Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus 4ème dimanche de l’AVENT
Article mis en ligne le 17 décembre 2015
Imprimer logo imprimer

Comme tous les vendredis de 10h30 à 11h30 nous adorons Jésus dans le très Saint sacrement :

Seigneur, Seigneur, nous arrivons des quatre coins de l’horizon,
nous voilà chez Toi, chez Toi,
Seigneur, Seigneur,
nous arrivons des quatre coins de l’horizon dans ta maison.

Nous avons marché sur les routes humaines,
Nous avons porté le fardeau des jours,
Nous avons souffert la fatigue et la peine,
Nous avons offert simplement notre amour.

Oui Seigneur, nous arrivons des quatre coins du Moufia
pour passer un moment avec toi.
Dimanche c’est la fête de l’abolition de l’esclavage,
nous rendrons hommage à tous nos ancêtres et
aujourd’hui, nous te prions Seigneur avec le Bienheureux Frère Scubilion.
Frère Scubilion dans l’ile Bourbon pou bann’ pli p’tit
Toujours ou la dit « oui »
Quand Bon Dieu la di a ou : pou allé dann l’île bourbon
Ou té conné pas l’était où, mais ou jamais, ou la di non.

Seigneur, tu as fait du Frère Scubilion un éducateur
plein d’esprit de foi et de zèle pour évangéliser les pauvres,
conduire les esclaves à l’espérance, appeler les pécheurs à la réconciliation ;
accorde-nous de suivre son exemple, pour qu’avec l’aide de la Vierge Marie, nous puissions vivre de ton amour dans la lumière de l’Eucharistie
et le rayonnement de la Croix glorieuse. Par Jésus-Christ notre Seigneur, Amen.

Traçons sur nous le Signe de la Croix.

Ils sont venus les mains ouvertes pour accueillir l’amour
Ils sont venus chercher des frères pour habiter l’Amour
Ecoute, écoute, surtout ne fais pas de bruit,
On marche sur la route, on marche dans la nuit. 
Ecoute, écoute, les pas du Seigneur vers toi
Il marche sur ta route, il marche près de toi.

Chut ! Pas de bruit. L’évangile de ce jour mérite
la plus grande attention et une écoute vigilante.
Dieu se fait homme. Le Tout-Puissant se fait petit enfant
dans le sein d’une jeune femme. Quel mystère ! Comment
ne pas être bouleversé par cet évangile ? Dieu, pour toujours,
est l’un de nous, pleinement, totalement et silencieusement.

Nous pouvons nous asseoir

1 - C’est aujourd’hui que la promesse de bonheur
Va s’accomplir pour ta maison
C’est aujourd’hui que la tendresse du Seigneur
Va s’établir sur les nations…

Oui, c’est aujourd’hui que s’accomplit cette promesse.
Oui c’est aujourd’hui que Dieu fait naître sa tendresse.
Au cri du prophète, relève la tête :
Dieu est au milieu de nous.

2 - S’élève encore en nos déserts la voix de Jean
Qui interpelle notre temps :
"Prépare-toi le cœur comme on ouvre un chemin
Pour faire place au Dieu qui vient !"

3 - Quitte ta robe d’amertume et de malheur
Et revêts la joie du Seigneur.
Sa paix sera pour toi un vêtement nouveau
Et sa justice ton manteau.

4 - Non, il ne dort ni ne sommeille ton gardien.
Il est fidèle, ne crains rien.
Il semble loin…mais il est proche maintenant
Caché dans un petit enfant.

Cette semaine, nous continuons à préparer notre cœur pour accueillir
notre Sauveur. Nous arrivons au 4ème dimanche de l’Avent
La Vierge Marie accueille la bienveillante initiative du Seigneur pour elle et pour l’humanité entière. Par son oui, nous héritons de la promesse
de l’ange. Comblés de grâce, nous savons désormais que le Seigneur
demeure avec nous pour toujours

Dis-Lui notre désir, d’être toujours plus près de Lui,
Présente Lui nos cœurs, nos croix, nos cris, Marie !
Toi si proche de nous et si proche de Lui,
Tu sauras Lui parler de notre vie.

1.- Parle-Lui de nos routes sans issue et sans abris,
De ce brouillard soudain qui s’épaissit.
De nos sources taries, de nos fleurs sans le fruit
Peut-être saura-t-il comprendre aussi !

2.- Parle-Lui de ce feu qui s’éteint petit à petit,
Quand il n’y a plus d’espoir, quand c’est fini.
Des nuits sans éclaircie et du temps qui s’enfuit,
Il comprendra, puisqu’ Il est notre ami.

3.- Parle-Lui de nos choix, de nos “tant mieux”, de nos “ tant pis”,
De ce regard, soudain, qui nous trahit.
De ces moments d’ennui, et de tous nos soucis,
Peut-être entendra-t-Il ainsi nos cris.
 
PRIONS
Oui Seigneur, avec Marie nous voulons te dire « OUI »
Oui, pour les moments où nous baissons les bras
Oui Seigneur, à l’exemple du Frère Scubilion, nous voulons être libérés
de tout ce qui nous empêche d’avancer
Seigneur Dieu, demain sera commémorée, dans notre île,
l’abolition de l’esclavage. Comme tu l’as fait pour le peuple
d’Israël, tu as permis, que nos ancêtres soient libérés de la servitude.
Nous t’en remercions Seigneur.

Dieu bon et miséricordieux, nous sommes là, devant Toi,
pour que tu nous libères des chaînes qui nous attachent à notre confort,
à la surconsommation, à tout ce qui pollue notre esprit,
notre âme et notre corps. Libère-nous de l’esclavage du péché.

Kyrié éléison / Christ éléison / Kyrié éléison
Seigneur pitié pou nou / Ô Christ pitié pou nou / Seigneur pitié pou nou

Dieu d’Amour mi croi en ou / Out prézans lé dan mon vie
Tir a moin dans prizon, / mon band peur ek tristess
Out regard posé d’ssus moin / Guide a moin ek out l’Esprit
Ou lé mon force dan mon faibless

Dieu infiniment patient, merci de nous laisser le temps de nous convertir,
pour que nous puissions collaborer à ton projet,
afin de rendre le monde meilleur là où nous sommes et pour prépa-rer avec Toi des cieux nouveaux et une terre nouvelle. Amen

Nous faisons un moment de silence

Seigneur envoie ton Esprit Saint sur chacun de nous…

Combien immense est ton amour,
Tu nous couvres de ta grâce.
Toi, la lumière, toi, notre paix,
Notre espoir se trouve en toi.
Grande est ta miséricorde, ta vérité nous transcende.
Ta main puissante nous a conduits depuis si longtemps.
Précieux Saint-Esprit, souffle de Dieu, notre ami,
Viens remplir nos cœurs de la gloire du Père.
Précieux Saint-Esprit, oh, viens sanctifier nos vies.
Apprends-nous à marcher dans tes pas.

Nous nous mettons debout pour acclamer la Parole de Dieu

A mi sa chanté
allé lou, allé lou, allé lou, allélouia
A mi sa crié !
allé lou, allé lou, allé lou, allélouia, ….
A ma finn trouvé
Jésus mon Sovèr

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 39-45)
En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Acclamons la Parole de Dieu.
 
-ADORATION-

Là devant Toi, tout genou fléchira,
Toute langue dira
Tu es Seigneur
Tu monteras, tu seras élevé
Tu seras exalté en serviteur
Je Te loue mon Dieu pour Ta Majesté
A la Croix Tu me rends la liberté
Jamais je ne pourrai imaginer
Tout l’Amour dont Tu m’as comblé

Oui Seigneur jamais je ne pourrai imaginer
Tout l’Amour dont Tu m’as comblé.
Nous croyons que tu es présent dans cette humble hostie,
exposée devant nos yeux. Nous nous abandonnons entre tes mains,
avec tout ce qui fait notre vie de tous les jours.
Nous comptons sur ta présence
la résidence principale de notre joie, au plus profond de nous.
Jésus nous voici devant Toi, tout simplement dans le silence,
Rien n’est plus important pour nous, que d’habiter en ta présence.

Jésus me voici devant Toi, tout simplement dans le silence,
Rien n’est plus important pour moi, que d’habiter en ta présence.

Seigneur Jésus, nous mettons notre confiance en Toi,
qui es l’auteur et la raison de notre joie, donne-nous la foi qui nous pousse
à la Vraie Joie : celle, de t’adorer, de te louer, de te chanter,
de te prier, pendant ce temps d’adoration.

J’aime ta présence Jésus
J’aime ta présence, mon Bien-Aimé
(bis)
Et ton amour est là, puissant, infini
Ton amour est là, guérissant ma vie
Et ton amour est là, coulant de la croix
Ton amour est là, ravivant ma foi

Et ton Esprit est là, Saint consolateur
Ton Esprit est là, libérant mon cœur
Et ton Esprit est là, répandu sur terre
Ton Esprit est là, révélant le Père

Venez approchons-nous de la table du Christ,
Il nous livre son corps et son sang.
Il se fait nourriture, pain de Vie Éternelle,
Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau.

1. La Sagesse de Dieu a préparé son vin,
elle a dressé la table, elle invite les saints :
Venez boire à la coupe !" Venez manger le pain !
Soyez la joie de Dieu, accourez au festin !"

2. Par le pain et le vin reçus en communion,
voici le sacrifice qui nous rend à la Vie.
Le sang de l’Alliance jaillit du cœur de Dieu,
quand le Verbe fait chair s’offre à nous sur la croix.

3. Dieu est notre berger, nous ne manquons de rien,
sur des prés d’herbe fraîche, il nous fait reposer
Il restaure notre âme, Il nous garde du mal,
quand Il dresse pour nous la table du Salut.

-Après la bénédiction-
Sin, sin,sin ou meme bondié liniver
Le ciel ek la terre lé rempli ek out merveille
Ou la donne a nou la joie, ou la donne a nou l’espoir
Tellement ou lé grand, ou la rampli linivers.

-Chant final-

1.Sous un flamboyant moin lété (bis)
Assiz dann fénoir moin lété (bis)
Toué la trap a moin la main
Toué la rale a moin dann train (bis)

Su ton chemin Seigneur m veu allé plu loin
Ti coné bien Seigneur, toué même moin la besoin

2. Kome in flamboyant i fleuri (bis)
A tout’ mon band frère mi veu di (bis)
Jésus même lé mon chemin
Avec li malé plu loin (bis)

Comme un z’oizeau (bis)
Li la besoin son liberté
Avec ou seigneur mi veut marché
Parce qu’avec ou nous lé jamais prisonnier
(bis)

Avec ou Seigneur moin la pas peur
Non mi craint pas le malheur
Parce que ou même lé mon rempart.
Avec ou Seigneur moin la pas peur
Non mi craint pas le malheur
Parce que ou même lé lo vainqueur

Oté ban’na, debout’lèv’ !
Oté ban’na, debout’lèv’ !

Jésus y vient libère a nou
Grâce a li nou lépi zesclav’
L’Emmanuel léarrivé
Avec li nou sera libéré (bis)

Après la nuit y vient le jour
Bientôt nous va war la lumière
Comme Joseph nou nana la foi
Comme Marie nou va di oui (bis)

Pour le troisième millénaire
La pas besoin nou la peur
Avec nou foi nout’ band frère
Au large nou peut avancé (bis)

Nout’ tout’ ensemb
debout’lèv ! debout’lèv !
Debout’lèv !

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10