Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "suivre Jésus"
Article mis en ligne le 31 août 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

"Se laisser séduire par Jésus"
Qu’il est beau d’entendre des paroles prononcées entre amoureux :
Et comme il est émouvant d’écouter des époux dire
qu’ils n’ont jamais cessé de se séduire l’un l’autre
après nombre d’années de mariage !
Notre foi aussi se nourrit de ce lien de séduction réciproque
avec la personne de Jésus.
C’est là que notre relation au Christ devient plus vivante.
Elle ne se contente pas de valeurs humaines de qualité.
La séduction précède la vie à deux et l’intimité de la relation.
En amour, comme en amitié, le cœur est dévoré par un feu brûlant.
Et si c’était le défi pour cette nouvelle année scolaire qui commence ?
Venez, adorons le Seigneur.

Venez, adorons le Seigneur,
Venez et chantons notre joie, 
Pour le Dieu de notre salut.
(bis)

1. Avançons devant lui avec des chants de louanges, 
Faisons retentir pour lui l’acclamation,
Que jaillissent en nos cœurs des hymnes d’allégresse. (bis)

2. Venez, prosternons-nous humblement devant sa face,
A genoux devant le Dieu qui nous a faits,
Car c’est lui notre Dieu et nous sommes son peuple. (bis)

3. Ecoutez, aujourd’hui la voix de Dieu nous appelle,
Ne détournons pas nos cœurs de son amour,
Entrons dans son repos et goûtons sa présence. (bis)

Traçons sur nous le signe de la croix

Si nous nous laissons séduire par le Christ et que nous osons le suivre,
il nous ouvrira un chemin de vie.

Nous pouvons nous asseoir

Je suivrai mon Seigneur et mon Maître
Sans jamais m’éloigner de ses pas
Sans que rien ici-bas ne m’arrête
Et sans rien que le chant de sa voix

Je vivrai de bonheur et de grâce
De l’amour que son cœur m’a donné
Et que rien ici-bas ne l’efface
C’est le vœu de mon âme assoiffée

Un seul instant auprès de toi
Vaut bien les heures et la route
Tout, pour autant que ce soit toi
Qui m’accompagne au parvis de ta joie

Jésus nous dit dans l’évangile de ce dimanche :
« Si quelqu’un veut marcher à ma suite qu’il renonce à lui-même,
qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »
Dieu Tout-puissant de qui vient tout don parfait, enracine en nos cœurs l’amour
de ton nom ; resserre nos liens avec toi, pour développer ce qui est bon en nous ; veille sur nous avec sollicitude, pour protéger ce que tu as fait grandir. Amen.

Merveilleux Sauveur brille en moi
Oh !! Divin Seigneur guéris moi
Prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en Toi

Rappelle moi que tu bénis ma vie / Rappelle-moi cette chance
Enseigne-moi, apprends-moi à sourire / A T’aimer comme un enfant

Je place ma vie en toi c’est certain / Je pose mon cœur en tes mains
Je redis oui … tu es mon chemin / Pour aujourd’hui et demain
Merveilleux sauveur brille en moi
Oh !! Divin Seigneur guéris moi
Prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en toi
Rappelle moi ce qui est dans mon cœur / Rappelle moi les merveilles
Que par ta main tu déposes à chaque heure / Pour m’élever jusqu’au ciel

-silence-

Oui, Seigneur, j’ai confiance en toi,
il est bon de te rendre grâce, de te louer chaque jour,
chaque nuit en tout temps en tout lieu. Nous voulons faire de notre vie une
louange perpétuelle une action de grâce incessante, Seigneur, dans les bons et les mauvais moments nous voulons te louer tout est grâce Seigneur, tout est
donné par toi Seigneur, apprends-nous à vivre en Toi chaque évènement Jésus.
Apprends-nous à te prier, à invoquer ton nom à élever les mains vers ton nom.

Dieu tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube, mon âme a soif de toi, après toi languit ma chair, terre aride, altéré sans eau, je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire, ton amour vaut mieux que la vie, tu seras la louange de mes lèvres, toute ma vie je vais te bénir, levez les mains en invoquant ton nom comme par un festin, je serai rassasié, la joie sur les lèvres, je dirai ta louange, dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler
Oui, tu es venu à mon secours alors je crie de joie à l’ombre de tes ailes,
Mon âme s’attache à toi et ta main droite, ta main droite me soutient

Envoie ton Esprit Saint / Envoie ton feu divin
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout
Fais pleuvoir ton Esprit sur ton fils repenti
J’attendrai les mains levées vers Celui qui peut tout

Ouvre les écluses des Cieux Tu règnes
Fais pleuvoir l’eau de ton Saint lieu du Ciel
Que Ton Esprit Saint souffle en ce lieu qu’il vienne
Viens Seigneur envoie sur nous ton feu

Oui Seigneur, nous croyons que tu peux tout dans nos vies,
nous croyons que tu es le Dieu de la puissance,
et nous croyons que tu es aussi le Dieu de la douceur, de la paix et de l’amour.
Bénis sois-tu, Seigneur ! Merci pour ta présence
Merci pour ta présence en chacun de nous, merci pour ta présence ici
Nous voulons te louer, te rendre gloire.
Amen ! Gloire à toi Seigneur Jésus pain de vie éternelle !

Venez louer le Seigneur, vous les nations,
Venez célébrer son nom, vous les peuples,
Car sa bonté pour nous est grande,
Sa vérité dure à toujours.
Allélu, Alléluia, Allélu, Alléluia, Allélu, Alléluia, Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (16, 21-27)

« Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même »

En ce temps-là, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. » Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. » Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
Jésus se prépare à monter à Jérusalem, lieu où la croix fut plantée, où la mort fut vaincue. Jésus prévient les disciples qu’il subira le même sort que de nombreux prophètes et que ce sont les maîtres de la loi, les anciens, les prêtres (ceux-là même qui parlent au nom de Dieu) qui le condamneront à mort.
Ainsi, Jésus a vécu des semaines et des semaines avec la pensée de sa propre mort. On peut comprendre le désarroi des disciples. Il n’est pas possible que le Messie de Dieu puisse être rejeté par les autorités religieuses et encore moins être mis à mort. Et c’est à Jérusalem que Jésus va volontairement.
Jésus, donne-nous ton courage pour affronter les situations difficiles.
Et Pierre de lui reprocher : « Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. »
Le reproche que Pierre fait à Jésus nous rappelle la tentation d’oublier que Jésus est mort sur la croix et d’attendre de Dieu qu’il se manifeste avec puissance.
Alors Jésus dit vivement à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
La brutalité même de la réponse de Jésus à Pierre manifeste combien la tentation était forte. Jésus dans toute son humanité a eu peur de souffrir (si c’est possible que ce calice s’éloigne de moi) ; tout Fils qu’il était, Jésus a été tenté de désobéir au projet de son Père. Cependant, Jésus, sachant combien il est dur d’obéir, avait sans cesse les yeux du cœur tournés vers Dieu (Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux dit Jésus). Voilà la source de la force de Jésus pour surmonter les épreuves (les yeux du cœur rivés vers Dieu qui voit les choses différemment de nous).
Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. » Des paroles étonnantes de la part de Jésus.
Toute notre vie est imprégnée d’épanouissement, de plaisir, de succès, de réussite sociale, de pouvoir, d’avoir, de liberté. « Je veux vivre ma vie », « Je veux réussir dans la vie », entendons-nous. Mais c’est une toute autre logique que Jésus propose ; la logique de la croix !
Aimer demande des efforts, car notre cœur est-il prêt à pardonner à un ennemi, à aimer fidèlement un conjoint, à continuer à servir des enfants qui semblent se moquer de nous, à garder le sens du partage quand tout nous incite à dépenser pour soi, à rester honnête dans les affaires, à continuer à venir à la messe même si parfois untel ou le prêtre nous agace … ?
Pour aimer vraiment, il faut y mettre le prix. Aimer coûte cher. Voilà le paradoxe de Jésus : il faut « perdre » pour « gagner ». Gagner quoi ? L’essentiel, ce dont on a besoin (le service, l’amour, l’utile) pour vivre la victoire.
Oui frères et sœurs, au bout du dur chemin de notre vie, la victoire, la gloire, la joie, le bonheur nous sont promis.
L’amour coûte cher, mais en vaut la peine.
Regarde la croix sur laquelle repose le Crucifié et dis : « Jésus, tu m’as donné la plus grande preuve d’amour. Merci Jésus de l’amour dont tu m’aimes. Aide-moi à aimer comme toi. »
(Et si je faisais la liste des personnes que j’ai un peu de mal à aimer en ce moment ! Je pourrais chercher ce qui est aimable en elles).

Jésus, tu es le Christ le Fils du Dieu vivant, 
Toi seul as les paroles de la vie éternelle ! 
Je te suivrai Jésus, où tu me conduiras, 
Toi seul es le chemin, la vérité et la vie.

Qui veut me suivre et être mon disciple
Doit renoncer à lui-même et au monde. 
Celui qui perd sa vie pour moi, sans fin la sauvera

- Adoration -

Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur. (bis)

Tu es Dieu et je suis à toi
Tu es Dieu, Tu es Dieu
Tu es Roi et je fléchis les genoux devant toi, O mon Roi

Tu es Saint et tu sièges en majesté, dans la gloire, dans les cieux. (bis)

Béni sois-tu, Seigneur, pour ta présence réelle et vraie dans le Très Saint Sacrement… Ta présence Seigneur me remplit de joie...tu es là…
tu m’attends…tu m’aimes...tu nous attends Tous…
Seigneur merci d’être havre de paix, de force et de consolation
pour chacun....tu nous appelles de toute la terre pour être avec toi…
pour te louer... t’aimer… t’adorer... Béni sois-tu pour le lien
fraternel et spirituel, invisible mais si profond, 
qui unit tous les adorateurs les uns avec les autres…
tu nous précèdes et tu restes avec nous...bénis-nous…
(silence)

Permets Seigneur, que nous soyons toujours plus nombreux
à t’adorer partout dans le monde. 
Aide-nous à venir souvent t’offrir nos vies.. nos cœurs...
nos joies .... nos peines....nos espérances....
nos activités et toutes nos familles, mais aussi nos frères malades,
nos villes, notre pays, notre diocèse et toute l’Eglise au creux du jour comme au cœur de la nuit.....entends nos prières....
(silence)

Remplis-nous Seigneur, d’amour, de charité, de paix et de miséricorde afin que nous demeurions en ta présence au quotidien de nos vies, 
que nous accomplissions, en toutes circonstances, ta sainte volonté......
que nous devenions des témoins selon ton cœur... 

Jésus, Jésus, à Toi mon cœur, ma vie, ce que je suis aujourd’hui.
Jésus, Jésus, Jésus.

1 - Ô Cœur doux et humble, Cœur de Jésus,
En toi, je ne crains rien, J’ai confiance en toi.

2 - Ô joie de mon âme, Amour de ma vie,
Pour toi a je veux vivre, J’ai confiance en toi.

3 - Ôo Cœur transpercé, Blessé sur la croix,
Tu me donnes ta vie, J’ai confiance en toi.

4 - Ô visage du Père, Agneau immolé,
Je te remets ma vie, J’ai confiance en toi.

-Quand Jésus passe-

Au long des jours, le Seigneur m’envoie son amour
Pendant la nuit, il veille le Dieu de ma vie
Au sanctuaire, j’ai vu sa gloire et sa puissance
La joie aux lèvres, je dirais sans fin sa louange.

Mon âme a soif de toi, je te cherche, Toi mon Dieu
Mon âme a soif de toi, viens toi que j’aime viens

Je crie de joie, tu es venu à mon secours
Tu me soutiens, et mon âme s’attache à toi
Toute ma vie, je vais te bénir te louer
Lever mes mains, en invoquant ton nom très saint

Tu es mon Dieu et je te cherche dès l’aurore
Oui tout mon être, aspire à vivre en ta présence
J’espère en toi, oh Dieu vivant Oh mon sauveur
Mieux que la vie, ton âme comblera mon cœur

-Chant final-

Quand je lève les yeux / et t’élève sur terre
Mon cœur répond à ton appel / et ma vie s’émerveille
Nos louanges s’éveillent / et s’éveillent nos mains
Afin qu’unis à ton appel / nous ne formions qu’un

Et s’élèveront nos mains
Pour t’adorer pour te célébrer
Et s’élèveront nos voix
Pour te chanter pour te remercier

Lorsqu’en ton Nom j’espère / Ton regard bienveillant
Je peux sourire, t’appeler "Père" / Car ma vie s’émerveille
Ton Église t’espère / Espère en ton dessein
Afin qu’unis à tes prières / Nous ne formions qu’un

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10