Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adoration du Saint Sacrement "2ème semaine de l’Avent"
logo imprimer

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.

1 - C’est aujourd’hui que la promesse de bonheur
Va s’accomplir pour ta maison
C’est aujourd’hui que la tendresse du Seigneur
Va s’établir sur les nations…

Oui, c’est aujourd’hui que s’accomplit cette promesse.
Oui c’est aujourd’hui que Dieu fait naître sa tendresse.
Au cri du prophète, relève la tête :
Dieu est au milieu de nous.

2 - S’élève encore en nos déserts la voix de Jean
Qui interpelle notre temps : "Prépare-toi le cœur comme on ouvre un chemin
Pour faire place au Dieu qui vient !"

Nous sommes dans le joyeux temps de l’Avent, nous voici en route vers Noël.
L’Avent signifie venue, avènement, arrivée solennelle du Seigneur.
Ce dimanche, nous entrons dans la 2ème semaine de l’Avent
Dieu est bon et il veut le bonheur de l’humanité.
Ce que Dieu a commencé à faire en chacune de nos vies,
il va le continuer jusqu’à son achèvement.
Étonnante promesse de bonheur qui se révèle à nous.
Préparons le chemin du Seigneur, aplanissons sa route.
Écoutons la voix qui crie à travers le désert !
Comme Jean Baptiste qui annonçait la venue de Jésus, nous aussi,
nous sommes appelés « à être des messagers de la Bonne Nouvelle »
Le Seigneur vient ! unissons-nous aux familles appelées
« à préparer le chemin du Seigneur ».

Le Seigneur vient / le Seigneur vient
Il faut aplanir les collines / il faut préparer le chemin
Le Seigneur vient / le Seigneur vient
Il faut aplanir les collines / et combler les ravins.

1. La vie nouvelle surgira même des pierres
Il va venir l’Envoyé du Seigneur
Bonne nouvelle nos yeux verront sa lumière
Il va venir le Fils de Dieu.

2. La vie nouvelle surgira de nos baptêmes
Il va venir l’Envoyé du Seigneur
Bonne nouvelle qui dira que Dieu nous aime
Il va venir le Fils de Dieu.

Traçons sur nous le Signe de la Croix.

-Nous pouvons nous asseoir-

Dimanche c’est le 8 décembre, jour où l’église célèbre
la fête de l’immaculée conception de la Vierge Marie,
nous reconnaissons que la grâce de Dieu
a préservé Marie de tout péché. Rendons gloire à Dieu,
louons le Père très saint, d’avoir choisi Marie pour nous aider à
préparer notre cœur à la venue du Seigneur et ensemble chantons.

1 - Sous ton voile de tendresse, nous nous réfugions.
Prends-nous dans ton cœur de mère où nous revivrons.
Marie, mère du Sauveur, nous te bénissons.
Marie notre mère, garde-nous dans la paix.
Refuge des pécheurs, protège tes enfants. 
 
 

2 - Quand nous sommes dans l’épreuve, viens nous visiter.
De tous les dangers du monde, viens nous délivrer.
Marie, mère du Sauveur, prends-nous en pitié.
Marie notre mère, garde-nous dans la paix.
Refuge des pécheurs, protège tes enfants. 
 
 

3 - Marie, vierge immaculée, apprends-nous à prier.
Que demeurent dans nos cœurs, le silence et la paix.
Marie, mère du Sauveur, veille à nos côtés.
Marie notre mère, garde-nous dans la paix.
Refuge des pécheurs, protège tes enfants. 
 
 

Prière de la neuvaine

Ô Marie, Vierge très pure, dont le Cœur immaculé doit triompher,
veillez sur la pureté des enfants innocents, assistez les jeunes qui luttent
pour vivre la chasteté afin que leurs cœurs puissent brûler du véritable amour.
Guidez les époux appelés à vivre l’amour conjugal dans la sainteté,
donnez aux prêtres et aux religieux de rendre un beau témoignage
par leur fidélité au célibat offert à Jésus pour le salut des âmes.
Défendez-nous du prince de ce monde et de ses suggestions.
Aidez-nous à combattre, surtout par le chapelet, ce qui défigure
l’humanité que Dieu a voulue à son image.
Soyez la gardienne de notre vie intérieure et apprenez-nous à être attentifs
à nos frères, toujours respectés et regardés dans la lumière du Christ.
Amen

1.Mère chérie, dès ma tendre jeunesse / Ta douce Image a su ravir mon cœur
En ton regard je lisais ta tendresse, et près de toi je trouvais le bonheur.

Vierge Marie, au Céleste rivage, après l’exil, j’irai te voir toujours
Mais ici-bas, ta douce Image, c’est mon Perpétuel Secours !

2- En exauçant, ma naïve prière / Tu me montrais, ton amour maternel
Te contemplant, je trouvais sur la terre / Un avant-goût, des délices du Ciel.

3. Lorsque je lutte, ô ma Mère chérie, dans le combat tu fortifies mon cœur
Car tu le sais, au soir de cette vie, je veux offrir des Prêtres au Seigneur !

4.Toujours, toujours image de ma Mère, oui tu seras mon bonheur, mon trésor.
Et je voudrais à mon heure dernière, que mon regard sur toi se fixe encore.

Puis m’envolant au Céleste rivage
J’irai m’asseoir, Mère, sur tes genoux
Alors je pourrai sans partage
Recevoir tes baisers si doux !

-silence-

Seigneur, Toi qui es, Tout-puissant et miséricordieux,
ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche
à la rencontre de ton Fils ; mais éveille en nous cette intelligence du cœur
qui nous prépare à l’accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie.
Envoie ton Esprit Saint sur tous ceux qui n’arrivent pas à avancer,
ceux qui souffrent, les malades, les couples et les familles qui se déchirent
rétablis l’unité Seigneur, envoie ton Esprit Saint sur les familles endeuillés,
sur toutes les personnes qui nous ont demandées de prier pour elles…

Saint Esprit, je t’adore, Sois le maître et Seigneur de mon cœur. (bis)

1. Reçois la gloire, l’honneur et l’adoration, 
Car tu es Dieu avec le Père et le Fils.
Tu es Seigneur sur toute la création. 
Sois ma louange, toute ma vie et mon chant.

2. Remplis ma vie, ô Esprit de vérité, 
Révèle-moi les profondeurs de Dieu.
Sois ma lumière, ma sagesse et ma vision, 
Forme en mon cœur la véritable adoration.

3. Souffle de vie, crie en moi : Abba Père !
Feu dévorant, embrase mon cœur d’amour.
Brasier ardent, enseigne-moi à aimer,
à pardonner et à toujours tout espérer.

Nous nous mettons debout pour écouter la parole de Dieu

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia ! (bis)
Nous écoutons ta parole, que tu sèmes en nos vies
pour gouter ta sagesse, donne-nous ton esprit
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Alléluia ! (bis)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (3, 1-12)
«  Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche  »
En ces jours-là, paraît Jean le Baptiste, qui proclame dans le désert de Judée : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Jean est celui que désignait la parole prononcée par le prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Lui, Jean, portait un vêtement de poils de chameau, et une ceinture de cuir autour des reins ; il avait pour nourriture des sauterelles et du miel sauvage. Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui, et ils étaient baptisés par lui dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés. Voyant beaucoup de pharisiens et de sadducéens se présenter à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? Produisez donc un fruit digne de la conversion. N’allez pas dire en vous-mêmes : “Nous avons Abraham pour père” ; car, je vous le dis : des pierres que voici, Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham. Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu. Moi, je vous baptise dans l’eau, en vue de la conversion. Mais celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, et je ne suis pas digne de lui retirer ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu. Il tient dans sa main la pelle à vanner, il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera son grain dans le grenier ; quant à la paille, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » - Acclamons la Parole de Dieu.

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia ! (bis)
Que brille en nous ta Parole, Lumière sur nos pas
Pour vivre ton alliance et marcher dans tes voies

-Méditation-
Toute l’histoire chrétienne commence par un cri poussé par Jean Baptiste :
« Convertissez- vous , car le royaume des Cieux est tout proche . »

Voilà l’invitation qui nous est faite encore aujourd’hui en 2019 , au début de l’Avent ( qui est un temps de conversion par excellence) .

Voilà aussi la Bonne Nouvelle que Jésus ne cessera de crier à son tour « Le Royaume de Dieu est proche ! Dieu parmi les hommes ! Dieu sur nos chemins ! Convertissez-vous ! »

Jean Baptiste est le cousin de Jésus (le fils de Zacharie et d’Elisabeth, elle-même cousine de Marie ). Jean Baptiste est un grand prophète, un témoin de Jésus. Il mène une vie simple : il porte un vêtement de poils de chameau, il se nourrit de sauterelles et de miel , il prêche dans le désert, il baptise dans l’eau ( le baptême était donc un rite pratiqué avant Jésus , Jésus ne l’a pas inventé)

Par sa prédication, Jean Baptiste rejoint les grands prophètes : il annonce que notre cœur ne doit pas rester aride, sec comme un désert . Pour accueillir Jésus qui vient , il invite chacun de nous à changer de vie, à avoir un cœur bon et juste .

Comme tous les grands prophètes, Jean Baptiste ose annoncer et dénoncer : il a un langage doux , encourageant pour les humbles et menaçant pour les orgueilleux « Engeance de vipères ! Qui vous a appris à fuir la colère qui vient ? »
attention ! Jean Baptiste ne s’en prend ni à des personnes ni à des catégories de personnes , il s’en prend à des manières d’être ( aux fiers et aux orgueilleux il attire leur attention sur leur comportement )
Entendons-nous bien, Jean Baptiste n’a de haine ni pour les Pharisiens (groupe religieux opposé à Jésus) ni pour les Sadducéens (gens religieux qui ne croient pas en la résurrection) ni pour le petit peuple, il ne leur dit pas que tout est perdu . Au contraire , à tous il dit « Produisez un fruit digne de la conversion . Des pierres que voici Dieu peut faire surgir des enfants à Abraham » Rien n’est impossible au Dieu d’amour , de tendresse et de fidélité .

Jean Baptiste annonce aussi le jugement comme un tri qui se fera non pas entre des personnes , mais à l’intèrieur de chacun de nous . Voilà la Bonne Nouvelle : En chacun de nous, il y a des comportements, des manières d’être dont nous ne sommes pas très fiers ( de ceux-là, nous en serons débarrassés) , il y aura donc plus de place pour le reste ( le meilleur en nous qui sera préservé )
Et Jean Baptiste dit bien que c’est Jésus lui-même qui fera le tri « Celui qui vient derrière moi est plus fort que moi, lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu . Il tient la pelle à vanner dans sa main, il va nettoyer son aire à battre le blé, il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille , il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. » Dans la bible , l’adjectif « fort » est appliqué à Dieu , le seul juge, celui qui connaît en vérité . Jean Baptiste reconnaît que Jésus est un être divin , Dieu lui-même, le Messie annoncé.
D’ailleurs, Jean Baptiste s’efface devant Jésus , pourquoi ? Parce que Jésus est celui qui baptisera c à d qui plongera l’humanité dans le feu de l’Esprit.
« Moi , je baptise dans l’eau (parce que moi, Jean Baptiste , je ne suis qu’un homme ) » Lui , vous baptisera dans l’Esprit parce qu’il est Dieu , le Messie, le juge de la fin des temps .

Convertissez-vous, il vient celui qui vous baptisera dans l’Esprit Saint . Il vient celui qui nous conduit vers une terre nouvelle où résidera la justice.
Adorateur, que veux-tu changer en toi pour accueillir Jésus qui vient ? ( offre à Jésus ta vie, ton cœur , tes pensées, tes yeux , tes oreilles, ta langue, ton intelligence pour que lui Jésus ,Dieu, les transforme selon son désir ,selon son cœur , selon sa volonté)
Tournons-nous résolument vers le Seigneur et devenons des artisans de paix .

Tout être vivant verra le salut de Dieu .AMEN !

Préparez, à travers le désert, les chemins du Seigneur.
Écoutez, veillez, ouvrez vos cœurs, car Il vient, le Sauveur.

1. Tracez, dans les terres arides, une route aplanie pour mon Dieu.
Les ravins seront relevés, tous les monts et les collines abaissés.

3. Voici, le Seigneur vient à nous, et sa gloire en ce monde paraît.
Sa Parole nous est donnée pour nos pas elle est lumière à jamais.

-ADORATION-

Ô Jésus, digne es-tu de recevoir la louange et l’honneur. (bis)
Tu es Dieu et je suis à toi 
Tu es Dieu, Tu es Dieu 
Tu es Roi et je fléchis les genoux devant toi,
O mon Roi

Tu es Saint et tu sièges en majesté, dans la gloire, dans les cieux (bis)

O mon Jésus, infiniment bon et tout-puissant,
que je suis heureux (se) de pouvoir passer une heure près de Toi,
pour T’écouter, Te parler, à Toi, mon Ami Divin.
Jadis les foules marchaient parfois des heures et des heures sans nourriture,
seulement pour être près de Toi, pour Te demander consolations et bienfaits, pour écouter Ta parole, alors que moi, Jésus, je puis Te trouver ici
avec tant de facilité... Donne-moi la grâce d’aimer à Te tenir compagnie
au Saint-Sacrement pour venir T’adorer et T’aimer.

Dieu si grand, je t’aime…
Dieu présent,
Dieu vivant, tu m’aimes
Comme un père sait aimer…
Éternellement

1. Pour désirer ce que Tu veux
Je viens m’abandonner en Toi
Et tout ce que tu veux de moi
Je le ferai en Toi mon Dieu.

2. Tu as les yeux sur moi, Seigneur
Tu m’aimes et cela me suffit
Tu me connais au fond du cœur
Je suis à Toi, voici ma vie.

3. Je te suivrai où tu voudras
A chaque instant totalement
Et je saurai trouver tes bras
Dans la confiance infiniment

4. Ô Toi, Jésus, viens vivre en moi
Tu es mon Dieu, Tu es mon tout
Que ton amour chante partout
Qu’il accompagne tous mes pas

Seigneur Jésus, Tu es ici près de moi, dans le Saint Sacrement.
Je sais que Tu me vois... que Tu connais mes pensées les plus intimes.
Tu connais ma bonne volonté et mes faiblesses.
Elles n’ont aucun secret pour Toi.
Je sais que Tu m’écoutes avec tendresse lorsque je te parle le cœur ouvert.
Je sais que Ton regard plein d’amour repose sur moi...

J’aime ta présence, Jésus. J’aime ta présence, mon bien-aimé.
J’aime ta présence, Jésus.J’aime ta présence, mon bien-aimé.
Et ton amour est là, puissant, infini. Ton amour est là, guérissant ma vie.
Et ton amour est là, coulant de la croix. Ton amour est là, ravivant ma foi.

 J’aime ta présence, Jésus. J’aime ta présence, mon bien-aimé.
J’aime ta présence, Jésus. J’aime ta présence, mon bien-aimé.
Et ton Esprit est là, saint consolateur. Ton Esprit est là, libérant mon cœur.
Et ton Esprit est là, répandu sur terre. Ton Esprit est là, révélant le Père.

- Silence-

Tu es grand, Seigneur. (4 fois)
Magnifique, digne de louanges,
Tu es grand, Seigneur. (bis)

Chantez avec moi le Seigneur,
Célébrez-le sans fin.
Pour moi il a fait des merveilles
Et pour vous il fera de même.

1. Il a posé les yeux sur moi, Malgré ma petitesse.
Il m’a comblé de ses bienfaits, En lui mon cœur exulte.

2. L’amour de Dieu est à jamais, Sur tous ceux qui le craignent.
Son nom est saint et glorieux, Il a fait des merveilles.

3. Déployant son bras tout puissant, Il disperse les riches.
Aux pauvres il donne à pleines mains, A tous ceux qui le cherchent.

4. Il se souvient de son amour, Il élève les humbles.
Il protège et soutient son peuple, Il garde sa promesse.





pucePlan du site puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2020 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.91
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2 Hébergeur : gandi