Messe du 3ème dimanche du Temps ordinaire "la Parole"

Le 3ème dimanche du temps ordinaire, Le Pape François demande aux catholiques de mettre en valeur la Parole de Dieu.

Aujourd’hui, cette Parole s’accomplit ! Jésus lit un passage du livre d’Isaïe. Sa lecture révèle qu’il vient accomplir cette Parole. Car la parole de Dieu n’est pas le récit de temps anciens, héroïques et révolus. Non, elle nous engendre, nous vivifie. Lisons-la, prions-la, prenons le temps de la méditer. Par elle, laissons-nous façonner et sanctifier. (source : prions en église)

 <br width='400' height='289' />  <br width='400' height='211' />  <br width='400' height='250' />  <br width='400' height='218' />
Messe animée par la communauté du Chemin Neuf

Entrée : Laissons entrer

Ohooooooo Ohoo Ohoo Ohoo o
1. Nous venons célébrer Dieu
Nous voulons l’adorer
Devant lui nous nous courbons
Pour élever son Nom.

Laissons entrer le Roi de gloire
Acclamons le Dieu de victoire
Il est vainqueur faisons lui place
Il est Roi Il est Roi et Seigneur
Ohooooooo Ohoo Ohoo Ohoo o  (x2)

2.Dieu est là il nous attend
Il entend nos prières
Sa parole est éternelle
Elle est notre essentielle

Laissons entrer le Roi de gloire
Acclamons le Dieu de victoire
Il est vainqueur faisons lui place
Il est Roi Il est Roi et Seigneur

Accueillons notre Dieu il est le Merveilleux
Glorieux - Majestueux !
Laissons entrer le Roi de gloire
Acclamons le Dieu de victoire
Il est vainqueur faisons lui place
Il est Roi Il est Roi et Seigneur
Ohooooooo Ohoo Ohoo Ohoo o  (x2)

Louange : Que ta parole éclaire mes pas
Que ta parole éclaire mes pas ;
Je te suivrai, Seigneur, car tu es le chemin
Fais-moi connaître tes volontés ;
En toi j’ai mis ma foi, je marche dans tes voies.

1.D’un grand espoir j’espérais le Seigneur.
Il s’est penché pour entendre mon cri.
Il m’a tiré de l’horreur de la boue,
Il m’a fait reprendre pied sur le roc.

2.Mieux vaut s’appuyer sur Dieu, le Seigneur,
Que de compter sur des hommes puissants.
Que pourrait donc un homme contre moi ?
Je ne crains pas car Dieu est avec moi !

Venez le célébrer
Venez le célébrer,
Son grand amour, venez le chanter ;
Le Fils de Dieu est venu donner la vie.
Nous te fêtons, ô Roi,
Car tu nous fais partager ta joie,
Et nous offrons, en ton honneur,
Un chant d’amour, Seigneur.

Venez le célébrer, célébrer,
Célébrer, chanter,
Célébrer, chanter notre Roi.
Venez le célébrer, célébrer,
Célébrer, chanter,
Célébrer, chanter notre Roi.

Demande de pardon : Messe de Compostelle
1-Jésus, Dieu de miséricorde, cherche-nous et retrouve-nous,
Nous avons trahi ta confiance,
Kyrie, Kyrie, Kyrie eleison (bis)

2-Nous désirons voir ton visage et toucher ton côté ouvert,
Viens nous cacher dans tes blessures,
Christe, Christe, Christe eleison (bis)

3-Image du Dieu invisible et premier né d’entre les morts,
Recrée-nous à ta ressemblance,
Kyrie, Kyrie, Kyrie eleison (bis)

Gloria : Messe de Compostelle
Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux
Gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux

Et paix sur la Terre aux Hommes qu′il aime
Nous te louons, nous te bénissons
Nous t’adorons, nous te glorifions
Nous te rendons grâce pour ton immense gloire
Seigneur Dieu (Seigneur Dieu)
Roi du ciel (Roi du ciel)
Dieu, le Père tout-puissant
Seigneur, Fils unique, Jésus-Christ
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père
Toi qui enlèves le péché du monde
Prends pitié de nous
Toi qui enlèves le péché du monde
Reçois notre prière
Toi qui es assis à la droite du Père
Prends pitié de nous
Car toi seul es saint, toi seul es seigneur
Toi seul es le Très-Haut Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu, le Père
Amen, amen, amen

Lecture du livre de Néhémie (8, 2-4a. 5-6. 8-10)
«  Tout le peuple écoutait la lecture de la Loi  »
En ces jours-là, le prêtre Esdras apporta le livre de la Loi en présence de l’assemblée, composée des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre. C’était le premier jour du septième mois. Esdras, tourné vers la place de la porte des Eaux, fit la lecture dans le livre, depuis le lever du jour jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de tous les enfants en âge de comprendre : tout le peuple écoutait la lecture de la Loi. Le scribe Esdras se tenait sur une tribune de bois, construite tout exprès.
Esdras ouvrit le livre ; tout le peuple le voyait, car il dominait l’assemblée. Quand il ouvrit le livre, tout le monde se mit debout. Alors Esdras bénit le Seigneur, le Dieu très grand, et tout le peuple, levant les mains, répondit : « Amen ! Amen ! » Puis ils s’inclinèrent et se prosternèrent devant le Seigneur, le visage contre terre. Esdras lisait un passage dans le livre de la loi de Dieu, puis les Lévites traduisaient, donnaient le sens, et l’on pouvait comprendre. Néhémie le gouverneur, Esdras qui était prêtre et scribe, et les Lévites qui donnaient les explications, dirent à tout le peuple : « Ce jour est consacré au Seigneur votre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! » Car ils pleuraient tous en entendant les paroles de la Loi. Esdras leur dit encore : « Allez, mangez des viandes savoureuses, buvez des boissons aromatisées, et envoyez une part à celui qui n’a rien de prêt. Car ce jour est consacré à notre Dieu ! Ne vous affligez pas : la joie du Seigneur est votre rempart ! » – Parole du Seigneur

Psaume : Le Seigneur est ma lumière et mon salut, alléluia

La loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples. ℞

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard. ℞

La crainte qu’il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables. ℞

Accueille les paroles de ma bouche,
le murmure de mon cœur ;
qu’ils parviennent devant toi,
Seigneur, mon rocher, mon défenseur ! ℞

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (12, 12-30)
Frères, prenons une comparaison : notre corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit. Le corps humain se compose non pas d’un seul, mais de plusieurs membres. Le pied aurait beau dire : « Je ne suis pas la main, donc je ne fais pas partie du corps », il fait cependant partie du corps. L’oreille aurait beau dire : « Je ne suis pas l’œil, donc je ne fais pas partie du corps », elle fait cependant partie du corps. Si, dans le corps, il n’y avait que les yeux, comment pourrait-on entendre ? S’il n’y avait que les oreilles, comment pourrait-on sentir les odeurs ? Mais, dans le corps, Dieu a disposé les différents membres comme il l’a voulu. S’il n’y avait en tout qu’un seul membre, comment cela ferait-il un corps ? En fait, il y a plusieurs membres, et un seul corps. L’œil ne peut pas dire à la main : « Je n’ai pas besoin de toi » ; la tête ne peut pas dire aux pieds : « Je n’ai pas besoin de vous ». Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus délicates sont indispensables. Et celles qui passent pour moins honorables, ce sont elles que nous traitons avec plus d’honneur ; celles qui sont moins décentes, nous les traitons plus décemment ; pour celles qui sont décentes, ce n’est pas nécessaire. Mais en organisant le corps, Dieu a accordé plus d’honneur à ce qui en est dépourvu. Il a voulu ainsi qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les différents membres aient tous le souci les uns des autres. Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie. Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps. Parmi ceux que Dieu a placés ainsi dans l’Église, il y a premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement ceux qui ont charge d’enseigner ; ensuite, il y a les miracles, puis les dons de guérison, d’assistance, de gouvernement, le don de parler diverses langues mystérieuses. Tout le monde évidemment n’est pas apôtre, tout le monde n’est pas prophète, ni chargé d’enseigner ; tout le monde n’a pas à faire des miracles, à guérir, à dire des paroles mystérieuses, ou à les interpréter.
Frères, prenons une comparaison : notre corps ne fait qu’un, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps. Il en est ainsi pour le Christ. C’est dans un unique Esprit, en effet, que nous tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit. Le corps humain se compose non pas d’un seul, mais de plusieurs membres. Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps. – Parole du Seigneur.

Acclamation :
A mi sa chanter
A mi sa chanter, allélu, allé lu, alléluia
A mi sa crier, allélu, allé lu, alléluia
Moi la fine trouver
Jésus nout sauveur

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 1-4 ; 4, 14-21)
«  Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture  »
Beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui, dès le commencement, furent témoins oculaires et serviteurs de la Parole. C’est pourquoi j’ai décidé, moi aussi, après avoir recueilli avec précision des informations concernant tout ce qui s’est passé depuis le début, d’écrire pour toi, excellent Théophile, un exposé suivi, afin que tu te rendes bien compte de la solidité des enseignements que tu as entendus. En ce temps-là, lorsque Jésus, dans la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait été élevé. Selon son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui remit le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre » – Acclamons la Parole de Dieu.

Extraits de l’homélie du père David
Nous sommes au 3ème dimanche du temps ordinaire. Cette semaine, on a prié pour l’unité des chrétiens.
La deuxième lecture nous dit que nous formons un seul corps avec plusieurs membres et plusieurs fonctions. A chacun sa place pour l’unité de ce corps. Nous sommes tous rassemblés en un seul corps. Certains sont déjà actifs dans ce corps. Ils ont trouvé une place dans ce corps.
On peur donner une heure pour ce corps. Qui donne déjà une heure pour ce corps ? (quelques doigts se lèvent) Nous trouvons du temps pour faire autre chose ; sport, loisirs… Pourquoi pas pour notre église ?
Aujourd’hui, à la suite du pape François, c’est le dimanche de la Parole. La Parole de Dieu travaille le cœur, nous fait bouger de l’intérieur. Ignorer la Parole de Dieu c’est ignorer le Christ. Cela est à méditer.
Luc reprend la prophétie d’Isaïe : la Parole de Dieu dans le cœur c’est pour une grande libération.
Hier soir, nous avons invité les catéchumènes à la messe. Certains ne sont pas baptisés.
Si vous n’êtes pas baptisés, faites-vous partie de ce corps ?
Grand débat : Pour certains, oui puis que nous sommes tous des créatures de Dieu ; d’autres oui car nous venons à l’église ; nous sommes fils de Dieu… pour d’autres non, car pas baptisés…
Dans l’église catholique, il existe 7 sacrements et le sacrement des sacrements, c’est le baptême, le premier des sacrements, la mère de tous les sacrements…
Le baptême, au nom du Père, du Fils, du Saint Esprit, fait entrer le baptisé dans la grande famille des enfants de Dieu, le corps.
Cependant, si quelqu’un non baptisé a le désir de recevoir ce sacrement, il est accueilli à l’église car l’Eglise s’appuie sur ce désir.
Aujourd’hui avez-vous encore le désir de transmettre cette Parole en famille, autour de vous…
Transmettre la Parole c’est transmettre la Vie, elle a toujours le dernier mot. Pour cela on a besoin de la dimension du cœur…

Prière Universelle : Ou même fanal
Ou même fanal y étein pas, écoute noute prière
Dan’ ker out zenfants su la terre, fais brille oute lumière

1. Seigneur, Père très bon, tu désires que tes enfants vivent unis, formant « un seul Corps » (1 Co12) en ton Fils Jésus - Christ !
En cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens, nous te confions le Corps de ton
Eglise blessé par de multiples divisions. Accorde à tous ceux qui se reçoivent du Nom de ton Fils, la grâce d’être rassemblées en Lui, sous l’action de l’Esprit, pour être missionnaires de la Bonne Nouvelle de ton amour au cœur de notre monde ! Seigneur, exauce – nous !

2. Seigneur, Législateur, « Ta loi est parfaite, qui redonne vie » (Psaume 19 !
Que les victimes de discrimination et de persécution religieuse trouvent dans la société, la
reconnaissance de leurs droits, et la dignité qui vient de la fraternité ! Seigneur, exauce -nous !

3. Seigneur, Libérateur, tu es venu nous annoncer « aujourd’hui », « une année de grâce » (Luc 4) !
Sois béni Seigneur, pour la puissance de Ta Parole qui accomplit ce qu’elle dit ! Aujourd’hui,
qu’elle apporte la joie à ceux qui sont tristes, la foi en la vie à ceux qui sont désabusés, la guérison à ceux qui souffrent de bien des manières ! Seigneur, exauce - nous !

4. Seigneur, consolateur, « Ta joie est notre rempart » (Ne 8,10)
En ce jour qui t’es consacré, ravive en nos cœurs l’appel que tu nous adresses depuis notre
Baptême : celui de rayonner de la joie d’être tes fils et tes filles bien – aimés ! Puisse la joie de ton amour nous animer au sein de notre quotidien, dans tout ce que nous traversons, d’heureux ou de plus difficile ! Seigneur, exauce - nous !

Offertoire : Jésus, à Toi mon cœur ma vie
Jésus, Jésus, à toi mon cœur, ma vie
Ce que je suis aujourd’hui
Jésus, Jésus, Jésus !

1. Ô Cœur doux et humble, Cœur de Jésus,
En toi, je ne crains rien, J’ai confiance en toi.

2. Ô joie de mon âme, Amour de ma vie,
Pour toi, je veux vivre, J’ai confiance en toi.

3. Ô Cœur transpercé, Blessé sur la croix,
Tu me donnes ta vie, J’ai confiance en toi.

4. Ô visage du Père, Agneau immolé,
Je te remets ma vie, J’ai confiance en toi.

Sanctus : Messe de Compostelle
Sanctus, sanctus, sanctus dominus Deus sabaoth !
Le ciel et la terre (Le ciel et la terre)
Sont remplis de ta gloire (Sont remplis de ta gloire)
Hosanna, hosanna Au plus haut des cieux !

Béni soit celui qui vient (Béni soit celui qui vient)
Au nom du Seigneur (Au nom du Seigneur)

Hosanna, hosanna Au plus haut des cieux !
Sanctus, sanctus, sanctus dominus Deus sabaoth !

Anamnèse : Messe de Compostelle
Nous proclamons ta mort Seigneur Jésus
Nous célébrons ta résurrection
Nous attendons ta venue dans la gloire

Agnus : Messe de Compostelle
Jésus, Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.
Prends pitié de nous ! (bis)
Jésus, Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.
Donne-nous la paix !

Communion : Tu fais ta demeure en nous
Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous, Seigneur

1. Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
C´est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.

2. Par le don de ta vie, tu désires aujourd´hui
Reposer en nos cœurs,
Brûlé de charité, assoiffé d´être aimé,
Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.

3. Unis à ton Amour, tu nous veux pour toujours
Ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l´égaré,
Tu fais ta demeure en nous, Seigneur.

Envoi : Louez, louez, chantez
Louez, louez, chantez,
Pour le nom du Seigneur
Louez, louez, dansez
Et proclamez son Nom.

Il a fait des merveilles,
Le Seigneur est bon,
Et le ciel et la terre,
Eternel est son nom,
La lune et les étoiles,
Le Seigneur est bon,
Et la pluie et le vent,
Eternel est son nom.

Car il nous a sauvés,
Le Seigneur est bon,
De son bras tout puissant,
Eternel est son nom,
Il est notre secours,
Le Seigneur est bon,
Il donne son amour,
Eternel est son nom.

Il nourrit Ses enfants,
Le Seigneur est bon,
Il a conduit leurs pas,
Eternel est son nom,
Il chasse le malheur,,
Le Seigneur est bon,
Remerciez notre Dieu,
Eternel est son nom.

Vous tous qui cherchez Dieu,
Le Seigneur est bon,
Croyez en son Amour,
Eternel est son nom,
Vous tous qui aimez Dieu,
Le Seigneur est bon,
Redites son Amour,
Eternel est son nom.