Temps de prière et d’adoration "Aimez vos ennemis"

Exposition du Saint Sacrement à la paroisse du Moufia de 7h00 à 11h30 ce vendredi juste après la messe de 6h30.

L’adoration sera silencieuse de 7h00 à 10h30.
Juste avant la bénédiction à 11h30, un temps de prière, de louange et d’adoration animé vous sera proposé à 10h30.

Jésus est là il vous attend !
N’hésitez pas venez adorer Jésus dans le Très Saint Sacrement, bien-entendu en respectant les consignes de sécurité sanitaire (distanciation et port du masque obligatoire).


Temps de prière et d’adoration "Aimez vos ennemis"

Bonjour à tous !
Les paroissiens du Moufia et moi-même vous remercient chers auditeurs, pour votre fidélité à notre rendez-vous hebdomadaire pour ce temps de prière d’adoration et de louange.
Nous remercions aussi, tous ceux qui se joignent à nous aujourd’hui pour rendre grâce à Dieu Lui qui es Père, Fils et Saint-Esprit - Amen

Ayons l’assurance du grand amour que Dieu a sur chacun de nous

Frères et sœurs, savez-vous que le Seigneur vous aime tels que vous êtes ?

Qui que tu sois, quoi que tu fasses, sache que Jésus t’aime !

Chacun est à ses yeux, Unique et merveilleux,
Chacun lui est précieux, Sache que Jésus t’aime !
Il prend soin de ta vie, Offre-la avec lui,
Fais-lui confiance et prie, Sache que Jésus t’aime !
Ouvre-toi à l’Esprit, Confie-lui tes soucis,
Lève les bras au ciel, Sache que Jésus t’aime !
Il a porté ta croix, Il est vivant en toi,
Allez, viens chante avec moi...

Qui que tu sois, d’où que tu viennes,
Malgré les problèmes,
Sache que Jésus t’aime ! (bis)

La vie est souvent dure, Elle est parfois obscure,
Que ta foi reste pure, Sache que Jésus t’aime !
Tu peux en être sûr, Du bonheur qu’Il procure,
Quelles que soient tes blessures, Sache que Jésus t’aime !
Il veut toujours pour toi, La paix, l’amour, la joie,
Ecoute et suis sa voix, Sache que Jésus t’aime !
Regarde autour de toi, Quand tu recules et vois
La vie est belle, crois-moi…

Qui que tu sois, d’où que tu viennes,
Malgré les problèmes,
Sache que Jésus t’aime ! (bis)

Oui, Jésus je sais que tu m’aimes, apprends-moi à aimer comme toi
pour que j’accueille les autres avec joie et que je manifeste ma tendresse et ma compassion.

-silence-

Le 14 février c’était la Saint Valentin, la fête des amoureux !
C’était la fête de l’amour…
Dans l’évangile de saint Luc chapitre 6, versets 27 à 38
que nous allons écouter et méditer tout à l’heure, Jésus nous parle toujours d’amour.
Mais pas de n’importe quel amour :
« Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent… »
Aimer ceux que l’on aime spontanément n’a rien d’extraordinaire.
Le croyant est appelé à aimer selon l’Évangile  : à étendre son amour à tous les hommes, même à ses ennemis.
Les aimer vraiment ! Pas du bout des lèvres. Vraiment !
En agissant avec eux comme on le fait avec ceux que l’on aime naturellement.
Aimons-nous ainsi ? Au moins, le désirons-nous ?
Aujourd’hui, nous vous proposons une démarche spirituelle...
Fermons un moment nos yeux et pensons à toutes les personnes que nous aimons…

-musique-

Comment te sens-tu ? Bien n’est-ce pas ?
Dans ton cœur, remercie Dieu pour ces belles personnes qu’il a mis sur ta route

Mais aujourd’hui, Dieu, tu nous demandes un peu plus, d’aimer nos ennemis…
Oh Seigneur qu’il est difficile, ce que tu nous demandes mais je crois en ton amour,
je sais qu’avec toi j’y arriverai car tu peux tout,
Toi qui as donné ta vie pour nous sauver…

Voici le plus grand amour, c’est de donner sa vie
Pour tous ceux que l’ont aime et ceux que l’ont bénit
Nous ne sommes faits que pour aimer

Aimer c’est tout donner, aimer c’est tout donner
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même
Et redire à jamais de toute éternité,
Aimer c’est tout donner
Et se donner soi-même

Sans amour à quoi bon vivre, et à quoi bon chanter
Sans amour à quoi bon rire, et à quoi bon rêver
Nous ne sommes faits que pour aimer

Oui, nous ne sommes faits que pour aimer,
C’est notre vie, c’est notre destinée
A quoi bon vivre, et à quoi bon rêver,
Si l’amour venait à manquer ?
Aimer c’est tout donner…

Oui, Aimer c’est tout donner…

-musique-

Frères et sœurs, nous allons à nouveau refermer nos yeux
et penser à toutes les personnes que nous avons du mal à aimer…
déposons-les dans le cœur sacré et miséricordieux de Jésus…
le cœur de Dieu est rempli d’amour, puisons dans son cœur miséricordieux pour se relever
N’oublions pas que Dieu peut tout…

Il nous invite à ouvrir grands nos cœurs afin d’accueillir dans l’Eglise tous nos frères et sœurs
avec leurs qualités et leurs défauts.
Oh ! Seigneur, tu nous demandes de nous aimer les uns les autres…
nos vies quotidiennes sont parfois difficiles, mais toi, tu es présent dans nos épreuves…
tu es toujours à nos côtés, tu nous portes, tu nous consoles, tu nous réconfortes, malgré nos faiblesses nous avons confiance en toi.
Relève-nous et prends nous dans tes bras…

-silence-

Au-delà des océans,
Tu es venu me chercher,
Au-delà de mes tourments,
Ton amour a triomphé,
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur,
A se confier à ta voix !

Tu viens relever le faible,
Tu le prends dans tes bras,
Tu le conduis vers ton Père,
Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière,
Sois mon secours et ma joie,
Passé de l’ombre à Ta lumière,
J’ai mis mon espoir en toi !

Puisque ma vie passera, en Toi je veux demeurer
Puisque tu triompheras,
Mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre-moi la splendeur et la beauté qu’il y a
A t’obéir de tout cœur,
A se confier à ta voix !

Oui Seigneur je mets mon espoir en toi
Dieu, tu viens à la rencontre de l’homme pour lui offrir une nouvelle relation.
En toi mon Dieu il n’y a que de la joie, que du don.
Pour vivre dans la joie, vivons dans l’unité, la paix, la justice.
Seigneur, je suis sûr de ton amour, mon cœur est dans la joie car tu me sauves.

Dès le début de la Création, Dieu a inscrit sa loi d’amour au cœur de l’homme.
Ce n’est pas notre amour que nous avons à donner, mais celui de Dieu.
Nous laissons-nous guider par cet amour ?

D’une onction d’amour tu parfumes ma tête
D’une onction de joie du Roi des rois déversée sur moi
Que Ton Saint-Esprit inonde tout mon être
D’une onction de joie du Roi des rois déversée sur moi

Oui Seigneur
Aujourd’hui je veux regarder le monde avec des yeux remplis d’amour,
aimer les autres comme toi tu les aimes et voir le bien en chacun d’eux.
Gloire à toi Seigneur pour la merveille que je suis. Tu m’as fait à ton image, capable d’aimer.
O mon Dieu ! Je te bénis de tout mon être.
Je suis ton enfant, rassasie-moi de ton amour et je serai dans la joie !

À présent nous écoutons la Parole de Dieu

Pourquoi rêver d’un paradis, c’est maintenant et c’est ici
Qu’il faut unir nos espoirs et nos joies
On dit "demain" on dit "plus tard"
Mais si demain c’était trop tard, pour partager ce bonheur...
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuuuuia

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (6, 27-38)
«  Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux  »
En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ?
Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. » Acclamons la Parole de Dieu !

On vient sur terre pour aimer
Pour vivre ensemble et partager
Et faire de chaque jour un feu de joie
La vie est une symphonie
Chacun de nous en fait partie
Ensemble il faut chanter..un..Alléluia
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuu
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia ! Alléluuuuuia

Méditation
« Aimez vos ennemis ! Priez pour ceux qui vous maudissent ! Faites du bien à ceux qui vous haïssent ! Pardonne ! Donne à celui qui te demande !
Quel programme ! Quelles paroles exigeantes ! Difficiles à vivre !
Et pourtant, c’est la vocation du chrétien d’aimer ceux qui le critiquent, qui l’agacent, qui ne sont pas d’accord avec lui, ne vivent pas comme lui dans leur manière de s’habiller, de penser, de prier...
Tout chrétien se doit d’apprendre, peu à peu, à dominer la violence qui l’habite pour se convertir.
Face à la violence, Jésus nous appelle à la douceur, à la bienveillance, à la gratuité parfaite (il nous invite à ne pas juger, ne pas résister au violent, donner, prêter sans rien espérer en retour, aimer , pardonner, bâtir la paix, la justice...)

La règle d’or pour le chrétien c’est celle-ci : « Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux. »
Oui ! Il faut faire tout le bien possible au prochain, même à l’ennemi.
Attention ! Jésus ne demande pas aux chrétiens d’être meilleurs que les autres, mais d’être différents, comment ? en refusant la violence (tendre la joue à celui qui te gifle) en aimant ceux qui ne nous aiment pas, en pardonnant à nos ennemis...
L’amour chrétien est un amour gratuit, sans couleur de peau, sans rang social, sans frontières ni limites.
Aimer nos ennemis, c’est surhumain, presqu’impossible, c’est divin ; c’est ce que Dieu ne cesse de faire, Lui qui est bon pour les ingrats et les méchants.
L’homme qui aime ses ennemis ouvre la porte à l’Esprit de Dieu qui est douceur et pardon et qui transforme son cœur en profondeur.
Cet homme recevra une récompense divine, il sera « fils du Très-Haut », un artisan de paix.
Ami chrétien, notre Dieu est miséricordieux c-à-d amour jusqu’au bout ; il ne juge ni ne condamne personne, il pardonne à tous les pécheurs, et il nous invite à l’imiter.
« C’est la mesure dont vous vous servez, qui servira pour vous. »
Notre propre jugement est entre nos mains.
En refusant l’amour de Dieu, le pardon, l’homme se condamne lui-même. Et Dieu pleurera des larmes éternelles (c’est la croix de Jésus) sur ceux qui font le mal, qui refusent d’aimer.
Frères et sœurs, lorsque Dieu habite en nous, nos actes se mettent à lui ressembler et Jésus se met à marcher avec nous sur des chemins qui bouleversent les logiques humaines.
Nous avançons avec le Seigneur et lui grandit en nous.

PRIONS : Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait !
Seigneur Jésus, fais grandir notre fidélité au Père !
Réveille notre désir d’aimer comme toi tu nous aimes !
Esprit Saint viens à notre secours ! Aide-nous à pardonner ! !
Aide-nous à aimer nos ennemis !
Aimer ceux qui nous font du mal, qui nous persécutent, nous haïssent même !
Esprit Saint, don du Père et du Fils, soutiens-nous sur le long chemin de la réconciliation, maintenant et pour les siècles des siècles ! AMEN !

1. Joie de lever le regard vers les monts d’où me viendra le secours,
Secours du Seigneur tout au long des jours : Dieu Saint, Miséricorde !

2. Joie d’être pris dans les bras du Berger : Lui-même vient nous chercher !
Par ses blessures nous sommes guéris : Christ est Souffle de vie !

Heureux les cœurs miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
Heureux les cœurs aimants, ouverts à l’amour de Dieu le Père !

3. Joie d’espérer contre toute espérance ! Qui loin de Dieu survivrait ?
Mais Son pardon vient changer nos cœurs, alors, vivons de Lui !

Chrétien, quitte la peur, sois fidèle : Remets à Dieu tes soucis !
Aie confiance en lui, car il est ressuscité, Vivant à jamais

0 Jésus, qui avez un cœur si bon et compatissant, si miséricordieux qui me voyez et m’aimez, Vous qui n’avez jamais repoussé personne, dont la miséricorde est infinie, qui ne pouvez voir une douleur sans vouloir la soulager, je mets toute ma confiance en Vous.
Je suis sûr que vous ne m’abandonnerez jamais, que je serais toujours exaucé au-delà de mes espérances.
Toutes vos promesses se réaliseront pour moi.
Vous me donnerez toutes les grâces nécessaires dans mon état.
Vous mettrez la paix dans ma famille. Vous aiderez toutes les entreprises.
Vous bénirez ma demeure, puisque l’image de votre Sacré-Cœur y est exposée et honorée.
Vous me consolerez dans toutes mes peines.
Vous serez mon refuge assuré pendant ma vie et à l’heure de ma mort.
Amen

O Jésus miséricordieux,
Je t’adore, j’ai confiance en toi.

1. Des torrents d’eaux vives jaillissent de ton cœur,
Des sources vives et pures de ta miséricorde,
Désaltère mon âme et renouvelle ma vie.
Sans fin Seigneur, je veux vivre pour toi.

2. Ta miséricorde dans le Saint Sacrement,
C’est ce que ton amour a daigné m’accorder,
Mon âme espère en toi et elle s’abandonne à toi.
Tu es fidèle et tu ne déçois pas.

3. Feu brûlant au cœur de ton amour divin,
Tu consumes mon cœur et tu le purifies,
Embrase-moi d’amour, conduis-moi par ton Esprit,
Consacre-moi à ta miséricorde.

4. Je te livre ma vie, accepte-la.
Comme une hostie vivante, daigne la transformer,
Pour la gloire de ton nom, je veux faire ta volonté.
O mon Jésus, ma confiance est en toi.

Aimer comme toi

Aujourd’hui Seigneur, je prends le temps de te ’dire que je t’aime de tout mon cœur ; pour m’avoir donné la vie ; pour ta présence constante à mes côtés ; pour les grâces dont tu me combles ; pour ton pardon sans cesse offert. Je sais que tu m’aimes infiniment.
Je parviens sans trop de mal à aimer les membres de ma famille, mes amis, mes collègues. Mais j’ai tant de difficulté à aimer les gens coléreux, autoritaires et égoïstes. Ils sont tes enfants aussi, et tu les aimes sans mesure.
Garde-moi dans ton amour, Seigneur. Apprends-moi à aimer comme tu aimes.

S’il me manque l’amour
Si je parlais toutes les langues des anges
Si je chantais pour les grands, les rois
Si je savais expliquer les songes, sans amour, je ne suis rien !
J’aurais beau prophétiser sur les mystères
Maîtriser toutes les sciences de la terre
Avoir toutes connaissances, et bienveillances, sans amour, je ne suis rien !

Ton Amour a relevé le monde entier
Aucun homme dans Ton cœur n’est oublié
A la fin des temps quand tout disparaîtra
Ton Amour jamais ne passera !

J’aurais beau donner tout ce que je possède
Donner toute ma fortune aux affamés
J’aurai beau tenir tous les plus beaux discours,
Sans amour, je ne suis rien !
Je ne serai rien qu’un cuivre qui résonne
Rien de plus qu’une cymbale qui retentit
Même en souffrant le martyr pour obéir,
Sans amour, je ne suis rien !

Ton Amour a relevé le monde entier
Aucun homme dans Ton cœur n’est oublié
A la fin des temps quand tout disparaîtra
Ton Amour jamais ne passera !

Permets-moi de n’être jamais loin de Tes bras
De vivre les mains ouvertes devant Toi
Attendant que Tu me donnes, le secret de Ton cœur :
En Ton Amour, je suis Tien

Vendredi dernier c’était la fête de Notre Dame de Lourdes et aujourd’hui, celle de Bernadette.
Seigneur, nous te demandons par l’intercession de Sainte Bernadette de répandre dans nos cœurs les mots d’amour de ta très sainte mère la vierge Marie, Notre Dame de Lourdes que nous saluons et bénissons.

Madame
Vous qui m’avez choisie un jour
Pour répandre vos mots d’amour
Vous qui un jour m’avez élue
Je vous bénis, je vous salue
Madame,
Vous qui faites de votre mieux
Fille de paix, mère de Dieu
Vous qui donnez au dépourvu
Je vous bénis, je vous salue

Madame,
Dont le cœur brule comme une flamme
Avec l’amour pour oriflamme
Sauvez leurs corps, sauvez leurs âmes
Madame,
Vous qui entendez les prières
Des pauvres pêcheurs sur la terre
Vous notre sœur, vous notre mère
Emplissez-nous de la lumière.

Madame
Vous qui avez donné l’enfant
Le fruit parfait de votre sang
Pour les humains faibles et nus
Je vous bénis, je vous salue
Madame
Vous qui apportez à ce monde
Des feux de joie qui nous inondent
Vous qui nous aimez tant et plus
Je vous bénis, je vous salue

Madame,
Dont le cœur brule comme une flamme
Avec l’amour pour oriflamme
Sauvez leurs corps, sauvez leurs âmes
Madame,
Vous qui entendez les prières
Des pauvres pêcheurs sur la terre
Vous notre sœur, vous notre mère
Emplissez nous de la lumière.

Madame
Vous qui m’avez choisie un jour
Pour répandre vos mots d’amour
Vous qui un jour m’avez élue
Je vous bénis et vous salue

Prions :
S’il te plait, Bernadette, petite sainte de Bigorre, toi qui as connu la maladie, la pauvreté, l’exclusion sociale empêche-moi de me plaindre pour des riens, quand je peux puiser en toi la source d’une espérance inestimable, Petite sainte de Bigorre, toi qui as vu la Vierge Immaculée dans le creux du Rocher de Massabielle, toi qui lui as parlé dans ton patois le plus simple, toi qui l’as aimée d’un amour sans limite, guide-moi vers le coeur de Marie pour qu’il me conduise à son Fils bien-aimé.
Petite sainte de Bigorre, toi qui as recherché la paix dans le silence d’un couvent, toi qui as soulagé les souffrances physiques et réconforté les esprits désemparés, enseigne-moi les vraies valeurs du don de soi dans le service rendu et l’effacement, dans l’attention aux autres, dans l’écoute de Dieu. Amen
Une prière de Marie-Thérèse Bastien-Scaya

Les saints et les anges, en chœur glorieux
Chantent vos louanges, Ô Reine des cieux.
Ave, Ave, Ave Maria ! (bis)

Notre Père - Je vous salue Marie - Gloire au Père

Chers auditeurs Merci d’avoir prié avec nous aujourd’hui.
Remercions le Seigneur de nous aimer tels que nous sommes !
Soyons heureux d’aimer nos frères et sœurs comme Dieu nous aime !
Que Dieu Tout-Puissant nous bénisse Lui qui est Père, Fils et Saint Esprit - Amen

Je suis dans la joie, une joie immense !
Je suis dans l’allégresse,
Car mon Dieu m’a libéré. (bis)

1. Je chanterai de tout cœur
Les merveilles de Jésus, mon Seigneur.
Il m’a ôté des ténèbres,
Il m’a délivré de tout péché. (bis)