Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Soirée sur la Miséricorde
Article mis en ligne le 10 février 2016
Imprimer logo imprimer

Prière, méditation et temps d’enseignement ont été au programme de cette rencontre du mois de février 2016.

  • Chants de méditation

Dieu tout puissant, tu es parmi nous.
Dieu tout puissant, tu es là.
Tu nous as montré ta miséricorde.
Dieu tout puissant, tu es là,
Dieu tout puissant, tu es là.
Dieu tout puissant, Seigneur.

Viens Esprit saint, descend sur nous.
Comble-nous de ton amour.
Que rayonne ta bonté.
Viens, Envoyé de Dieu Très-Haut,
Viens et fortifie nos corps
Et fais de nous ta demeure !
Viens et embrase nos vies
Viens briller dans nos nuits.
Toi le Consolateur.
(A toi nos louanges)
Vies Esprit de Vérité
Vien purifier nos cœurs,
Viens nous renouveler.
(A toi nos louanges)

  • "La miséricorde, acte de naissance !" par sœur Nathalie de la Communauté du Chemin Neuf

...Jésus nous dit que si nous voulons entrer dans le Royaume de Dieu il faut naître d’en haut. (Jn 3,5)
Le mot hébreu pour traduire miséricorde signifie entrailles, utérus.
La miséricorde est en lien avec la naissance.

1. Que nous apprend un petit enfant qui naît à nous chrétiens ?
Pour naître, il faut se faire de plus en plus petit.
Dans la grossesse, il y a le retournement du bébé avant de naître.
Parfois on dit il est descendu ou il ne descends pas….
La tête du bébé s’engage.
(Le pape François, dans son exhortation apostolique de l’année de la miséricorde …. Demande l’engagement … )
Pour s’engager le bébé se fait de plus en plus petit dans le ventre de sa mère et il va devoir fléchir la nuque pour s’orienter.
Comment je fléchis la nuque ?
Comment suis-je disposé dans mon cœur ?
Parfois, il y a des obstacles à l’engagement : bassin trop petit, muscle de l’utérus qui ne fonctionne pas ; le bébé a du mal à s’engager.
Le Christ lui-même est pleinement orienté vers son Père et vers nous. son axe, c’est Dieu le Père. Ça doit être notre axe à nous : aller à la source, être tourné vers les autres.

Dans Philippiens 2, le Christ s’est abaissé. Il faut suivre l’exemple du Christ qui s’est vidé de lui-même, s’est fait petit, s’est fait serviteur pour que nous vivions de la vie de Dieu.
Dans son dernier acte sur la croix, Jésus inclina la tête et il remit l’esprit. Il fait tout le contraire d’un mourant. C’est dans la dynamique du don. c’est le souffle d’un vivant.
A la croix, dans cette vulnérabilité, il donne le souffle jusqu’au bout, il s’oriente pour que les hommes aient la vie.
Ne pas s’engager, c’est avoir la nuque raide. Si Dieu s’engage pour nous, il attend notre réponse. Dieu est un mendiant. Il attend notre engagement.
Ces difficultés d’accouchement, c’est quand dans nos vies nous sommes mal à l’aise.
Est-ce que je garde la nuque raide ? Est-ce que je reste dans la violence,…. ? ou bien je fléchis la tête pour être dans une situation de simplicité ?
L’utérus fonctionne mal ? Trop mou ? Je suis dans un bof ! Pas décidé.
Dans Apocalypse 3, 16 il est dit Je vomirai les tièdes. Sommes-nous tièdes ?
L’utérus est suractif correspond à quelqu’un qui fait beaucoup de choses avec tension. Nous devons nous laisser ajuster pour que le Seigneur me détende.
Des obstacles en avant du bébé ? Ce sont nos lieux de nos pardons. Le pardon fait naître parce qu’on a quelque chose à se dire. Osons le pardon qui ouvre un chemin de vie pour que la miséricorde gagne.

2. L’accouchement : une attitude fondamentale
Au moment où la naissance arrive, la sage-femme attend les mains vides. Ces mains vides que l’on retrouve dans le Magnificat « renvoie les riches les mains vides ». Elle se laisse accueillir les mains vides. Dans le OUI de Marie, il y a :
O comme obéissance au Père : elle écoute, elle est dans une disponibilité au Père
U comme uni au Christ par la chasteté qui est le juste rapport que j’ai avec les choses et les êtres. Il nous faut apprendre à nous ouvrir, à quitter, à une juste distance entre moi et les choses, avec les autres personnes, entre Dieu et nous.
Au pied de la croix, Marie est dans cet ajustement : « Voici ton fils…Voici ta mère »
L’homme doit quitter son père te sa mère pour s’attacher à une femme. On prend une juste distance pour envisager un métier…
I comme inspirée, illuminée par l’Esprit Saint qui repose sur elle. Elle se laisse habiter.
Cette attitude des mains vides nous met dans une attitude de don ; quand j’ai les mains vides, je peux accueillir et donner sinon la vie ne circule plus. C’est quand les mains sont vides que la miséricorde peut circuler. Par cette attitude des mains vides, j’accueille la vie et je la redonne….

Les mains gantées de la sage-femme sont une barrière pour la propagation de toutes infections ; ce sont là nos ladi lafé. Couvrons nos penchants mauvais.
Dans Romains 12, la barrière est le lieu où je ne suis pas avec ceux que j’aime. Pour être compris, il faut avoir un regard de bénédiction qui relève.
Les gants c’est la douceur maternelle. Le Seigneur nous invite à la douceur
Amour et vérité se rencontrent
Justice et paix s’embrassent (Ps 84, 11)
Si nous voulons gagner nos frères au Christ, il faut devenir des artisans de douceur, être des passeurs de miséricorde.
Soyons miséricordieux : Faire un pèlerinage de la porte sainte... mais la clé fondamentale est de laisser Jésus passer la porte de mon cœur.
Ce soir, ouvrons la porte, laissons le Seigneur nous faire passer la porte de la plénitude.
Dieu tout puissant.

  • Méditation : Jésus et la femme de Samarie (Jn 4, 1-26)

Démarche
Chaque personne présente a été invitée à se mettre par deux pour se laver réciproquement les mains en prononçant ces mots : « ..., reçois le don de Dieu ».

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10