Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Sacré coeur"
Article mis en ligne le 7 juin 2018
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis, le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.

N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

Bonjour à tous, en la fête du cœur sacré de Jésus, nous allons commencer
l’adoration de ce vendredi par un chant inspiré du cantique des cantiques
pour notre Seigneur Jésus-Christ, notre « Bien-Aimé » qui a donné sa vie en
Sacrifice par Amour pour nous sur la Croix. Il nous appelle tous les vendredis
à l’adorer, Lui qui est amour.

1- J’entends mon Bien-Aimé son cœur m’appelle
Mon âme est toute prête à ses merveilles
Le voici qui bondit sur les montagnes
J’entends sa voix chanter sur les rivages.

Viens ! Mon cœur t’appelle / Oui viens ! 
Que je t’emmène dans mon jardin
L’hiver s’en est allé / Viens ! Je t’aimerai

2- Lève-toi mon amie, ma toute belle 
L’hiver s’en est allé, les fleurs s’éveillent
Viens le temps des chansons et des « je t’aime »
Entends ce chant d’amour pour toi s’élève.

3- Cet amour est plus fort que nos misères
L’amour d’un Dieu venu sur notre Terre
La grâce qui guérit et qui relève
Voici l’amour qui jamais ne s’achève

Nous nous mettons debout et ensemble chantons

Ton Église élèvera la voix, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Ouvrons grand nos portes au Roi des rois, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Unissant toutes générations, Jésus sois le bienvenu chez Toi.

Venez louer louer ! Venez danser danser !
Dans sa demeure élevez les mains.
Venez prier prier ! Venez sonner, sonner !
N’ayez plus peur élevez les mains.

Assemblés au son de Ton Appel, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Vois Ton peuple acclamant Tes merveilles, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Nous louons au cœur de Ta maison, Jésus sois le bienvenu chez Toi.

Oui Jésus sois le bienvenu chez Toi
Et avec joie, traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ... Amen

-Nous pouvons nous asseoir-

Le Vendredi après l’Octave de la Fête-Dieu, la Liturgie de l’Église nous invite à célébrer avec reconnaissance le Cœur « doux et humble » de Jésus-Christ.
C’est ce Cœur-Sacré qui, sur la Sainte Croix, a été transpercé à cause de nos péchés. 
Seigneur, au-delà de nos tourments, tu viens nous chercher où que nous soyons. 
Jésus, tu viens relever chacun de nous dans nos faiblesses, tu nous prends dans tes bras pour nous conduire vers ton Père.
Entends le cri de ceux qui souffrent, de ceux qui n’arrivent plus à se relever...
Nous avons confiance en Toi …

-silence-

Au-delà des océans / Tu es venu me chercher
Au-delà de mes tourments / Ton amour a triomphé
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Tu viens relever le faible / Tu le prends dans tes bras
Tu le conduis vers ton Père / Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière / Sois mon secours et ma joie
Passé de l’ombre à Ta lumière / J’ai mis mon espoir en toi !

Puisque ma vie passera, En Toi je veux demeurer
Puisque tu triompheras, Mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Oui Seigneur, je mets mon espoir en toi... 
Seigneur Jésus, saint et doux amour de nos âmes, qui a promis de te trouver là
où deux ou trois seraient réunis en ton nom et de te tenir au milieu d’eux.
Voici ô divin et très aimable Jésus, nos cœurs unis pour t’adorer, louer,
aimer et bénir ton Cœur sacré et très saint.
Puisque nous ne pouvons rien faire de bien par nous-mêmes,
nous te supplions, adorable Jésus, par l’infinie bonté et douceur de ton Sacré-Cœur, de soutenir nos cœurs et de les confirmer dans la résolution que tu nous as fait prendre pour ton amour et ton service.

-silence-

En cette Journée de prière pour la sanctification des prêtres,
Demandons à l’Esprit Saint de visiter tous les prêtres dans leur mission.
Portons aussi dans nos prières, les paroissiens du Moufia qui sont en ce moment aux Colimaçons à saint Leu pour un pèlerinage en l’honneur de la fête du Sacré cœur. Seigneur, envoie ton Esprit Saint sur tous les jeunes qui vont recevoir
ce samedi le sacrement de la confirmation. Que ton Esprit saint puisse continuer son œuvre dans leur vie ainsi que celle de leur parents et parrains/ marraines.
Nous te rendons grâce pour les catéchistes qui les ont accompagnés cette année.

Envoie Seigneur, ton Esprit Saint sur nous tous qui t’adorons,
Sur tous ceux qui nous ont demandé de prier pour eux …
Répands Seigneur, ton feu d’amour sur notre terre … 

Viens, Esprit Saint, répands sur notre terre 
Le feu de ton amour et brûle en nous toujours.
(bis)
 
Viens manifester ton amour et ta bonté 
À tous tes enfants qui te cherchent en vérité. 
Viens nous libérer de la mort et du péché 
Viens nous consoler, Esprit Saint, ô viens ! 
 
Viens renouveler dans la foi, la charité, 
Tous les serviteurs de ton Église assemblée. 
Viens nous réchauffer, que nous puissions proclamer : 
Jésus est Seigneur ! Esprit Saint, ô viens ! 
 
Viens, répands tes dons, que nous vivions pour ton Nom. 
Viens nous transformer, Toi l’Esprit de Vérité. 
Donne-nous ta joie, viens, Esprit de sainteté, 
Viens nous embraser, Esprit Saint, ô viens ! 

« Dieu nous a aimés, il a envoyé son Fils pour le pardon de nos péchés. »

Nous nous mettons debout pour écouter l’évangile de ce dimanche

Alléluia …

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (3, 20-35)
En ce temps-là, Jésus revint à la maison avec ses disciples, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. » Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. » Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. » Acclamons la parole de Dieu !

-Méditation-
La foule se bouscule pour écouter Jésus si bien qu’il n’arrive même pas à manger.
Sa famille , qui pense que Jésus a perdu la tête, cherche à le protéger de cette foule. En fait, sa propre famille n’a pas compris qui était vraiment Jésus et quelle était sa mission.
Quant aux scribes, non seulement Jésus est « fou » mais il est possédé par Satan, « Béelzéboul ».
Jésus, par ce qu’il dit, ce qu’il fait, dérange, intrigue. On l’accuse d’agir non pas au nom de Dieu mais par la force de Satan.
Devant pareille calomnie, Jésus ne peut se taire, il se montre plus fort que Satan. Il invite les scribes et la foule à l’écoute et à la réflexion.

« Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. »
Jésus entre comme par effraction dans la demeure de Satan, l’Ennemi, dont la maison et le règne sont ébranlés, menacés.
Jésus est bel et bien le prince de la paix, le vainqueur du mal, de Satan.

« Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. »
Dieu a beau pardonner, Dieu ne condamne personne mais, il peut exister des hommes qui se ferment résolument à ce pardon, qui refusent carrément le pardon :
« Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit-Saint, il n’aura jamais de pardon ».
Mais, existe-t-il vraiment quelqu’un qui refuse jusqu’au bout le pardon de Dieu ?
Nul ne peut juger son frère de l’extérieur. Que chacun examine son propre cas, sa propre conscience :
-  Moi, suis-je pécheur ?
-  Ai-je besoin du pardon de Dieu ?
-  Est-ce-que je blasphème l’Esprit-Saint ?
-  Est-ce-que je moque de cet Amour qui sauve gratuitement tous les pécheurs ?
Jésus, prends pitié du pauvre pécheur que je suis. Jésus, je veux saisir la main que Dieu me tend. Je ne veux pas refuser le pardon que Dieu offre.
Je veux aimer Dieu pour faire partie de la famille de Jésus qui dit : « « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? ».
« Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
Lui, Jésus, il fait toujours la volonté de son Père : il guérit, il pardonne, il prie, il parle de paix, d’amour.
Et toi, qu’est-ce-que Dieu t’appelle à faire ?
Quand tu dis à Dieu : « que ta volonté soit faite », est-ce vrai ? Est-ce facile de faire la volonté de Dieu ?
À ton avis, quelle est la volonté de Dieu pour toi ?
« HEUREUX QUI ECOUTE LA PAROLE DE DIEU ET QUI LA GARDE ! »
Mon Dieu, que ta volonté soit faite !
Garde-moi de tout mal !
Amen

Jésus, tu es le Christ le Fils du Dieu vivant, 
Toi seul as les paroles de la vie éternelle ! 
Je te suivrai, Jésus, où tu me conduiras, 
Toi seul es le chemin, la vérité et la vie.

De ton côté jaillit l’eau de la grâce,
Tu m’as aimé, pour moi tu t’es livré.
Tu étais mort, tu es vivant,
Mon Seigneur et mon Dieu.

-ADORATION -

À genoux, devant toi, je ne peux rien t’apporter d’autre que moi.
À genoux devant toi, les yeux clos mais le cœur ouvert a ta voix.

Quand tout ce qu’il me reste, c’est la certitude que tu es mort pour moi
 Alors mon cœur soudain s’élève quand ton amour vient me toucher
Et je regarde à la croix et je te vois à la croix.
Ma vie retrouve un sens quand je me tiens à genoux devant toi.

À genoux, devant toi, je ne veux rien espérer d’autre que toi.
À genoux devant toi, quand mon âme ne fait que gémir après toi.
Quand tout ce qu’il me reste, c’est la certitude de ton amour pour moi.

-silence-

O Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux
qui me voyez et m’aimez, vous qui n’avez jamais repoussé personne,
dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir
la soulager, je mets toute ma confiance en Vous. Je suis sûr que vous ne
m’abandonnerez jamais, que je serais toujours exaucé au-delà
de mes espérances. Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état.
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises.
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée
et honorée. Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort. Amen

Cœur Sacré de Jésus, que votre règne arrive
Cœur Sacré de Jésus, je crois en votre amour pour moi
Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance en vous.

-silence-

Consécration au Cœur Sacré et miséricordieux de Jésus

Consécration au Cœur Sacré et miséricordieux de Jésus,
je vous aime et je veux demeurer dans l’Eternité de votre Amour.
Cœur du Christ ressuscité, recevez, l’offrande totale de ma vie, de mon âme,
de mon corps, de mon cœur, de mon intelligence, de ma volonté, et de mes pensées.
Que le Feu ardent de votre Divin Amour vienne consumer en moi
tout ce qui est impur, imparfait, ténébreux. En échange, donnez moi
la pureté, l’humilité et la douceur qui jaillissent de vos Saintes Plaies.
Cœur transpercé de Jésus, je vous dois tout, et, je vous consacre, avec confiance,
ma famille, mes amis, ma journée, mon travail, ma santé, toutes mes nécessités.
Accueillez aussi dans l’abime infini de votre miséricorde,
mes faiblesses, mes tentations, mes épreuves, mes détresses.

O Jésus miséricordieux, Je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.
O Jésus miséricordieux, Je t’adore, j’ai confiance en toi.

Sauve ton peuple,
Accorde ta grâce,
Nous chanterons ta miséricorde
Sauve ton peuple,
Accorde ta grâce,
Allélu-Alléluia !

1. Bienheureux ceux qui prient et qui pleurent,
Ton amour vient consoler leurs cœurs.
Bienheureux les petits et les pauvres,
Le Royaume des Cieux est à eux !

2. Heureux ceux qui ont soif de justice,
Ils seront abreuvés de l’Esprit.
Bienheureux sont les cœurs doux, les cœurs purs,
Ils auront ta terre en héritage !

3. Bienheureux sont les artisans de Paix,
Ils seront appelés fils de Dieu.
Bienheureux ceux qui souffrent pour ton nom,
Tu les combleras de tes bienfaits !

Ta miséricorde oh oh oh oh 
Ton cœur immense / Ton visage si bon
Ta miséricorde oh oh oh oh 
Ta bienveillance / Ton divin pardon

1 - Source de la vie / Source du bonheur
Rayons de lumière qui jaillissent du cœur
Sur toutes mes blessures / Sur toutes mes erreurs
J’ai confiance en toi, en ta miséricorde

2 - Amour charitable, Amour paternel
Amour véritable / Amour éternel
Au profond de notre âme / Le Seigneur nous appelle
J’ai confiance en toi, en ta miséricorde
Ta miséricorde oh oh oh oh …

3 - Don de Dieu très haut / Infinie tendresse
Grâce qui m’élève / Alors qu’elle s’abaisse
Sur toutes mes faiblesses / Et sur ma petitesse
J’ai confiance en toi / En ta miséricorde

4 - Onction du Seigneur / Onction de l’Esprit
Onction qui guérit / Qui réconcilie
Au profond de notre âme / Le Seigneur nous bénit
J’ai confiance en toi, en ta miséricorde




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2018 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10