Veillée Pascale samedi 16 avril 2022 à 19h

MESSE EN PLEIN AIR : L’équipe de la Paroisse du Moufia lance un appel aux paroissiens afin d’aider à la mise en place des bancs pour la messe du samedi 16 avril qui sera en plein air. Venez nombreux à partir de 07h00.

VEILLEE PASCALE Samedi 16 avril 2022 à 19h sur le parking de l’église du Moufia.

ATTENTION : Il vous est demandé d’emmener une chaise ou un tabouret, ainsi que le nécessaire en cas de temps pluvieux ou de vent.

 <br width='400' height='267' />  <br width='400' height='184' />  <br width='400' height='269' />  <br width='400' height='193' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='210' />  <br width='400' height='272' />  <br width='400' height='251' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='267' />  <br width='400' height='259' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='249' />  <br width='400' height='258' />  <br width='400' height='328' />  <br width='400' height='276' />  <br width='400' height='300' />  <br width='400' height='245' />  <br width='400' height='248' />

Voici les chants pour la soirée :

1- LITURGIE DE LA LUMIERE

Viens Saint-Esprit viens
Ouvre le Ciel descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Feu éternel embrase nous
Viens Saint-Esprit viens
Touche la terre descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
Amour du Père embrase nous

Sois le feu qui me guérit
Sois l’Amour qui me bénit
Voici mon cœur, voici mon cœur
Viens déverser Ta tendresse
Au milieu de mes faiblesses
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Viens Saint-Esprit viens
Fends l’atmosphère descends sur nous
Viens Saint-Esprit viens
De Ta lumière envahit-nous

Une pluie de guérisons
Pour notre génération
Voici nos cœurs, Voici nos cœurs
Dans l’onction de Ton Esprit
Dans l’amour qui m’envahit
Je n’ai plus peur Je n’ai plus peur

Répands ton feu sur la terre
Esprit de Dieu
Répands ton feu dans nos cœurs
Esprit d’amour.
Que brille ta flamme dans nos vies,
Dans le monde, viens Saint-Esprit !

Esprit de Dieu, Esprit d’amour,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Vent créateur, doigt du Père,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Ombre féconde, Brise légère,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Sève du monde, don gratuit,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Viens Esprit-Saint embrase-nous.

Vrai Défenseur, Consolateur,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Joie de l’Eglise, souffle pur,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Onction royale, force et douceur,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Sainte lumière des prophètes,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Viens Esprit-Saint embrase-nous.

Splendeur divine, Bonté de Dieu,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Vie éternelle, vie nouvelle,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Esprit du Père, Esprit du Fils,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Rayon d’amour glorieux,
Viens Esprit-Saint embrase-nous.
Viens Esprit-Saint embrase-nous.

RASSEMBLEMENT AUTOUR DU FEU

À l’endroit qui convient, un feu a été préparé. Lorsque le peuple est rassemblé, le prêtre s’y rend avec le diacre et les autres ministres, dont l’un porte le cierge pascal.

- Le prêtre salue l’assemblée et lui explique brièvement le sens de la veillée par les paroles suivantes, ou en des termes semblables :
Le Prêtre : Frères et sœurs bien-aimés, en cette nuit très sainte, l’Église invite tous ses enfants à célébrer la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. Alors que le jour est tombé et que la nuit nous enveloppe, nous sommes rassemblés pour veiller et prier. Comme ces guetteurs qui attendent la venue du jour, nous veillons pour accueillir la lumière du Christ que Dieu a relevé d’entre les morts. Cette lumière du Christ est symbolisée par le cierge pascal que nous allumerons au feu nouveau. La flamme de ce cierge illuminera la nuit. Nous nous la transmettrons également les uns aux autres afin que le Christ soit lumière sur notre route quotidienne. Cette célébration du Christ ressuscité se prolongera dans l’écoute de la parole de Dieu et la célébration des sacrements du baptême et de l’eucharistie. Puisse cette veillée pascale fortifier notre foi et soutenir notre espérance dans le Christ, avec qui nous sommes établis dans une communion de vie et d’amour avec Dieu.

-Puis le prêtre bénit le feu-

BENEDICTION DU FEU ET PREPARATION DU CIERGE PASCAL

Le Prêtre : Seigneur notre Dieu, par ton Fils qui est la lumière du monde, tu as donné aux hommes la clarté de ta lumière ; daigne bénir cette flamme qui brille dans la nuit ; accorde-nous, durant ces fêtes pascales, d’être enflammés d’un si grand désir du ciel que nous puissions parvenir, avec un cœur pur, aux fêtes de l’éternelle lumière. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. — Amen.

Le prêtre peut à ce moment souligner les symboles inscrits sur le cierge pascal : la croix, les lettres grecques alpha et oméga, et les quatre chiffres du millésime de l’année en cours. Il prononce en même temps les paroles suivantes :
Le Prêtre : Le Christ, hier et aujourd’hui, commencement et fin de toutes choses, Alpha et Oméga ; à lui, le temps et l’éternité, à lui, la gloire et la puissance pour les siècles sans fin. — Amen.

-  On allume le feu.

-  Le prêtre allume alors le cierge pascal au feu nouveau, en disant :
Le Prêtre : Que la lumière du Christ, ressuscitant dans la gloire, dissipe les ténèbres de notre cœur et de notre esprit. - Amen.

PROCESSION D’ENTREE

La procession commence. Seule brille la clarté du cierge pascal.
Le diacre (à défaut, le prêtre) chante cette acclamation :

Le Prêtre : Lumière du Christ
L’ASSEMBLEE : Nous rendons grâce à Dieu

-  Tous s’avancent.
-  Les fidèles allument leur cierge au cierge pascal ou bien s’en communiquent la flamme.

On répète 2 fois sur un ton de plus en plus élevé :

Le Prêtre : Lumière du Christ
L’ASSEMBLEE : Nous rendons grâce à Dieu

Le Prêtre : Lumière du Christ
L’ASSEMBLEE : Nous rendons grâce à Dieu

ANNONCE DE LA PAQUE

L’annonce de la Pâque est chantée par la Chorale. Tous se tiennent debout, portant leur cierge allumé.

EXULTET : Exultet d’Hautecombe

1-Exultez de joie vous les anges
Exultez, serviteurs de Dieu,
Sonnez cette heure triomphale
Et la victoire d’un si grand roi.
Heureuse es-tu, notre terre,
Toute éblouie de tant de feux,
Car il t’a prise dans sa clarté
Et son règne a chassé ta nuit.
Réjouis-toi, Eglise mère,
Toute parée de sa splendeur,
Entends vibrer dans ce lieu saint
L’acclamation de tout un peuple.

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

2-Vraiment, il est juste, il est bon
De chanter hautement ta gloire,
Toi Dieu le Père tout-puissant
Et ton Fils Jésus, le Seigneur.
Par amour, il répandit son sang
Pour laver le péché d’Adam.
Il efface la condamnation
Et s’offre pour notre salut
Voici la fête de la Pâque
Où s’immole l’Agneau véritable,
Son sang consacre les croyants,
Les marques du sceau de la vie.

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

3-Voici la nuit où pour ton peuple
Tu accomplis tant de merveilles :
Pour eux tu as ouvert la mer
Et dressé la colonne de feu.
C’est la nuit qui délivre du mal
Ceux qui mettent leur foi dans le Christ.
Cette nuit, qui les rend à la grâce,
Les unit à l’assemblée des saints.
Voici la nuit où le Christ
A brisé les liens de la mort.
Relevé victorieux des enfers,
Il attire à lui l’univers.

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

4- A quoi servirait-il de naître
Sans le bonheur d’être sauvé.
Merveilleuse bonté de ta grâce !
Pour l’esclave, tu livres le Fils.
Il fallait le péché de l’homme
Que le Christ abolit dans sa mort.
Bienheureuse faute d’Adam
Qui nous vaut un tel Rédempteur.
O nuit de notre vrai bonheur
Où Christ a surgi des enfers.
Tu resplendis comme le jour,
Tu es lumière pour notre joie.

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

5. Cette nuit qui sanctifie
Nous rend l’innocence et la joie,
Chasse tout crime et toute haine
Et nous dispose à l’unité.
Nuit où se lève une lumière
Qui se transmet et multiplie,
Comme un sacrifice du soir
Que l’Église offre par nos mains.
O nuit de notre vrai bonheur :
Nuit de grâce en l’honneur de Dieu
Où les cieux s’unissent à la terre,
Où l’homme rencontre son Dieu.

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

6. Aussi nous t’en prions, Seigneur :
Que brille sans fin dans la nuit
La flamme du cierge pascal
Qui se joint à la clarté des cieux.
Qu’il brille au-delà de la nuit,
Quand viendra l’astre du matin,
Jésus le Christ, ressuscité,
Notre lumière et notre paix.
Lui qui remonte des enfers,
Qu’il règne avec le Saint Esprit
À la droite de Dieu notre Père,
Dans les siècles des siècles. Amen

Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Christ ressuscité !
Nous te magnifions,
Lumière du monde !
Tu es vraiment ressuscité ! (bis)

2- LITURGIE DE LA PAROLE

Le Prêtre : Frères et sœurs, nous voici entrés dans la veillée sainte : écoutons maintenant d’un cœur paisible la parole de Dieu. Voyons comment, dans les temps passés, Dieu notre créateur a sauvé son peuple, et comment, dans ces temps qui sont les derniers, il nous a envoyé son Fils comme Rédempteur. Demandons au Seigneur de conduire jusqu’à son plein achèvement cette œuvre de salut inaugurée dans le mystère de Pâques.

1ère LECTURE : Genèse 1.1-2,2

LECTURE DU LIVRE DE LA GENESE

« Dieu vit tout ce qu’il avait fait : cela était très bon »

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l’abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu’il sépare les eaux. » Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi. Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : deuxième jour. Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu’elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi. Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Que la terre produise l’herbe, la plante qui porte sa semence, et que, sur la terre, l’arbre à fruit donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi. La terre produisit l’herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l’arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : troisième jour. Et Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu’ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ; et qu’ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour commander au jour, le plus petit pour commander à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre, pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : quatrième jour. Et Dieu dit : « Que les eaux foisonnent d’une profusion d’êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. » Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. » Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour. Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon. Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture. À tous les animaux de la terre, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi. Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour. Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. – Parole du Seigneur.

Psaume 103

Envoie ton esprit saint - Envoie ton feu divin
J’attendrai les mains levées
Vers celui qui peut tout
Fais pleuvoir ton esprit sur ton fils repenti
J’attendrai les mains levées
Vers celui qui peut tout

Bénis le Seigneur ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, tu es si grand !
Quelle profusion dans tes œuvres, Seigneur !
La terre s’emplit de tes biens.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
Et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton souffle, ils sont créés ;
Tu renouvelles la face de la terre.

Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses œuvres !
Que mon poème lui soit agréable ;
Moi, je me réjouis dans le Seigneur.

Le Prêtre : Dieu éternel et tout-puissant, toi qui agis toujours avec une sagesse admirable, donne aux hommes que tu as rachetés de comprendre que le sacrifice du Christ, notre Pâque, est une œuvre plus merveilleuse encore que l’acte de la création au commencement du monde. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. - Amen.

2ème LECTURE : Exode 14, 15-15, la

LECTURE DU LIVRE DE L’EXODE

« Les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer »

En ces jours-là, le Seigneur dit à Moïse : « Pourquoi crier vers moi ? Ordonne aux fils d’Israël de se mettre en route ! Toi, lève ton bâton, étends le bras sur la mer, fends-la en deux, et que les fils d’Israël entrent au milieu de la mer à pied sec. Et moi, je ferai en sorte que les Égyptiens s’obstinent : ils y entreront derrière eux ; je me glorifierai aux dépens de Pharaon et de toute son armée, de ses chars et de ses guerriers. Les Égyptiens sauront que je suis le Seigneur, quand je me serai glorifié aux dépens de Pharaon, de ses chars et de ses guerriers. » L’ange de Dieu, qui marchait en avant d’Israël, se déplaça et marcha à l’arrière. La colonne de nuée se déplaça depuis l’avant-garde et vint se tenir à l’arrière, entre le camp des Égyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était à la fois ténèbres et lumière dans la nuit, si bien que, de toute la nuit, ils ne purent se rencontrer. Moïse étendit le bras sur la mer. Le Seigneur chassa la mer toute la nuit par un fort vent d’est ; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent. Les fils d’Israël entrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Les Égyptiens les poursuivirent ; tous les chevaux de Pharaon, ses chars et ses guerriers entrèrent derrière eux jusqu’au milieu de la mer. Aux dernières heures de la nuit, le Seigneur observa, depuis la colonne de feu et de nuée, l’armée des Égyptiens, et il la frappa de panique. Il faussa les roues de leurs chars, et ils eurent beaucoup de peine à les conduire. Les Égyptiens s’écrièrent : « Fuyons devant Israël, car c’est le Seigneur qui combat pour eux contre nous ! » Le Seigneur dit à Moïse : « Étends le bras sur la mer : que les eaux reviennent sur les Égyptiens, leurs chars et leurs guerriers ! » Moïse étendit le bras sur la mer. Au point du jour, la mer reprit sa place ; dans leur fuite, les Égyptiens s’y heurtèrent, et le Seigneur les précipita au milieu de la mer. Les eaux refluèrent et recouvrirent les chars et les guerriers, toute l’armée de Pharaon qui était entrée dans la mer à la poursuite d’Israël. Il n’en resta pas un seul. Mais les fils d’Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche. Ce jour-là, le Seigneur sauva Israël de la main de l’Égypte, et Israël vit les Égyptiens morts sur le bord de la mer. Israël vit avec quelle main puissante le Seigneur avait agi contre l’Égypte. Le peuple craignit le Seigneur, il mit sa foi dans le Seigneur et dans son serviteur Moïse. Alors Moïse et les fils d’Israël chantèrent ce cantique au Seigneur :

Cantique de Moïse

Chantez au Seigneur car il s’est couvert de gloire,
Cheval et cavalier la mer les a engloutis.
Chantez au Seigneur car il s’est couvert de gloire,
Le Seigneur est roi, en lui je me glorifie.

Le Seigneur est ma force et mon chant, de la mort c’est lui qui m’a délivré
Sa main droite écrase l’ennemi, comme une pierre ils sont tombés.

Ton amour a racheté tes enfants, et ta force a triomphé de la mort
Qui au ciel est grand comme notre Dieu, lui dont le nom est trois fois saint.

Tu les guides et tu les amèneras au lieu saint que tes mains ont façonné
Le Seigneur règnera parmi son peuple, dès maintenant et à jamais.

Le Prêtre : Seigneur notre Dieu, dans la lumière de l’Évangile, tu as donné leur sens aux miracles accomplis sous l’Ancien Testament : on reconnaît dans la mer Rouge l’image de la fontaine baptismale, et le peuple juif, délivré de la servitude d’Égypte, est la figure du peuple chrétien ; fais que tous les hommes, grâce à la foi, participent au privilège d’Israël, et soient régénérés en recevant ton Esprit. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. — Amen.

3ème LECTURE : Isaïe 55, 1-11

LECTURE DU LIVRE DU PROPHETE ISAÏE

« Venez à moi, et vous vivrez ; je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle »

Ainsi parle le Seigneur : Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Même si vous n’avez pas d’argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. Pourquoi dépenser votre argent pour ce qui ne nourrit pas, vous fatiguer pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi bien, et vous mangerez de bonnes choses, vous vous régalerez de viandes savoureuses ! Prêtez l’oreille ! Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez.
Je m’engagerai envers vous par une alliance éternelle : ce sont les bienfaits garantis à David. Lui, j’en ai fait un témoin pour les peuples, pour les peuples, un guide et un chef. Toi, tu appelleras une nation inconnue de toi ; une nation qui ne te connaît pas accourra vers toi, à cause du Seigneur ton Dieu, à cause du Saint d’Israël, car il fait ta splendeur.
Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ; invoquez-le tant qu’il est proche. Que le méchant abandonne son chemin, et l’homme perfide, ses pensées ! Qu’il revienne vers le Seigneur qui lui montrera sa miséricorde, vers notre Dieu qui est riche en pardon. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées.
La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission - Parole du Seigneur.

Cantique (Isaïe 12, 2, 4bcd, 5-6)

Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut !

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits !
Redites-le : « Sublime est son nom ! »

Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

Le Prêtre : Dieu éternel et tout-puissant, unique espoir du monde, toi qui annonçais par la voix des prophètes les mystères qui s’accomplissent en ce temps présent, dans ta bonté, fais grandir les désirs de ton peuple, car, sans ton inspiration, aucun de tes fidèles ne peut progresser en vertu. Par le Christ, notre Seigneur.– Amen.

(Tous se lèvent pour chanter le Gloria)

GLORIA : La gloire la haut pli la haut

La gloire la haut pli la haut dans le ciel pou Bondié
La paix sur la terre pou tout domounn
Parce que li aime à nous.

1- Nou loué a ou, nou béni a ou
Nou adore a ou, nou glorifie a ou
Nou rann a ou grace pou out grandeur
Seigneur Bondié ou mem le roi le ciel

2- Bondié nout papa out nom plu gran
Seigneur Jésus-Christ, seul garçon Bondie
Seigneur Bondié, Agno Bondié
Ou ki enlèv le monde dann son péché.

3- Ou qui enlève le monde dan son péché
Écoute, nout prière
Ou que lé assiz adroit out papa
Pitié pou nou, pitié pou nou.

4- Out tou seul lé sain, ou seul Seigneur
Out tou seul lé gran, Jésus Christ
Ek le Sain Esprit, dann la gloire Bondié
Dann la gloire Bondié nout papa.

Le Prêtre : Dieu qui fais resplendir cette nuit très sainte par la gloire de la résurrection du Seigneur, ravive en ton Église l’esprit filial que tu lui as donné, afin que, renouvelés dans notre corps et notre âme, nous soyons tout entiers à ton service. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. — Amen.

4ème LECTURE

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains (6, 3b-11)

«  Ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus  »

Frères, nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême. Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne. Nous le savons : l’homme ancien qui est en nous a été fixé à la croix avec lui pour que le corps du péché soit réduit à rien, et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est affranchi du péché. Et si nous sommes passés par la mort avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui. Nous le savons en effet : ressuscité d’entre les morts, le Christ ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car lui qui est mort, c’est au péché qu’il est mort une fois pour toutes ; lui qui est vivant, c’est pour Dieu qu’il est vivant. De même, vous aussi, pensez que vous êtes morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus Christ. – Parole du Seigneur.

Psaume 117

Proclamez que le Seigneur est bon, Eternel est son amour !
Que le dise la maison d’Israël, Eternel est son amour !
R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

Dans l’angoisse, j’ai crié vers lui, Le Seigneur m’a exaucé.
Le Seigneur est là pour me défendre, j’ai bravé mes ennemis.
R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

Le Seigneur est ma force et mon chant, Le Seigneur est mon salut
Je ne mourrai pas non je vivrai, Je dirai l’œuvre de Dieu
R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

Ouvrez-moi les portes de justice, J’entrerai, je rendrai grâce.
C’est ici la porte du Seigneur, tous les justes y entreront
R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

Oui, c’est toi mon Dieu je te rends grâce, Seigneur mon Dieu je t’exalte.
Proclamez que le Seigneur est bon, Eternel est son amour.
R/ Alléluia, Alléluia, Alléluia (bis)

ACCLAMATION

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia. Alléluia Ah, Alléluia Ah,
Alléluia Ah, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia.
A lléluia Ah, Alléluia Ah, Alléluia Ah, Alléluia,

.1. Ouvre bien ton cœur mon frère, pour écouter, la parole du Seigneur.
.2. Fongola matoyi mayo, eh ndeko, oyoka sango elamu.

Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia. Alléluia Ah, Alléluia Ah,
Alléluia Ah, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia, Alléluuuia, Alléluia.
A lléluia Ah, Alléluia Ah, Alléluia Ah, Alléluia

EVANGILE

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc chapitre 24, versets 1 à 12

«  Pourquoi chercher le Vivant parmi les morts ?  »

Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant. Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.” »Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites. Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. Alors Pierre se leva et courut au tombeau ; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé. – Acclamons la Parole de Dieu.

3- LITURGIE BAPTISMALE

En cette veillée pascale, nous bénissons de nouveau l’eau qui donne vie et dont nous serons aspergés en rappel de notre baptême. Le prêtre explique le sens du baptême, cette nouvelle naissance dans le Christ, en disant par exemple :

Le Prêtre : Chrétiens mes amis, en priant tous ensemble pour nos frères qui vont être baptisés, soutenons leur espérance. Puisqu’ils s’approchent de la fontaine baptismale où ils naîtront à la vie nouvelle, demandons à Dieu notre Père de les entourer de toute sa tendresse.

LITANIE des Saints Congolaise

Chorale :
Oh, tous les Saints priez pour nous (bis)
Oh, oh, oh, oh, (bis)
Oh, tous les Saints priez pour nous (bis)

Homme :
Seigneur, prends pitié (Oh, oh, oh, oh)
Oh Christ, prends pitié (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Ste Marie mère de Dieu (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et Joseph son époux (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Joachim et Anne (Oh, oh, oh, oh)
Jean Baptiste le précurseur (Oh, oh, oh,

Femme :
Abraham et Moïse (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Élie et tous les prophètes (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et tous nos pères (Oh, oh, oh, oh)
Témoins de Dieu (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Pierre, Paul et André (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jacques et Jean (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Thomas et Philippe (Oh, oh, oh, oh)
Apôtres du Seigneur (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Marc, Luc et Matthieu (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Marie Madeleine (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Étienne et Barnabé (Oh, oh, oh, oh)
Témoins de la Résurrection (Oh, oh, oh, oh

Homme :
Ignace d’Antioche et Laurent (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Perpétue et Félicité (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Agnès et Blandine (Oh, oh, oh, oh)
Martyrs de tous les temps (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Irénée et Athanase (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Ambroise et Augustin (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Léon et Grégoire (Oh, oh, oh, oh)
Gardiens de l’unité (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Basile de Césarée (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jean Chrysostome (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Cyrille et Méthode (Oh, oh, oh, oh)
Séraphin de Sarov (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Benoît et Martin (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Antoine et Bruno (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bernard de Clairvaux (Oh, oh, oh, oh)
Et tous les moines chercheurs de Dieu (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
François et Dominique (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Antoine de Padoue (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bonaventure (Oh, oh, oh, oh)
Thomas d’Aquin (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Claire d’Assise (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Catherine de Sienne (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Brigitte de Suède (Oh, oh, oh, oh)
Toutes les consacrées au Seigneur (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Ignace de Loyola (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François Xavier apôtre de l’Asie (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François de Sales (Oh, oh, oh, oh)
et Jeanne de Chantal (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Thérèse d’Avila (Oh, tous les Saints priez pour nous)
et Jean de la Croix (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Thérèse de Lisieux (Oh, oh, oh, oh)
Thérèse Bénédicte de la Croix (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Vincent de Paul (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Bernadette de Lourdes (Oh, tous les Saints priez pour nous)
François Régis (Oh, oh, oh, oh)
Thérèse Couderc (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Jean Marie Vianney (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Maximilien kolbe (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Jean Bosco (Oh, oh, oh, oh)
et Antoine Chevrier (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Michel et tous les Archanges (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Devant la face du Seigneur (Oh, tous les Saints priez pour nous)
Et tous les Saints du Royaume (Oh, oh, oh, oh)
Dans sa lumière éternelle (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Seigneur délivre-nous (Oh, Seigneur délivre-nous)
De tout mal de tout péché (Oh, Seigneur délivre-nous)
De la mort éternelle (Oh, oh, oh, oh)
Nous qui sommes pécheurs (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Par ton incarnation (Oh, Seigneur délivre-nous)
Par ta mort et ta résurrection (Oh, Seigneur délivre-nous)
Par le don de l’Esprit Saint (Oh, oh, oh, oh)
Par le don de ton corps (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
O Seigneur écoute-nous (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne garder ton Eglise (Oh, Seigneur écoute-nous)
Dans la sainteté (Oh, oh, oh, oh)
À ton service (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
Mets entre les peuples (Oh, Seigneur écoute-nous)
Une paix sincère (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne nous affermir (Oh, oh, oh, oh)
Comme serviteur de l’unité (Oh, oh, oh, oh)

Femme :
Et ceux que tu appelles (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne les bénir (Oh, Seigneur écoute-nous)
Daigne les sanctifier (Oh, oh, oh, oh)
Et les consacrer (Oh, oh, oh, oh)

Homme :
O Fils du Dieu vivant (Oh, Seigneur écoute-nous)
O Jésus Fils de l’homme (Oh, Seigneur écoute-nous)
O Christ écoute-nous (Oh, oh, oh, oh)
O Christ exauce-nous (Oh, oh, oh, oh)

À la fin de la litanie, le prêtre dit :

Le Prêtre : Dieu éternel et tout-puissant, viens agir dans les mystères qui révèlent ton amour, viens agir dans le sacrement du baptême ; envoie ton Esprit pour enfanter les peuples nouveaux qui vont naître pour toi de la fontaine baptismale : fais que les gestes de notre humble ministère deviennent efficaces par ta puissance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. - Amen.

AVANT LA BENEDICTION DE L’EAU

Procession de l’eau sur la musique de la porteuse d’eau
Les porteuses d’eau avancent en dansant sur le chant ou la musique de La Porteuse d’eau :

BENEDICTION DE L’EAU BAPTISMALE ET DE L’EAU POUR L’ASPERSION
(Catéchumènes et Assemblée)

Au cours de la bénédiction de l’eau baptismale, on peut chanter :

Refrain : « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

Le prêtre bénit d’abord l’eau baptismale :

Le Prêtre :
Par ta puissance invisible, Seigneur, tu accomplis des merveilles dans tes sacrements, et au cours de l’histoire du salut, tu t’es servi de l’eau, ta créature, pour nous faire connaître la grâce du baptême : Dès les commencements du monde, c’est ton Esprit qui planait sur les eaux pour qu’elles reçoivent en germe la force qui sanctifie. R/ « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

Par les flots du déluge, tu annonçais le baptême qui fait revivre, puisque l’eau y préfigurait également la mort du péché et la naissance de toute justice. R/ « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

Aux enfants d’Abraham, tu as fait passer la mer Rouge à pied sec pour que la race libérée de la servitude préfigure le peuple des baptisés. R/ « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

Ton Fils bien-aimé, baptisé par Jean dans les eaux du Jourdain, a reçu l’onction de l’Esprit Saint. Lorsqu’il était en croix, de son côté ouvert il laissa couler du sang et de l’eau ; et quand il fut ressuscité, il dit à ses disciples : « Allez, enseignez toutes les nations, et baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. » R/ « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

Maintenant, Seigneur, regarde avec amour ton Église et fais jaillir en elle la source du baptême. Que l’Esprit Saint donne, par cette eau, la grâce du Christ afin que l’homme, créé à ta ressemblance, y soit lavé par le baptême des souillures qui déforment cette image, et renaisse de l’eau et de l’Esprit pour la vie nouvelle d’enfant de Dieu.
Le prêtre peut continuer la prière de bénédiction jusqu’à la fin sans l’accompagner d’aucun rite en particulier. Il peut aussi, s’il le désire, plonger le cierge pascal dans l’eau en disant : Nous t’en prions, Seigneur : par la grâce de ton Fils, que la puissance de l’Esprit Saint vienne sur cette eau, (une ou trois fois) Puis, tenant le cierge dans l’eau, il continue : afin que tout homme qui sera baptisé, enseveli dans la mort avec le Christ, ressuscite avec lui pour la vie. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. - Amen.

Il retire alors le cierge de l’eau.

Le prêtre bénit ensuite l’eau pour l’aspersion : Bénédiction de l’eau pour l’aspersion

Le Prêtre : « Frères et sœurs, demandons au Seigneur de bénir cette eau dont nous allons être aspergés en souvenir de notre baptême ; que Dieu nous garde fidèles à l’Esprit que nous avons reçu. (Silence.)
Seigneur, Dieu tout-puissant, écoute les prières de ton peuple qui veille en cette nuit très sainte ; alors que nous célébrons la merveille de notre création et la merveille plus grande encore de notre rédemption, daigne bénir cette eau. Tu l’as créée pour féconder la terre et donner à nos corps fraîcheur et pureté. Tu en as fait aussi l’instrument de ta miséricorde : par elle, tu as libéré ton peuple de la servitude et tu as étanché sa soif dans le désert ; par elle, les prophètes ont annoncé la nouvelle Alliance que tu voulais sceller avec les hommes ; par elle enfin, eau sanctifiée quand Jésus fut baptisé au Jourdain, tu as renouvelé notre nature pécheresse dans le bain de la nouvelle naissance.
Que cette eau, maintenant, nous rappelle notre baptême, et nous fasse participer à la joie de nos frères et sœurs, les baptisés de Pâques. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. – Amen ».

Refrain « O béni sois-tu Seigneur, béni sois-tu pour l’eau »

BAPTEME ET CONFIRMATION

La bénédiction de l’eau baptismale achevée, chacun des catéchumènes adultes, ou les parents et les parrains pour les enfants, font la renonciation au démon puis la profession de foi.
Le baptême est ensuite célébré selon le rituel du baptême des adultes, celui des enfants d’âge scolaire ou celui des petits enfants.
La confirmation des nouveaux baptisés peut être célébrée maintenant ou ultérieurement.


RENOUVELLEMENT DE LA PROFESSION DE FOI BAPTISMALE

(de tous)

La célébration du baptême (et de la confirmation) achevée, ou immédiatement après la bénédiction de l’eau s’il n’y a pas eu de baptême, tout le peuple renouvelle sa profession de foi baptismale. Tous, debout, tiennent leur cierge qui a été allumé à partir du cierge pascal.

Le prêtre s’adresse aux fidèles en ces termes ou d’autres semblables :
Le Prêtre : Frères et sœurs bien-aimés, (nous aussi) par le mystère pascal nous avons été mis au tombeau avec le Christ dans le baptême, afin qu’avec lui nous vivions d’une vie nouvelle. C’est pourquoi, après avoir terminé l’entraînement du Carême, renouvelons la renonciation à Satan que l’on fait lors du baptême, renouvelons notre profession de foi au Dieu vivant et vrai et à son Fils, Jésus Christ, dans la sainte Église catholique. Ainsi donc :

RENONCIATION ET PROFESSION DE FOI
Catéchumènes et Assemblée

• Renonciation

Le Prêtre : Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, rejetez-vous le péché ? - Tous : Oui, je le rejette.

Le Prêtre : Pour échapper au pouvoir du péché, rejetez-vous ce qui conduit au mal ? - Tous : Oui, je le rejette.
Le Prêtre : Pour suivre Jésus Christ, rejetez-vous Satan qui est l’auteur du péché ? - Tous : Oui, je le rejette.

• Profession de foi
Le Prêtre : Croyez-vous en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ? - Tous : Nous croyons.

Le Prêtre : Croyez-vous en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la passion, a été enseveli, est ressuscité d’entre les morts, et qui est assis à la droite du Père ? - Tous : Nous croyons.

Le Prêtre : Croyez-vous en l’Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la Vie éternelle ? - Tous : Nous croyons.

Le Prêtre : Que Dieu tout-puissant, Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a fait renaître par l’eau et l’Esprit Saint, et qui nous a accordé le pardon de tout péché, nous garde encore par sa grâce dans le Christ Jésus notre Seigneur pour la vie éternelle. — Amen.

BAPTEME

1. Le parrain pose la main sur l’épaule de son filleul.
Par 3 fois, LE PRETRE PLONGE L’ENFANT DANS L’EAU, ou puise de l’eau et lui en verse largement sur la tête, en disant :

Le Prêtre : N…, je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

Tu es devenu Enfant de Dieu et frère (sœur) de Jésus Alléluia
Aujourd’hui l’Esprit repose en toi et chante Alléluia !

1-Tu rentres dans la ronde, la ronde de son amour,
Tu danses avec tes frères la danse de sa joie.

2- Tu portes sa lumière, lumière de sa beauté.
Tu chantes ses merveilles, merveilles de son cœur.

2. L’ONCTION APRES LE BAPTEME (elle est omise si l’on donne la confirmation).

Le Prêtre :
N.., N…, … vous êtes maintenant baptisés. Le Dieu tout-puissant, Père de notre Seigneur Jésus Christ, vous a pardonné tout vos péchés et vous a donné la vie des enfants de Dieu, dans l’Esprit Saint. Vous faites maintenant partie de son peuple : Dieu votre Père vous marque de l’huile sainte pour que vous demeuriez toujours unis à Jésus, Christ et Seigneur, (prêtre, roi et prophète,) pour les siècles des siècles. Tous : Amen.

Sois marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu.
Sois marqué de l’Esprit-Saint, l’Esprit de feu. (bis)

1. Reçois sur ton front l’huile sainte,
L’Esprit de paix touche tes peurs,
Dieu te libère de la crainte,
Deviens témoin de ton Seigneur.

2. Reçois en ton cœur la Parole,
L’Esprit de joie touche tes pleurs,
En son amour Dieu te console,
Deviens témoin de son bonheur.

3. Reçois en ta vie la lumière,
L’Esprit de feu touche tes nuits,
Dieu te consacre pour tes frères,
Deviens témoin de Jésus-Christ.

3. LE VETEMENT BLANC

Le Prêtre : N.., N.., … vous avez été baptisés dans le Christ : vous avez revêtu le Christ.
-  Les baptisés : Amen.

Tu es grand Seigneur (4 fois)
Magnifique, Digne de louange
Tu es grand Seigneur
Magnifique, Digne de louange
Tu es grand Seigneur

4. LE CIERGE ALLUME
Le prêtre présente le cierge pascal :
Le Prêtre : La lumière du Christ Jésus ! Parrains et marraines, transmettez-là aux nouveaux baptisés.

Les parrains s’approchent : chacun d’eux allume un cierge au cierge pascal et le remet à son filleul.

J’allume ma bougie à ta douce lumière
Pour revêtir mon cœur de la grâce divine
En présence de mes frères, amis, parrain, marraine
Je deviens ton enfant

Que ce cierge Pascal
Qui me donne la flamme
Lumière du Christ vivant
Au jour de mon baptême
Brûle plus fort en moi,
Pour continuer son œuvre
Aujourd’hui et toujours
Qu’elle habite mon âme.

Flamme d’espérance
Fais resplendir en nous
Le feu de l’Esprit Saint
Pour nous garder fidèle
A Jésus mon Sauveur
Afin de le servir
Et servir tous nos frères
Unis dans son Eglise

Illumine notre âme
Afin que l’on devienne
Témoin de ta présence
Missionnaire pour le monde
Pour porter ton amour
Et ton Esprit de paix
Au-delà des frontières
Pour ta plus grande gloire

Le Prêtre : N………., N………., vous êtes devenus lumière dans le Christ : marchez toujours comme des enfants de lumière ; demeurez fidèles à la foi de votre baptême. Alors, quand le Seigneur viendra, vous pourrez aller à sa rencontre dans son Royaume avec tous les saints du Ciel.

-  Les baptisés : Amen.

CONFIRMATION

1) LA PRIERE
Le prêtre invite l’assemblée à prier en silence :

Le Prêtre : Frères, par la confirmation, nous allons maintenant appeler le don de l’Esprit Saint sur ces nouveaux baptisés. Tous ensemble, en silence, prions. (Temps de silence)
Le Prêtre : Que Dieu leur donne l’Esprit de vérité : il demeure en nous comme une lumière et un guide. (silence)
Le Prêtre : Que Dieu leur donne l’Esprit de sainteté : il nous fait vivre comme Jésus et avec lui. (silence)
Le Prêtre : Que Dieu leur donne l’Esprit d’amour : il rassemble l’Eglise pour annoncer aux hommes la Bonne Nouvelle du Christ. (silence)

Chant à l’Esprit-Saint

1. Viens Esprit du Dieu vivant, renouvelle tes enfants,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Dans nos cœurs, répands tes dons, sur nos lèvres inspire un chant,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Esprit de lumière, Esprit Créateur,
Restaure en nous la joie, le feu, l’Espérance.
Affermis nos âmes, ranime nos cœurs,
Pour témoigner de ton amour immense.

2. Fortifie nos corps blessés, lave-nous de tout péché,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Fais nous rechercher la paix, désirer la sainteté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

Pont : Veni Sancte Spiritus / Veni Sancte Spiritus (bis)

3. Donne-nous la charité pour aimer en vérité,
Viens, Esprit Saint, nous brûler de ton feu !
Nous accueillons ta clarté pour grandir en liberté,
Viens, Esprit Saint, viens transformer nos vies !

-L’IMPOSITION DES MAINS-
Puis le prêtre impose les mains sur l’ensemble des confirmands, en disant :

Le Prêtre : Dieu très bon, Père de Jésus, le Christ, notre Seigneur, regarde ces baptisés sur qui nous imposons les mains. Par le baptême, tu les as libérés du péché, tu les as fait renaître de l’eau et de l’Esprit ; comme tu l’as promis, répands maintenant sur eux ton Esprit Saint. Donne-leur en plénitude l’Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus : esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et d’affection filiale ; remplis-les de l’esprit d’adoration. Par Jésus Christ, notre Sauveur, qui est vivant pour les siècles des siècles. – Amen.

2) L’ONCTION DU SAINT-CHREME
Les parrains posent la main sur l’épaule de leur filleul.
Avec le saint-chrême, le prêtre trace une croix sur le front du confirmand, en disant :

Le Prêtre : N………., sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu.
-  Le confirmé : Amen.

Le Prêtre : Qu’il te garde dans la paix.

Sois marque de l’Esprit-Saint, le don de Dieu.
Sois marque de l’Esprit-Saint, l’Esprit de feu. (bis)

ASPERSION

Le prêtre asperge le peuple avec l’eau bénite.
On peut chanter un chant baptismal, pendant l’aspersion d’eau bénite.
Tous tiennent leur cierge allumé. Le chant terminé, tous éteignent leur cierge.

J’ai vu des fleuves d’eau vive

1-Soliste : J’ai vu des fleuves d’eau vive !
Chorale Alléluia, Alléluia
Soliste : Jaillir du côté du Temple !
Chorale : Alléluia, Alléluia

2-Soliste : J’ai vu la source du Temple,
Chorale : Alléluia, Alléluia
Soliste : Grandir en un fleuve immense !
Chorale : Alléluia, Alléluia

3-Soliste : Tous ceux que lave l’eau vive,
Chorale : Alléluia, Alléluia
Soliste : Acclament et chantent ta gloire !
Chorale : Alléluia, Allé

4-Soliste : Ton cœur Jésus est la source
Chorale : Alléluia, Alléluia
Soliste : D’où coule l’eau de la grâce !
Chorale : Alléluia, Alléluia

J’ai vu l’eau vive :

Femme : J’ai vu l’eau vive jaillissant du cœur du Christ, Alléluia !
Homme : J’ai vu la source devenir un fleuve immense, Alléluia !
Femme : Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront :
Chorale : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Femme : J’ai vu le Temple désormais s’ouvrir à tous, Alléluia !
Homme : J’ai vu le Verbe nous donner la paix de Dieu, Alléluia !
Femme : Tous ceux qui croient en son nom seront sauvés et chanteront :
Chorale : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Femme : Quiconque a soif du Dieu vivant qu’il vienne à moi, Alléluia !
Homme : Qui de son cœur jaillira l’Esprit de Dieu, Alléluia !
Femme : Jésus reviens victorieux montrant la plaie de son côté
Chorale : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Femme : Celui qui mange ma chair et bois mon sang, alléluia !
Homme : En vérité je vous le dit : « Demeure en moi et moi en lui »
Femme : Les Fils de Dieu chanteront au festin de l’Agneau
Chorale : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Tous : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

PRIERE UNIVERSELLE

Mi rode à ou Bondié,
mi appelle à ou, mi cherche oute lumière.
Mi appelle à ou Seigneur,
mi rode à ou, écoute noute prière.

1. Dire d’abord en Français : « Seigneur, nous te prions pour l’Église ».
Puis continuer en malgache : « Seigneur, renouvelle ton Église, en ce temps de préparation synodale. A la suite des apôtres, que le Pape, les évêques, les prêtres et les diacres soient des témoins convaincants du Christ ressuscité. Que ton Esprit Saint unisse toujours davantage tous les chrétiens de par le monde. Seigneur écoute-nous ! »

2. Dire d’abord en Français : « Seigneur, nous te prions pour la paix sur notre terre ».
Puis continuer en Lingala : « Seigneur, par ta victoire sur la croix, tu as détruit le mur de la haine : donne ta paix à notre monde ; et plus particulièrement, que cesse la guerre entre l’Ukraine et la Russie, entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Toi le Prince de la paix, accorde ta paix à toute famille divisée, et à chacun de nos cœurs. Seigneur, écoute-nous ! »

3. Dire d’abord en Français : « Seigneur, nous te prions pour les malades et les familles endeuillées »
Puis continuer en créole mauricien : « Seigneur, nous te confions toutes les personnes malades, plus spécialement celles qui désespèrent devant la gravité de leur état. Nous te remettons aussi tous ceux qui, en ces jours, connaissent la perte d’un être cher. Par ton souffle de vie, donne-leur consolation, force et espérance, au sein de leurs épreuves. Seigneur, écoute-nous ! »

4. Dire d’abord en Français : « Seigneur, nous te prions pour les jeunes »
Puis continuer en anglais : « Seigneur, nous te confions les jeunes qui, par ces temps incertains de pandémie et de guerre, ne trouvent pas de sens à leur vie. Nous te prions plus spécialement pour ceux qui sont en situation d’échec scolaire, professionnel ou affectif. Toi, le Chemin, la Vérité et la Vie, fais rayonner ta présence lumineuse dans leurs cœurs. Seigneur, écoute-nous ! »

5. Dire d’abord en Français : « Seigneur, nous te prions pour chacun de nous ici-présent »
Puis continuer en créole réunionnais : « Seigneur, nous sommes là aujourd’hui devant toi : tu connais nos joies, nos peines, nos questions. Toi le Ressuscité, inonde nos cœurs de ta joie pour que nous en soyons les témoins dans notre quotidien ! Et fais reposer ta bénédiction sur tous ceux qui ont reçu le baptême et la confirmation en ce soir de Pâques ! Seigneur, écoute-nous »

4- LITURGIE EUCHARISTIQUE

PROCESSION DES DONS : Tu seras la Louange

Me voici, humblement devant Toi
Accueillant Ta grâce qui se déverse en moi
Car voici, ce que j’ai à t’offrir
Un esprit brisé, une terre délaissée, un soupir

Tu seras la Louange au cœur de mes épreuves
Tu seras la réponse à tout ce que je vis
Tu seras la main qui viendra pour me relever
Tu seras ma vie mon chemin ma vérité

Relevé, restauré, et guéri
Là dans Ta présence, en Ta tendresse immense
En ce lieu, où mon cœur est béni
Les flots de l’Amour sont déversés sur moi, pour toujours

Du haut du ciel, Tu me bénis
Tu étends ta main avec puissance
Tu fends la mer, Tu me saisis
Sans peur je marche avec confiance

-  PRIERE SUR LES OFFRANDES
Le Prêtre : Avec ces offrandes, Seigneur, reçois les prières de ton peuple : fais que le sacrifice inauguré dans le mystère pascal nous procure la guérison éternelle. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. - Amen.

-  PREFACE DE PAQUES
Le Seigneur soit avec vous……

Le Prêtre : Vraiment il est juste et il est bon de te glorifier, Seigneur, en tout temps, mais plus encore en cette nuit où le Christ, notre Pâque, a été immolé. Car il est l’Agneau véritable qui a enlevé le péché du monde ; en mourant, il a détruit notre mort ; en ressuscitant, il nous a rendu la vie. C’est pourquoi le peuple des baptisés, rayonnant de la joie pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le ciel chantent sans fin l’hymne de ta gloire :

SANCTUS : Trois fois Saint le Seigneur

Femmes : Trois fois Saint le Seigneur Dieu de l’univers !
Hommes : Trois fois Saint le Seigneur, le fils de David !
Tous : Trois fois Saint le Seigneur qui vient nous sauver !

Hommes : Il est notre salut ! Il est notre vie ! Il est la lumière !
Tous : Il est notre salut ! Il est notre vie ! Il est la lumière !

Hommes : Ciel et terre passeront - Femmes : ses paroles ne passeront pas (bis)

Hommes : Non, non, non, non, non - Femmes : ne passeront pas ! (bis)

Femmes : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
Hommes : Le ciel et la terre sont remplis de sa gloire !
Tous : Hosanna ! Hosanna au plus haut des cieux !

Hommes : Il est notre salut ! Il est notre vie ! Il est la lumière !
Tous : Il est notre salut ! Il est notre vie ! Il est la lumière !

Hommes : Ciel et terre passeront - Femmes : ses paroles ne passeront pas (bis)
Hommes : Non, non, non, non, non - Femmes : ne passeront pas ! (bis)

-  PRIERE EUCHARISTIQUE
Le Prêtre : …

ANAMNESE

Hommes : Gloire à toi qui étais mort - Tous : Gloire à toi qui étais mort
Hommes : Gloire à toi Ressuscité - Tous : Gloire à toi Ressuscité
Hommes : Tu reviendras nous t’attendons - Tous : Tu reviendras nous t’attendons

RITE DE LA PAIX

Evenou shalom alerem ! Evenou shalom alerem ! Evenou shalom alerem !
Evenou shalom, shalom, Shalom alerem !

Nous vous annonçons la paix. (Ter)
Nous vous annonçons la paix, la paix, la paix de Jésus !

Nous vous annonçons la joie. (Ter)
Nous vous annonçons la joie, la joie, la joie de Jésus !

Nous vous annonçons l’amour. (Ter)
Nous vous annonçons l’amour, l’amour, l’amour de Jésus !

Evenou shalom alerem ! Evenou shalom alerem ! Evenou shalom alerem !
Evenou shalom, shalom, Shalom alerem !

Nous vous annonçons la paix, nous vous annonçons la joie, nous vous annonçons l’amour.
Nous vous annonçons : La paix, la joie, l’amour de Jésus !

Messe des nations

Soliste : Agneau de Dieu - Femmes : Qui enlève les péchés du monde
Prends pitié de nous - Tous : Prends pitié de nous

Soliste : Agneau de Dieu, [Femmes : Agneau de Dieu]
Hommes : qui enlève les péchés du monde
Prends pitié de nous - Prends pitié de nous

Hommes : Agneau de Dieu, [Femmes : Agneau de Dieu]
Qui enlève le péché du monde
Donne-nous la paix - Donne-nous la paix
Tous : Donne-nous la paix - Donne-nous la paix

-ANTIENNE DE LA COMMUNION
Le Prêtre : Le Christ, notre agneau pascal, a été immolé. Célébrons donc la fête en partageant le pain de la Pâque, un pain non fermenté : signe de droiture et de vérité, alléluia.

COMMUNION

Alléluia, alléluia Jésus le Christ est ressuscité !
Alléluia, alléluia Il nous donne Sa vie !

1. Soliste : Je t’exalterai, mon Dieu et mon roi,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Je bénirai ton nom toujours et à jamais,
Chorale : Il nous donne sa vie.
2. Soliste : Le Seigneur est tendresse et pitié,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Lent à la colère et plein d’amour,
Chorale : Il nous donne sa vie. Soliste : Alléluia !
Alléluia, alléluia, Jésus le Christ est ressuscité !
Alléluia, alléluia, Il nous donne Sa vie !

3. Soliste : La bonté du Seigneur est pour tous,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Sa tendresse pour toutes ses œuvres,
Chorale : Il nous donne sa vie.
4.Soliste : Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Il redresse tous les accablés,
Chorale : Il nous donne sa vie. Soliste : Alléluia !
Alléluia, alléluia, Jésus le Christ est ressuscité !
Alléluia, alléluia, Il nous donne Sa vie !

5. Soliste : Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Il gardera tous ceux qu’il aime,
Chorale : Il nous donne sa vie.
6. Soliste : Le Seigneur est proche de ceux qui l’invoquent,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : De ceux qui l’invoquent en vérité,
Chorale : Il nous donne sa vie. Soliste : Alléluia !
Alléluia, alléluia Jésus le Christ est ressuscité !
Alléluia, alléluia Il nous donne Sa vie !

7. Soliste : Il répond au désir de ceux qui le craignent,
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Il écoute leur cri, il les sauve,
Chorale : Il nous donne sa vie.
8. Soliste : Que ma bouche proclame les louanges du Seigneur
Chorale : Jésus le Christ est ressuscité,
Soliste : Son nom très Saint, que toute chair le bénisse,
Chorale : Il nous donne sa vie. Soliste : Alléluia !
Alléluia, alléluia Jésus le Christ est ressuscité !
Alléluia, alléluia Il nous donne Sa vie !

Marche avec nous, Jésus Ressuscité,
Partage nos chemins, nos doutes, nos blessures.
A l’heure où nos espoirs ne sont que vanité
Que ta voix nous rassure.

Il n’est pas d’autre signe de vie que de donner l’amour,
Nous l’avons reconnu à la tombée du jour
Alors qu’en nous se lève l’étoile du matin.

Explique-nous, Jésus ressuscité,
Ce que l’intelligence ne peut pas savoir.
Au feu des prophéties nos âmes vont brûler,
Et commencer à croire.

Reste avec nous, Jésus ressuscité,
Nos faims ont épuisé nos terres intérieures.
Mais ton action de grâce et ton pain partagé
Renouvellent nos heures.

Béni sois-tu, Jésus ressuscité,
Aucun soir ne pourra ravir en nous la joie.
Et le cœur de l’Eglise est un ardent brasier
Dont la flamme témoigne.

- PRIERE APRES LA COMMUNION
Le Prêtre : Pénètre-nous, Seigneur, de ton esprit de charité, afin que soient unis par ton amour tous ceux que tu as nourris du sacrement pascal. Par Jésus, …

- RITE DE CONCLUSION
Le Prêtre : Le Seigneur soit avec vous……

- BENEDICTION SOLENNELLE
Le Prêtre :
Que demeure en vous la grâce de Dieu, la grâce pascale qu’il vous offre aujourd’hui : qu’elle vous protège de l’oubli et du doute. — Amen.
Par la résurrection de son Fils, il vous a fait déjà renaître : qu’il vous rappelle toujours à cette joie que rien, pas même la mort, ne pourra vous ravir. — Amen.
Ils sont finis, les jours de la passion, suivez maintenant les pas du Ressuscité ; suivez-le désormais jusqu’à son Royaume où vous posséderez enfin la joie parfaite. — Amen.
Et que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. — Amen.

Le Prêtre : Allez, dans la paix du Christ, alléluia, alléluia !
—  Tous : Nous rendons grâce à Dieu, ALLELUIA, ALLELUIA !

ENVOI

Alléluia Jésus est vivant !
Acclamons notre roi, il règne sur l’univers ! (x2)

1. La pierre du tombeau est roulée devant lui,
Il est sorti vainqueur du néant de la mort.
Il nous a délivré et nous n’avons plus peur.
Il nous a délivré !
Proclamons sa victoire dans nos vies !

2. Les enfers ont tremblé au triomphe du roi,
En lui tout l’univers exulte glorieux.
Il est ressuscité, et nous n’avons plus peur,
il est ressuscité !
Proclamons sa victoire dans nos vies !

4. Bénissons notre Dieu au nom de Jésus Christ,
Que l’assemblée des saints célèbre le Sauveur !
Car il est avec nous, et nous n’avons plus peur.
Car il est avec nous
Proclamons sa victoire dans nos vies !

Medley Louange
Victoire, Alléluia, chantons crions de joie, Jésus-Christ est sorti du tombeau (Bis)
Galilée, Galilée, Galilée, je viens de la Galilée,
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères qu’Il est ressuscité
Jésus, je t’aime tant, tu m’as donné la vie ; c’est pourquoi je vieux être ton témoin (bis)

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut, en Jésus mon Roi (X2)
Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, il me fait marcher,
Il me fait marcher sur des lieux élevés, l’Éternel est ma force.
Alléluia, Alléluia, Alléluia, Jésus !(X2)

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Il est là, là, là, Jésus est là ! (X4)
A droite, Jésus il est à droite. A gauche, Jésus il est à gauche.
Devant, Jésus il est devant. Derrière, Jésus est derrière.
Il est autour de moi, Jésus est dans mon cœur, et c’est lui qui fait ma joie !
Il est là, là, là, Jésus est là !(X4)
Jésus est le rocher de ma vie, Alléluia !(X4)
Il est en haut, en bas, devant derrière et autour de moi (X3)
Jésus est le rocher de ma vie !

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Ensemble, louons le Seigneur, il est vivant (X4), Eh, Eh, Eh !
Eh, Eh, Eh ! Ah, Ah ! Louons le Seigneur, Il est vivant ! Eh, Eh, Eh !(X2)
Ensemble dansons le Seigneur, Il est vivant …
Ensemble chantons le Seigneur, Il est vivant ...

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Alléluia eh (X4)
Louons le Seigneur, Allélu, alléluia, Alléluia eh !
Chantons pour Jésus, Allélu …
Dansons pour Jésus, Allélu …

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Adorons - le, Adorons le Seigneur !(X2)
Adorons - le Seigneur, Alléluia, alléluia (X2)
Exaltons – le , Exaltons le seigneur …
Magnifions - le, magnifions le Seigneur …

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

Le feu est allumé aujourd’hui (X3),
Chantons Alléluia, le feu est allumé !( X2)
Que ton feu Seigneur, brûle en moi (X2)
[Brûle en moi, Brûle en moi (X2),
Brûle en moi, Brûle en moi (X2)] X2

J’élève les mains pour louer Dieu, (bis)

(Je suis dans la joie, une joie immense, je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a Libéré !) X2
[Je chanterai de tout cœur, les merveilles de Jésus mon Sauveur,
Il m’a ôté des ténèbres, Il m’a délivré de tout péché] (X2)
Mon Papa est fidèle, il ne m’abandonne jamais.
Je n’ai plus rien à craindre car mon Dieu m’a libéré !
(Je suis dans la joie, une joie immense, je suis dans l’allégresse car mon Dieu m’a Libéré !) X2