Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Sainte Famille"
Article mis en ligne le 28 décembre 2017
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement à l’église toute la matinée du vendredi.
Animation à 10h30, bénédiction à 11h30.

Avant de commencer nous souhaitons à tous un joyeux Noël et ensemble chantons

Éveillez-vous et levez-vous, nations entières,
Car le Sauveur attendu nous est né.
Joie dans le ciel, paix sur la terre, à Dieu la gloire,
Venez, adorons-le.

1. Dieu l´auteur de nos jours, Lui le Verbe de Vie,
A pris chair en Marie,
Acclamons notre Roi le Sauveur !

2. Au milieu des nations, s´est levée la lumière
Elle s´est manifestée,
Acclamons notre Roi le Sauveur !

Oui, Éveillez-vous et levez-vous, nations entières
Aujourd’hui, sur nous, la lumière a resplendi
car le Sauveur attendu nous est né.
Lundi dernier nous avons fêté Noël, le mystère d’amour.
Aujourd’hui, nous fêtons la Sainte famille
Marie, Joseph et Jésus ont formé une famille.
Avec eux, ouvrons nos cœurs à la tendresse de Dieu
accueillons le Christ et soyons témoins de son amour.
Traçons sur nous le signe de la croix

Au nom du Père, du Fils et du St-Esprit Amen

En famille, en peuple, en Eglise,
Seigneur, nous arrivons de tous les horizons
En famille, en peuple, en Eglise,
Seigneur, nous arrivons pour célébrer ton nom.

- 1- Tu nous accueilles différents… C’est toi qui nous rassembles.
Chacun de nous est ton enfant…Car tu es l’amour !
- 2- Nous avons quitté nos maisons… C’est toi qui nous rassembles.
C’est notre vie que nous t’offrons… Car tu es l’amour !

Oui Seigneur, nous avons quitté nos maisons,
nous sommes venus ce matin t’offrir nos vies car tu es l’amour.
C’est toi qui nous rassembles en ce beau jour de la Sainte famille.

Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en
exemple ; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus
familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous
retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison. Amen.

-Nous pouvons nous asseoir-

Ensemble nous prions

Sainte Famille de Nazareth, nous nous confions à vous,
parce que Dieu a choisi de venir dans une famille,
et par une famille pour sauver le monde et lui montrer son amour.
Nous avons ouvert votre porte et nous sommes entrés chez-vous.
Joseph, tu es le modèle des pères, attentif et doux, fort et protecteur.
Marie, lumière et joie dans la maison,
tu es le modèle des mamans qui aiment et qui consolent.
Enfant-Jésus, tu es le modèle de l’obéissance et de l’amour pour les parents.
Faites que notre famille vous ressemble de plus en plus.
Gardez-nous dans la paix et la prière.
Gardez-nous des disputes, de la jalousie et de l’impatience.
Gardez-nous dans la volonté de Dieu et dans le désir de nous donner aux autres.
Gardez-nous dans l’harmonie et dans la charité,
et veillez à tous nos besoins matériels et spirituels. Amen

Saint-Joseph, écoute ma prière,
guide-moi vers Lui comme un enfant
Saint-Joseph, obtiens moi sa lumière,
pour rester en Lui toujours présent.

 Bienheureux l’humble époux de Marie, protecteur et père nourricier,
Accueillant chastement dans sa vie, un projet - son projet.

Oui saint Joseph, toi le père nourricier de Jésus,
guide-nous vers Lui comme un enfant
malgré les difficultés que nous rencontrons dans notre vie
sois toujours notre protecteur.
Et toi sainte Vierge Marie,
toi qui Tu es la première adoratrice de notre Sauveur, sois à nos côtés,
apprends-nous à prier et à adorer ton Fils Jésus,
dans la simplicité et le recueillement malgré nos faiblesses,
Intercède pour nous auprès de lui
Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !...

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’ Il est notre ami.

Merci Marie et Joseph d’être à nos côtés en ce temps d’adoration.
Seigneur, envoie ton esprit d’amour sur nous tous qui sommes tes enfants…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos coeurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, Lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

3. Donne-nous la charité, Pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Merci seigneur pour le don de ton Amour
Comme Marie, Joseph prosternons-nous devant notre Roi Jésus Emmanuel

Entrons dans la nuit en cette nuit bénie, où le salut du monde a resplendi
Entrons l’adorer l’enfant Dieu est né, le verbe incarné viens nous sauver
Emmanuel Emmanuel, Dieu se lève parmi nous
Un enfant nous est né, un fils nous est donné, Voici venir le prince d’éternité
Unissons nos voix aux anges dans la joie, Honneur et louange à notre Roi
Emmanuel Emmanuel, Voici l’heure éternelle

Jésus Emmanuel, tu es notre Roi, tu t’es fait tout petit pour tenir dans la crèche.
Tu t’es fait tout petit, plus petit encore,
Pour devenir hostie et descendre dans les cœurs.
Tu t’es fait tout petit pour ne pas nous effrayer, pour pouvoir nous visiter.
Tu t’es fait tout petit pour nous apprendre l’humilité.
Et ce matin, doux Jésus, je contemple ta grandeur
auprès de Marie et Joseph ta sainte famille
comme les bergers nous t’adorons…

Merveilleux Sauveur brille en moi 
Oh !! Divin Seigneur guéris moi 
prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en Toi

Rappelle moi que tu bénis ma vie / Rappelle moi cette chance 
Enseigne moi, apprends moi à sourire à T’aimer comme un enfant

Je place ma vie en toi c’est certain / Je pose mon cœur en tes mains 
Je redis oui … tu es mon chemin pour aujourd’hui et demain
Merveilleux Sauveur brille en moi 
Oh !! Divin Seigneur guéris moi 
prends soins de mes peurs, de mes joies
J’ai confiance en Toi

Rappelle moi ce qui est dans mon cœur / Rappelle moi les merveilles 
que par ta main tu déposes à chaque heure pour m’élever jusqu’au ciel

-silence-

Nous nous mettons pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)
À pleine voix, louons le Seigneur,
Que règne en nos cœurs celui qui est la vie.
Ouvrez les yeux, le Royaume est là ; Jésus nous appelle.
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! (bis)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (2, 22-40)
« L’enfant grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse  »

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.
Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de 84 ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. – Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-

Ce dimanche, l’Église célèbre la Sainte Famille : Joseph et Marie montent à Jérusalem présenter Jésus au Temple pour satisfaire les coutumes juives. Dès le début du récit, Saint-Luc insiste sur la LOI. Écoutez donc : « le temps prescrit par la loi de Moïse », « selon ce qui est écrit dans la Loi », « le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur ». Si Saint-Luc insiste sur la Loi c’est parce que la vie de Jésus débute sous le signe de la Loi. Bien qu’il soit « Fils de Dieu », Jésus suit les lois humaines. Et c’est dans le cadre de la Loi d’Israël que la salut de l’humanité a vu le jour. Ainsi, la vie de Joseph et de Marie, et donc celle de l’enfant Jésus, sont entière ment imprégnées de la foi juive et de l’attente de leur peuple. QUI RECONNAÎT JÉSUS AU TEMPLE ?
Ce ne sont ni les autorités officielles, ni les prêtres, ni les scribes mais bien deux vieillards oubliés de la société, deux représentants du peuple des pauvres. Ces deux « petites gens » étaient Syméon , homme juste et religieux, et Anne, la veuve. Syméon qui attendait la consolation d’Israël, et Anne qui attendait la délivrance de Jérusalem, décernent à Jésus les titres les plus prestigieux. Jésus, ce bébé fragile, est bien le « Messie » qu’on attendait, « le Salut de tous les hommes », « la lumière », « le Roi de Gloire », « la délivrance de Jérusalem ». Toute la longue attente d’Israël est représentée par ces deux vieillards Syméon et Anne qui, visiblement, sont comblés tous les deux. Malgré la qualité de leur foi, Marie et Joseph sont étonnés sur les titres donnés à leur fils. Cet évènement interpelle leur foi. Marie et Joseph viennent faire à l’avance ce que Jésus lui-même fera à la Cène et sur la Croix : OFFRIR SA VIE. C’est ce que les chrétiens sont invités à faire à chaque messe : offrir leur vie. Avec Jésus, c’est la Gloire de Dieu qui entre dans le Sanctuaire. Ce qui revient à dire que Jésus est la Gloire, qu’il est Dieu lui-même.
Désormais, le temps de la Loi est révolu. L’Ange de l’Alliance est entré dans son temple pour répandre l’Esprit sur toute chair et éclairer les nations païennes.
Oui frères et sœurs, les promesses de Dieu se réalisent toujours même s’il faut parfois attendre longtemps. Le vieux Syméon reconnaît en Jésus le Sauveur que le monde attendait.

PRIONS

Jésus, tu es le « Messie », « le Fils de Dieu »
venu pour sauver tous les hommes sans exception.
Sainte-Marie, Mère de Dieu, apprends-nous à cultiver la patience.
Saint-Joseph, aide-nous à reconnaître que Dieu agit avec patience
dans nos histoires familiales.
Seigneur, bénis nos familles.
Donne-leur la joie et la volonté d’aimer, donne-leur la force de pardonner. Toi le Dieu vivant pour les siècles des siècles.
AMEN

Tu es grand, Seigneur. (4 fois)
Magnifique, digne de louanges, Tu es grand, Seigneur. (bis)

Seigneur, Tu es la force
L’amour qui brûle en moi
Comme une flamme
Le soutien de mon âme
Seigneur, Tu es la joie
Qui brille sur mon visage
Tu es ma gloire
Tu es tout pour moi
Et quand je contemple
La grandeur de Ton amour
Mon être entier veut t’adorer

Tu es le chant que je chante
Tu es la mélodie de mon cœur
À jamais le sujet de mes louanges

-Chant d’envoi -

Un sauveur nous est né
Un sauveur nous est né à Bethléem en Judée (bis)

1 – On attendait depuis bien longtemps à Bethléem en Judée
On attendait depuis bien longtemps, il est né le petit enfant.

2 – Dieu nous est né, merveilleuse nuit, à Bethléem en Judée
Dieu nous est né, merveilleuse nuit, dans le ciel une étoile luit.

4 – Tous les bergers sont allés chanter, à Bethléem en Judée
Tous les bergers sont allés chanter, le Sauveur qui leur est donné !

5 – Qu’enfin la paix règne pour toujours : à Bethléem en Judée
Qu’enfin la paix règne pour toujours : que le monde crie son amour




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2018 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10