Parcours Carême - Jeudi 31/03/22 5ème Semaine Année C

PARCOURS CARÊME - Jeudi 31/03/22 5ème Semaine du Carême C

LA MISÉRICORDE & LA RÉCONCILIATION


Ce parcours est l’occasion de prendre un temps de conversion pour se connecter à Dieu, aux autres.

Le pardon ouvre la porte à la réconciliation.

2 Co 5, 20 "Nous vous supplions, au nom du Christ, laissez-vous réconcilir avec Dieu"

Cet article présente un extrait de l’intervention du Père Bernardin suivit d’un extrait de la méditation sur le tableau "Le fils pardonné" (parabole du fils prodigue).

I - LA MISÉRICORDE

A. ETYMOLOGIE

Du latin misericordia. On peut y voir miseria (la misère, le malheur, la peine, la détresse) et cordis (le coeur).
Ainsi, étymologiquement parlant : Être miséricordieux, c’est avoir le coeur sensible à la misère. La misère d’autrui touche notre coeur.

1. Face au malheur

La miséricorde est synonyme de compassion.

2. Face au péché

La miséricorde est synonyme de pardon.

3. Face aux différentes souffrances du quotidien

La miséricorde est synonyme d’amour gratuit ou ce que l’on appelle les oeuvres de miséricorde.

B. LA MISÉRICORDE DE DIEU

Aussi, nous pouvons le dire, si nous les humains nous sommes sensibles à la misère d’autrui, à plus forte raison, Dieu le Père !
Contrairement aux divinités des païens, notre Dieu, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et Jacob voit, comprend, sait et entend les cris des Hommes (ses enfants).
"Oui j’ai vu la misère de mon peuple qui est en Egypte, je l’ai entendu crier sous les coups, oui je connais ses souffrances." Exode 3,7
"T’abandonner ? Te livrer ? Comment t’abandonnerai-je ? Te livrerais-je ? MON COEUR EN MOI EST BOULEVERSÉ, TOUTES MES ENTRAILLES FRÉMISSENT" Osée 11, 8

C. AUJOURD’HUI

Lorsque l’on parle de la miséricorde, on sous-entend 3 réalités.

1. Amour inconditionnel de Dieu

Dieu nous aime de façon inconditionnelle, il n’attend pas d’abord un retour. C’est lui qui nous a créés, nous as choisis avant la fondation du monde pour être saints et immaculés en sa présence, dans l’amour (Eph 1,4)

2. Amour de Dieu qui pardonne

En grec, eleos = la pitié ; eléein = avoir pitié. D’ici vient le kyrié eleison.
Dieu ne nous traite pas selon nos fautes. Ps 78,38

3. Amour de Dieu qui compatit

Quand nous sommes dans la peine, le Seigneur souffre avec nous (ex : le deuil).
Et quand nous sommes dansl a joie, le Seigneur se réjouit avec nous. (ex : le mariage : Dieu s’engage avec les époux)

D. "SOYEZ MISÉRICORDIEUX COMME VOTRE PÈRE EST MISÉRICORDIEUX" Lc 6,36

1. Amour gratuit

Se donner sans forcément attendre un retour.

2. Le pardon

Le pardon n’oubli pas, mais il traverse, il dépasse le mal commis. On prend conscience de ce qui est arrivé, et on avance. Ne pas rester dans le ressentiment.
Remettre cela au Seigneur (lâcher prise)
Petit à petit, le Seigneur y met son baume de paix.

3. La compassion

Savoir se réjouir avec l’autre et aussi savoir ressentir la peine avec l’autre.

II. LA RÉCONCILIATION

Le passé cesse de condamner le présent. La faute cesse d’hypothéquer l’avenir. Je ne réduit pas mon frère (ma soeur) à sa faute (un pauvre devant un autre pauvre). Je lui ouvre un espace pour vivre. Proclamer qu’un avenir est toujours ouvert.
TOUJOURS FAIRE LE PREMIER PAS.

A. RÉCONCILIATION AVEC SOI-MÊME


- Se pardonner à soi-même, accueillir l’histoire de sa vie.
- Dire oui à ce que je suis.
- Se réconcilier avec mon corps.

B. SE RÉCONCILIER AVEC LE PROCHAIN


- Autant pour le pardon, on est seul. Mais pour la réconciliation, il faut toujours être au moins deux. On s’accorde, on s’écoute.
- Ne pas oublier que si on refuse de se réconcilier, la blessure continue à agir en nous.
- Si l’autre refuse..., pardonner toujours. Ainsi se libérer du lien négatif qui m’attache, à lui.
Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul... Mt 18,15

C. SE RÉCONCILIER AVEC DIEU


- Exprimer à Dieu nos pauvretés et accueillir sa miséricorde.
- Se confesser, c’est avant tout reconnaître avec franchise nos péchés pour repartir sur le chemin de l’Évangile.
La réconciliation, en tant que sacrement (signe visible et efficace par lequel Dieu nous communique sa grâce), a aussi besoin d’un pas concret.




PAS CONCRET




"soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux"
- Garder mon rdv avec Dieu pour prier
- Demander à l’Esprit Saint de vous montrer les oeuvres de miséricorde à accomplir et la force de les accomplir
- Oser le premier pas vers quelqu’un pour la réconciliation
- Être attentif à l’une ou l’autre oeuvre de miséricorde à pratiquer.
- Faire sa prière personnelle chaque matin, et sa prière d’Alliance le soir.
- Savoir dire merci pour une parole ou grâce précise.
- Savoir dire pardon pour les moments de la journée d’aujourd’hui où j’ai refusé d’aider, où j’ai refusé le pardon.

S’il te plaît Seigneur : Donne-moi un coeur miséricordieux ou autre grâce personnelle qui nous tiens à coeur !


TABLEAU DE REMBRANDT

"Le fils pardonné"
Inspirée par le chapitre 15 de l’évangile de Luc

Un moment de recueillement nous a été proposé afin de nous permettre d’analyser le tableau dans son ouverture catéchétique.

Extrait explication du tableau :
Les mains puissantes, largement déployées sur le dos de son fils sont à la mesure du pardon qu’il "prodigue" : la gauche (main d’homme) et la droite (main de femme) manifestent la tendresse masculine et féminine de ce père.

cette scène est très chargée affectivement. Il y a sacralisation des sentiments humains. Rembrandt fait découvrir ce qu’est la paternité-maternité de Dieu, la relation Père/Fils et cela fait comprendre la relation du Dieu qui pardonne à l’homme pécheur.

Ce tableau sert souvent de support catéchétique pour aborder le sacrement de la réconciliation.