Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement avec les enfants
logo imprimer

Bonjour à tous !  

Comme c’est les vacances, aujourd’hui, nous accueillons les enfants pour adorer Jésus dans le très Saint Sacrement Jésus nous dit : « Laissez venir à moi les petits-enfants » 

Ensemble chantons

Nous voici, Jésus, c’est Toi qui nous invites
Nous voici Seigneur, pour répondre à ton appel
Viens en nous, Jésus, que ton amour habite
Le fond de nos cœurs, viens en nous, Seigneur !

Tu nous connais, Seigneur chacun par notre nom
Et c’est un grand bonheur d’entrer dans ta maison
Tu nous attends, Seigneur et nous allons vers Toi
Nous préparons nos cœurs à recevoir ta joie.

Si nous fermons les yeux, c’est pour mieux t’écouter
Quand tout est silencieux tu viens nous rencontrer
Mais tu es là aussi au milieu de nos chants
C’est la fête aujourd’hui la fête des enfants

Merci Jésus de nous inviter aujourd’hui

Traçons sur nous le signe de la croix

(Les enfants sont autour du Saint Sacrement et gestuent)

Par nos bouches par nos voix, nous chantons le Dieu de la joie
Par nos bouches par nos voix, nous chantons Alléluia 
 
 
 
1- Nos mains sont ouvertes pour accueillir tous nos amis
Nos mains sont ouvertes en ce jour de fête
Nos mains sont ouvertes pour accueillir Dieu notre ami
Nos mains sont ouvertes aujourd’hui

2- Nos mains sont offertes pour apporter tous nos soucis
Nos mains sont offertes en ce jour de fête
Nos mains sont offertes pour apporter tout ce qui vit
Nos mains sont offertes aujourd’hui

Jésus, aujourd’hui, nos mains sont ouvertes pour t’accueillir 

-Nous pouvons nous asseoir-

Les enfants, tous les vendredis à cette heure, vous êtes à l’école.
Au même moment, quelques paroissiens viennent adorer Jésus
dans le Saint Sacrement .Vous voyez sur l’autel ce bel objet en forme de soleil ?
C’est l’Ostensoir, et à l’intérieur, il y a une hostie consacrée par Père David ou Père Bernardin lors de la messe. C’est Jésus qui est présent devant vous.
Nous allons le regarder, lui confier nos vies, nos joies et nos peines.
Il est là entrons dans le silence.

Pour entrer dans le silence et pour te prier
Pour m’ouvrir à ta présence, en moi tout se tait.

Je me tourne vers Toi, mes yeux sont fermés
Je veux simplement t’offrir ma journée

-On fait silence-

Merci Mon Dieu, Tu nous as donné un merveilleux cadeau : Jésus
Tu es là Jésus, tu es venu chez nous. Tu es venu pour la joie de tous.
Tu encourages ceux qui souffrent. Tu consoles ceux qui sont tristes.
Tu aides ceux qui sont faibles. Tu donnes ton amour à tous.
Tu nous invites à écouter ta Parole à nous aimer les uns les autres.
Jésus, tu apportes la lumière, La paix à toute la terre.
tu sais que souvent nous avons du mal à aimer, à faire la paix, 
viens nous aider, nous ne faisons pas toujours ce que tu aimes

Je n’ai pas fait ce que tu aimes, Je suis parti si loin de toi
Je n’ai pas fait ce que tu aimes, Mais je veux revenir vers toi.

1- Ma vie a parfois deux couleurs, je ne sais pas toujours aimer
Quand je suis loin de toi Seigneur, viens me chercher et me guider.

3- Je veux accueillir ton esprit, pour grandir, et pour me changer
Le jour sort après la nuit, comme tu viens nous pardonner.

Oui Jésus, je sais que tu es là pour m’aider à revenir vers toi.
Mon Dieu, nous te confions nos familles, 
toutes les familles qui ont besoin de toi
Particulièrement les personnes qui sont seules, 
les personnes âgées abandonnées par leur famille, 
les enfants qui ne te connaissent pas et ceux qui souffrent…
Nous te confions aussi les malades donne-leur la santé.
Nous te confions tous les enfants qui sont en vacances…

-silence-

Nous te confions les paroissiens du Moufia, 
Père David, Père Bernardin, les religieuses, le Pape François, 
Monseigneur Gilbert Aubry, et tous les prêtres.
Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui ont besoin de toi…

1. Viens Esprit du Dieu vivant, Renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies ! R/

3. Donne-nous la charité, pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté, pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Alléluia mon cœur est dans la joie 
Alléluia je chante pour toi (bis)
Vers toi, j’élève les mains Alléluia, Alléluia !
Pour toi, je frappe des mains, Alléluia, alléluia !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 18, 9-14
En ce temps-là, à l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.’ Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : ‘Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !’ Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. » – Acclamons la Parole de Dieu.

-Méditation-
A l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus raconte la parabole de 2 hommes qui montent prier au Temple ( un pharisien et un publicain ).
Etre juste dans l’Ecriture, c’est être Saint. Seul Dieu est juste. Jésus est juste. Le juste est celui dont la vie est totalement conforme à la volonté divine.
Le pharisien ( homme religieux qui connaît la Loi et qui la respecte ) croit qu’il est juste, parfait. Il parle bien, il remercie Dieu, mais, il n’a pas besoin de Dieu, il se suffit à lui-même . Dans sa prière, le pharisien se vante de ne pas être comme les autres, il jeûne et il verse une partie de ce qu ’il gagne. Il se croit en règle avec Dieu, mais Jésus lui reproche son orgueil, son mépris des autres, son moi-je.
N’est-on-pas nous aussi quelquefois comme ce pharisien ? Il nous arrive souvent de rechercher la gloire humaine, le bien-être personnel au lieu de la gloire du Seigneur . C’est ce que le pape François appelle « la mondanité spirituelle » et le pape met l’église en garde contre cette tentation.
Moi aussi parfois je dis au Seigneur « merci seigneur de ne pas être ce patron qui abuse, ce syndicaliste qui défend les causes des paresseux, ce tatoué, celui qui mène une vie de débauche, de voyou, de traîne la rue » Je me vois mieux que les autres, bon, serviable , généreux …. Pauvre de moi, je ne suis qu’un pécheur et j’ai besoin de l’amour, de la grâce de Dieu pour découvrir ma manière à moi de considérer les autres moins bien que moi, plus pécheur que moi ,pour ne pas juger, ne pas condamner.

A présent, intéressons-nous au publicain pour bien comprendre ce que Jésus attend de nous. Voilà quelqu’un, le publicain, qui travaille pour l’occupant romain comme percepteur d’impôt. C’est un voleur (il trompe tout le monde avec les taxes ) un pécheur, un méprisé de tous 
Ce publicain n’ose pas beaucoup parler dans sa prière : lui, il ne juge personne, il reconnaît la misère de sa vie, ses faiblesses, sa pauvreté de cœur, il ne sait pas comment en sortir. Alors, il se place sous le regard de Dieu, il ne parle ni de lui, ni de ses actions, ni de ses œuvres. Il établit une relation de confiance, une relation vraie avec le Seigneur, il assume sa condition humaine. Tout ce qu’il sait dire en se frappant la poitrine « Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis » Prends pitié de moi pécheur » Le publicain rend grâce pour l’amour de Dieu et non pour ses propres mérites .
Jésus , attentif aux cris du publicain, déclare qu’il est devenu un homme juste car « Qui s’élève sera abaissé, qui s’abaisse sera élevé »

Adorateur, soyons nous-aussi remplis de simplicité , d’humilité lorsque nous prions .
Reconnaissons nos faiblesses, nos petitesses, nos péchés.
Désirons ardemment la grâce, la bonté, la miséricorde de Dieu qui ne veut qu’une chose pour nous : nous pardonner, nous relever, nous aider à reprendre le chemin du bonheur. Car oui nous sommes pécheurs, mais avec et par le CHRIST, mort et réssuscité pour nous, par notre baptême, nous sommes des pécheurs pardonnés ( le publicain ne connaissait pas cette Bonne Nouvelle )
Jésus ne veut pas qu’on se croit parfait ( il aura des difficultés à habiter un cœur déjà comblé et riche )
Jésus nous invite à dire tout simplement avec l’aide de l’Esprit Saint :
Jésus, je suis faible, je suis fragile, je ne suis rien sans Toi, je suis un pauvre pécheur. Prends pitié de moi, ne regarde pas mon péché mais la foi qui me fait vivre.
Jésus, j’ai besoin de ta tendresse, de ta paix, de ta joie, de ton amour, de ton pardon pour grandir dans la foi et témoigner de TOI.
En toute confiance, avec un cœur renouvelé, plein de reconnaissance, de foi et d’humilité, nous osons dire cette prière :
« Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri »
( chacun adresse à Jésus une parole qui le fait vivre en chrétien, en ami de Jésus )

-silence-

Je t’écoute, je t’écoute, je t’écoute Seigneur
Je t’écoute, je t’écoute, tu parles dans mon cœur

-Adoration-

Adorons Dieu dans sa sainte demeure ; il fait habiter les siens tous ensemble dans sa maison ; c’est lui qui donne force et puissance à son peuple.

Nous t’adorons, ô Père dans ton temple,
Nous t’adorons en Esprit et en vérité,
Tu habites nos louanges, Nous t’adorons en Esprit et en vérité.

Car un jour près de toi, vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ton temple.
Car un jour près de toi, vaut mieux que mille ailleurs,
Je désire habiter dans ta maison Seigneur

O mon Dieu, que J’adore, Toi qui es devant moi dans le Très Saint Sacrement.
Quand le jour se lève, je sais que je vais vivre ce jour avec toi… 
Quand le jour s’achève, je sais que la nuit tu seras toujours prés de moi… 
A chaque instant, je sais que tu es en moi et que je suis en toi. 
Ainsi toute ma vie se passe avec toi… 
Jésus Hostie, tu es ma vie, ma joie dans ta splendeur cachée, nous t’adorons !
Ecoute ma louange monter vers toi, Ecoute ce chant d’Amour :

(Les enfants se placent autour du Saint Sacrement et gestuent)

1. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Mon cœur en moi est en paix et silence, 
Je suis comme un enfant qui se repose dans la confiance. 
2. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
En cet instant je n’ai pas le cœur fier, 
Je ne recherche pas de grandes choses qui me dépassent. 

Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (bis)

3. Je me tiens devant toi, pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Je dépose devant toi mes soucis, 
Et la rumeur qui monte de la terre pour aujourd’hui. 
4. Je me tiens devant toi, Pour t’offrir ma vie
Seigneur je me remets entre tes mains. 
Tu connais le cœur de l’homme et sa vie, 
Et je crois que tu viens dans le monde dès aujourd’hui. 
Je te cherchais dehors, quand tu étais dedans
Mon Dieu, tu étais là, je ne le savais pas. (bis)

-Quand on enlève le Saint Sacrement-

Tu es là au cœur de nos vies et c’est toi qui nous fais vivre
Tu es là au cœur de nos vies, bien vivant, ô Jésus-Christ.

Dans le secret de nos tendresses - Tu es là.
Dans les matins de nos promesses - Tu es là.

Dans nos cœurs tout remplis d’orages - Tu es là.
Dans tous les ciels de nos voyages - Tu es là.

Au plein milieu de nos tempêtes - Tu es là.
Dans la musique de nos fêtes - Tu es là.

-Chant final-

De toi, Seigneur, nous attendons la vie, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es pour nous un rempart, un appui, Que ma bouche chante ta louange.
La joie du cœur vient de toi ô Seigneur, Que ma bouche chante ta louange.
Notre confiance est dans ton nom très saint !
Que ma bouche chante ta louange.

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,
Sois loué pour tous tes bienfaits.
Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,
Ton amour inonde nos cœurs.
Que ma bouche chante ta louange.

2. Seigneur, tu as éclairé notre nuit, Que ma bouche chante ta louange.
Tu es lumière et clarté sur nos pas, Que ma bouche chante ta louange.
Tu affermis nos mains pour le combat, Que ma bouche chante ta louange.
Seigneur tu nous fortifies dans la foi ! Que ma bouche chante ta louange.





pucePlan du site puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2020 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : gandi