Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement
Article mis en ligne le 31 janvier 2019
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement à l’église toute la matinée du vendredi.
Animation à 10h30, bénédiction à 11h30.

Bonjour à tous, nous allons commencer l’adoration de ce vendredi 
par un chant inspiré du cantique des cantiques pour notre Seigneur 
Jésus-Christ, notre « Bien-Aimé » qui nous appelle tous les vendredis à l’adorer,
Lui qui est amour.

1- J’entends mon Bien-Aimé son cœur m’appelle
Mon âme est toute prête à ses merveilles
Le voici qui bondit sur les montagnes
J’entends sa voix chanter sur les rivages.

Viens ! Mon cœur t’appelle / Oui viens ! 
Que je t’emmène dans mon jardin
L’hiver s’en est allé / Viens ! Je t’aimerai

2- Lève-toi mon amie, ma toute belle 
L’hiver s’en est allé, les fleurs s’éveillent
Viens le temps des chansons et des « je t’aime »
Entends ce chant d’amour pour toi s’élève.

3- Cet amour est plus fort que nos misères
L’amour d’un Dieu venu sur notre Terre
La grâce qui guérit et qui relève
Voici l’amour qui jamais ne s’achève

Dieu nous aime, il nous donne sa vie. 
Il nous invite à chercher et à comprendre sa volonté. 
Chaque jour Dieu nourrit son peuple du pain de sa parole. 
Pain vivant descendu du ciel, Jésus nous rejoint au plus profond 
de notre humanité. Celui qui mange de ce pain vivra pour toujours. 
En tout instant de notre vie, rendons grâce à Dieu, chantons-lui notre louange.

Venez, adorons le Seigneur,
Venez et chantons notre joie, 
Pour le Dieu de notre salut. (bis)

1. Avançons devant lui avec des chants de louanges, 
Faisons retentir pour lui l’acclamation,
Que jaillissent en nos cœurs des hymnes d’allégresse. (bis)

2. Venez, prosternons-nous humblement devant sa face,
A genoux devant le Dieu qui nous a faits,
Car c’est lui notre Dieu et nous sommes son peuple. (bis)

3. Ecoutez, aujourd’hui la voix de Dieu nous appelle,
Ne détournons pas nos cœurs de son amour,
Entrons dans son repos et goûtons sa présence. (bis)

Venez Adorons le Seigneur en traçant sur nous le signe de la Croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen

Nous pouvons nous asseoir

La Journée de la Vie Consacrée a lieu chaque année le 2 février,
le jour de la célébration de la Présentation de Jésus au temple,
c’est-à-dire le jour de la fête d’action de grâce pour le don du Christ,
Lumière qui éclaire les nations. 
Ensemble, rendons grâce au Seigneur pour ceux qui donnent
leur vie à Dieu, au service de l’Eglise, prions :

Seigneur, du cœur de ton Église et pour le service du monde,
tu as fait grandir l’arbre de la Vie Consacrée.
Ses branches multiples portent des fruits innombrables de sainteté.
Béni sois-tu !
Au cœur des jeunes, tu fais naître le désir d’un amour sans limite.
Béni sois-tu !
A travers nos fragilités et nos talents, tu permets qu’ils découvrent la joie
de te servir et de te donner leur vie, dans la diversité des vocations.
Béni sois-tu !
Par le don de ton Esprit, dans l’amour de l’Église,
tu ouvres à nombre d’entre eux la voie de la vie religieuse
ou d’une consécration totale entre tes mains. Béni sois-tu !
La joie de ton Évangile réveille le monde : donne aux consacré(e)s
d’être artisans et prophètes de cette joie pure.
Nous t’en supplions, Seigneur !
Et à ceux que Tu appelles pour cette aventure,
accorde discernement et confiance.
Qu’ils osent une réponse concrète, pour mettre leur pas dans les tiens.
Nous t’en prions, Seigneur. Amen

Je suivrai mon Seigneur et mon Maître
Sans jamais m’éloigner de ses pas
Sans que rien ici-bas ne m’arrête
Et sans rien que le chant de sa voix

Je vivrai de bonheur et de grâce
De l’amour que son cœur m’a donné
Et que rien ici-bas ne l’efface
C’est le vœu de mon âme assoiffée

Un seul instant auprès de toi
Vaut bien les heures et la route
Tout, pour autant que ce soit toi
Qui m’accompagne au parvis de ta joie

Je suivrai mon Seigneur et mon Maître…

Oui Seigneur, nous aussi nous voulons te suivre
mais souvent nos péchés nous empêchent d’avancer
Prends pitié de nous Seigneur…

1- Dieu entends ma plainte, pitié exauces ma prière,
Des terres lointaines je t’appelle quand le cœur me manque
Tu me conduiras jusqu’au rocher trop loin de moi
Car tu es pour moi un refuge face à l’ennemi.

O prends pitié, ô mon Seigneur
Mon Dieu, mon Roi, mon rempart, mon Sauveur
Ô prends pitié, ô mon Seigneur
Mon Dieu mon refuge, Roc de mon cœur.

2- Brisé, écrasé, à bout de force, mon cœur gronde.
Seigneur mon désir est devant toi, et rien ne t’échappe.
Tu es mon secours, mon Dieu, Seigneur ne tarde pas.
Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi. R/

Soyez fort prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur.
Moi je suis sûr de toi, je dis tu es mon Dieu
Sauve-moi par ton amour, toi qui as vu ma détresse.
Sur ton serviteur, que s’illumine ta face.

Je te louerai, ô mon Seigneur,
car tu entends la plainte de mon cœur
J’exalterai... ta grandeur,
Tu t’es fait proche de ton serviteur
Tu as entendu le cri de mon cœur…

Oui Seigneur, tu t’es fait proche de ton serviteur
Tu as entendu le cri de notre cœur…
Envoie ton Esprit Saint nous visiter

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons,
Sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché, 
Viens Esprit-Saint, nous brûler de ton feu.
Fais-nous rechercher la paix, désirer la sainteté, 
Viens Esprit-Saint, viens transformer nos vies.

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité, 
Viens Esprit-Saint, nous brûler de ton feu.
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté, 
Viens Esprit-Saint, viens transformer nos vies.

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole.

Alléluia, Alléluia, soyons des enfants de Lumière
Alléluia, Alléluia, Croyons en la lumière
Alléluia, Alléluia, Jésus nous a offert sa vie
Alléluia, Alléluia, nombreux sont les fruits

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (2, 22-40)

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur. Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : un couple de tourterelles ou deux petites colombes. Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples : lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de 84 ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. – Acclamons la Parole de Dieu.

Alléluia, Alléluia, Jésus est glorifié
Alléluia, Alléluia, Jésus est élevé
Alléluia, Alléluia, que vienne le feu de l’Esprit-Saint
Alléluia, Alléluia, l’amour est en chemin.

-Méditation-
Selon la coutume juive, Joseph et Marie montent à Jérusalem présenter Jésus au Temple.
Dans ce récit, Luc cite la Loi en 3 fois pour nous dire que la vie de l’enfant Jésus débute sous le signe de la Loi ( la Foi d’Israel ) .
Bien qu’il soit « Fils de Dieu » Jésus suit les lois juives, rien ne le distingue du commun des hommes.
La vie de Joseph, de Marie et celle de Jésus sont entièrement imprégnés de la FOI JUIVE.
AU TEMPLE, QUI RECONNAIT JESUS ?
Non pas les autorités officielles, ni les prètres, ni les scribes, mais 2 vieillards oubliés de la société : SYMEON,homme religieux et juste et ANNE la Veuve .Par ces 2 représentants des petites gens,c’est tout le peuple des pauvres aimés de Dieu qui vient à la rencontre du Sauveur.
Ces 2 vieillards, Syméon et Anne, venus au Temple , sous l’impulsion de L’ESPRIT-SAINT,représentent la longue attente d’Israel ,
et décernent à Jésus les titres les plus prestigieux : Jésus, ce bébé fragile est désigné comme le MESSIE-SERVITEUR qui apporte le salut définitif à toute l’humanité.Jésus est vu comme « LA LUMIERE », »LE ROI DE GLOIRE », la délivrance de Jérusalem.
Malgré la qualité et la grandeur de leur foi, Marie et Joseph sont étonnés sur les titres donnés à leur fils.Eux qui viennent présenter leur enfant au Seigneur et offrir le sacrifice prescrit par la LOI( 2 petites colombes) font à l’avance ce que Jésus fera à la CENE et sur la croix : OFFRIR SA VIE. C ’est ce que tous les chrétiens sont invités à faire à chaque Messe : offrir leur vie avec,par Jésus pour que LUI JESUS transforme leur pauvre vie.
Désormais, le temps de la Loi est révolu. Avec Jésus ,c’est la GLOIRE DE DIEU qui entre dans le Sanctuaire : Jésus est bien LE MESSIE, la GLOIRE, DIEU lui-mème venu répandre L’ESPRIT-SAINT sur toute chair et éclairer les nations paiennes.
Syméon est comblé, les paroles qu-il prononce rappellent le projet de salut de Dieu pour toute l’humanité : « Maintenant, o Maitre souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car, mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples:lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israel. »
Oui, frères et sœurs , les promesses de Dieu se réalisent toujours même s’il faut attendre longtemps parfois.
Syméon, éclairé par l’Esprit-Saint, reconnaît en Jésus le Sauveur que le monde attendait, la Lumière des nations, le Roi de Gloire.
Seigneur Dieu, véritable lumière, fais resplendir au cœur de tes fidèles la lumière qui jamais ne s’éteint.
Fais parvenir chacun de nous à la splendeur de ta gloire par ton Fils Jésus avec ton Esprit-Saint, pour les siècles des siècles.AMEN !

Celui que de nos yeux nous avons vu…
Celui que de nos mains nous avons pu toucher.
Celui que nos oreilles ont entendu.
Celui que dans nos cœurs nous avons rencontré.
Voilà celui que nous vous annonçons
Qui a resplendi sur la terre où nous vivons.

Et s’il fallait qu’au plus tard de la nuit,
ce monde à bout d’espoir bascule de sommeil,
Qui surprendra ses rêves endormis
Pour lui montrer l’aurore annonçant le soleil
Il restera debout comme un gardien,
Il sera parmi nous sentinelle du matin ...

Lumière du monde, Sel de la terre,
Soyons pour le monde visages de l’amour.
Lumière du monde, Christ est lumière,
Soyons pour la terre le reflet de sa lumière au jour le jour ...

À l’heure où tant de gens sont déroutés
Dans leur quête d’amour, de sens et d’absolu,
Si nous allions un peu les écouter...
Et puis, tout en marchant, leur apprendre Jésus,
Leurs yeux déçus pourraient s’illuminer
Après le pain rompu que nous aurons partagé !

Le sel n’est rien s’il n’a plus de saveur,
Pas plus que la lumière cachée sous le boisseau !
Vienne l’Esprit remuer nos tiédeurs,
Et fair’ surgir en nous les gestes les plus beaux...
Nos vies auront ce goût de vérité, de justice et d’amour !
Alors, nous pourrons chanter !

-Adoration-

Adorez-le, bénissez-le ! 
Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! 
Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

Aujourd’hui, approchez-vous de Lui, 
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Par le cœur douloureux et immaculé de la Vierge Marie, Notre Mère, 
Je T’offre toutes les souffrances du monde et plus particulièrement 
celles de ton Eglise en détresse. Nous te supplions de rassembler, 
par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé. Nous Te prions pour la paix
dans le monde. Soutiens de Ta force tous nos frères persécutés,
bafoués, pourchassés. Essuie les larmes de ceux qui pleurent.
Donne la lumière et l’Espérance à ceux qui doutent et qui sont dans la nuit,
Accorde la fidélité et la persévérance à ceux qui Te sont consacrés : 
« Nous te confions particulièrement tous les prêtres, les religieux
et religieuses ». Nous te confions aussi les enfants qui viendront nombreux
demain à la messe, aide-nous à être Lumière du monde et Sel de la terre. 
Père très bon, Toi qui par la mort de Ton Fils sur la Croix, nous a révélé
Ton Amour, Regarde avec tendresse Tous Tes enfants et écoute leurs prières…

-silence-

Nous t’adorons, ô Père dans ton temple,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.
Tu habites nos louanges,
Nous t’adorons en esprit et en vérité.

Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ton temple.
Car un jour près de toi vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ta maison Seigneur.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Acclamez-le, Bénissez-le,
Serviteurs du Seigneur, louez votre Dieu,
Levez les mains, chantez sans fin
Que soit béni son nom trois fois Saint !"

1.Tous ses serviteurs, bénissez sans fin !
Louez le Seigneur, élevez les mains !
Tout puissant vainqueur, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire à jamais !

2. Il est glorieux, bénissez sans fin !
Au plus haut des cieux, élevez les mains !
Voici notre Dieu, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !

3. Il nous a sauvés, bénissez sans fin !
Nous a délivrés, élevez les mains !
Grande est sa bonté, bénissez sans fin !
Chantez sa gloire, à jamais !




puce Plan du site puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2019 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10