Temps de prière et d’adoration "la Sainte famille"

Comme tous les vendredis le Saint Sacrement est exposé à l’église juste après la messe de 6h30 de 7h00 à 11h30.
N’hésitez pas à venir adorer Jésus !

de 7h00 à 10h30 l’adoration est silencieuse.
de 10h30 à 11h30 une animation est proposée.


Temps de prière et d’adoration "la Sainte famille"

Bonjour à Tous !
Nous sommes toujours dans le joyeux temps de Noël, où Jésus est là, présent avec nous, dans la crèche avec Marie et Joseph, la sainte famille.
Contemplons la majesté divine de notre Roi, adorons notre Dieu, notre Sauveur de tout notre cœur, et avec joie traçons sur nous le signe de la croix : Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit - Amen !

Venez adorons le Seigneur

Peuple fidèle, le Seigneur t’appelle !

Peuple fidèle, le Seigneur t’appelle,
C’est fête sur terre, le Christ est né
Viens à la crèche, voir le roi du monde
En lui viens reconnaître, en lui viens reconnaître,
En lui viens reconnaître, ton Dieu, ton Sauveur !

Exultez de joie, peuples de l´univers,
Jubilez, acclamez votre Roi !
Exultez de joie, Dieu a pris notre chair,
Jubilez, chantez alléluia !

1. Car un enfant nous est né,
Car un fils nous a été donné,
Dieu éternel et prince de paix,
Maintenant et à jamais.
2. Dieu, nul ne l´a jamais vu,
En son Fils il nous est apparu.
Il nous a révélé sa bonté
Par Jésus le Bien-Aimé.

Exultez de joie, peuples de l´univers,
Jubilez, acclamez votre Roi !
Exultez de joie, Dieu a pris notre chair,
Jubilez, chantez alléluia !

3. Pour nous, pour notre salut,
Pour sauver ce qui était perdu.
Pour qu´enfin la paix règne sur terre,
Le Fils de Dieu s´est fait chair.
4. Quand les temps furent accomplis,
Dieu posa son regard sur Marie.
Sans cesser d´être le Tout-Puissant, Il se fit petit enfant.

Exultez de joie, peuples de l´univers,
Jubilez, acclamez votre Roi !
Exultez de joie, Dieu a pris notre chair,
Jubilez, chantez alléluia !

5. Le même hier et demain,
Aujourd´hui il vit au cœur des siens.
Annonçons l´œuvre de son amour : ´Dieu avec nous´ pour toujours !´
Oui frères et sœurs exultons de joie pour notre Roi Jésus Emmanuel « Dieu avec nous » !

Le 30 décembre nous fêtons la sainte famille
Sainte famille de Nazareth, douce famille du haut du ciel - Veillez sur nous
Sainte famille de Nazareth,
école de l’évangile et de la vie familiale
modèle des familles du monde entier,
enseigne-nous ce qu’est la famille,
La communion d’amour parfait, la fidélité,
dans son austère et simple beauté
Douce et Sainte famille,
Quelle joie ce serait de devoir revivre, marcher sur nos sentiers
O Jésus comme il ferait bon de vivre auprès de Toi
Dans la douce chaleur du foyer de Nazareth entre tes parents
Comme il serait doux de vous voir tous les trois
Et de pouvoir contempler vos visages rayonnants d’amour
resplendissant de sainteté
emprunt de paix et de lumière,
revêtue de la joie et de la beauté de Dieu !
Quelle joie de vous voir prier ensemble dans la maison
ou aller au Temple adorer Dieu...
de regarder tes parents se témoigner tant de confiance
et une affection si pure
De les entendre se parler avec tant de douceur et de respect,
Si attentif l’un à l’autre, si humble, si simple, si courageux
Et persévérant devant les difficultés
abandonné à la providence
Sainte famille de Nazareth, douce famille du haut du ciel - Veillez sur nous

La Sainte Famille

Saint Joseph et Sainte vierge Marie, nous vous remercions d’avoir accepté le projet de Dieu dans vos vies, soyez tous les deux bénis !
Marie, mère de Dieu et notre mère, Toi la première adoratrice de notre Seigneur, intercède pour nous auprès de ton fils.

Tu es béni O Marie le Père t’a choisie
Tu conçus l’Emmanuel pour nous ouvrir le ciel.
Viens enfanter en nos cœurs le Fils de Dieu sauveur.
Nous t’accueillons !

Ave Maria, Ave Maria. (bis)

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Sa grâce en toi est donnée pour tous ses bien-aimés.
Avec toi, l’Église croit que son royaume est là.
Nous t’accueillons !

Tu es bénie, ô Marie, le Père t’a choisie.
Si l’Esprit consolateur te trouve dans nos cœurs,
Il s’y précipitera, nous comblera de joie.
Nous t’accueillons !

O Marie, Tu es toute belle ! Jésus s’est fait chair en Toi. Béni sois-tu !
Tu es un beau modèle de Foi pour nous Marie !
Sainte Mère de Dieu que la douce lumière de la Foi éclaire notre vie.
Que la paix de la charité habite notre cœur comme il a habité le Tien.
Que la splendeur de la vérité brille en nos paroles !
Que la beauté de l’évangile oriente toute notre vie !
Que l’amour de ton fils Jésus soit notre Espérance et notre joie !
Merci Marie d’avoir dit « Oui » à Dieu.
O Marie, tu ne savais pas vraiment ce qu’était le projet de Dieu pour Toi, pourtant tu lui as fait totalement confiance. Merci Marie, Béni sois-tu !

Marie savais-tu que ton nouveau-né, marcherait sur les eaux ?
Marie savais-tu que ton nouveau-né, nous ferait naître à nouveau ?

Savais-tu que ton nouveau-né est aussi là pour toi
Que cet enfant dans tes bras un jour te sauvera ?

Marie savais-tu que ton nouveau-né enseignerait les sages ?
Marie savais-tu que ton nouveau-né calmerait les orages ?

Savais-tu que ton nouveau-né serait béni des cieux
Quand tu embrassais son visage, tu embrassais ton Dieu ?

L’aveugle voit, le sourd entend le mort sort du tombeau
Le boiteux danse, le muet chante les merveilles de Dieu

Marie savais-tu que ton nouveau-né est Roi de la création ?
Marie savais-tu que ton nouveau-né
Régnerait sur les nations ?

Savais-tu que ton nouveau-né est infiniment grand
Que cet enfant dans tes bras est le Dieu tout-puissant ?

O Dieu d’amour, Tu aimes tellement le monde que tu as envoyé ton Fils pour sauver l’humanité !
Merci pour cet amour immense que tu nous portes.
Que nos louanges proclament l’œuvre merveilleuse que tu as accompli dans la naissance de ton Fils.
Avec l’année qui s’achève, grande est notre joie de nous retrouver tous ensemble pour rendre grâce à Dieu, pour ses gestes de miséricorde, ses bienfaits dans nos vies, et les évènements que nous avons vécus.
Chacun dans un moment de recueillement remercie Dieu pour tout ce qu’il a fait pendant l’année écoulée…

-silence-

Dieu de tendresse et de Bonté,
nous te glorifions et nous te rendons grâce pour ta présence dans nos vies.
Accueille en ce jour nos prières, nos louanges, notre adoration…
Père merveilleux sois exalté pour ta grandeur, ta puissance, ta magnificence !
Frères et sœurs soyons Tous dans l’allégresse ! Louons le nom du Seigneur !

Louez le nom du Seigneur !
Louez, serviteurs du Seigneur !
Louez-le car il est bon !
Célébrez la douceur de son nom !

1. Venez, crions de joie, pour le Seigneur ;
Acclamons le Rocher, Dieu de notre Salut
Approchons-nous de lui, chantons pour lui !
Au son des instruments, jouons pour notre Roi !

2. Il est grand, il est bon notre Seigneur.
Par-dessus tous les dieux, il domine les cieux
Il est Roi tout-puissant, Dieu créateur,
L’univers tout entier ses mains l’ont façonné.

3. Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous.
Adorons le Seigneur, c’est lui qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu, il nous conduit ;
En ses mains sont nos vies et nous sommes à lui !

4. Accueillons sa Parole, écoutons-la :
Ne fermons pas nos cœurs, et méditons sa loi.
Dieu de fidélité, reste avec nous !
Affermis notre foi, nous espérons en toi !

Oui, Seigneur nous célébrons la douceur de ton nom !
Tu te donnes pour que chacun de nous rayonne de ta Lumière, loué sois-tu !
O Dieu plein de tendresse, tu connais ce que nous vivons…
Nous désirons apporter aux autres une lueur d’espérance dans les obscurités du monde, mais nous avons du mal à le faire car notre cœur est souvent blessé, blessé par les soucis de la vie, blessé par notre orgueil, Aide-nous à distinguer le bien du mal…
Aujourd’hui, frères et sœurs, nous vous invitons à faire un examen de conscience : chacun regarde sa propre vie, descends au plus profond de son cœur pour reconnaître ce qui a pu le blesser… blesser les autres et surtout blesser le cœur très Saint de Dieu.

-silence-

Humblement, demandons pardon à Dieu.
Seigneur, Dieu de miséricorde, aide-nous à être meilleur et à avoir un cœur simple, vrai et bon !

Je t’ouvre mon cœur - Je te fais de la place
Je n’ai qu’un désir ô Dieu, qu’un désir
Purifie mon cœur - Que mon péché s’efface
Je n’ai qu’un désir Ô Dieu, qu’un désir

C’est de te connaître et de te servir
Façonne mon être comme toi seul sait faire
Je dispose ma vie entre tes mains
Fais ce que tu veux je suis ton bien

Laisse moi te chanter un hymne à ta gloire
Laisse-moi t’approcher, mon Dieu ma victoire
Laisse moi te chanter, laisse-moi te louer, laisse-moi t’adorer

Ton peuple Seigneur a besoin de Toi pour son pèlerinage sur la Terre.
Dieu très haut et glorieux, viens éclairer les ténèbres de mon cœur.
Donne-moi la force de te chercher, Toi seul es mon guide,
Toi seul, es celui qui m’aide à porter toutes mes peines, mes angoisses…
O Dieu d’amour ! Tu nous bénis sans cesse,
Tu nous accompagnes, tu es toujours avec nous, loué sois-tu !

Quand devant moi un océan rugit
Quand derrière moi mon passé me poursuit
Seigneur entends mon cri
C’est dans tes bras que je suis à l’ abri
C’est prés de toi que mon âme s’écrie
Oui mon âme s’écrie

Dieu tu es ma force, ma sécurité
Tu es mon espoir, Dieu tu es ma paix
Mon chant de victoire, mon puissant rocher
Dieu tu es, Dieu tu es

Si mon chemin est long et difficile
Et si mes rêves semblent anéantis
Seigneur entends mon cri
C’est dans ta main que sont toutes mes ruines
C’est sous ton aile qu’elles reviennent à la vie
Et mon âme s’écrie

Pont :
Dieu tu es ma force, ma sécurité
Tu es mon espoir, Dieu tu es ma paix
Mon chant de victoire, mon puissant rocher
Dieu tu es, Dieu tu es !

Oh mon Dieu Emmanuel, Toi qui est avec nous !
Nous nous laissons guider par Ton Esprit…
C’est lui qui habite nos cœurs et nous envoie porter sa lumière au monde, Frères et sœurs, accueillons-le…
Esprit de grâce et de prière, nous croyons que tu es en nous, que ta force est en nous, que tout ce qui est à toi est à nous.
Donne-moi à chacun de nous de te rencontrer personnellement pour vivre quotidiennement avec toi…
Viens Esprit Saint, viens visiter chacun de nous dans la paix, la joie et la sérénité…
Apprends-nous à vivre dans l’amour et la confiance de Dieu notre Père qu’on appelle Abba.
Frères et sœurs, l’Esprit Saint est toujours à l’œuvre dans le monde et dans notre cœur depuis notre baptême, accueillons-le et demandons-lui de nous accorder pour cette nouvelle année ce dont nous avons besoin et qui est bon pour nous selon la volonté de Dieu…
chacun présente à Dieu ses souhaits pour la nouvelle année qui commence…

-silence-

Viens, Esprit Saint, répands sur notre terre
Le feu de ton amour et brûle en nous toujours. (bis)

1. Viens manifester ton amour et ta bonté
À tous tes enfants qui te cherchent en vérité.
Viens nous libérer de la mort et du péché
Viens nous consoler, Esprit Saint, ô viens !

2. Viens renouveler dans la foi, la charité,
Tous les serviteurs de ton Église assemblée.
Viens nous réchauffer, que nous puissions proclamer :
Jésus est Seigneur ! Esprit Saint, ô viens !

3. Viens, répands tes dons, que nous vivions pour ton Nom.
Viens nous transformer, Toi l’Esprit de Vérité.
Donne-nous ta joie, viens, Esprit de sainteté,
Viens nous embraser, Esprit Saint, ô viens !

Prière
Bénis, Seigneur, cette nouvelle année,
Tous ces jours devant nous
Qui vont passer comme un éclair.
Apprends-nous à les purifier de toute vanité
Et de toute impatience
Pour qu’ils soient remplis tout entiers de ton amour.
Bénis, Seigneur, cette nouvelle année
Bénis ceux qui s’efforcent
Au milieu des guerres et des violences,
De bâtir un monde plus fraternel.
Bénis tous les peuples de la Terre
Afin qu’ils soient dans la paix.
Bénis tous ceux qui te reconnaissent
Comme seul Seigneur,
Bénis ton Église partagée, divisée,
Rassemble-la dans l’unité.
Bénis tous ceux qui forment ton peuple.
Bénis, Seigneur, oh oui,
Bénis tous ceux que j’aime, ceux que je n’aime pas assez,
Bénis tous ceux que je rencontrerai cette année.
Bénis, Seigneur, toutes mes démarches,
Imprègne de prière toute ma vie.
Bénis, Seigneur, cette nouvelle année,
Aide-nous à vivre tout au long des jours
Dans l’allégresse et la sérénité,
La tendresse et la fidélité.
Dieu d’amour et de bonté, reste et demeure avec nous.

J’ai soif de ta présence, divin chef de ma foi.
Dans ma faiblesse immense, que ferais-je sans toi ?
Chaque jour à chaque heure, j’ai besoin de toi.
Viens Jésus et demeure auprès de moi.

Pendant les jours d’orage, d’obscurité, d’effroi,
Quand faiblit mon courage, que ferais-je sans toi ?
Jésus, ta présence, c’est la vie et la paix :
La paix dans la souffrance et la vie à jamais.

Chaque jour à chaque heure, j’ai besoin de toi.
Viens Jésus et demeure auprès de moi.
Viens Jésus et demeure auprès de moi.

La Parole de Dieu s’est faite chair et elle a habité parmi nous.
Oui Seigneur, ta parole agit en nous, elle nous transforme, elle nous fait du bien, écoutons-la ! Alléluia !

Alléluia sur ma vie un seul nom c’est lui Jésus-Christ !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc chapitre 2, versets 16 à 21
« Ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né. Quand fut arrivé le huitième jour, l’enfant reçut le nom de Jésus »
En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.
Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

Commentaire
Ce récit de St Luc est profondément théologique (a un rapport avec Dieu) tous les détails comptent.
Tout d’ abord les bergers : c’étaient des gens peu recommandables, des marginaux. Leur métier les empêchait de fréquenter les synagogues et de respecter le sabbat. Or, ce sont eux qui les 1ers sont prévenus de l’évènement qui vient de bouleverser l’histoire de l’humanité : un Sauveur nous est né. De ce fait, les bergers deviennent les 1ers apôtres, les 1ers témoins : ils racontent, on les écoute, on est étonné. Mais pourquoi s’étonner ? Soyons plutôt émerveillés ! Ayons une joyeuse foi ! Dieu s’est fait l’un de nous ; ce petit enfant sur la paille révèle un Dieu « tout-autre », un Dieu « proche ». soyons dans la joie !
Les bergers, des hommes très simples, méprisés, ont bien vu une humanité ordinaire (Jésus couché dans une mangeoire) entendu un message extraordinaire et ils osent glorifier et louer Dieu pour tout ce qu’ils ont vu et entendu.
Tout ceci se passe dans le village de Bethléem, dont le nom signifie « la maison du pain » ; belle image pour celui qui vient se donner en nourriture pour l’humanité ! Jésus pain de Vie !
A l’inverse des bergers, « Marie retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur » Marie contemple, Marie médite en silence ; elle a peut-être compris que son fils est différent.
Ne peut-on pas penser que Marie redisait au fond d’elle-même, le « oui » de sa foi devant la nouveauté inattendue de cet enfant ? Oui, frères et sœurs, Marie est le modèle de l’Eglise, la 1ère des croyants : de toute son intelligence, de toute sa volonté, de tout son être, de tout son cœur, Marie cherche à pénétrer le sens de cet évènement qui arrive et qui parle de Dieu.
Marie accueille le Verbe de Dieu, la Parole faite chair pour nous sauver.
La discrétion du personnage de Marie, alors même que la liturgie lui est dédiée sous le vocable de « Marie, Mère de Dieu » nous interpelle. Peut-être ce silence est-il lui-même un message pour nous : la gloire de Marie serait justement d’avoir tout simplement accepté d’être la mère de Dieu, d’avoir su se mettre, tout entière, humblement au service de l’accomplissement du projet de salut de Dieu. Mais voyez – vous Marie n’est pas le centre du projet.
Le centre du projet de Dieu, c’est Jésus, celui dont le nom révèle son mystère ; Jésus qui signifie « Dieu sauve » et on connaît la suite de l’histoire de Jésus qui donne sa vie pour sauver l’humanité. Et Jésus vit à fond la solidarité avec son peuple ; comme tout enfant juif, il est circoncis le 8ème jour ; pour nous dire que l’enfant de Bethléem Jésus est bel et bien un homme inséré dans une tradition, une culture, des coutumes Juifs.
La caractéristique spécifique du chrétien c’est qu’il croit en l’incarnation de Dieu en Jésus Christ (Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu de St Athanase)
En célébrant, la Mère du Sauveur, ouvrons nos cœurs à la tendresse de Dieu, accueillons le Christ et soyons témoins de son amour. Que notre Dieu d’amour, de bonté et de tendresse, nous prenne en grâce ! Qu’il nous comble de ses bienfaits, de sa paix, de sa joie ! Qu’il nous garde unis en son amour ! Qu’il nous aide à partager, à soutenir, à réconforter, à encourager, à pardonner…
Qu’il nous aide à aimer de tout notre cœur, de toute notre intelligence et de tout notre esprit ! AMEN !

C’est Noël chaque fois qu’on essuie une larme dans les yeux d’un enfant
C’est Noël chaque fois qu’on dépose les armes chaque fois qu’on s’entend
C’est Noël sur la terre chaque fois qu’on arrête une guerre et qu’on ouvre ses mains
C’est Noël chaque fois qu’on force la misère à reculer plus loin

C’est Noël sur la terre chaque jour. Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour

C’est Noël quand nos cœurs oubliant les offenses sont vraiment fraternels
C’est Noël quand enfin se lève l’espérance d’un amour plus réel
C’est Noël quand soudain se taisent les mensonges faisant place au bonheur
Et qu’au fond de nos vies, la souffrance qui ronge trouve un peu de douceur

C’est Noël sur la terre chaque jour. Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour

C’est Noël dans les yeux de l’ami qu’on visite sur son lit d’hôpital
C’est Noël dans le cœur de tous ceux qu’on invite pour un bonheur normal
C’est Noël dans les mains de celui qui partage aujourd’hui notre pain
C’est Noël quand le gueux oublie tous les outrages et ne sent plus sa faim.

C’est Noël sur la terre chaque jour. Car Noël, ô mon frère, c’est l’Amour

Seigneur Jésus, merci pour Noël.
Merci de venir vers moi, de venir dans ma vie.
Ma vie sans Toi est comme la crèche vide.
Viens demeurer chez moi.
Chaque jour prends de plus en plus de place dans ma vie.
Je sais déjà, Seigneur, que si Tu es au centre de ma vie, tout le reste petit à petit se met à sa place.
Merci de me faire un signe par Ta naissance dans la pauvreté.
Grâce à Toi je comprends mieux que mon bonheur n’est pas dans l’ « avoir » mais dans l’ « être ».
Grâce à Toi j’apprends jours après jours à ne pas trop encombrer mon cœur. Toi seul suffis.
Je Te donne toute ma vie et la vie de ceux qui me sont chers.
Je veux Te rendre grâce pour tout et en toutes circonstances.
Apprends-moi à Te dire chaque matin : « Jésus, j’ai confiance en Toi ».
Fais de moi Ton disciple.
Envoie-moi annoncer Ton Evangile.
Apprends-moi à Te servir dans mes frères.
Que personne autour de moi ne se sente seul ou malheureux par mon égoïsme ou mon indifférence.
Avec les anges je te chante aujourd’hui : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ». Amen.

Les anges dans nos campagnes
Ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes
Redit ce chant mélodieux :
Glooooooooooooooooria in excelsis Deo (bis)

Il est né, le Roi céleste,
Le seul Très-Haut, le seul Seigneur
En lui Dieu se manifeste
Et vous révèle un grand bonheur.
Glooooooooooooooooria in excelsis Deo (bis)

Il apporte à tout le monde
La paix, ce bien si précieux
Que sans tarder nos cœurs répondent
En accueillant le don des Cieux.
Glooooooooooooooooria in excelsis Deo (bis)

Notre Temps de prière, d’adoration et de louange se termine merci d’y avoir participé !
Que cette nouvelle année, nous apporte la santé, la joie de vivre, de croire, d’espérer que l’amour, la lumière, la paix, la joie du Christ triomphent dans nos cœurs et dans le monde ! Belle et sainte année à Tous ! Que Dieu nous bénisse et nous garde dans son amour infini Lui qui est Père, Fils et Saint Esprit –Amen !

Louez l’Éternel du haut des Cieux
Louez-le dans les hauteurs, vous tous, ses anges
Louez-le, louez-le, tous les univers

Louez, louez, louez l’Éternel
Louez, louez, louez l’Éternel
Louez, louez, louez
Louez, louez, louez
Louez, louez, louez l’Éternel
Louez, louez, louez l’Éternel
Louez, louez, louez
Louez, louez, louez

Ceux qui se confient en l’Éternel
Sont comme les montagnes de Sion
Elles ne chancellent pas, elles sont affermies pour toujours

Les montagnes entourent Jérusalem comme l’Éternel entoure son peuple...