Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement
Article mis en ligne le 5 juillet 2018
Imprimer logo imprimer

Bonjour à tous, nous allons commencer l’adoration de ce vendredi
par un chant inspiré du cantique des cantiques pour notre Seigneur
Jésus-Christ, notre « Bien-Aimé » qui nous appelle tous les vendredis à l’adorer, Lui qui est amour.

1- J’entends mon Bien-Aimé son cœur m’appelle
Mon âme est toute prête à ses merveilles
Le voici qui bondit sur les montagnes
J’entends sa voix chanter sur les rivages.

Viens ! Mon cœur t’appelle / Oui viens ! 
Que je t’emmène dans mon jardin
L’hiver s’en est allé / Viens ! Je t’aimerai

2- Lève-toi mon amie, ma toute belle 
L’hiver s’en est allé, les fleurs s’éveillent
Viens le temps des chansons et des « je t’aime »
Entends ce chant d’amour pour toi s’élève.

3- Cet amour est plus fort que nos misères
L’amour d’un Dieu venu sur notre Terre
La grâce qui guérit et qui relève
Voici l’amour qui jamais ne s’achève

Nous rappelons ton amour, Seigneur, au milieu de ton temple
Nous nous mettons debout pour louer le Seigneur
avec joie, traçons sur nous le signe de la croix …

Ton Église élèvera la voix, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Ouvrons grand nos portes au Roi des rois, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Unissant toutes générations, Jésus sois le bienvenu chez Toi.

Venez louer louer ! Venez danser danser !
Dans sa demeure élevez les mains.
Venez prier prier ! Venez sonner, sonner !
N’ayez plus peur élevez les mains.

Assemblés au son de Ton Appel, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Vois Ton peuple acclamant Tes merveilles, Jésus sois le bienvenu chez Toi.
Nous louons au cœur de Ta maison, Jésus sois le bienvenu chez Toi.

Oui Jésus sois le bienvenu chez Toi

Jésus, saint et doux amour de nos âmes, qui a promis de te trouver là
où deux ou trois seraient réunis en ton nom et de te tenir au milieu d’eux.
Voici ô divin et très aimable Jésus, nos cœurs unis pour t’adorer, louer,
aimer et bénir ton corps dans le très saint sacrement.
Puisque nous ne pouvons rien faire de bien par nous-mêmes,
nous te supplions, adorable Jésus, par l’infinie bonté et douceur de ton cœur sacré, de soutenir nos cœurs tourmenté par le péché
tu viens nous chercher où que nous soyons. 
Tu viens relever chacun de nous dans nos faiblesses, 
tu nous prends dans tes bras pour nous conduire vers ton Père .
Entends le cri de ceux qui souffrent, de ceux qui n’arrivent plus à se relever...
Nous avons confiance en Toi …

-silence-

Au-delà des océans / Tu es venu me chercher
Au-delà de mes tourments / Ton amour a triomphé
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Tu viens relever le faible / Tu le prends dans tes bras
Tu le conduis vers ton Père / Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière / Sois mon secours et ma joie
Passé de l’ombre à Ta lumière / J’ai mis mon espoir en toi !

Puisque ma vie passera, En Toi je veux demeurer
Puisque tu triompheras, Mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Oui Seigneur, je mets mon espoir en toi... 

Envoie ton Esprit Saint sur nous tous qui t’adorons,
Sur tous ceux qui nous ont demandé de prier pour eux …
Répands Seigneur, ton feu d’amour sur notre terre … 

Viens, Esprit Saint, répands sur notre terre 
Le feu de ton amour et brûle en nous toujours.(bis)

 
Viens manifester ton amour et ta bonté 
À tous tes enfants qui te cherchent en vérité. 
Viens nous libérer de la mort et du péché 
Viens nous consoler, Esprit Saint, ô viens ! 
 
Viens renouveler dans la foi, la charité, 
Tous les serviteurs de ton Église assemblée. 
Viens nous réchauffer, que nous puissions proclamer : 
Jésus est Seigneur ! Esprit Saint, ô viens ! 

Nous nous mettons debout pour écouter l’évangile de ce dimanche

Alléluia, pour le Roi, 2ème voix : Alléluia !
Alléluia, pour le Roi, 2ème voix : Il est mon Roi
Chante pour lui 2ème voix : Chante pour lui
Danse pour lui 2ème voix : Danse pour lui
Tous : Gloire et Louange à son nom

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (6, 1-6)
«  Un prophète n’est méprisé que dans son pays  »
En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Alors, Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant. Acclamons la parole de Dieu.

Alléluia, pour le Roi, Alléluia !

-Méditation-
Marc (6, 1-6)
Jésus revient dans le village où il a grandi, Nazareth. Comme nous, Jésus a un pays, une famille, des amis, un métier. Jésus, un homme que rien ne distingue de tout le monde. Jésus a aussi une vie de prière, de relation à Dieu. Dans la synagogue, Jésus ose parler de sa vie avec Dieu et il étonne par sa sagesse.
« D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? »
Les habitants de Nazareth qui l’ont connu depuis son enfance ont du mal à croire qu’il parle au nom de Dieu. Ils sont enfermés dans ce qu’ils croyaient connaître de Jésus. Il se sont faits une certaine idée du Messie. Ils éprouvent des difficultés à reconnaître en l’enfant du pays, Jésus, l’envoyé de Dieu.
Ils étaient profondément choqués.
N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? »
Qui est ce Jésus qui bouscule tous nos usages, qui désorganise notre petit monde ?

En fait, Jésus n’a pas le droit d’être « autre » que ce que son entourage connaît de lui. Même les grands miracles qui se réalisent par ses mains ne sont pas suffisants pour faire découvrir le mystère de la personne de Jésus à son entourage.
Jésus est peiné de leur manque de foi. Jésus subit un échec dans son propre pays, parmi les siens. Mais, Jésus ne se laisse pas abattre, il repart enseigner dans les villages d’alentour.

Aujourd’hui, nous réagissons nous aussi comme les habitants de Nazareth. ON n’accepte pas les imperfections de l’Église, qui est tout simplement une sainte Église de pécheurs. On se méprend de l’Église comme on s’est mépris de Jésus. On n’a pas compris que la vraie proximité avec Jésus n’est pas de l’ordre physique, matériel, ce ne sont pas non plus les liens de parenté, les liens de sang. NON !
La vraie proximité avec Jésus c’est la foi, c’est ce qu’on a dans le cœur.
« Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
Marc 3, 35
Même un miracle accompli par Jésus ne se comprend que par la foi.
Réduire Jésus à des dimensions humaines c’est le mépriser. Jésus, tout saint qu’il était, a eu des incroyants dans sa propre famille. Combien de parents se retrouvent aujourd’hui comme Jésus devant la « non-foi » de leurs enfants ?
Ne nous laissons pas gagner par le découragement, la peur, la honte, la culpabilité … Soyons capables de respecter la liberté humaine.
La foi est une réalité fragile, menacée.
Mais, le Christ frappe à la porte du cœur de chacun et le Christ s’offre à tous sans s’imposer, sans nous forcer. Le temps de Dieu n’est pas le nôtre. Dieu a du respect pour notre liberté.
Ouvre mes yeux Seigneur aux merveilles de ton Amour.
Chacun continue cette prière : « Seigneur, Jésus, je crois en toi et tu m’étonnes parce que … ».
Jésus, je veux avancer courageusement sur les chemins de la foi avec ton Esprit Saint comme guide fidèle, comme lumière.

-ADORATION -

Nous t’adorons, ô Père dans ton Temple,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.
Tu habites nos louanges,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.

Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ton temple.
Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ta maison Seigneur.

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère,
Je T’offre toutes les souffrances du monde
et plus particulièrement celles de ton Eglise en détresse.
Nous te supplions de rassembler, par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé.
Guéris les cœurs de ceux qui ont été blessés par l’Eglise.
Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés, bafoués, pourchassés,
Essuie les larmes de ceux qui pleurent.

Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés.
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix, nous a révélé
Ton Amour, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières.

-silence-

J’aime ta présence, Jésus.
J’aime ta présence, mon bien-aimé. (bis)

Et ton amour est là, puissant, infini. Ton amour est là, guérissant ma vie.
Et ton amour est là, coulant de la croix. Ton amour est là, ravivant ma foi.

Et ton Esprit est là, saint consolateur. Ton Esprit est là, libérant mon cœur.
Et ton Esprit est là, répandu sur terre. Ton Esprit est là, révélant le Père.

En ce mois de juillet prions pour les prêtres

O Dieu Tout-Puissant et Éternel, par les mérites de Ton Fils Jésus et à cause
de Ton amour à son égard, prends grand soin des prêtres de la sainte Église. Malgré leur sublime dignité, ils sont faibles et semblables aux autres créatures. Par Ta Miséricorde infinie donne leur le feu du saint amour et enflamme leur cœur. Secours-les, ne les laisse pas tomber ni déchoir de leur vocation. Jésus, nous t’en prions, protège les prêtres de Ton Église, qui Te servent fidèlement, prennent soin de Ton troupeau et Te glorifient.
Bénis, fortifie et protège les prêtres qui sont persécutés, en prison,
abandonnés, accablés de souffrances. Renouvelle et encourage les prêtres
qui sont tièdes et qui vacillent dans leur foi. Donne Ta paix et Ton réconfort aux prêtres malades et à ceux que Tu vas bientôt rappeler à Toi. Aie pitié des prêtres qui sont dans le Purgatoire.
Seigneur Jésus, nous T’en supplions, exauce nos prières,
prends grand soin des prêtres. Ils sont Tiens. Renouvelle-les dans Ton Esprit Saint. Éclaire-les, fortifie-les, console-les.
O Jésus, nous Te confions les prêtres du monde entier, et particulièrement les prêtres qui nous ont baptisé et absous ; ceux qui, pour nous, ont offert le saint Sacrifice et ont consacré l’hostie pour nourrir nos âmes.
Nous Te confions les prêtres qui ont dissipé nos doutes, redressé
nos faiblesses, dirigé nos efforts, consolé nos douleurs. Pour eux tous,
pour tous leurs bienfaits, nous implorons Ton secours et Ta Miséricorde.
Marie, toi qui a assisté la naissance de l’Église, toi qui en est la Mère,
nous t’en prions, protège maternellement chaque prêtre, apporte-leur ton
réconfort, soit toujours présente à leur coté, et écarte tout danger de leur route. Amen.

Jéééésus, Jéésus,
àa Toi mon cœur, ma vie,
ce que je suis aujourd’hui.
Jéééésus, Jéésus, Jéésus.

1 - Ôo Cœur doux et humble, Cœur de Jésus,
En toi, je ne crains rien, J’ai confiance en toi.

2 - Ôo joie de mon âme, Amour de ma vie,
Pour toi a je veux vivre, J’ai confiance en toi.

3 - Ôo Cœur transpercé, Blessé sur la croix,
Tu me donnes ta vie, J’ai confiance en toi.

4 - Ô visage du Père, Agneau immolé,
Je te remets ma vie, J’ai confiance en toi.

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

Que ferai-je pour l’Éternel
En retour de toutes ses bontés ?
Que ferai-je pour l’Éternel
En retour de toutes ses bontés ?

J’élèverai la coupe du salut,
J’invoquerai le nom d’Adonaï
J’élèverai la coupe du salut,
Je bénirai le nom du Seigneur.




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2018 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10