Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Veillez"
Article mis en ligne le 9 novembre 2017
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement à l’église toute la matinée du vendredi.
Animation à 10h30, bénédiction à 11h30.

Dieu est la Vie, Vie éternelle, (vie)
Demeure en lui, en son Esprit.
Il est pour toi, Vie éternelle, (vie)
Vie éternelle. (3 fois)

1 - Il est bon de lui rendre grâce,
De jouer pour le nom du Seigneur,
De chanter au matin son amour,
Sa fidélité au long des nuits.

La sagesse est assise à notre porte.
Dieu nous cherche, comme il nous cherchait déjà
dans le jardin de la Création. Que nos yeux soient grands ouverts
pour le reconnaître quand il s’approche et notre cœur disponible
pour l’accueillir à tout instant.

1 .Tu as voulu des enfants unis, qu’il en soit ainsi
Un jardin de paix pour Ta famille, qu’il en soit ainsi
Et nous voilà tous ensemble, Prêts à faire Ta volonté ;
S’il est vrai qu’on Te ressemble, Donne-nous Ta sainteté.

2. Tu as voulu des enfants heureux, qu’il en soit ainsi
Un amour sincère au fond des yeux, qu’il en soit ainsi
Nous ne sommes pas capables, Donne-nous de nous aimer ;
Que nos vies soient acceptables Selon Tes desseins parfaits.

Et nous serons enfin ce temple, ce palais où Tu demeures,
Où Ton cœur de Père nous comble de Sa grâce.
Et nous serons enfin l’épouse que Ton amour a choisie :
Le parfum de Ta vie … Qu’il en soit ainsi !

3. Tu as voulu Ton trône établi, qu’il en soit ainsi
Et ton règne sur tout le pays, qu’il en soit ainsi
Nous irons dans Ta confiance, Enflammés de Ton Esprit ;
Proclamer dans Ta puissance Le salut de Jésus-Christ !

Seigneur, mon Dieu et mon salut, que ma prière parvienne jusqu’à toi ;
entends-moi qui t’implore.

Seigneur je viens pour implorer
Ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi
De tout mon cœur, je reviens vers Toi

O Christ je viens pour implorer
Ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi
De tout mon cœur, je reviens vers Toi

Seigneur je viens pour implorer
Ton pardon sur mon péché
De tout mon cœur, de toute ma Foi
De tout mon cœur, je reviens vers Toi

Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête,
afin que sans aucune entrave, ni d’esprit ni de corps,
nous soyons libres pour accomplir ta volonté.

Au long des jours, le Seigneur m’envoie son amour
Pendant la nuit, il veille le Dieu de ma vie
Au sanctuaire, j’ai vu sa gloire et sa puissance
La joie aux lèvres, je dirais sans fin sa louange.

Mon âme a soif de toi, je te cherche, Toi mon Dieu
Mon âme a soif de toi, viens toi que j’aime viens

Je crie de joie, tu es venu à mon secours
Tu me soutiens, et mon âme s’attache à toi
Toute ma vie, je vais te bénir te louer
Lever mes mains, en invoquant ton nom très saint

Tu es mon Dieu et je te cherche dès l’aurore
Oui tout mon être, aspire à vivre en ta présence
J’espère en toi, oh Dieu vivant Oh mon sauveur
Mieux que la vie, ton âme comblera mon cœur

Envoie Seigneur ton Esprit Saint sur tous ceux qui ont besoin de toi…

Plonge-moi dans ta rivière d’amour,
Plonge mon esprit dans les profondeurs de ta joie.
Inonde le désert de mon âme
Par la douce pluie du ciel.

Mon âme est rafraîchie ;
Quand ton onction m’envahit,
Je suis restauré, guéri,
Quand ton onction m’envahit.

Alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (25, 1-13)

« Veillez, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra »

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. « Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.” Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !” Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.” Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. » Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
La fin de l’année liturgique approche. Dans son dernier discours, Jésus tente une fois encore de décrire ce qu’est le Royaume de Dieu.
Dès le début du récit, Jésus n’hésite pas à donner une image de beauté, de jeunesse, d’élégance, de joie : 10 jeunes filles vierges, une lampe à la main, sont invitées à un rendez-vous d’amour. Quelqu’un se marie ; l’époux les attend.
Qui est cet époux ?
C’est Jésus lui-même qui aime chacun de nous, qui aime son Église.
« Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes »
ATTENTION ! Ces cinq jeunes filles insouciantes ne sont pas seulement des étourdies, des petites mignonnes écervelées, distraites. C’est bien une attitude spirituelle qui est en cause : est sage, celui qui fonde sa vie sur Dieu… est insensé, fou, celui qui la fonde sur ses propres forces humaines.
Toi que choisis-tu ? la sagesse de Dieu ou la folie ?
Et Jésus de nous avertir : attendre Dieu, qui tarde qui reste lointain, finit par nous lasser quelques fois et on risque de s’endormir, d’oublier. Mais le rendez-vous avec Dieu est imprévisible et ce rendez-vous ne peut se faire sans notre volonté d’être là, sans nos efforts pour être disponible. Dieu vient à l’heure où l’on n’y pense pas. Nul ne sait quand cela arrive : aujourd’hui, demain, dans un an, dix ans…
Jésus nous avertit qu’il faut être prêt : avoir un cœur rempli de douceur, d’amour, de paix, un cœur ouvert à Dieu et aux autres.
« Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent »
Toutes se sont endormies (prévoyantes et insouciantes), toutes ont été infidèles, comme nous parfois, souvent. Comme tu nous connais bien Seigneur, tu ne t’étonnes pas de nos faiblesses.
Mais, qu’attends-tu de nous ?
Que nous ayons seulement une lampe allumée !
Seigneur, tu ne nous demandes pas l’impossible. Juste une petite lampe qui continue de « veiller » pendant que nous dormions.
Oui, Seigneur , je sais que je ne t’aime pas assez. Je voudrai t’aimer davantage. Souvent, il m’arrive de m’assoupir de ne plus t’attendre. Mais Seigneur regarde ma petite lampe et sa provision d’huile. Ma petite lampe vacille quelques fois, mais avec la force de ta grâce, l’Esprit-Saint et la prière personnelle, elle tient bon, elle ne s’éteint pas.
Les filles insouciantes n’ont pas emporté d’huile pour leur lampe. Le problème ce n’est pas tant le manque d’huile c’est de ne pas être au bon endroit au bon moment. Ces insouciantes auraient pu reconnaître leur étourderie, assumer leurs erreurs et se rendre au rendez-vous de l’époux sans lumière. Au contraire, elles préfèrent se disperser, hésiter et elles manquent de persévérance. Résultat, elles passent à côté du Royaume de Dieu dont la porte est accessible dès maintenant à la seule condition d’être présent à sa propre vie et à l’écoute de celles des autres. « Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure » n’est pas une menace. La rencontre avec Dieu ne peut se faire sans nous, sans notre volonté d’être là, sans nos efforts, notre énergie. Les vierges folles n’ont pas su être prêtes. Elles ont rejeté Dieu.
Le Royaume de Dieu est ouvert à toute personne suffisamment disponible pour en trouver la porte.
Ce n’est pas nous qui choisissons l’heure et le moment de la rencontre avec Dieu !
Dans la relation humaine et spirituelle, rien n’est immédiat. Tout se reçoit et se donne.
Grâce à la prière, qui est l’huile de la lampe, tu garderas ton cœur toujours en éveil pour attendre la venue du Seigneur, l’arrivée de l’Époux Jésus-Christ.
« Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure ».

Comme une huile de lampe se transforme en lumière,
Que nos vies soient prière et clarté dans la nuit !

Que nos vies soient prière d’offrande
Comme un profond regard plein d’amour,
La prière simple de demande
Mains ouvertes du mendiant du jour.

Que nos vies soient prière en silence,
Comme un veilleur en paix dans la nuit,
La prière simple d’une chance
Comme la rencontre d’un ami.

-Adoration-

Adorez-le, bénissez-le ! Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1 - Aujourd’hui, approchez-vous de Lui, présentez-lui l’offrande de vos vies ! 

2. D’un seul cœur, louez votre Seigneur, que son amour transforme votre vie.

Je T’adore, Ô Jésus, ce pain…c’est Toi 

...nous faisons un petit moment de silence pour l’adorer…

Je T’adore, Ô Jésus, ce pain…c’est Toi
Cette hostie, c’est Jésus ressuscité
Ce silence…c’est Ta présence
Cette humilité, c’est Ton amour.
Tu es là, Caché… invisible Offert à notre adoration
Pain rompu pour nous nourrir.
Je viens à Toi Près de Toi Avec Toi.

Je viens vers toi, Jésus, (bis) Je viens vers toi, Jésus. (bis)

1 - Comme l’argile se laisse faire entre les mains agiles du potier,
Ainsi mon âme se laisse faire,
ainsi mon cœur te cherche, toi mon Dieu.

2 - Comme une terre qui est aride, ainsi mon cœur désire ton eau vive.
Tu es la source qui désaltère : qui croit en toi n’aura plus jamais soif.

3 - Comme un veilleur attend l’aurore
Ainsi mon âme espère en ta Parole.
Car ta Parole est une lampe, une lumière allumée sur mes pas.

Je crois que Tu m’aimes. Tu sais bien que je T’aime.
Je T’apporte ma vie, Mes amis, tous mes proches,
Et je t’apporte aussi le monde,
Ceux qui croient et ceux qui ne croient pas,
Ceux qui souffrent et ceux qui sont heureux.
Prends-les tous dans Ton divin cœur, Ô mon Seigneur. 

...nous faisons un moment de silence pour l’adorer…

Tiens ma lampe allumée la flamme est si fragile
Ce soir, je viens mendier, ton pain ton eau ton huile
Tiens ma lampe allumée jusqu’à ton domicile, 
Toi seul peux me guider

1. Allume dans mon cœur, quelque chose de vrai
Quelque chose de toi que rien ne puisse éteindre 
Ni l’échec, ni la peur, ni le poids des années
Et que puisse mon pas, chercher à te rejoindre

3. Allume dans ma vie quelque chose de beau 
Quelque chose de toi que rien ne puisse éteindre
Avec un goût d’amour et des rêves nouveaux
Que puisse mon chemin parvenir à t’atteindre

-silence-

Me voici encore Seigneur pour être auprès de toi
Je t’appelle au secours parfois au milieu de l’effroi
Aujourd’hui je ne demande rien dans la fraîcheur du matin
Je suis venu te dire que je t’aimais

Je t’aime Seigneur
Les mots me semblent imparfaits
Mais je sais que tu vis dans mon cœur et dans ses profondeurs
Je t’aime Seigneur
Ton amour reste le même
Je suis venu te dire que je t’aimais

Me voici encore Seigneur après ces beaux discours
Ces symphonies inachevées sur la portée du jour
Cette fois je ne peux garder le silence devant toi
Je suis venu te dire que je t’aimais

Quand je lève les yeux et t’élève sur terre
Mon cœur répond à ton appel et ma vie s’émerveille
Nos louanges s’éveillent et s’éveillent nos mains
Afin qu’unis à ton appel, nous ne formions qu’un

Et s’élèverons nos mains pour t’adorer pour te célébrer
Et s’élèverons nos voix pour te chanter pour te remercier

Lorsqu’en ton Nom j’espère Ton regard bienveillant
Je peux sourire, t’appeler "Père" Car ma vie s’émerveille
Ton Église t’espère Espère en ton dessein
Afin qu’unis à tes prières nous ne formions qu’un

1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui,
Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,
Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas,
Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat,
Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi !
Que ma bouche chante ta louange.




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10