Bandeau
PAROISSEMOUFIA
Slogan du site
Descriptif du site
Adorons Jésus Miséricordieux
Article mis en ligne le 2 mars 2016
Imprimer logo imprimer

En cette année de la Miséricorde, le Pape François nous invite à prier et à se réconcilier.

Tous les vendredis, le Saint Sacrement est exposé de 7h00 à 11h30 à l’église du Moufia. De 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse et à partir de 10h30 elle est animée par des prières et des chants.

N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, soyez en union avec nous de 10h30 à 11h30 à l’adoration animée. Voici le déroulement :

Seigneur, le temps du carême, c’est le moment favorable pour changer de vie.
Nous voici venus à ta rencontre comme tous les vendredis pour te louer, t’adorer, te parler, te rendre grâce pour tout ce que tu nous donnes.
Nous savons que tu es là présent dans cette hostie exposée à notre adoration.
Nous t’offrons notre vie telle qu’elle est, avec ses richesses et ses pauvretés.
Rends nos cœurs miséricordieux.

Traçons sur nous le signe de la croix

Chant d’entrée

1. Joie de lever le regard vers les monts
D’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours :
Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger :
Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris :
Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants,
Ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance !
Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs,
Alors, vivons de Lui !

Pont : Chrétien, quitte la peur, sois fidèle :
Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité,
Vivant à jamais !

En cette année Sainte de la Miséricorde, le Pape François nous invite à mettre un peu de douceur dans nos vies et nos relations.
C’est une année de grâce au cours de laquelle le même appel nous est adressé à tous : « Laissons-nous surprendre par Dieu ».

« Il est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses et des difficultés de nos frères ».
Le but n’est donc pas seulement de réfléchir à la Miséricorde divine, mais surtout de recourir à elle au nom de Jésus.

Puisque tu fais miséricorde,
Puisque nos vies sont devant toi,
Puisque tu as versé ton sang pour nous,
Seigneur Jésus pardonne-nous.

1- Pitié pour moi, mon Dieu, en ta bonté,
En ta tendresse libère-moi.
Lave-moi tout entier de mon péché,
Et de ma faute, purifie-moi.

2- Rends-moi Seigneur la joie d´être sauvé,
Que tout mon être danse pour toi.
Détourne-toi, ô Dieu, de mon péché
Toutes mes fautes, efface-les.

Oui Seigneur pardonne-moi et c’est par ta grâce
que nous obtenons le pardon et la paix.

1. Tout mon être cherche, d’où viendra le secours,
Mon secours est en Dieu, qui a créé les cieux.
De toute détresse, il vient me libérer,
Lui le Dieu fidèle, de toute éternité.

C’est par ta grâce, que je peux m’approcher de toi,
c’est par ta grâce, que je suis racheté.
Tu fais de moi une nouvelle création,
de la mort tu m’as sauvé par ta résurrection

2. Tu connais mes craintes, tu connais mes pensées.
Avant que je naisse, tu m´avais appelé.
Toujours tu pardonnes, d´un amour infini.
Ta miséricorde est un chemin de vie.

Mettons-nous debout, écoutons la Parole de Dieu qui éclaire nos pas

Ta Parole est une lampe devant mes pas elle éclaire mon sentier (bis)
Quand parfois je crains d’avoir perdu mon chemin,
Tu es toujours tout près de moi.
Non, je ne craindrai rien, car tu me tiens par la main,
Tout près de moi jusqu’à la fin.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (15, 1-3.11-32)
En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père : « Père, donne-moi la part de fortune qui me revient. » Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : ‘Combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : « Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un de tes ouvriers. »
Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : « Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. » Mais le père dit à ses serviteurs : « Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. » Et ils commencèrent à festoyer. Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison, il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : « Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé. » Alors le fils aîné se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : « Il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées tu as fait tuer pour lui le veau gras ! » Le père répondit : « Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir ; car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! » Acclamons la Parole de Dieu.

Ta parole est une lampe devant mes pas, elle éclaire mon sentier. (bis)
Je n’oublierai pas ton grand amour pour moi,
Pourtant parfois je doute encore.
Ô Jésus, guide moi, garde moi tout près de toi,
Je veux t’aimer jusqu’à la fin.
 
-Méditation-

Le Pape François nous parle :
« L’Église a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu,
qui touche le cœur et l’esprit de tous. Elle adopte l’attitude de Jésus Fils
de Dieu qui va à la rencontre de tous, sans exclure personne.
Son langage et ses gestes doivent transmettre la miséricorde pour pénétrer
le cœur des personnes et les inciter à retrouver le chemin du retour au Père.
Là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver un océan de miséricorde. »

Posons-nous les questions suivantes :
- Est-ce que je désire participer au changement de l’Église et du monde ?...
- Comment poser des gestes, des actions dans ma vie quotidienne
pour rayonner de la miséricorde de Dieu ?...

-silence-

-Ensemble prions-

"Seigneur Jésus, Transforme-moi toute en ta miséricorde !
Fais que mes yeux soient miséricordieux, pour que jamais je ne juge
selon les apparences et ne soupçonne personne...
Fais que mes oreilles soient miséricordieuses, toujours attentives
aux besoins de mes frères et jamais fermées à leur appel.
Fais que ma langue soit miséricordieuse pour que jamais je ne dise du mal
de personne, mais que pour tous, j’aie des paroles de pardon et de réconfort.
Fais que mes mains soient miséricordieuses et pleines de charité,
afin que je prenne sur moi tout ce qui est dur et pénible pour alléger
ainsi les fardeaux des autres. Fais que mes pieds soient miséricordieux
et toujours prêts à courir au secours du prochain, malgré ma fatigue
et mon épuisement. Que je me repose en servant.
Fais que mon cœur soit miséricordieux et ouvert à toute souffrance.
Je ne le fermerai à personne, même à ceux qui en abusent...
Puisse ta miséricorde se reposer sur moi. Seigneur !
Transforme-moi en Toi, car Tu es mon tout". Amen.

O Jésus miséricordieux, je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

-silence-

Ton amour, ta puissance, Ta présence dans ma vie ! (bis)
Et je veux t’adorer de tout mon cœur,
Et je veux t’adorer de toute mon âme,
Et je veux t’adorer de toute ma force
Car tu es mon Dieu, Tu es mon Dieu.

avant la bénédiction

1. L’Alpha et l’Oméga / Le Premier et le Dernier
Le Commencement / Et la Fin
Fils unique engendré / Premier né des créatures
D’entre les morts / Premier-né
Verbe auprès de Dieu / Parole de vie
Verbe fait chair / En Jésus
Celui qui vient du ciel / Au nom du Seigneur
Dieu avec nous / Emmanuel

Venez chantez ses louanges / Venez adorez-Le ! (bis)
Entrons, courbons-nous, prosternons-nous,
à genoux devant le Dieu qui nous a fait. (bis)

2. Joie d’Abraham / Fils de David
Fils de Joseph / Fils d’Adam
Fils du Dieu vivant / Le Fils de Marie
Fils bien-aimé / Joie du Père
Le Fils de l’homme / Le Fils de Dieu
Frère des Hommes / L’Enfant Roi
Image de Dieu / Puissance de Dieu
Gloire du Seigneur / Don de Dieu

3. Juge de miséricorde / Médecin des pécheurs
Guérison / Des Nations
Le Fils crucifié / Miroir de nos péchés
Cœur transpercé / Rédempteur
Le temple véritable / L’agneau immolé
Victime innocente / Notre Pâque
Pain qui vient du ciel / L’Esprit et la vie
L’Alliance éternelle / Dans le Père

4. Etoile radieuse / Astre du matin
Soleil de justice / Soleil levant
Soleil de l’Agneau / Flambeau de Sion
Lumière du monde / Vraie lumière
Garant de l’Alliance / Epoux de Sion
Consolation / D’Israël
Signal pour les peuples / Etendard en Sion
Salut désiré / Des nations

Bénissez Dieu, vous serviteurs de Dieu,
Vous tous qui demeurez dans la maison de Dieu.
Levez les mains vers le Dieu trois fois saint,
Proclamez qu’il est grand que son nom est puissant.

1 - Oui, je le sais notre Seigneur est grand,
Tout ce qu’il veut, sa main peut l’accomplir,
Du fond des mers jusqu’au fond des abîmes,
depuis la terre jusqu’au plus haut du ciel !

2 - Reconnaissez que le Seigneur est bon !
Il est fidèle en tout ce qu’il a fait.
Je veux chanter la douceur de son nom,
Béni soit Dieu par toutes les nations !

Forum
Répondre à cet article



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2015-2017 © PAROISSEMOUFIA - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.10