Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "Prions Jésus avec Marie Notre dame de Lourdes pour les malades"
Article mis en ligne le 7 février 2019
Imprimer logo imprimer

Adoration du Saint Sacrement à l’église toute la matinée du vendredi.
Animation à 10h30, bénédiction à 11h30.

La Journée des Malades a lieu chaque année à l’occasion de la fête
de Notre-Dame de Lourdes. Demain, samedi 09 février 2019 à 9h00,
la Paroisse du Moufia accueillera lors d’une célébration,
les malades de notre quartier.
Aujourd’hui, nous avons une pensée particulière pour tous les malades.

Traçons sur nous le signe de la croix
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Amen.

Ensemble chantons l’hymne des JMJ de cette année

Pèlerins du monde, nous arrivons aujourd’hui, 
de nos continents et de nos villes. 
Nous voulons être missionnaire du Seigneur, 
porter sa Parole et son message.

Comme Marie a dit oui à l’ange Gabriel, 
accueillons le projet du Seigneur. 
Le ciel et la terre se réjouissent et chantent. 
Tout l’univers proclame ses merveilles.

Me voici, Servante du Seigneur,
qu’il me soit fait selon ta Parole ! (bis)

Il nous appelle, à son service, nous ses enfants bien-aimés 

Oui Seigneur, nous sommes tes enfants bien aimés.
Marie, notre Dame de Lourdes, nous te demandons d’intercéder pour nous
auprès de ton fils Jésus en ce temps d’adoration.
Toi que nous invoquons si souvent dans nos prières,
Toi la première adoratrice,
Toi qui retenait tous les évènements et les méditait en ton cœur,
Guide-nous ainsi que nos proches, comme tu as guidée
Sainte Bernadette à la grotte de Massabielle,
et accompagne-nous en ce chemin de grâces vers le Royaume de Dieu.
Que par Toi, nous soyons Lumière...
Que Dieu nous bénisse, et que la terre entière L’adore

-Nous pouvons nous asseoir-

En ce temps d’adoration demandons à Marie, Notre Dame de Lourdes
d’ouvrir nos cœurs à la prière

Sainte Marie, Reine du Ciel, ouvre nos cœurs à la prière.
Comme Bernadette à Massabielle, soyons témoins de la lumière

1. Tu nous demandes dans la confiance de venir prier avec toi
Et tu nous aides en confidence à faire le signe de la croix.

2. Tu nous dis de faire pénitence et de prier pour les pécheurs
Boire à la source de l’innocence, Monde nouveau pour le bonheur.

-Ensemble prions -

Marie, toi qui es apparue à Bernadette dans le creux du rocher, dans le froid et l’ombre de l’hiver, tu apportais la chaleur d’une présence, l’amitié d’un sourire, la lumière et la beauté de la grâce. Dans le creux de nos vies souvent obscures, dans le creux de ce monde où le Mal est puissant, apporte l’espérance, redonne la confiance. Toi qui as dit à Bernadette « Je suis l’Immaculée Conception » : viens en aide aux pécheurs que nous sommes. Donne-nous le courage de la conversion, l’humilité de la pénitence et la persévérance de la prière. Nous te confions tous ceux que nous portons dans notre cœur et, particulièrement, les malades et les désespérés, toi qui es « Notre-Dame du Bon Secours ». Toi qui as guidé Bernadette à la découverte de la source. Guide-nous vers Celui qui est la source de la vie éternelle, Celui qui nous a donné l’Esprit Saint pour que nous osions dire : Notre Père … Je vous salue Marie…

-silence-

Vierge Marie, Mère de Miséricorde, c’est avec confiance que je tourne
vers Vous mon regard filial. Je sais et je crois que vous m’accompagnez
dans mon épreuve, comme vous l’avez fait pour Jésus, votre Fils,
sur le chemin du calvaire. Quand ma croix sera trop lourde,
aidez-moi à la porter et à ne pas perdre courage. Vierge Marie, notre Mère
priez pour moi ainsi que pour tous ceux qui me manifestent leur affection.
Que par votre intercession, Jésus votre Fils, nous comble de sa Paix
et nous garde dans l’Espérance. Amen

1- Mère chérie, dès ma tendre jeunesse
Ta douce image, a su ravir mon cœur
En ton regard je lisais ta tendresse
Et près de toi, je trouvais le bonheur.

Vierge Marie, au Céleste rivage
après l’exil, j’irai te voir toujours
Mais ici-bas, ta douce Image
c’est mon Perpétuel Secours !

2- En exauçant, ma naïve prière
Tu me montrais, ton amour maternel
Te contemplant, je trouvais sur la terre
Un avant-goût, des délices du Ciel.

3- Lorsque je lutte, ô ma Mère chérie
Dans le combat tu fortifies mon cœur
Car tu le sais, au soir de cette vie
Je veux offrir des Prêtres au Seigneur !

4- Toujours, toujours image de ma mère
Oui tu seras, mon bonheur mon trésor
Et je voudrais, à mon heure dernière 
Que mon regard, sur toi se fixe encore.

Seigneur, les maladies font partie des épreuves de la vie terrestre,
mais tu as mis des moyens curatifs à notre disposition pour que
les souffrances corporelles soient dissipées ou tout du moins adoucies.
Aie pitié de ceux qui souffrent, donne-leur le courage moral,
les forces spirituelles et physiques nécessaires pour combattre la maladie.

-silence-

Jette, nous t’en supplions, un regard de compassion sur leurs souffrances
et daigne y mettre un terme…
Assiste, Dieu Tout Puissant, notre désir de les soulager ;
dirige notre pensée afin qu’elle aille verser un baume salutaire
sur leur corps et la consolation dans leur âme.
Viens aussi Seigneur, guérir mon âme et mon cœur
qui sont souvent blessés, aide-nous à pardonner
Daigne, Seigneur, écouter favorablement les vœux
que nous t’adressons en ce moment...

-silence-

Guéris mon cœur, calme ma douleur
Je choisis de pardonner et j’apprends à vivre
Acceptant les blessures de mon âme
Viens guérir mon cœur, Oh Seigneur.

1- Les mots s’envolent, les vœux sont brisés
Et les promesses ne sont point tenues.
Une famille divisée, l’amour déchiré
Nuits après nuits, tant de larmes j’ai versé.

2- Mes amis m’ont quittés et d’autres exigeaient
Bien plus que je ne pouvais leur donner.
Mon cœur est meurtri, ma confiance trahie
Nuits après nuits, je me demande pourquoi.

Oui Seigneur viens guérir mon cœur, guéris tous les malades
Seigneur si la guérison n’est pas possible, donne-leur ton courage
et ta force pour supporter cette épreuve.
Que ta volonté soit faite !
Envoie Ton Esprit Saint sur nous Tous, sois favorable à notre demande.
Amen.

Plonge-moi dans ta rivière d’amour,
Plonge mon esprit dans les profondeurs de ta joie.
Inonde le désert de mon âme par la douce pluie du ciel.

Mon âme est rafraîchie ; Quand ton onction m’envahit,
Je suis restauré, guéri, Quand ton onction m’envahit.

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole de Dieu

-PAROLE-

Alléluia, Alléluia …

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (5, 1‑11)
En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. » Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. À cette vue, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent. Acclamons la Parole de Dieu !

-Méditation-
Jésus enseigne les foules et appelle des disciples à le suivre.
Pour se faire entendre de la foule qui se presse autour de lui, Jésus monte dans une barque qui appartient à Simon Pierre, une barque bien ordinaire, bien pauvre.
La barque (figure de l’église) apparaît dans plusieurs épisodes du Nouveau Testament : plus ou moins ballottée par les vagues, la barque transporte aussi bien les disciples que Jésus . Oh ! Mystérieuse barque qui est ton Église ,Seigneur, si humaine et si divine à la fois.
Quand il eut fini de parler à la foule, Jésus dit à Simon : « Avance au large ,et jetez vos filets pour la pèche . »
Jésus veut dire par là : « Barque de Simon, mon Église, quitte la sécurité des rivages,avance au loin quelle que soit la situation, sois sans crainte, va aux périphéries, ose annoncer et dénoncer. »
Simon hésite mais il fait confiance à Jésus, il fait ce que Jésus lui demande : lui et ses compagnons jettent leur filet et ils prennent une grande quantité de poissons, c’est une pèche miraculeuse.
La rencontre avec Jésus a révélé à Simon sa petitesse : là, sur son propre lieu de travail, là, où il se croyait compétent,Jésus lui montre ses limites. En fait, Simon n’est rien sans Jésus.
Nous aussi, nous ne sommes rien sans Jésus . Comme Simon, nous sommes invités à prendre le risque de la foi pour aimer,pour supporter, soulager, pardonner, réconforter.
Nous aussi, il nous faut avancer, faire confiance à Jésus, faire ce qu’on peut, et Jésus qui nous aime complétera et transformera notre action.
Adorateur,Jésus a besoin de toi, de moi, de nous pour agir, et comme à Simon et à ses amis, Jésus te donne le courage et l’audace de le suivre.
St Luc nous présente Simon Pierre se prosternant devant Jésus en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » Pierre comprend dans son cœur que celui qui se tient devant lui n’est autre que Jésus-Christ, le Fils De Dieu.
C’est alors que Jésus confie à cet homme pécheur, le premier pape, une grande mission:faire connaître le message d’amour de Dieu à tous.
Sans hésiter, Simon et ses amis laissent leur travail et suivent Jésus.
Le vrai miracle de ce récit n’est pas la pèche miraculeuse, le vrai miracle se passe dans les cœurs des disciples qui laissent tout pour suivre Jésus (c’est cela le risque de la foi).
Nous qui adorons Jésus , voulons-nous suivre Jésus ?
Ouvrons nos mains et répétons tous ensemble :
Jésus, je t’adore et je t’aime.
Jésus, j’ai confiance en toi.
Moi aussi, je veux te suivre, je veux risquer ma vie pour toi.
Jésus, sans ta grâce, je ne peux rien faire.
Me voici Seigneur, envoie-moi.
Fais de moi un messager de ta Bonne Nouvelle. AMEN !

Toute la vie j’avais... routine, routine 
Les pieds collés dans les filets, me lever, naviguer,…
pécher, me recoucher, 
j’étais comme ces poissons qui étouffent à l’air libre …
et voilà il arrive 
Toute la vie j’avais... routine, routine 
Les mains qui saignaient sur les lignes, 
il dit "Levez la tête" 
Le royaume est une fête
lui seul sait ce qu’on vaut 
Nous sommes des hommes nouveaux… 
Et enfin il arrive 

La bonne nouvelle, c’est lui / La bonne nouvelle c’est vous 
La bonne nouvelle, c’est lui / La bonne nouvelle c’est nous 
 
 

Il dit "Suivez moi, laissez tout" 
Ça tombe bien, nous on n’a rien 
Heureux les humbles et les petits 
Ça tombe bien, on aime la vie 
La vie est éternelle, elle est à nous 
Si on le suit, si on le suit 

-ADORATION-

Adorez-le, bénissez-le ! Que la louange de vos chants le glorifie !
Adorez-le, bénissez-le ! Que de vos cœurs jaillisse le feu de l’Esprit !

1. Aujourd’hui, approchez-vous de lui,
Présentez-lui l’offrande de vos vies !

2. D’un seul cœur, louez votre Seigneur,
Que son amour transforme votre vie.

O mon Dieu, que J’adore, 
Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Quand le jour se lève, je sais que je vais vivre ce jour avec toi… 
Quand le jour s’achève, je sais que la nuit tu seras toujours prés de moi… 
A chaque instant, je sais que tu es en moi et que je suis en toi. 
Ainsi toute ma vie se passe avec toi… 
Tu es ma vie, ma joie, Seigneur Jésus, et je te remercie. 
Entre tes mains je m’abandonne

-silence-

1- Je m’abandonne de toute mon âme,
Toi qui connais si bien mon cœur,
Ce qui me trouble et me fait peur
Je Te le donne, Te l’abandonne
Je remets tout entre Tes mains,
que s’éclaire enfin mon chemin

Pour que Tout en moi puisse Te glorifier
Qu’aucune faiblesse ne vienne T’attrister
Je remets tout entre Tes mains mon Divin Potier

2- Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout désir devienne Tien
Que de moi il ne reste rien
Rien que Te plaire, Te satisfaire
Que tout mon cœur Te soit contrit
Que je sois intègre dans ma vie

3-Je m’abandonne de toute mon âme
Que tout mon être soit désormais
De Ta gloire le seul reflet
Voici mon cœur, voici mon âme
Que je sente Ta main sur moi
Me façonner comme autrefois

-Quand Jésus passe-

1- Dieu tu es ma force, ma consolation, une lampe devant mes pas.
Ta voix a triomphé de l’ouragan, remporté le combat. 

Tu m’offres chaque jour ton infaillible amour ;
Toi, qui as fixé le cours des étoiles, Sois mon ancre, sois ma voile !

2- Tu étends mes ailes pour toucher les cieux, protégé par ta main.
Ta grâce m’appelle à lever les yeux et suivre ton chemin.

3- Ta miséricorde coule de la croix, ton sang m’a racheté.
Tout ce que je suis me vient de toi. sans fin je te louerai.

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

Sache que Jésus t’aime !
Chacun est à ses yeux,
Unique et merveilleux,
Chacun lui est précieux,
Sache que Jésus t’aime !
Il prend soin de ta vie,
Offre-la avec lui,
Fais-lui confiance et prie,
Sache que Jésus t’aime !
Ouvre-toi à l’Esprit, Confie-lui tes soucis,
Lève les bras au ciel,
Sache que Jésus t’aime !
Il a porté ta croix, Il est vivant en toi,
Allez, viens chante avec moi...

Qui que tu sois, d’où que tu viennes,
Malgré les problèmes,
Sache que Jésus t’aime ! (bis)

La vie est souvent dure,
Elle est parfois obscure,
Que ta foi reste pure,
Sache que Jésus t’aime !
Tu peux en être sûr,
Du bonheur qu’Il procure,
Quelles que soient tes blessures,
Sache que Jésus t’aime !
Il veut toujours pour toi, La paix, l’amour, la joie,
Ecoute et suis sa voix,
Sache que Jésus t’aime !
Regarde autour de toi, Quand tu recules et vois
La vie est belle, crois-moi…
Qui que tu sois, d’où que tu viennes,
Malgré les problèmes,
Sache que Jésus t’aime ! (bis)




puce Plan du site puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2019 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10