Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Pain de vie" / St curé d’Ars
Article mis en ligne le 2 août 2018
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis, le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30

Venez adorer votre Dieu, il est là il vous attend !

-Avant de commencer-

Venez, approchez-vous, Soyez bénis, soyez nourris
Venez, l’amour est partagé, aucun n’est digne, chacun est invité.

Venez, n’attendez pas, Il a préparé ce repas.
Osez, venez déposer vos nuits, vos croix, voyez, il nous ouvre la joie.

Venez, n’attendez pas, Il vient apaiser chaque soif.
Osez, venez déposer vos cœurs, vos choix, voyez, il nous donne la joie.

Venez, n’attendez pas, Il vient pour allumer la foi.
Osez, venez déposer vos peurs, vos voix, voyez, il devient notre joie.

Tout nous vient de Dieu qui ne cesse de nourrir son peuple de sa parole
et de son pain. La foule qui suit Jésus réclame toujours plus de signes.
Jésus se présente lui-même comme nourriture  : «  Je suis le pain de la vie.  »
Rien ne saurait nous manquer. L’homme ne vit pas seulement de pain,
mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Traçons sur nous le signe de la croix

Tu nourris tous ceux qui ont faim de ta Parole et de ton pain.
Les peuples sont rassasiés [dans ton amour multiplié] (bis)

Soliste : Nous sommes aujourd’hui rassemblés
Tous : Nous sommes aujourd’hui rassemblés
Soliste : Venus de loin pour écouter / Tous : Venus de loin pour écouter
Soliste : L’Esprit de Dieu au cœur de ta Parole
Tous : L’Esprit de Dieu au cœur de ta Parole.

Soliste : Nous avons faim de ton amour / Tous : Nous avons faim de ton amour
Soliste : Il nous transforme au fil des jours
Tous : Il nous transforme au fil des jours
Soliste : Quand nous mangeons le pain que tu nous donnes
Tous : Quand nous mangeons le pain que tu nous donnes.

Oui Seigneur, tu nourris chacun de nous qui sommes venus t’adorer ce vendredi.
Nous qui avons faim de ta présence, nous voulons vivre de ton amour,
comble-nous de ta grâce, Jésus tu nous dis : « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
Seigneur, ensemble nous prenons le chemin qui nous mène à toi.
Nous déposons devant toi nos vies...

1. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Mon cœur en moi est en paix et silence, 
Je suis comme un enfant qui se repose dans la confiance. 
2. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
En cet instant je n’ai pas le cœur fier, 
Je ne recherche pas de grandes choses qui me dépassent. 

Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (bis)

3. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Je dépose devant toi mes soucis, 
Et la rumeur qui monte de la terre pour aujourd’hui. 
4. Je me tiens devant toi, Pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Tu connais le cœur de l’homme et sa vie, 
Et je crois que tu viens dans le monde dès aujourd’hui. 

Oui Seigneur, Merci pour ta présence dans nos vies, 
Au-delà de nos tourments, tu viens nous chercher où que nous soyons. 
Jésus, tu viens relever chacun de nous dans nos faiblesses, 
tu nous prends dans tes bras pour nous conduire vers ton Père .
Entends le cri de ceux qui souffrent, 
de ceux qui n’arrivent plus à se relever...
Nous avons confiance en Toi

- silence-

Au-delà des océans / Tu es venu me chercher
Au-delà de mes tourments / Ton amour a triomphé
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Tu viens relever le faible / Tu le prends dans tes bras
Tu le conduis vers ton Père / Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière / Sois mon secours et ma joie
Passé de l’ombre à Ta lumière / J’ai mis mon espoir en toi !

Puisque ma vie passera, En Toi je veux demeurer
Puisque tu triompheras, Mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Merci Seigneur de me relever et de me prendre dans tes bras
Envoie ton Esprit Saint sur nous tous ici présents…

1. Nous avons soif de ta présence, O Saint-Esprit viens, souffle sur nos vies !
Embrase nos cœurs, ô Seigneur ! Aide-nous à discerner ta volonté !

Viens, viens Esprit de Dieu, nous t’invitons,
Revêts-nous, Remplis-nous, de ta sainte présence !
Qu’au travers de nous tu puisses agir avec puissance
Pour confirmer les paroles que nous allons annoncer !

2. Nous avons soif de ta présence, O Saint-Esprit viens, souffle sur nos vies !
Purifie nos cœurs, ô Seigneur ! Aide-nous à toujours plus te ressembler !

3. Nous avons soif de ton réveil, Ô Saint-Esprit, viens sur notre pays !
Nous voulons voir des milliers d’hommes
Chanter ensemble : " Jésus est Seigneur ! "

Merci Seigneur pour le Don de ton amour
Que tout se passe pour nous selon ta volonté
Nous nous mettons debout pour écouter la Parole de Dieu

Alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (6, 24-35)
«  Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, celui qui croit en moi n’aura jamais soif  »
En ce temps-là, quand la foule vit que Jésus n’était pas là, ni ses disciples, les gens montèrent dans les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. » Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » Ils lui dirent alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. » – Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
« L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ».

« Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle ».
Il y a deux espèces de vie, deux espèces de nourriture : la nourriture corporelle, qui donne une « vie périssable », et la nourriture spirituelle qui vient du ciel, qui donne la « vie éternelle ». Créé par Dieu et fait pour Dieu, l’homme a faim et soif de Dieu.
La foule a assisté à la multiplication des pains. Les gens ont sans doute toujours faim et ils voudraient que Jésus recommence ce miracle. Alors ils se mettent à chercher Jésus et ils le retrouvent sur l’autre rive. Jésus ne renvoie pas cette foule mais il l’aide à découvrir une autre nourriture, celle qui demeure jusque dans la Vie Éternelle.
Que veut exactement la foule qui vient trouver Jésus sur l’autre rive et qui réclame toujours plus de signes ?
Le don que Jésus avait fait dans la multiplication des pains n’a pas été compris par la file. Ce qui est attendu de la foule, qui ne veut que remplir son estomac, ne correspond pas à ce que Dieu offre par Jésus, qui se présente lui-même comme nourriture.
« Je suis le pain de Vie »

Ce que Jésus attend de la foule, de nous aujourd’hui, c’est une réponse de FOI, une réponse de l’homme prêt à recevoir le pain de vie, le don de Dieu, qui satisfait l’homme entièrement, qui comble tous ses désirs et qui rassasie son cœur. À la différence du pain qui rassasie le corps et qui donne une vie périssable.
Passer sur l’autre rive, c’est passer d’une nourriture qui se perd à une nourriture qui se perd à une nourriture qui demeure jusque dans la Vie éternelle.
Passer sur l’autre rive, c’est changer de vie, devenir autre, devenir disciple missionnaire, témoin de Jésus Christ.
Passer sur l’autre rive, c’est croire et suivre celui que Dieu a envoyé, Jésus Christ, chemin qui mène à Dieu. Voilà l’œuvre de Dieu en nous : CROIRE, avoir la foi, c’est travailler main dans la main avec Dieu, qui veut nous donner sa Vie Éternelle par son fils Jésus.
Dieu comble l’homme qui croit en son Fils Jésus. « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
Oui, Jésus est le véritable pain de la Vie. Si tu l’aimes, il sera avec toi pour toujours. Quand tu reçois la communion à la messe, tu reçois Jésus lui-même, tu reçois toute la personne même de Jésus, tu reçois une nourriture spirituelle qui comble toutes tes faims, tu reçois la nourriture pour la Vie Éternelle.
Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. Voici nos mains tendues. Voici notre cœur prêt à te recevoir. Voici tout notre être tourné vers Toi.

Prions le Seigneur : Pain de Vie

Seigneur, pain vivant, tu es venu demeurer avec nous. Béni sois-tu !
Seigneur, pain de tendresse et d’amour, tu es venu nous aimer et
nous apprendre à aimer. Béni sois-tu ! Seigneur, pain d’espoir et de force, tu es venu guérir le cœur de ceux et celles qui souffrent. Béni sois-tu !
Seigneur, pain de justice et de liberté, tu es venu apporter la paix dans notre monde. Béni sois-tu ! Seigneur, pain de vérité, de sagesse et de fidélité,
tu es venu nous montrer le chemin vers le Père. Béni sois-tu !
Seigneur, ta parole est notre pain, le seul qui assouvit toutes nos faims.
Béni sois-tu !

Je suis le pain vivant, descendu du ciel qui mangera ce pain vivra à jamais
Et le pain que moi je donnerai c’est ma chair pour la vie du monde

Ce pain d’amour pour l’homme quand dans le désert
La manne tombe en allégresse
Ce pain d’amour pour l’homme nourrit et libère et donne sens à sa promesse

-Adoration-

Les Cieux proclament la Gloire du Ressuscité
Rien n’est égal à la bonté du Seigneur
à jamais il sera l’Agneau sur le Trône
je fléchis les genoux pour l’adorer lui seul

Je veux chanter la Gloire du Ressuscité
l’Agneau immolé nous a racheté pour Dieu
à jamais il sera l’Agneau sur le Trône
je fléchis les genoux pour t’adorer toi seul

Ensemble adorons Dieu dans le très Saint sacrement
avec le Saint Curé d’Ars, Jean-Marie Vianney que nous fêtons demain

Je vous aime, ô mon Dieu, et mon seul désir est de vous aimer jusqu’au dernier soupir de ma vie. Je vous aime, ô Dieu infiniment aimable, et j’aime mieux mourir en vous aimant que de vivre un seul instant sans vous aimer.
Je vous aime, ô mon Dieu, et je ne désire le ciel que pour avoir le bonheur de vous aimer parfaitement. Je vous aime, ô mon Dieu, et je n’appréhende l’enfer
que parce qu’on y aura jamais la douce consolation de vous aimer.
Ô mon Dieu, si ma langue ne peut dire à tout moment que je vous aime,
du moins je veux que mon cœur vous le répète autant de fois que je respire.
Ah ! Faites-moi la grâce de souffrir en vous aimant, de vous aimer en souffrant,
et d’expirer un jour en vous aimant et en sentant que je vous aime.
Et plus j’approche de ma fin, plus je vous conjure d’accroître mon amour
et de le perfectionner. Amen

Je vous aime, ô mon Dieu Et mon seul désir est de vous aimer,
De vous aimer [Jusqu’au dernier soupir de ma vie ] (bis)

 
.1. Ô Dieu Saint, tu as fait de mon cœur
Le Ciel de ta demeure, un temple sacré !
Père, Fils et Saint-Esprit, Ton amour est pour moi le plus grand des trésors !
 
2. Chaque jour, Dieu veut nous pardonner
Et rien n’est plus facile que de se sauver !
Dieu nous presse et nous poursuit : Lui qui nous à créés, il veut nous racheter.

3. Soyons saints, Rayonnons le Seigneur !
Là où tous les saints passent, Dieu passe avec eux.
Leur bonheur est de l’aimer, Ils sont amis de Dieu en se perdant pour lui-.
Prions pour les prêtres avec Le Saint Curé d’Ars 

 4. En son cœur, La Vierge n’est qu’amour,
Elle attend nos prières pour les exaucer !
Aucune grâce du Ciel ne peut venir à nous / Sans passer par ses mains.

Près du Seigneur, portez notre prière
Ô saint Patron des prêtres de chez nous.
Souvenez-vous de ceux qui sont nos frères
Saint curé d’Ars, priez pour nous.

 
Seigneur Jésus, avec saint Jean-Marie Vianney, le Curé d’Ars 
nous te confions : tous les prêtres que nous connaissons… (silence)
 
Ceux que nous avons rencontrés, ceux qui nous ont aidés,
ceux que tu nous donnes aujourd’hui comme pères. Tu as appelé chacun
par son nom ; pour chacun, nous te louons et nous te supplions :
garde-les dans la fidélité à Ton nom ; Toi qui les as consacrés
pour qu’en Ton nom, ils soient nos pasteurs,
donne leur force, confiance et joie pour accomplir leur mission.
Que l’Eucharistie qu’ils célèbrent les nourrisse et leur donne le courage
de s’offrir avec Toi pour les brebis que nous sommes ;
Qu’ils soient plongés dans Ton cœur de Miséricorde
pour qu’ils soient toujours les témoins de ton pardon ;
Qu’ils soient de vrais adorateurs du Père
pour qu’ils nous enseignent le véritable chemin de la sainteté.
Père, avec eux, nous nous offrons au Christ pour l’Église :
qu’elle soit missionnaire dans le souffle de ton Esprit ;
apprends-nous simplement à les aimer,
à les respecter et à les recevoir comme un don qui vient de Ta main,
pour qu’ensemble nous accomplissions davantage
Ton œuvre pour le salut de tous. Amen.

 Jésus, Jésus, à Toi mon cœur, ma vie, ce que je suis aujourd’hui.
Jésus, Jésus, Jésus.
1 - Ô Cœur doux et humble, Cœur de Jésus, 
En toi, je ne crains rien, J’ai confiance en toi.
2 - Ô joie de mon âme, Amour de ma vie, 
Pour toi je veux vivre, J’ai confiance en toi.
3 - Ô Cœur transpercé, Blessé sur la croix, 
Tu me donnes ta vie, J’ai confiance en toi.
4 - Ô visage du Père, Agneau immolé, 
Je te remets ma vie, J’ai confiance en toi.

-Medley de louange-

Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)

À droite, Jésus est à droite, À gauche, Jésus est à gauche,
Devant, Jésus est devant, Derrière, Jésus est derrière.
Il est autour de moi, Jésus est dans mon cœur,
Et c’est lui qui fait ma joie ! (bis)
Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)
Jésus est le rocher de ma vie (x4)

J’élève les mains pour louer Dieu (bis)
Il n’y a personne qui soit comme Jésus (x3)
Il n’y a vraiment personne comme lui.
J’ai longtemps marché / j’ai marché marché : personne personne
j’ai tourné en rond : personne personne
j’ai fouillé fouillé hé : il n’y a vraiment personne comme lui

Je veux me réjouir dans le Dieu de mon Salut
En Jésus mon Roi (bis)
Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, il me fait marcher
Il me fait marcher sur les lieux élevés, l’Eternel est ma force.
Alléluia, Alléluia, Alléluia Jésus ! (bis)

Victoire Alléluia chantons crions de joie
Jésus-Christ est sorti du tombeau (bis)
Galilée, Galilée, Galilée, je viens de la Galilée
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères qu’il est ressuscité (bis)
Jésus, je T’aime tant ; Tu m’as donné la vie,
C’est pourquoi je veux être Ton témoin. (x2)

J’élève les mains pour louer Dieu (x4)
Le feu est allumé aujourd’hui (x3)
Chantons Alléluia le feu est allumé (x2)
Que ton feu Seigneur brûle en moi (x2)
Brûle en moi (x8) Brûle en moi (x8)




puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2018 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10