Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "4ème semaine de l’Avent"
Article mis en ligne le 20 décembre 2018
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

Bonjour, ce dimanche, nous entrons dans la 4ème semaine de l’Avent.
Nous sommes toujours en marche vers noël.
Nous préparons la venue de notre Seigneur.

Pour l’Avent, le diocèse de la Réunion a choisi de travailler au niveau Pastoral sur le thème : « La vie est mission. » en utilisant le texte de l’exhortation apostolique du pape François sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel.
L’Esprit Saint répand la sainteté partout dans le saint peuple fidèle de Dieu.

La 1ère semaine, il fallait mettre l’accent sur : « Comment plaire à Dieu ? »
« Veiller, se tenir prêt. Être attentif, ne pas s’endormir pour ne pas passer
à côté de quelque chose d’essentiel. » 

La 2ème semaine, on nous a dit : « Soyez dans la joie. »
« Préparer le chemin du Seigneur. Se mettre en action pour changer
quelque chose dans sa vie et faire grandir le Royaume déjà là. » 

la 3ème semaine de l’Avent on nous a demandé : « Soyez juste. »
« Le Christ est proche, sachons reconnaitre
et accueillir dans la joie, les signes discrets de Sa venue. » 

Aujourd’hui, nous arrivons à la 4ème semaine de l’Avent,
Où l’on nous demande de : « Vivre en communauté ».
« Obéir dans la foi à la Parole de Dieu. Croire en la Bonne Nouvelle
du salut qui s’opère par la naissance de Dieu-fait-homme. »

La mission de l’Eglise n’a pas de limites dans l’espace et dans le temps.
« Toutes les nations païennes » sont appelées à découvrir les trésors de la foi.
La puissance de la résurrection du Christ ressuscite l’humanité.
Il n’y a qu’une seule famille humaine. Fraternité, solidarité, fraternité plus forte.
Dans un temps de silence offrons tout cela au Seigneur.

-Silence-

1 - C’est aujourd’hui que la promesse de bonheur va s’accomplir pour ta maison
C’est aujourd’hui que la tendresse du Seigneur va s’établir sur les nations…

Oui, c’est aujourd’hui que s’accomplit cette promesse.
Oui c’est aujourd’hui que Dieu fait naître sa tendresse.
Au cri du prophète, relève la tête : Dieu est au milieu de nous.

2 - S’élève encore en nos déserts la voix de Jean qui interpelle notre temps :
"Prépare-toi le cœur comme on ouvre un chemin pour faire place au Dieu qui vient !"

3 - Quitte ta robe d’amertume et de malheur et revêts la joie du Seigneur.
Sa paix sera pour toi un vêtement nouveau et sa justice ton manteau.

4 - Non, il ne dort ni ne sommeille ton gardien. Il est fidèle, ne crains rien.
Il semble loin…mais il est proche maintenant caché dans un petit enfant.

Le Seigneur vient / le Seigneur vient
Il faut aplanir les collines / il faut préparer le chemin
Le Seigneur vient / le Seigneur vient
Il faut aplanir les collines / et combler les ravins.

1. La vie nouvelle surgira même des pierres
Il va venir l’Envoyé du Seigneur
Bonne nouvelle nos yeux verront sa lumière
Il va venir le Fils de Dieu.

2. La vie nouvelle surgira de nos baptêmes
Il va venir l’Envoyé du Seigneur
Bonne nouvelle qui dira que Dieu nous aime
Il va venir le Fils de Dieu.

Nous pouvons nous asseoir

Cette semaine, nous continuons à préparer le chemin de notre cœur
pour accueillir notre Sauveur. Nous arrivons au 4ème dimanche de l’Avent ...
La Vierge Marie accueille la bienveillante initiative du Seigneur pour elle
et pour l’humanité entière. Par son oui, nous héritons de la promesse
de l’ange. Comblés de grâce, nous savons désormais que le Seigneur
demeure avec nous pour toujours .
Marie tendresse dans nos vies, intercède pour nous auprès de ton fils
par ton « oui » mène-nous à lui.

Marie, tendresse dans nos vies,
Marie, chemin qui mène à Lui,
Ton "oui" fleurit, dans notre vie,
Merci pour ce cadeau béni !

1.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De faire un beau silence, pour habiter chez Lui.

2.- S’il te plaît, Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De vivre en Sa présence, pour mieux lui dire "Oui" !

Oui Seigneur, avec Marie nous voulons te dire « oui »
Oui, pour les moments où nous baissons les bras
Oui Seigneur, à l’exemple du Frère Scubilion, nous voulons être libérés
de tout ce qui nous empêche d’avancer...
Seigneur Dieu, hier, dans notre île, a été commémoré, l’abolition de
l’esclavage. Comme tu l’as fait pour le peuple d’Israël, tu as permis
que nos ancêtres soient libérés de la servitude.
Nous t’en remercions Seigneur.

-silence-

Mon Dieu, aide-nous à garder un cœur pur
pour accueillir ton Fils Emmanuel qui vient nous délivrer du péché.
Il a le pouvoir de nous rendre forts.
Béni sois-tu Seigneur et prends pitié de nous.

Kyrié éléison / Christ éléison / Kyrié éléison
Seigneur pitié pou nou / Ô Christ pitié pou nou / Seigneur pitié pou nou

Dieu d’Amour mi croi en ou / Out prézans lé dan mon vie
Tir a moin dans prizon, / mon band peur ek tristess
Out regard posé d’ssus moin / Guide a moin ek out l’Esprit
Ou lé mon force dan mon faibless

Oui Seigneur guide chacun de nous par ton Esprit Saint
Remplis-nous, de ta sainte présence …

-silence-

1. Nous avons soif de ta présence, O Saint-Esprit viens, souffle sur nos vies !
Embrase nos cœurs, ô Seigneur ! Aide-nous à discerner ta volonté !

Viens, viens Esprit de Dieu, nous t’invitons,
Revêts-nous, Remplis-nous, de ta sainte présence !
Qu’au travers de nous tu puisses agir avec puissance
Pour confirmer les paroles que nous allons annoncer !

2. Nous avons soif de ta présence, O Saint-Esprit viens, souffle sur nos vies !
Purifie nos cœurs, ô Seigneur ! Aide-nous à toujours plus te ressembler !

3. Nous avons soif de ton réveil, Ô Saint-Esprit, viens sur notre pays !
Nous voulons voir des milliers d’hommes
Chanter ensemble : " Jésus est Seigneur ! "

Nous nous mettons debout pour acclamer la parole de Dieu

Alléluia

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 39‑45)

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. » – Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-

Ce texte de Luc , rempli de signe , ne peut s’ interpréter que dans la foi.

A peine enceinte de Jésus, Marie part chez Zacharie et Elisabeth qui attendent un enfant. Cet enfant c’est Jean- Baptiste qui annoncera plus tard la mission de Jésus.

Marie vient féliciter sa cousine et partager sa joie.

Marie se met donc en route rapidement vers une ville de Judée. Cette rapidité est un signe de la foi de Marie ( la hâte de Marie est une hâte missionnaire).La route que Marie prend est aussi un signe. En effet, la route est l’ un des lieux de la révélation et de la mission : la Parole de Dieu (Jésus) est venue du ciel jusqu’à Nazareth , de Nazareth à Jérusalem et de Jérusalem la Parole se répandra en Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre et jusqu’à ton cœur si tu sais l’ écouter.

Marie entre dans la maison de sa cousine Elizabeth et la salue. La joie de Marie suffit pour qu’Elisabeth comprenne ce qui se passe : « L’enfant tressaillit d’ allégresse en elle ».
« tressaillir » évoque la danse de David devant l’Arche d’ Alliance.
« l’allégresse » signifie joie de la présence de Dieu.

Jean-Baptiste qui remue dans le ventre de sa mère en présence de Marie est un signe : il avertit sa mère de l’ événement fantastique qui se prépare.
Elizabeth perçoit dans son corps le mouvement de joie de l’ enfant qu’elle attend ( le corps est sacré, c’ est le chemin de toute vie spirituelle.)
Dès le ventre de sa mère ,Jean-Baptiste commence son rôle de prophète, de témoin de Jésus (mystère divin de la présence de Dieu)

Alors, Elizabeth, remplie d’ Esprit- Saint entonne un cantique dans un grand cri : « Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de tes entrailles est béni ».
(Combien de chrétiens ignorent que la prière du je vous salue Marie vient de ce passage de Luc).

« Tu es bénie entre toutes les femmes » ; « Heureuse celle qui a cru » : Compliment d’ une femme à une femme... Marie est déclarée heureuse parce qu’ elle a eu la foi, elle a cru.
Plus tard , Jésus reprendra cette béatitude « Heureux ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la gardent » .

Oui , tout ce récit de Luc baigne dans la foi et la foi rime avec joie.Les deux femmes, Marie et Elisabeth ont la foi les premières . Le premier secret de Dieu est confié à 2 femmes .

L’enfant de Marie est un don de Dieu pour elle ,mais aussi pour le monde.

LES DONS DE DIEU DONNENT LA JOIE.
Quand nous avons en nous la joie de Jésus , c’est facile de la porter aux autres.

PRIONS MARIE LA MERE DES CROYANTS.
Marie, mère des croyants, enseigne- moi la confiance.
Quand le trouble m ’envahit,prends-moi par la main et conduis-moi à ton fils.
Toi qui portes la joie au plus profond de ton cœur ,
Inspire-moi des paroles qui dissipent la peur.
Accompagne-moi sur la route qui conduit au Royaume !

Quand nous avons en nous la joie de connaitre Jésus ,c’est facile de l’ apporter aux autres.

1- Mère chérie, dès ma tendre jeunesse
Ta douce image, a su ravir mon cœur
En ton regard je lisais ta tendresse
Et près de toi, je trouvais le bonheur.

Vierge Marie, au Céleste rivage
Après l’exil, j’irai te voir toujours
Mais ici-bas, ta douce Image
C’est mon Perpétuel Secours !

2- En exauçant, ma naïve prière
Tu me montrais, ton amour maternel
Te contemplant, je trouvais sur la terre
Un avant-goût, des délices du Ciel.

3- Toujours, toujours image de ma mère
Oui tu seras, mon bonheur mon trésor
Et je voudrais, à mon heure dernière
Que mon regard, sur toi se fixe encore.

Le Seigneur, tu es tout proche. Prions le Père, en communion avec ceux qui, comme nous, se réjouissent de la naissance de l’Emmanuel dans notre monde.

En ce dimanche, l’évangile nous présente deux femmes qui se sont laissées
guider par Dieu en chaque instant de leur vie. A leur image, nous laissons
monter vers Lui, toutes nos demandes pour notre monde :

En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. (Lc 1, 39) Pour l’Eglise, malgré toutes les difficultés présentes, qu’elle sache toujours sortir d’elle-même pour porter au monde le trésor d’amour qui s’appelle Jésus. Nous te prions, Seigneur. Silence

Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. (Lc 1, 40) Pour tout homme en ce temps de préparation des fêtes de fin d’année, que les soucis présents ne l’empêchent pas de prendre du temps de repos, de savoir renouer des liens familiaux ou amicaux brisés ou distendus. Nous te prions, Seigneur. Silence

Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. (Lc 1, 41) Pour les malades, les personnes âgées, qui risquent d’être seuls au moment des fêtes, qu’ils soient réconfortés et remplis de joie par les visites de ceux qui leur sont chers. Nous te prions, Seigneur. Silence

Lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. (Lc 1, 44) Pour les personnes engagées au service de l’intelligence de la foi qu’ils trouvent un langage actuel, dans le dialogue avec les cultures. Nous te prions, Seigneur. Silence

Nou di à ou, écoute nout ti prièr’ là
Y monte là haut comm in la fimé l’ensens
Nou di à ou, exauss’ nout ti prièr’ là
Nou d’mand’ à ou, éclaire out bann z’enfants !

Dieu miséricordieux, accorde nous ce que nous te demandons dans nos prières, renouvelle sans cesse, notre foi, notre Espérance en toi durant ce temps de l’attente de ton retour. Amen.

-Adoration-

Venez, approchez-vous, Soyez bénis, soyez nourris
Venez, l’amour est partagé, aucun n’est digne, chacun est invité.

1. Venez, n’attendez pas, Il a préparé ce repas.
Osez, venez déposer vos nuits, vos croix, voyez, il nous ouvre la joie.

2. Venez, n’attendez pas, Il vient apaiser chaque soif.
Osez, venez déposer vos cœurs, vos choix, voyez, il nous donne la joie.

3. Venez, n’attendez pas, Il vient pour allumer la foi.
Osez, venez déposer vos peurs, vos voix, voyez, il devient notre joie.

O mon Dieu, que je t’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Quand le jour se lève, je sais que je vais vivre ce jour avec toi… 
Quand le jour s’achève, je sais que la nuit tu seras toujours prés de moi… 
A chaque instant, je sais que tu es en moi et que je suis en toi. 
Ainsi toute ma vie se passe avec toi…

Tu es grand, Seigneur. (4 fois)
Magnifique, digne de louanges, Tu es grand, Seigneur. (bis)

Oui Seigneur, tu es tellement grand, dans ta splendeur cachée,
tu es magnifique digne de louanges tu nous combles de joie
Jésus Hostie, nous t’adorons !

O Jésus, nous croyons que tu es réellement présent dans cette humble hostie,
exposée à notre adoration. Nous nous abandonnons entre tes mains,
avec tout ce qui fait notre vie de tous les jours.

Entre tes mains j’abandonne tout ce que j’appelle mien.
Oh ! Ne permets à personne, Seigneur, d’en reprendre rien !
Oui ! Prends tout, Seigneur ! Oui, prends tout, Seigneur !
Entre tes mains j’abandonne tout avec bonheur.

Tu connais mieux que moi-même tous les besoins de mon cœur.
Et, pour mon bonheur suprême, tu sais me rendre vainqueur.
Oui ! Prends tout, Seigneur ! Oui, prends tout, Seigneur !
Je ne vis plus pour moi-même, mais pour mon Sauveur.

Prends mon corps et prends mon âme ; Que tout en moi soit à toi !
Que par ta divine flamme, tout mal soit détruit en moi.
Oui ! Prends tout, Seigneur ! Oui, prends tout, Seigneur !
Prends mon corps et prends mon âme ; Règne sur mon cœur !

Que ta parole éclaire mes pas ;
Je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin
Fais-moi connaître tes volontés ;
En toi j’ai mis ma foi, je marche dans tes voies.

1.D’un grand espoir j’espérais le Seigneur.
Il s’est penché pour entendre mon cri.
Il m’a tiré de l’horreur de la boue,
Il m’a fait reprendre pied sur le roc.

2. Je te rends grâce, tu m’as exaucé,
Je te louerai dans la grande assemblée.
J’ai dit ton amour et ta vérité,
Je n’ai pas caché ta fidélité..




puce Plan du site puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2019 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10