Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Semaine missionnaire"
Article mis en ligne le 19 octobre 2017
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis, le Saint Sacrement est exposé de 7h00 à 11h30 à l’église du Moufia.
de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse à partir de 10h30 une animation est proposée.

N’hésitez pas à adorer votre Seigneur, il est là, il vous attend !

“La mission de l’Église est d’annoncer le Christ ressuscité.”
La Semaine missionnaire mondiale s’achève ce dimanche.
Dieu a besoin de nous pour travailler au cœur du monde et y faire advenir
son Règne de justice et de paix. Pour cela, il nous faut poser des choix,
engager nos vies et laisser l’Esprit agir en nous.
À César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.

- Traçons sur nous le signe de la croix-

Chantez, priez, célébrez le Seigneur,
Dieu nous accueille, peuple du monde.
Chantez, priez, célébrez son nom,
Dieu nous accueille dans sa maison.

- Il a fait le ciel et la terre, éternel est son amour
Façonné l’homme à son image, éternel est son amour

- Dans l’Esprit Saint, il nous baptise, éternel est son amour
Son amour forge notre Eglise, éternel est son amour

Oui Seigneur, tu nous accueilles dans ta maison et c’est avec joie
que nous sommes là ce matin comme tous les vendredis,
nous laissons nos occupations de côtés pour passer un moment avec toi.
Et c’est avec plaisir que nous venons te louer te rendre grâce,
t’adorer, te confier nos joies et nos difficultés d’avancer…
Je t’appelle, mon Dieu, car tu peux me répondre ; écoute-moi !
Entends ce que je dis. Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
sois mon abri, protège-moi. Pardon Seigneur

Pardon, Seigneur, Pardon pour notre orgueil, nos résistances ;
Viens enlever nos suffisances et chasser notre arrogance.
Pardon, Seigneur, Pardon pour toutes nos pensées impures ;
Viens changer nos cœurs si durs, nos raisonnements obscurs.

Ô relève-nous, nous sommes tombés si bas.
Ô relève-nous par ta grâce et ton pardon,
Aie pitié de nous, nous nous humilions devant toi.

Pardon, Seigneur, pardon pour tant de paroles mauvaises ;
Viens adoucir nos mots, nos lèvres, et que nos querelles s’apaisent.
Pardon, Seigneur, pardon de toujours garder rancune ;
Viens changer notre amertume, transformer notre attitude.

Oui Seigneur, relève-nous, nous sommes tombés si bas.
nous nous humilions devant toi…

-Silence-

Mon seul abri c’est toi Jésus
Toujours mon cœur te chantera
car tu le délivres et chaque fois que j’ai peur je m’appuie sur toi
je m’appuie sur toi, et dans ma faiblesse
Le Seigneur me rend fort

Oui Seigneur dans ma faiblesse tu me rends fort
car mon seul abri c’est toi Jésus.

-Silence-

Pour cette semaine missionnaire mondiale qui a pour thème
« ENSEMBLE, OSONS LA MISSION ! ».
Tous, nous sommes appelés nous aussi à être des témoins du Christ
et de la Bonne Nouvelle du salut qu’il est venu apporter au monde,
retenons l’invitation à la vigilance pour reconnaître son appel
au cœur des multiples sollicitations de notre existence.
Sachons donc nous émerveiller de ce que Dieu nous confie.
Aujourd’hui, confions au Seigneur :
Ses serviteurs, prêtres, laïcs engagés pour transmettre Sa Parole.
Ses consacrés, signes du Royaume, témoins du monde à venir.
Les baptisés. Les missionnaires et volontaires.
Tous ceux qui souffrent à cause de leur Foi.

-Ensemble prions-

Dieu notre Père, Tu nous appelles à annoncer au monde la Bonne Nouvelle du salut que ton Fils Jésus le Christ a opéré en offrant librement sa vie
sur la croix par amour pour nous. Tu nous invites à travailler ensemble
à la Mission de l’Eglise dans la force de l’Esprit. Donne-nous part à ton
Esprit-Saint, afin qu’il nous transforme au plus profond de nous-mêmes :
Qu’il nous communique sa force afin que nous devenions de vrais disciples missionnaires de ton Fils,
Qu’il nous donne l’audace de proposer l’Evangile
à tous nos contemporains jusqu’aux plus extrêmes périphéries,
Qu’il suscite en nous un ardent désir de nous engager dès ici-bas
pour hâter l’avènement de ton Royaume.
Nous te le demandons à Toi, Dieu notre Père, par Jésus-Christ,
ton Fils notre Seigneur qui vis et règne avec Toi et le Saint-Esprit
maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Seigneur envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui en ont besoin ...

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, Sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, Lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, Désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, Viens transformer nos vies !

Merci Seigneur pour ton amour,
Que tout se passe pour nous selon ta volonté !

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon Matthieu (22, 15-21)
« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »
En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d’Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l’impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d’un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
Les pharisiens tendent un piège à Jésus pour ensuite l’éliminer.
Qui sont les pharisiens ? Ce sont des religieux qui suivent strictement la loi juive et qui sont des adversaires de Jésus. Ils étaient convaincus d’être justes et méprisaient les autres.
Dans l’Evangile de ce jour, les pharisiens, en parfaits hypocrites, ne viennent pas eux-mêmes interroger Jésus. Ils envoient leurs disciples, et ces derniers abordent Jésus avec une attitude flatteuse qui cache le piège. Ecoutez ce qu’ils disent à Jésus : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? »
La question « est-il permis de payer l’impôt à César » est diaboliquement habile et le piège est lancé. Si Jésus répond oui, il sera accusé de collaborer avec l’occupant romain ; s’il répond non, il sera dénoncé comme un dangereux agitateur contre l’ennemi, l’occupant romain.
Mais Jésus, vrai Dieu et vrai homme qui connaît leur cœur leur dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? »
Au-delà des apparences, ils sont à nu devant Jésus. Se laisseront-ils interpeller par Jésus qui ne recherche que leur bien ? Non, rien n’y fait, le piège est bel et bien lancé pour discréditer Jésus aux yeux du peuple. Mais Jésus évite le piège : il n’y a pas à choisir entre les lois des hommes et la loi de Dieu.
Ecoutez donc bien la réponse de Jésus : « Montrez-moi la monnaie de l’impôt » - « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
En demandant innocemment de lui montrer une pièce de monnaie, Jésus démasque l’hypocrisie des pharisiens, car l’usage de cette monnaie était interdit dans le Temple de Jérusalem en signe de résistance à l’ennemi romain. Et eux qui se croient purs, présentent une pièce à Jésus. Voilà la preuve qu’ils commerçaient avec l’ennemi romain. Les pharisiens voulaient bien piéger Jésus, les voilà pris à leur propre piège et démasqués à leur tour.
Mais Jésus, qui ne condamne personne, désarme ceux qui cherchent à l’abattre pour les mettre sur un chemin de vérité et de liberté en disant « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». Laissons cette parole résonner dans nos vies.
Pour Jésus, la politique, si importante soit-elle, n’est pas le tout de l’homme. L’homme ne vit pas seulement de pain, ni de logement, ni d’économie, ni de marché, ni de social. L’homme a pour destin de partager la vie même de Dieu, qui a valeur d’éternité -en toute chose- et de retrouver l’image de Dieu qui est en nous.
L’homme, quel qu’il soit, mérite un respect absolu parce que sa destinée est divine. Dieu devrait avoir toujours la première place dans tout ce que l’on vit.
Ainsi, Jésus n’est pas tombé dans le piège. Une fois de plus, Jésus nous révèle son secret et sa mission : il est venu nous faire connaître Dieu son Père, révéler la grandeur de l’homme créé à l’image de Dieu Amour.
Et moi, est-ce que Dieu a de la place dans ma vie ? Dans mes activités ? Dans mes projets ?
C’est sûr, Dieu a besoin de chacun de nous pour travailler au cœur du monde et faire advenir son Royaume de justice et de paix. Pour cela, il nous faut poser des choix, engager nos vies, laisser l’Esprit-Saint agir en nous. « A César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu ».
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toute ta force, de tout ton cœur, de tout ton esprit.
Que notre espérance tienne bon en notre Seigneur Jésus Christ en présence de Dieu notre Père. Amen.

-Adoration-

Prosternez-vous devant votre Roi,
Adorez-le de tout votre cœur.
Faites monter vers sa majesté,
des chants de gloire, pour votre Roi des rois.

O mon Dieu, que J’adore,
Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère, 
Je T’offre toutes les souffrances du monde et plus particulièrement
celles de ton Eglise en détresse. Nous te supplions de rassembler,
par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé.
Nous Te prions pour la paix dans le monde,
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent. Donne la lumière et l’Espérance 
à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit, Accorde la fidélité et 
la persévérance à ceux qui Te sont consacrés. Père très bon,
Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix, nous a révélé Ton Amour, 
Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières...

-Silence-

Adorez-le, bénissez-le !
Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le !
Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1. Aujourd’hui, approchez-vous de lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

2. D’un seul cœur, louez votre Seigneur,
Que son amour transforme votre vie.

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations ! 




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10