois intègre dans ma vie

3- Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout mon être soit désormais de Ta gloire le seul reflet
Voici mon cœur, voici mon âme que je sente Ta main sur moi
Me façonner comme autrefois

-silence-

1. Doux Jésus agneau vainqueur / Sois le maître de mon cœur,
Emplis-moi de ta douceur, / Tu es mon Roi mon Sauveur.
Mon seigneur et mon Dieu (4x)

2. Esprit Saint consolateur, Tu me guides et me libères.
Répands ton feu dans mon cœur, Qu’il soit ma vie ma prière.
Mon seigneur et mon Dieu (4x)

3. Père des pauvres et des petits, Mon rempart, mon seul abri,
Prends-moi dans ta main Seigneur, Garde-moi près de ton cœur
Mon seigneur et mon Dieu (4x)

Merveilleux Sauveur brille en moi
Oh !! Divin Seigneur guéris moi
prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en Toi

Rappelle moi que tu bénis ma vie
Rappelle moi cette chance
Enseigne moi, apprends moi à sourire
A T’aimer comme un enfant

Je place ma vie en toi c’est certain
Je pose mon cœur en tes mains
Je redis oui … tu es mon chemin
Pour aujourd’hui et demain

Merveilleux sauveur brille en moi
Oh !! Divin Seigneur guéris moi
Prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en toi

Rappelle moi ce qui est dans mon cœur
Rappelle moi les merveilles
que par ta main tu déposes à chaque heure
pour m’élever jusqu’au ciel

Merci d’un cœur reconnaissant, Merci au Seigneur trois fois saint,
Merci car il a donné Jésus-Christ, son Fils. (bis)

Maintenant, le faible dit : "je suis fort", Le pauvre dit : "je suis riche",
Dieu a fait de grandes choses pour nous. (bis)
Merci !

Bientôt le groupe de louange "Hopen" viendra à la Réunion préparons-nous à les accueillir en chantant :

1. Nous sommes un peuple qui se lève.
Nous sommes une Église qui s’éveille.
Nous sommes tournés vers l’Éternel.
Nous sommes unis par Son appel.

Sa croix nous donne la Vie.
Sa voix nous réunit.
C’est la foi qui nous conduit.
C’est Sa joie qui donne envie d’exister
Par Lui, avec Lui, en Lui aujourd’hui.
A Dieu, tout puissant, uni en l’Esprit.

2. Nous sommes toute une génération.
Nous sommes réunis en Son nom.
Nous sommes debout, nous proclamons.
Nous sommes ici, nous Le chantons.

Alléluia, Chantons gloire à Dieu…
Célébrons Sa gloire en tout lieu...
Il nous envoie vivre de Son feu…
Proclamer qu’Il est victorieux
Chantez, Louez, Acclamez Dieu ! Lançons ensemble un cri de joie !
Sautez, dansez avec les cieux dans la cadence, pour notre Roi.

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10