Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement
Article mis en ligne le 28 mars 2019
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

Le temps du carême, c’est le moment favorable pour changer de vie.
Nous entrons dès ce dimanche dans la 4ème semaine du carême.
Qu’est la joie. La couleur liturgique peu être rose ou violette.

Le Pape François propose aux paroisses un temps de prière
« 24 heures pour le Seigneur » du vendredi 29 mars au samedi 30 mars 2019,
en s’inspirant des paroles du Psaume 130 : « Près de toi se trouve le pardon »
Notre paroisse propose un programme que vous pourrez consulter sur le panneau d’affichage. Ce soir, à l’église, il y aura méditation du Rosaire à 17h30
puis le chemin de croix à 18h suivi d’un temps d’adoration silencieuse
jusqu’à 20h. Samedi 30 mars adoration de 6h00 jusqu’à 7h00.

En union de prière avec tous les fidèles, le Pape François nous invite
à mettre un peu de douceur dans nos vies et nos relations.
Nous nous mettons debout en traçant sur nous le signe de la croix

Ce dimanche, la Parole fait résonner en nos cœurs la plénitude de l’amour  :
le pardon. Sans limites, il nous est donné par le Père. Pardon à recevoir et
à accorder à nos frères en nous mettant à l’école du Christ. Alors grandira
la réconciliation entre les hommes et dans le secret de nos cœurs.

Avec Joie, chantons !

1. Joie de lever le regard vers les monts d’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger : Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants, ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, Alors, vivons de Lui !

Seigneur, ce matin nous sommes venus t’adorer, te remercier, te confier tout ce que nous avons dans le cœur. Souvent nous avons du mal à avancer, nous voulons unir nos cœurs encombrés à ton cœur sacré et miséricordieux. Aussi, nous voulons partager avec toi toutes les joies que nous vivons dans notre vie de tous les jours. Merci Seigneur, d’être là auprès de nous. Nous savons que tu es là présent dans cette hostie exposée à notre adoration. Seigneur, nous t’offrons toutes les personnes qui nous ont demandées de prier pour elles. Nous t’offrons nos familles… toutes les familles qui traversent de grandes difficultés… les malades … les jeunes… toutes les personnes qui ont l’habitude d’être là mais pour diverses raisons n’y sont pas. Seigneur, c’est par ta grâce que nous nous approchons de toi…

1. Tout mon être cherche, d´où viendra le secours, 
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux. 
De toute détresse, il vient me libérer, 
Lui le Dieu fidèle de toute éternité. 

C´est par ta grâce, que je peux m´approcher de toi, 
C´est par ta grâce, que je suis racheté. 
Tu fais de moi, une nouvelle création, 
De la mort, tu m´as sauvé par ta résurrection. 
 
 

2. Tu connais mes craintes, tu connais mes pensées.
Avant que je naisse, tu m´avais appelé.
Toujours tu pardonnes, d´un amour infini.
Ta miséricorde est un chemin de vie.

Ensemble Prions

Père toi qui es miséricordieux donne-moi un cœur pour pardonner
dans les grandes et petites choses aux personnes qui m’ont blessé,
qui m’ont fait du mal au cours de ma vie. Donne-moi un regard bienveillant,
un regard miséricordieux pour que je puisse offrir aux autres
un visage rayonnant de ta miséricorde.
Dieu entends ma plainte, pitié exauces ma prière…

Dieu entends ma plainte, pitié exauces ma prière, 
Des terres lointaines je t’appelle quand le cœur me manque
Tu me conduiras jusqu’au rocher trop loin de moi
Car tu es pour moi un refuge face à l’ennemi.

O prends pitié, ô mon Seigneur 
Mon Dieu, mon Roi, mon rempart, mon Sauveur 
ô prends pitié, ô mon Seigneur 
Mon Dieu mon refuge, Roc de mon cœur.

Brisé, écrasé, à bout de force, mon cœur gronde. 
Seigneur mon désir est devant toi, et rien ne t’échappe. 
Tu es mon secours, mon Dieu, Seigneur ne tarde pas. 
Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi.

Soyez fort prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur. 
Moi je suis sûr de toi, je dis tu es mon Dieu 
sauve moi par ton amour, toi qui as vu ma détresse. 
Sur ton serviteur, que s’illumine ta face.

Je te louerai, ô mon Seigneur, 
Car tu entends la plainte de mon cœur 
J’exalterai... ta grandeur, 
Tu t’es fait proche de ton serviteur 
Tu as entendu le cri de mon cœur...

Au-delà des océans / Tu es venu me chercher
Au-delà de mes tourments / Ton amour a triomphé
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Tu viens relever le faible / Tu le prends dans tes bras
Tu le conduis vers ton Père / Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière / Sois mon secours et ma joie
Passé de l’ombre à Ta lumière / J’ai mis mon espoir en toi !

Puisque ma vie passera, En Toi je veux demeurer
Puisque tu triompheras, Mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur à se confier à ta voix !

Oui Seigneur, je mets mon espoir en toi... 
Envoie Ton Esprit Saint sur nous…

Combien immense est ton amour, Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix, Notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.
Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Nous nous mettons debout pour écouter la Parole

Ta parole est une lampe devant mes pas, elle éclaire mon sentier. (bis)
Quand parfois je crains d’avoir perdu mon chemin,
Tu es toujours tout près de moi.
Non, je ne craindrai rien, car tu me tiens par la main,
Tout près de moi jusqu’à la fin.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (15, 1-3. 11-32)

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : “Père, donne-moi la part de fortune qui me revient.” Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.
Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. « Alors il rentra en lui-même et se dit : “Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers.” Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.” Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.” Et ils commencèrent à festoyer. « Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : “Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé.” Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : “Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées, tu as fait tuer pour lui le veau gras !” Le père répondit : “Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé !” » Acclamons la Parole !

Ta parole est une lampe devant mes pas, Elle éclaire mon sentier. (bis)
Je n’oublierai pas ton grand amour pour moi,
Pourtant parfois je doute encore.
Ô Jésus, guide moi, garde moi tout près de toi,
Je veux t’aimer jusqu’à la fin

-Méditation-
« Ton frère que voilà était mort , il est revenu à la vie . »
Ce dimanche, la Parole fait résonner en nos cœurs la plénitude de l’amour : le pardon sans limites donné par Dieu le Père : pardon à recevoir et à accorder à nos frères en nous mettant à l’école du Christ.
Papas et mamans de la terre, écoutez la plus belle histoire d’amour, la plus belle image de Dieu:la parabole de la miséricorde du Père prodigue.
Jésus raconte cette parabole pour que les Pharisiens (des religieux fidèles à la Loi de Moïse ) choqués par Jésus qui fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux , découvrent le vrai visage de Dieu.
La parabole nous présente un père qui aime follement ces 2 fils .
Le plus jeune fils est un profiteur qui ne pense qu’à lui : il réclame à son père sa part d’héritage, s’en va loin et gaspille toute sa fortune . Le père lui, est amour,sans arrière pensée, gratuité, il respecte la liberté de son fils chéri.
Aussi, lorsque ce fils revient à la maison parce qu’il est ruiné et qu’il a faim ( pauvre enfant qui ne pense encore et toujours à lui, à son ventre,qui est calculateur ,qui a perdu l’habitude d’aimer) son père célèbre son retour par une vraie fête de noces : le plus beau vêtement,la bague, les sandales, le veau gras, la musique.
Qu’elle est grande ,la joie du père, quand son fils malheureux revient à la maison !
Qui est donc ce père qui ne demande aucune explication à son fils , qui n’exige aucun aveu et qui court à sa rencontre ? Ce papa, il aime son fils, c’est tout .
Jésus nous fait comprendre que ce père c’est Dieu :un père qui pardonne sans condition,qui respecte notre liberté, qui offre un amour gratuit et infini.
L’amour de Dieu est plus grand que tout : n’ayons jamais peur de revenir vers Lui, nous serons toujours accueillis à bras ouverts. Acueillons régulièrement le Sacrement de Réconciliation qui nourrit notre foi.
Dieu célèbre le retour du pécheur par une fête:se convertir, c’est entrer dans la joie de Dieu , car, être loin de Dieu c’est être mort. On peut se croire vivant et être mort en fait.
Toi papa, toi maman ,es-tu capable de pardonner à ton enfant, quelqu’il soit ?
Devant l’amour du papa pour le fils ingrat qui est revenu, le fils aîné est en colère ,il refuse d’entrer et son père sort le supplier ( pauvre fils aîné ! Lui non plus ne s’est pas rendu compte de tout l’amour dont il était comblé « toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait se festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort , et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! »
Le fils aîné a une fausse idée de Dieu ; pour Dieu ,pas de mérites ,Dieu n’est qu’amour gratuit, joie lorsqu’un pécheur revient vers lui.
Notre Dieu n’est pas muni d’une balance pour peser nos bonnes et nos mauvaises actions et nous récompenser . Non ! Dieu est tout différent : il est Amour,Pur Amour.
Adorateurs, nous sommes invités à entrer dans cet amour gratuit ,dans la fête et la joie de Dieu qui est heureux d’accueillir les païens, les athées, les non-croyants, les pécheurs.
Seigneur, rends-moi la Joie d’être sauvé. Que l’Esprit généreux me soutienne !

Prions ensemble la mesure du pardon.
Toi qui est la source de tout véritable amour, ouvre notre cœur Seigneur.
Viens l’élargir aux dimensions du tien.
Donne-nous part à ton Esprit. Qu’il nous délivre de nos impatiences,
de nos critiques et de nos jugements à l’égard des autres.
Qu’il nous donne de voir en toute personne un frère et une sœur à aimer
comme tu les aimes. C’est-à-dire d’un amour qui se donne et qui leur accorde respect réconfort. Qu’il transforme nos peurs et nos incompréhensions
en pardon, en espérance et en paix.

-Adoration-

Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur. (bis)
Tu es Dieu et je suis à toi / Tu es Dieu, Tu es Dieu 
Tu es Roi et je fléchis les genoux devant toi, O mon Roi

Tu es Saint et tu sièges en majesté, dans la gloire, dans les cieux. (bis)

O Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux 
qui me voyez et m’aimez, vous qui n’avez jamais repoussé personne, 
dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir 
la soulager, je mets toute ma confiance en Vous. Je suis sûr que vous ne 
m’abandonnerez jamais, que je serais toujours exaucé au-delà 
de mes espérances. Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état. 
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises. 
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée 
et honorée. Vous me consolerez dans toutes mes peines. 
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort. Amen
Cœur sacré de Jésus j’ai confiance en vous

1- Voici le plus grand amour, c’est de donner sa vie 
Pour tous ceux que l’on aime et ceux que l’on bénits 
Nous ne sommes faits que pour aimer

Aimer c’est tout donner (3 fois)
Et se donner soi-même / Et redire à jamais de toute éternité 
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même…

2- Sans amour à quoi bon vivre et à quoi bon chanter 
Sans amour à quoi bon rire et à quoi bon rêver 
Nous ne sommes faits que pour aimer

Oui, nous ne sommes faits que pour aimer
C’est notre vie, c’est notre destinée
A quoi bon vivre, et à quoi bon rêver
Si l’amour venait à manquer ?
Aimer c’est tout donner…

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

-Chant d’envoi-

Chacun est à ses yeux, Unique et merveilleux,
Chacun lui est précieux, Sache que Jésus t’aime !
Il prend soin de ta vie, Offre-la avec lui,
Fais-lui confiance et prie, Sache que Jésus t’aime !
Ouvre-toi à l’Esprit, Confie-lui tes soucis,
Lève les bras au ciel, Sache que Jésus t’aime !
Il a porté ta croix, Il est vivant en toi,
Allez, viens chante avec moi....
Qui que tu sois… D’où que tu viennes,
Malgré les problèmes, Sache que Jésus t’aime ! (bis)

La vie est souvent dure, elle est parfois obscure,
Que ta foi reste pure, Sache que Jésus t’aime !
Tu peux en être sûr, du bonheur qu’Il procure,
Quelles que soient tes blessures, Sache que Jésus t’aime !
Il veut toujours pour toi, la paix, l’amour, la joie,
Ecoute et suis sa voix, Sache que Jésus t’aime !
Regarde autour de toi, quand tu recules et vois
La vie est belle, crois-moi…
Qui que tu sois… D’où que tu viennes,
Malgré les problèmes, Sache que Jésus t’aime ! (bis)
La la la la la … Sache que Jésus t’aime !

Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4)
À droite, Jésus est à droite, À gauche, Jésus est à gauche,
Devant, Jésus est devant, Derrière, Jésus est derrière.
Il est autour de moi, Jésus est dans mon cœur,
Et c’est lui qui fait ma joie ! (bis)
Il est là, là, là, Jésus est là ! (x4 
Jésus est le rocher de ma vie (x4)
Il est en haut, en bas, devant derrière, autour de moi.(x3)
Jésus est le rocher de ma vie !




puce Plan du site puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2019 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10